Aller au contenu
Accueil » Annuaire » AFEP – Association Française des Enfants Précoces

AFEP – Association Française des Enfants Précoces

L’AFEP consacre ses activités aux enfants précoces dits surdoués ou gifted children, apporte son aide aux parents et aux enseignants pour mieux comprendre ces enfants, aide à prévenir l’échec scolaire et social auquel les enfants sont si souvent confrontés. Visiter le site de l’AFEP maintenant !

AFEP Association Française pour les Enfants Précoces

L’AFEP consacre ses activités aux enfants précoces dits surdoués ou gifted children, apporte son aide aux parents et aux enseignants pour mieux comprendre ces enfants, aide à prévenir l’échec scolaire et social auquel les enfants sont si souvent confrontés.

Visiter le site de l’AFEP maintenant !

Je m'occupe d'Enfants Précoces Info depuis 2002. Je publie des articles et j'interviens sur la partie technique du site. J'essaye aussi de le faire évoluer pour qu'il soit le plus utile possible et qu'il vous rende les meilleurs services dans l'accompagnement de vos enfants. Je suis le papa de quatre enfants précoces nés entre 1997 et 2012 et, à ce titre, j'essaye de vous faire partager mon expérience.

140 commentaires

  1. PELOFI le 26 mars 2021 à 12 h 47 min

    Bonjour, brice
    Nous habitons Montpellier et notre fille est lègerement h P I depuis longtemps, malgré tout nos efforts elle a décrochée au niveau scolaire, elle a été harcelée, traumatisée même en école privé, délaissée par les copines, du coup phobie scolaire, peur du nombres d’enfants, malheureusement sur montpellier on ne trouve aucune structure pour notre fille, si quelqu’un a une idée comme faire classe chez un parent ou il n’y a que 3 ou 4 enfants ce serait bien , nous nous sommes aussi mis sur le dos le système même si un enfant souffre, il ne faut pas sortir des rails du système, c’est affreux, nous sommes désemparer.

    • Françoise le 26 mars 2021 à 17 h 31 min

      Bonjour,
      Concernant la scolarité regroupée, c’est interdit par la loi, seules l’instruction en famille ou par correspondance sont possibles (mais remises en question par projet de loi en cours).
      Je vous mets un lien vers cet article que nous venons de publier récemment, il aborde la phobie scolaire avec les coordonnées d’une association que vous pourrez contacter : https://www.enfantsprecoces.info/haut-potentiel-et-autres-atypies-lidentification-salutaire-contre-la-phobie-scolaire/

    • Stephanie le 30 avril 2021 à 21 h 55 min

      Bonjour, comme je compatis…. ma fille vie un calvaire également, quel désespoir et quelle impuissance…. Nous bataillons comme des dingues pour éviter le décrochage scolaire qui n’est pas bien loin…. je suis de tout cœur avec vous et votre famille.

      • Nebri le 1 octobre 2021 à 17 h 37 min

        Je suis dans ses, mon fils (diagnostiqué HPI 136/140) dans ses passions, rappeler qu’il est un peu bizarre, un peu différent mais sans le mettre sur la marge. Un enfant HPI a toujours besoin de savoir, de découvrir, de lire, de voir et de chercher. Le mien est dur avec lui même n’accepte pas l’échec et veut être parfait partout. Il est parfois un bébé parfois un homme parfois les deux . Oui c’est une souffrance pour lui de toujours faire un effort de ressembler aux autres. M
        il a aussi une tête à l’air, il oublie les choses évidentes ( son cartable, sa veste, sa trousse….) car il est toujours en ébullition, il pose 1000 questions par jours et impossible de rester sans réponse sinon il pleure. Il aime les livres et les progrmmes documentaires se réjouit parfois de rien même d’une feuille morte qu’il ramasse dans la rue. Bon bref un bébé avec des connaissances d’un vieux ”savant”.

        • Boucekkine le 18 mars 2022 à 9 h 01 min

          Bonjour, mon fils est dans le même
          Cas en vous lisant j’ai vu mon fils en le vôtre c’est vraiment incroyable, le mien souffre et est harcelé à l’école et moi je souffre encore plus car je ne sais pas quoi faire pour qu’il s’épanouit, je pense à le mettre en école privé sauf que je n’ai pas les moyen je me trouve complètement perdu…

        • VILDEUIL le 18 juin 2022 à 15 h 08 min

          Bonjour ,

          Mon fils vient d’être diagnostiqué également HPI ( +131 ).
          En vous lisant, j’ai cru qu’il s’agissait de mon fils . Tant sur les oubli, ou ce besoin constant de stimulation, cette frustration dû à l’échec qu’il n’accepte pas etc.
          Avez vous trouver de l’aide ? Des pistes pour vous aider dans votre quotidien ?
          Est il possible d’échanger avec vous et votre enfant ? Merci de votre réponse,

          Bien cordialement,
          V.L

        • Zarouali Audrey le 23 août 2022 à 14 h 05 min

          Bonjour, on dirait exactement mon fils de 8 ans et demi.
          Et du coup, les enseignants ne veulent pas lui donner plus de travail, ni le faire sauter une classe..

    • Ghislaine le 9 décembre 2021 à 13 h 44 min

      Avec un certicar medical vous pourriez l’inscrire par le cned avec des aménagements si besoin vous avez l’association Apema qui propose des enseignants à la retraite pour aider et pour que l’enfant souffle des traumatismes rencontres et pour l’aider par in accompagnement scolaire avec le cned à reprendre confiance ….et il y a l’école calendrette avec l’occitant et un tout petit nombre d’élève

    • Mélodie le 12 mars 2022 à 19 h 30 min

      Bonjour à tous
      Je vous écris, à tous, vous parents de zèbre, téflons, hpi….. et autre sobriquet. Je vous lis et souhaite vous témoigner mon soutien, à tous, et vous apporter un peu de légèreté avec le recul. Je me présente, j’ai 38 ans, j’ai été diagnostiqué à l’âge de 5 ans environ comme ce que l’on appelle un enfant hyper actif à haut potentiel (145, je vous laisse imaginer le caméléon qui se fait toujours remarquer malgré lui!). Mes parents et moi faisions partis de cette association à une époque où les enfants précoces n’étaient pas encore reconnus (j’ai réussi quand même au collège à être testé à 72 de QI par une psychologue scolaire que je ne sentais absolument pas!!!). Echec scolaire en CE2 (Le début de chaque année se passait bien mais très vite je décrochais), j’ai été jusqu’en 5ème dans un collège privé de ma ville, puis j’ai été à Angers dans une section hpi pour redoubler ma 5ème, et faire ma 4ème et 3ème en 2 ans, puis en milieu de 3ème je ne faisais que des bêtises et l’éloignement ne me convenait pas. J’ai donc fini ma 3ème au collège public de chez moi. Puis ce fût le lycée où là encore, la 2nde était loin puis j’ai fait ma &ère par le CNED (allez demander à un hyper actif de se concentrer sur ses devoirs ennuyeux!!!) et pour finir, j’ai eu un niveau bac et pas le bac en l’ayant passé 3 fois dont la 3ème en même temps qu’une mention complémentaire hotellière!! Après l’hôtellerie, j’ai fait un CAP carreleur puis un BP carreleur avec un CAP maçon en même temps pour devenir artisan durant 8 ans. Et aujourd’hui, étant pompier volontaire, j’ai enfin trouvé ma voie, je finis mes études d’infirmière. Comme quoi, on arrive toujours à s’en sortir, même si mon problème de savoir être au sein d’une grosse structure ne me convient toujours pas car j’ai du mal à trouver ma place adaptée aux autres. Alors, oui, c’est difficile d’avoir un cerveau qui comprend vite et qui trouve plein de façon de comprendre une même question. Mais le seul conseil que j’ai à vous donner, c’est faite confiance à vos enfants, dites leur que vous êtes présent pour éviter qu’ils s’écorche vif, mais que seuls leurs propres expériences les aideront à grandir, qu’il n’y a pas de moule mais que chaque personne est différentes que par cette différences ils sont comme tout le monde et surtout que le QI ne veut rien dire, il aide juste les adultes à comprendre ce qu’ils ne comprenne pas et à les rassurer.
      Je pense avoir fait dans mon enfance au moins 6 ou 7 fois ce test et j’ai encore une sensation de souffrance de ma jeunesse, avec des parents qui se sont battus toute ma scolarité envers les professeurs. Nourrissez vos enfants de ce qu’ils veulent, ils feront le tri plus tard 😉
      Bon courage à vous

      • Didi le 23 juin 2022 à 21 h 04 min

        Merci beaucoup pour votre message. Je suis une maman d’une petite fille qui rencontre bien des difficultés à l’école. Merci

    • Ulrich le 29 juillet 2022 à 10 h 00 min

      Bonjour,

      Ma fille est haut potentiel diagnostiqué depuis ses 5 ans. Elle m a formulé le souhait de rencontrer des enfants dans le même profil qu’elle. Nous habitons Tours dans l’Indre et Loire. Auriez vous des adresses d associations à me donner.

      Merci par avance.

      • Texier le 6 novembre 2022 à 15 h 26 min

        Bonjour, nous habitons Tours et avons un fils hpi âgé de 7 ans.

  2. Anonyme le 4 avril 2021 à 2 h 42 min

    Bonjour mon fils a était diagnostiqué précoce,surdoué ,il est en second,depuis le lycée ses notes est en baisse,malgré avec touts les profs particuliers il arrive pas,je ne sais pas comment faire merci de m’aider

    • Garcia Caroline le 7 mai 2021 à 20 h 08 min

      Bonsoir ou bonjour à tous je li vos commentaires avec émotion et me dit que peut-être enfin j’ai trouvé le problème de mon fils. Voilà mon fils a commencé à lire avant de rentrer en petite section maternelle. A commencé à parler très tard et il es hypersensible. Depuis c’est première classe j’ai des problèmes face à des gens (prof) qui me disent qu’il ne rentre pas dans le moule et que le problème c’est lui. Il n’arrive pas à ce faire d’amis déjà en primaire il comprenez pas pourquoi la maîtresse ne pouvait pas parler de la théorie des cordes. On n’a réussi à passer le cap de la primaire mais là au collège c’est une catastrophe. L’écart avec les autres ce creuse de plus en plus. Il est frustré de ne plus pouvoir répondre en cour car ils faut laisser les autres réfléchir. Par contre il n’est pas très matheux mais bcp d’aptitude en langue anglais moyen de 20 et français 17 .il préfère rester avec des enfants plus âgés que lui et ça dérange. Qu’elle sont les démarche pour faire évaluer notre enfant ?car la j’ai vraiment peur du décrochage il commence à ne plus avoir confiance au personnel scolaire. Il es mis à part reste seul. On l’aide bcp à la maison car il a une grande confiance en nous et n’a pas peur de s’exprimer. Mais il commence à douter de lui avec cette mise à l’écart de la part des professeurs et le vie très mal car il ne comprend pas pourquoi on s’acharne sur lui . Je cherche vraiment a comprendre car or mi H P I je ne vois pas autre chose es j’aimerais avoir un vrai avis. Je suis dans le Finistere mais souvent dans les bouche du Rhône si vous avez des adresses de personnes compétentes dans c’est deux régions je suis preneuse

      • Françoise le 10 mai 2021 à 10 h 48 min

        Bonjour,

        Oui vous faites bien de vouloir le faire tester. Le mieux est de vous adresser à un psychologue compétent, dont vous pourrez trouver des coordonnées en postant un message sur votre groupe régional : https://www.enfantsprecoces.info/groupes/

      • Jasmine le 14 mai 2021 à 11 h 48 min

        Bonjour;
        l’intuition d’une maman est toujours bonne. Si vous pensez qu’il est intellectuellement précoce, le test est le premier pas à faire. Les résultats aident beaucoup l’enfant à reprendre confiance en lui et à “accepter” sa différence. Il faut tomber sur un bon neuropsychologue, vous pouvez vous rapporcher des associations comme l’ANPEIP ou l’AFEP qui peuvent vous orienter.
        Cordialement

      • Caroline J le 23 juin 2021 à 14 h 16 min

        Bonjour à tous, mon fils va avoir 12 ans (en 6eme cette annee) et a été testé avec le WISC. Il n’est pas HP “pur” mais pas de doute quand au profil : peu de copains, quasi tous HP, il démarre au petit déjeuner en vous parlant des fractales ou des champs électromagnétiques. Il a interdiction de poser plus de 5 questions par cours. Passe pour un insolent. C’est très compliqué pour lui, et pour nous. Je lutte contre l’échec scolaire (et lui aussi) depuis plusieurs années et on me dit bien sur que c’est lui qui a un souci. Bref, à ce jour, il passe en 5eme. Je suis très sceptique sur ses chances en milieu scolaire classique. Y a t il des plates-formes/ associations qui proposent des cours ou des activités pour ces enfants qui viendraient en complément du collège ? Un grand merci d’avance pour toute piste pertinente.

        • Caroline J le 24 juin 2021 à 17 h 53 min

          Pour compléter mon témoignage, nous avons rejoint une association de parents d’élèves qui a constitué un véritable soutien. Cette association nous a mis en relation avec d’autres parents d’enfants HPI et nous aide à communiquer avec les acteurs scolaires (équipe de direction et professeurs). Même si c’est loin d’être le top, c’est déjà énorme. Bon courage à tous.

        • Françoise le 25 juin 2021 à 16 h 26 min

          Bonjour Caroline,

          Si je comprends bien votre fils n’a bénéficié jusque là d’aucun aménagement, accélération ?
          Son souci peut être tout simplement le rythme, qui ne lui convient pas. Vous dites qu’il n’est pas HP pur ?
          Un indice plus faible dans le test ? Si c’est l’ivt, c’est assez fréquent chez les hp pour lesquels cet indice ne présente pas le même intérêt en termes de sollicitation et pour lequel ils peuvent présenter une faiblesse. Donc en gros si jusqu’ici il n’a pas été plus sollicité que ça et n’a pas de difficulté par ailleurs, il doit terriblement se morfondre. Vous pouvez contacter le référent “élève à haut potentiel” de votre académie aussi pour vous aider dans vos démarches.
          Pour les plate-formes en ligne, je n’ai pas connaissance d’une offre spécifique. Avec ma fille nous consultons des vidéos axées sur des thèmes précis selon ses demandes (nombreuses en maths par exemple) : l’autre jour c’était les mesures d’angle, il a fallu aller au niveau 6ème (elle est en CE2), alors j’imagine que pour les fractales… Vous trouverez dans cette sélection le livre de Mickael Launay qui aborde tous ces sujets et diffuse par ailleurs de nombreuses vidéos gratuites.

    • Lherbier le 18 février 2022 à 18 h 25 min

      Bonjour, maman d’une adolescente HPI 130 de QI ma fille est en phobie scolaire à temps partiel au collège mais qu’elle a du mal á effectuer. Le collège ne fait rien pour l’aider dans les cours quelle manque ! . Le CNED pas adapté au HPI . Du coup j’ai trouvé une prof spécialisé en HPI mais je dois payer quoi! Si je veus que ma fille puisse s’en sortir. Aucune structure n’y aide même les séance de psychologue sont chers !

  3. Laurent le 8 avril 2021 à 11 h 44 min

    Bonjour à tous,
    nous avons appris cette semaine que notre fils de 6 ans était HPI et nous sommes un peu secoués… Je dois avouer que les sentiments sont très mélés : entre une certaine forme de soulagement d’avoir un nom sur un comportement, de la fierté (probablement mal placée) et le questionnement que suscite cette nouvelle.
    Nous souhaiterions pouvoir contacter soit des familles concernées, soit des personnes qualifiées qui pourraient nous aider à partager avec lui et nos enfants cette nouvelle, et accompagner au mieux nos enfants.
    Savez-vous ou nous pourrions trouver des contacts pour nous aider dans cette démarche ?
    Merci infiniment

    Laurent

  4. Hada le 11 avril 2021 à 8 h 13 min

    Bonjour,
    On se sent moins seuls en découvrant ce site. Notre fille a 14 ans. Elle a été diagnostiquée enfant à très haut potentiel avec une hypersensibilité qui la rend vulnérable sur le plan émotionnel. Pas facile pour une enfant de son âge, en pleine adolescence, de gérer le tsunami qui se passe dans sa tête. Cela engendre des crises d’anxiété plus fortes encore depuis quelques mois et qui la tétanise au point de ne pouvoir aller au collège.

    Elle a été suivie depuis l’âge de 7 ans par une psychologue et depuis quelques semaines par une pédospy mais ça ne colle pas avec elle.

    Nous recherchons donc un(e) pédopsy sur Paris qui soit bienveillant face à la grande fragilité de notre enfant. Merci pour vos conseils et contacts éventuels.

    Hada

    • Françoise le 12 avril 2021 à 8 h 50 min

      Bonjour Madame,

      Vous aurez plus de chances d’obtenir des coordonnées en postant votre message sur votre groupe régional : https://www.enfantsprecoces.info/groupes/

    • Mme viard karine le 2 février 2022 à 19 h 02 min

      Bonjour
      Mon fils a 18 ans et en 1er année en IUT mmi. Il n a jamais vraiment travaillé et cette année tous les troubles physique et spychologisue nous font penser qu il est HP. Il est devant un mur, voir une exclusion car il est bloqué, volontaire mais sans motivation, d ou le paradoxe. Je suis épuisée et j ai tellement envie qu il soit un ado normal et surtout qu il ne se sente plus différents des autres.pouvez vous m aider

      • Françoise le 3 février 2022 à 17 h 06 min

        Bonjour Madame,

        Si vous avez des doutes sur un éventuel haut potentiel, le mieux est de faire un bilan auprès d’un psychologue spécialisé.
        La difficulté pour lui est sans doute de ne pas savoir ce qui le bloque ou le démotive et pourquoi il en est là aujourd’hui.
        Peut-être s’interroge t-il aussi sur ses capacités s’il décroche et sur son avenir. Il est nécessaire qu’il puisse assumer qui il est, avec ses forces et ses faiblesses pour ne pas s’efforcer de se conformer à un modèle qui ne lui conviendrait pas.

      • Lherbier le 18 février 2022 à 18 h 30 min

        Bonjour, il faut lui faire passer les test cela a un coût moi j’ai négocié le tarif . Pour lui il aura une réponse sur ce qu’il est . Ma fille ça été une évidence pour elle qui savait depuis petite qu’elle était différente bon courage.

  5. Grégory le 19 avril 2021 à 15 h 38 min

    Bonjour.
    Mon fils de 12 ans est haut potentiel, nous ne l’avons jamais fait testé, mais un enfant qui demande à 11 ans à ce qu’on l’abonne au “Canard Enchaîné”, ça en dit long. Tout allait à peu prêt bien jusqu’à cette année, où il a commencé à verbalisé son mal-être et son sentiment d’isolement. Il n’aime ni le foot, ni les jeux vidéos, se passionne pour l’histoire et la politique. Il nous a dit qu’il n’avait pas, ou très peu, d’amis. Deux garçons qui sont plutôt des camardes que des amis. Il en souffre. Je pense qu’il commence à déprimer. Il a 18 de moyenne en classe et les félicitations, mais s’isole de plus en plus… Avec le COVID, nous ne pouvons plus lui proposer les sorties au musée, théâtre, etc. Nous aimerions lui faire rencontrer des enfants qui lui ressemble, nous habitons Saint-Mandé, en banlieue parisienne. Pourriez-vous nous donner des conseil, ou le numéro d’une association? Merci beaucoup pour ce que vous pourrez faire pour nous.
    Très cordialement.
    Grégory

    • Françoise le 19 avril 2021 à 17 h 15 min

      Bonjour Grégory,

      C’est fait.
      Sinon oui, si votre fils se sent mal, il pourrait être bien pour lui de faire un test pour comprendre ses décalages.
      Par ailleurs vous pouvez voir du côté de l’afep ou de l’anpeip qui ont des antennes régionales que vous trouverez en tapant le nom associé à votre code département.

  6. Saadi Ahmed Delphine le 5 mai 2021 à 13 h 07 min

    Bonjour,
    Ma fille de 9 ans est hypersensible et certainement haut potentiel, les tests révèlent de très grandes capacités mais elle a un problème de concentration qui ne donne pas une réponse claire sur son QI. La neuropsychologue me dit qu’elle doit faire des exercices plus difficiles que ce que la maitresse donne car ça l’obligera à se concentrer et à réfléchir sur son travail car avec le temps elle risque d’avoir un décrochage scolaire.
    Je ne sais pas vers quels types d’exercices me tourner, sachant que la maitresse n’est pas très réceptive à son profil car son hypersensibilité l’exaspère.
    Merci d’avance pour votre réponse
    Delphine

    • Françoise le 5 mai 2021 à 14 h 01 min

      Bonjour Delphine,

      Vous pouvez vous tourner vers des cahiers d’activités divers, en fonction des centres d’intérêts de votre fille, pour voir jusqu’à quel point elle va plus loin et se concentre dans ces cas là.
      Ceci dit cela ne règle pas le problème scolaire : l’hypersensibilité est en effet une caractéristique à prendre en compte en cas de haut potentiel, directement liée aussi à ce qu’elle vit tous les jours et en contexte scolaire, donc la neuropsychologue devrait pouvoir vous dire si oui ou non il y a hp pour faire valoir son profil auprès de l’EN. Elle peut avoir besoin d’une accélération par exemple, qui pourrait l’aider dans les relations sociales et amicales. De la même façon le fait de savoir à quoi s’en tenir pour votre fille doit aussi la rassurer sur ses compétences et ressentis. Après quoi vous pourrez demander une équipe pédagogique pour que ses besoins soient pris en compte.

  7. Christelle le 18 mai 2021 à 11 h 19 min

    Bonjour, nous sommes parents de 2 enfants diagnostiqués précoces il y a 2 ans.
    Notre aînée âgée de bientôt 12 ans, a été victime de harcèlement du CE2 au CM1. Elle a déjà dû changer d’école pour le CM2. Malheureusement, en 6ème, cela recommence. Outre ses problèmes relationnels, il faut maintenant se battre pour la faire travailler, elle papillonne, perd ses feuilles, ne se concentre pas. Le saut de classe n’avait pas été envisagé à l’époque compte tenu de sa fragilité psychologique.
    Son frère a sauté le CM1 et est en CM2. Nous pensions que le fait de sauter une classe calmerait ses colères et son refus d’aller à l’école. Ce fut le cas en CE2 grâce à un très bon engagement de sa maîtresse et le saut de classe lui a permis de se stabiliser. Depuis peu, il recommence à ne plus vouloir aller à l’école et décrit une profonde tristesse et de mal être en y allant mais pas forcément d’ennui. Le quotidien est devenu très chaotique et conflictuel, notamment le matin lorsqu’il faut aller à l’école.
    Nous cherchons le témoignage de parents qui pourrait nous donner des pistes par rapport à ce refus scolaire, au harcèlement etc… un retour d’expérience serait le bienvenu et savoir que l’on peut trouver des solutions nous boosterait à nouveau !!! un grand merci

  8. Arnt le 21 mai 2021 à 8 h 54 min

    Bonjour,
    Mon petit fils a été diagnostiqué haut potentiel a 4ans
    Il est en 2 année de maternelle .
    Il connaît son alphabet, maîtrisé les syllabes, assemble les lettres, sait compter jusqu’à 50, commence à additionner.
    Le directeur de l’école propose de le garder en grande section jusqu’en décembre et en janvier l’intégrer en cp.
    D’une part je pense qu’il est prêt pour le cp car très pressé de lire et d’autre part je pense qu’il serait déstabilisant pour lui d’arriver en cours d’année alors que les autres ont commencé 4 mois de programme.
    car hyper sensible.
    Je m’en occupe beaucoup.
    Qu’en pensez vous.
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Laure Arnt

    • Françoise le 26 mai 2021 à 14 h 39 min

      Bonjour,

      je serais assez du même avis que vous. Vous pourriez faire part de ces préoccupations au directeur en évoquant la difficulté de changer de classe dans l’année, pour des enfants assez sensibles. De votre côté assurez vous que le graphisme et l’agilité en général ne posera pas de problème, tout en vous préparant au cas où on vous l’opposerait : si ses efforts à lui doivent porter de ce côté, ce n’est pas bien grave vu qu’ils sont là pour apprendre. Posez-vous en demandeuse d’avis et ne fermez pas la porte, il y a déjà une ouverture, ce qui n’est pas si mal.

  9. laroche le 28 mai 2021 à 16 h 05 min

    bonjour

    je suis désespérée, je n’y arrive plus, encore un problème à l’école aujourd’hui, mon fils est en cm1 (9 ans et demi ) et c’est comme çà depuis des années, appel de la maîtresse à longueur de temps pour venir le chercher parce qu’elle n’arrive pas à le gérer. Nous l’avons emmener chez l’orthophoniste car il avait un QI d’un ado de 16 ans pour le traitement des informations et un taux élevé mais en dessous pour un précoce sur le mémoire de travail, elle nous a répondu après plusieurs tests que c’est l’école qui n’est pas adaptée, j’ai déjà eu le soucis avec mon 2ème, çà va beaucoup mieux depuis qu’il est au collège, nous galérons depuis des années, je n’en peu plus, nous n’avons aucune aide, je ne sais plus vers qui me tourner, l’école ne fait rien. Merci de votre aide

    • Françoise le 1 juin 2021 à 16 h 10 min

      Bonjour,

      Vous êtes fondée à demander une équipe éducative autour de votre fils afin que des adaptations correspondant à son profil lui soient proposées.
      En cas de difficulté à communiquer avec l’école, vous pouvez contacter le référent académique “élève à haut potentiel” qui est là pour faciliter les échanges et informer les équipes éducatives. Vous trouverez aussi notre plaquette ici que vous pouvez vous procurer pour vous faire aider : https://www.enfantsprecoces.info/produit/identifier-et-accompagner-leleve-a-haut-potentiel-intellectuel/

  10. Pollet le 5 juillet 2021 à 13 h 32 min

    Bonjour,j’ai besoin de savoir à qui m’adresser pour faire tester mon fils qui est en grande souffrance scolaire.
    Le test hp est à 230 euros chez un psychologue.quelle solution quand c’est pas dans les moyens de la famille?
    Merci de votre réponse.

  11. Françoise le 8 juillet 2021 à 18 h 09 min

    Bonjour,
    Ma fille de 5 ans et demi est en MS. On a proposé qu’elle soit au CP la rentrée prochaine. L’inspection nous a conseillé de consulter un psychologue pour un bilan.
    Est ce que je peux avoir des contacts de psychologue reconnu par l’académie ? (Dans les environs de 92063 Rueil Malmaison).
    Merci.
    Cordialement.

  12. Morgane le 13 juillet 2021 à 2 h 53 min

    Bonjour, je me permets de laisser un commentaire, par chance on me répondra…
    Voilà, mon fils de 8 ans a changé d’école l an dernier ( septembre 2021), au bout d’un mois il ne fesait que pleurer, a peine on parlé de tout et de rien c’était compliqué de l envoyé à l’école, j’ai donc pris rdv avec sa maîtresse, qui par chance ma écouter et surtout a écouter mon fils ( pas comme son ancien établissement) , qui après des tests on vue que son niveau n’était pas celui d’un enfant de CE1 mais de cm1. Étant en classe double niveau l’école a donc voulu tenté de l’intégrer au groupe de ce2 . Niveau travail rien a redire mais c’est vrai que le relationnel se n est pas son fort, il va ,pour se protéger de toutes agressions ou moqueries, prendre les devants en rabaissant les autres, malgré le départ de sa maîtresse en congé maternité son année a été nikel . Il a été vue par la psychologue de l académie qui a validé son CE1 et son CE2 et après les tests académique qu’il a bâclé en un temps record car il a tendance a toujours faire très vite est a 129-130, mais comme elle m’a dit il aurait pris le temps il aurait eu beaucoup plus donc il sera en septembre en cm1 car sur le CE2 tout est acquis. Je ne m’inquiète pas pour le côté scolaire, mais beaucoup plus pour son extrême sensibilité et ses difficultés a communiquer avec les autres enfants…parfois il va se mettre à pleuré pour parfois juste une petite remarque ou une demande et le relationnel pose parfois des complications lors des travaux en groupe a l’école…
    Vers qui me diriger ? Des tests à faire? Cela fait 1 an qu’on attend une place en cmp mais toujours aucune place j’aimerais tant l’aider

    • Françoise le 15 juillet 2021 à 13 h 42 min

      Bonjour Madame,

      En effet les enfants à haut potentiel sont intenses sur le plan des besoins et parfois aussi sur celui de la sensibilité, soit parce que leurs besoins sont plus ou moins satisfaits et qu’ils sont plus ou moins compris par leurs pairs, ce qui peut engendrer des variations d’humeur, et aussi pour certains par le fait d’avoir une sensibilité exacerbée (sens et faculté à capter l’ambiance globale de leur environnement) qui selon les cas peut les bloquer ou au contraire les stimuler.
      Je pense qu’au préalable il est utile de faire un travail d’explication à ce sujet avec votre fils, lui parler des émotions en général, de leur utilité (marquer la tristesse, la peur etc…), lui dire que tout le monde ne les vit pas de la même façon et que certains enfants peuvent être plus ou moins “délicats” pour qu’il apprenne à ne pas souffrir des remarques, sans toutefois se laisser faire. Son décalage est global et son ressenti sur les autres doit lui permettre d’aller vers ceux qui en valent la peine pour lui, qui lui semblent agréables, intéressants etc…
      Le passage dans la classe supérieure devrait aussi l’aider à construire de meilleures relations avec certains enfants. Pour les travaux de groupe,vous pouvez aborder le sujet en début d’année avec son enseignante, pour qu’à la fois elle ne le différencie pas des autres élèves mais ait un œil averti pour orienter les travaux de façon favorable pour lui (scolairement et socialement).
      Je vous conseillerais de profiter des vacances pour travailler sur les émotions, sur la façon d’aborder les autres (les remarques le rendent tristes,s’il rabaisse ses camarades eux aussi seront tristes, pourquoi le fait-il ?) La meilleure façon d’entrer en contact est de s’intéresser à eux, à leurs jeux, même s’il ne partage pas forcément les mêmes centres d’intérêts. Qu’il essaie de repérer ceux avec qui il voudrait partager quelque chose.
      Nous avons donné quelques idées de livres sur les émotions dans cet article : https://www.enfantsprecoces.info/13-livres-pour-aider-votre-enfant-a-connaitre-et-gerer-ses-emotions/ Celui intitulé au fil des émotions est très beau et bien fourni, il vous permettrait une discussion enrichie et toute en nuances, nuances bien saisissabes par les enfants à haut potentiel.
      Personnellement j’attendrais de voir comment se passe la rentrée, elle peut être préparée comme un nouveau départ : nouvelle classe, nouveaux copains, il s’y sentira peut être beaucoup mieux s’il sent qu’il a plus sa place dans un groupe qui lui convient mieux. L’équilibre est souvent global et va de pair avec ce qu’il fait et avec les personnes qu’il côtoie. Je pense qu’il vaut mieux lui donner confiance en ses possibilités dans un premier temps, tout en expliquant ses différences, pour qu’il s’approprie le tout et aborde la rentrée avec confiance. Si après vous constatez que cela reste difficile, il vaudrait mieux en parler au psychologue qui a ait les tests pour voir s’il faut mettre quelque chose en place.

  13. Bourdineaud le 22 août 2021 à 14 h 35 min

    Bonjour.
    Je suis maman d’un enfant diagnostiqué HPI à l’âge de 6 ans. 156 de QI. Il a réussi brillamment ses études avec 2 années d’avance. Il est maintenant ingénieur. Depuis 2ans il est enfermé dans sa chambre et n’a pas de vie sociale. Je suis très inquiéte. Je pense qu’il fait une grave dépression. Il est triste, démoralisé. Comment puis-je l’aider? Très inquiéte je ne sais pas quoi faire.
    Que me conseillez vous? Je ne trouve pas de psychologue spécialisé en la matière près de chez nous.
    Merci pour votre réponse.

  14. CIGOGNE le 7 octobre 2021 à 9 h 59 min

    Bonjour, je suis maman de 2 enfants précoces de 12 ans et 10 ans. Ils ont chacun un profil particulier.
    Ma fille aînée est hypersensible et diagnostiquée avec une angoisse importante (elle va avoir des médicaments pour l’aider à être moins anoigssée) . Elle est constamment harcelée (depuis la maternelle). Nous avons du la changer d’école pour son CM2.
    En 6ème (dans un collège privé) cela a recommencé. La situation s’est calmée en cette rentrée de 5ème. Malheureusement le rejet redémarre comme à chaque fois.
    Mon garçon a sauté le CM1. Il vient de rentrer en 6ème et cela ne se passe pas bien. Il se plaint constamment de s’ennuyer car la méthode d’enseignement à travers des fiches méthodes ne lui plaisent pas ! Seul le cours d’histoire où le professeur a choisi de faire participer la classe lui convient. Il va mal, fait des colères, provoque et se fait maintenant mal physiquement (se coupe volontairement, se cogne violemment la tête etc…).

    En tant que parents nous sommes désemparés et démunis. Ils sont suivis mais cela ne semble pour autant pas les soulager.
    Epuisés par les crises jusque tard le soir et par le mal être de nos enfants, nous cherchons des témoignages d’espoir !
    Avez-vous eu rencontré vous aussi ce type de souci ? Quelles ont été les solutions qui auront été efficaces ?
    D’avance un grand merci de prendre le temps de nous répondre.

    • Françoise le 8 octobre 2021 à 15 h 05 min

      Bonjour,

      Pour l’un et l’autre de vos enfants, il faudrait déjà comprendre ce qui leur pèse le plus : rythme, méthode, décalage par rapport aux autres et rejet ???
      Ils ont l’air les 2 assez angoissés et pas loin de développer une phobie scolaire. Vous pourriez prendre conseil auprès d’associations qui s’occupent de ce sujet, en lien bien sûr avec le haut potentiel.
      Se retrouver au sein d’un établissement qui prenne vraiment en compte le haut potentiel me semble nécessaire pour eux, càd qui propose un aménagement particulier en fonction de chacun avec un projet d’accompagnement à la clé. Pour obtenir cela vous pouvez vous adresser au référent “élève à haut potentiel” de votre académie. Par ailleurs vos enfants pourraient y côtoyer d’autre élèves avec les mêmes caractéristiques, ce qui favorise malgré tout largement les rapports sociaux et amicaux.

      Sinon il y a aussi la solution de la scolarité à distance, ou ief, encore possible cette année sans autorisation préalable de l’académie. Cela pourrait leur donner du souffle, leur permettre d’avancement autrement et sans contraintes extérieures, à condition de trouver une formule qui leur convienne : réfléchir sur leurs besoins, leur façon de travailler à chacun, leur autonomie etc…

      Participer à des réunions locales aussi, afep, anpeip, pour trouver des pistes et qu’ils rencontrent d’autres enfants à haut potentiel.

      • CIGOGNE le 11 octobre 2021 à 20 h 28 min

        Bonsoir, un grand merci pour votre retour.
        Comment trouvons-nous le nom du référent de notre académie ?
        La psychologue nous avait évoqué en effet un établissement particulier mais elle semblait nous dire qu’il était trop tard pour notre ainée qui est déjà en 5ème puisque le collège se ferait en 3 ans.
        Nous ne manquerons pas d’apporter des nouvelles et des témoignages qui pourront aider les autres familles.
        Bonne soirée

        • Françoise le 12 octobre 2021 à 9 h 12 min

          Bonjour,

          En principe leur coordonnées figurent sur le sites des académies, en tapant “référent élève à haut potentiel”, ou “haut potentiel” dans le moteur de recherche, mais ce n’est pas toujours facile à trouver. En cas de problème vous pouvez poser la question sur votre groupe régional ou directement téléphoner à votre académie.
          Concernant votre remarque sur le collège en 3 ans, il ne faut pas perdre de vue que, selon leur profil, les enfants hp vont très vite et sont largement capables de rattraper une année (l’accélération leur est plutôt favorable en général), à condition toutefois d’être bien encadrés par l’équipe éducative.
          J’espère que vous trouverez une solution, n’hésitez pas à prendre contact avec l’établissement en question aussi.

  15. Assia le 25 mai 2022 à 10 h 41 min

    Bonjour,

    Besoin de conseils:
    Mon fils a 12 ans. Il a été diagnostiqué HPI à l’age de 7 ans, après une année scolaire très difficile. Depuis, tout semblait rentrer dans l’ordre jusqu’à avant-hier.
    Il m’a reproché de ne pas assez me préoccuper de ses notes, alors que je pensais que ça lui plaisait de ne pas avoir de pression de ma part.
    Hier, il devait réviser pour un contrôle qui a lieu aujourd’hui. Il a tout simplement refusé de réviser parce que la prof n’est pas bien. Ca s’est terminé en grosse dispute.
    Je me sens perdue et tiraillée. Je ne suis pas focalisée sur les notes mais je veux être là pour lui s’il a envie d’avoir de bonnes notes.
    Avez-vous été confronté à ce genre de situation ?

    Merci d’avance de vos retours.

  16. Liguori-Le Vaillant Lise le 6 octobre 2022 à 11 h 06 min

    Bonjour,
    Mon fils est en seconde, il ne voit pas l’intérêt d’apprendre toutes ses matières, n’est pas organisé, n’a pas de méthodologie, et m’oblige à rester à côté de lui les quelques fois où je lui demande d’apprendre ses leçons avant les contrôles, il ne se sent pas impliqué. Cela ne lui fait ni chaud ni froid d’échouer !
    Connaissez-vous un organisme qui motive ces enfants, qui leur insuffle une méthodologie et joue un rôle de mentor ?

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez notre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

L'école et l'enfant précoce ne font pas toujours bon ménage. A travers les 32 pages de ce livret, découvrez pourquoi il est important de tenir compte des besoins particuliers de l'élève à haut potentiel et comment agir au quotidien pour son bien-être et son épanouissement.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes