Aller au contenu
Accueil » L'enfant précoce » Hypersensibilité et haut potentiel : quels points communs ? Un accompagnement compliqué dans tous les cas

Hypersensibilité et haut potentiel : quels points communs ? Un accompagnement compliqué dans tous les cas

Cette semaine, nous nous penchons sur ces caractéristiques sensorielles et émotionnelles, vécues de façon très intense par les personnes dites hypersensibles.

Autisme et haut potentiel, quel lien ?

La problématique semble aussi sensible que celle du haut potentiel, les 2 sont parfois même liées ou au contraire leurs manifestations engendrent des confusions. Quoi qu’il en soit, pour le bien être des individus concernés, il est important de comprendre ce qui se cache derrière des réactions perçues comme trop intenses, ou engendrant des variations d’humeur insaisissables par les personnes non avisées.

Sensibilité à fleur de peau, forte émotivité, empathie… Comment interpréter des sensations qui débordent ? Lorsque ces aspects deviennent prédominants dans la vie des enfants et des adultes, comment s’en accommoder pour les vivre bien ?

Globalement, de même que pour le haut potentiel, on parle de réactions perçues comme excessives par rapport à une certaine normalité, de réponses à des stimuli très marquées, très intenses, très profondes.

Nous vous proposons 2 points de vue :

Laura Schmitt, psychomotricienne, en parlait sur l’antenne de France Bleu. Nous restons un peu sur notre faim, mais quelques points sont à relever tout de même :

Tout comme pour le haut potentiel, la prise de conscience du décalage permet de l’assumer et de le vivre avec sérénité. Il ne s’agit pas non plus d’une pathologie, mais d’un mode de fonctionnement qui rend l’individu concerné beaucoup plus réceptif aux stimulations sensorielles, avec une conscience et une réactivité émotionnelle accrue, de forte capacités d’empathie vis-à-vis d’autrui.

L’intensité est là mais elle peut aussi s’exprimer de façon interne, non visible. J’en déduis donc qu’il faut faire attention aux personnes, notamment à haut potentiel, qui sembleraient dénuées de sentiments ou d’émotions. Peut-être est-ce une stratégie pour se protéger face à cette sensibilité qu’il est difficile d’exposer au grand jour ?

Pour mieux comprendre l’hypersensibilité, nous vous proposons à nouveau, en complément, cette vidéo extraite d’une émission de la Maison des maternelles, en compagnie de Perrine, maman d’enfant hypersensible, et de Saverio Tomasella, psychanalyste, Docteur en psychologie et auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l’hypersensibilité.

Le témoignage de Perrine est très parlant, et certains d’entre vous seront peut-être tentés de creuser cette piste. Cela concerne notamment les problèmes de sommeil de jeunes enfants qui, pour certains, pourraient s’expliquer par un excès de stimulations, à l’inverse des idées reçues sur la saine fatigue, dont l’enfant a du mal à se remettre.

Saverio Tomasella donne 5 indicateurs à observer pour orienter les parents concernés vers l’hypothèse de l’hypersensibilité :

  • traitement sensoriel approfondi des informations
  • hyperstimulation : observent tout, saturent par conséquent plus vite.
  • grande réactivité émotionnelle
  • perception fine des subtilités et nuances et notamment du langage non verbal
  • sensibilité avantageuse ou susceptibilité différentielle à l’environnement : subissent s’il est mauvais ou s’épanouissent s’il est porteur.

Lues de la sorte, ces 5 caractéristiques se rapprochent beaucoup de celles du haut potentiel !

Écoutons les précisons de Saverio Tomasella à ce sujet :

“Plus la sensibilité est élevée, plus l’intelligence est élevée”. Mais il n’y a pas de corrélation directe entre l’hypersensibilité et le haut potentiel : dans un sens c’est vrai, tous les enfants à haut potentiel sont hautement sensibles mais ce n’est pas parce qu’on est hautement sensible qu’on a un QI plus élevé. Cela peut se manifester dans d’autres domaines, les émotions, le sport, etc…”

https://www.youtube.com/watch?v=4M8PXUYeDPc

Je soulève un point évoqué par Saverio Tomasella qui me parle particulièrement, que je vis avec l’un de mes enfants (parmi bien d’autres !) et dont il est difficile de parler à l’extérieur car les gens ne le comprennent pas : “l’enfant hautement sensible n’aime pas être observé ” ou être au centre de l’attention : chez nous cela crée un vrai blocage. La solution est comme il le mentionne, d’y aller avec tact, c’est à dire en l’occurrence ne pas questionner directement par exemple mais de lui laisser la possibilité d’exprimer une idée au cours d’une discussion informelle.

La conclusion intéressante de l’émission pourrait être un résumé parfait des problématiques qui nous préoccupent, hyper sensibilité et/ou haut potentiel :

Suivant l’environnement de l’enfant (école ou autre), cette sensibilité avantageuse peut devenir quelque chose de merveilleux. Un environnement porteur lui permettra de déployer toutes ses potentialités, à condition de l’accepter et de l’accompagner dans sa singularité.

Cela pose encore une fois la question de la normalisation à outrance, qui rend compliqué un épanouissement hors cadre.

Pour aller plus loin dans la compréhension de la sensibilité de vos enfants à haut potentiel, je vous recommande en plus l’ouvrage de Claire Stride, Mon enfant est à haut potentiel et ultra-sensible, qui permet une vraie déculpabilisation face au fait d’évoluer autrement avec son enfant.

Voir la page de l’émission sur France bleu

6 commentaires

  1. Carol sur 10 février 2022 à 0 h 40 min

    Mon fils Kilian pleurait tout le temps quand il était à l’école publique de Vandœuvres, malgré ses demandes de sauter de classes, les profs le disaient immatures car trop sensible.
    Depuis qu’il a changé pour l’école Athena, jamais il a pleuré, les profs l’ont trouvé très mature et très bons dans tous les domaines donc l’ont fait sauter 2 classes, mon fils est enfin épanoui et à retrouver sa joie de vivre ❤️
    Comme quoi une école avec une Direction et des profs et à l’écoute des enfants est primordial pour leurs épanouissement.

  2. Laur sur 10 février 2022 à 20 h 41 min

    Bonjour Carol
    Vous parlez de l’école Athena à Genève ?

    • Anonyme sur 12 février 2022 à 19 h 10 min

      Oui à Veyrier

    • Carol sur 13 février 2022 à 23 h 29 min

      Oui Laur, l’école Athena à Veyrier

  3. LA CIGOGNE sur 15 février 2022 à 9 h 42 min

    Bonjour,

    La psychologue de ma fille nous a parlé du réseau de votre association à travers lequel nous pourrions rencontrer des enfants et des parents via le partage d’activités.
    Echanger et se retrouver avec d’autres enfants qui vivent et ressentent un peu les mêmes choses, seraient très bénéfique à ma fille.
    Elle est rejetée de tous ses camarades depuis toujours, retrouver confiance à travers ces rencontres possibles lui serait salvateur.
    Comment fait-on pour connaître notre référent régional ? et pour s’inscrire dans ces ateliers ? D’avance merci pour votre aide.

    • Françoise sur 16 février 2022 à 12 h 10 min

      Bonjour,

      C’est vrai que les rencontres entre enfants qui puissent se comprendre et partager plus facilement des choses sont bénéfiques. Je précise cependant qu’enfantsprecoces.info n’est pas une association mais un site d’information et d’échange. A ce titre nous n’organisons pas de sorties ou activités, par contre nous vous proposons des espaces d’échanges comme les groupes régionaux à travers lesquels les parents peuvent solliciter et proposer des échanges et rencontres : https://www.enfantsprecoces.info/groupes/

      Sinon vous avez aussi des antennes locale d’associations comme l’afep, l’anpeip pour principales.

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez notre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

L'école et l'enfant précoce ne font pas toujours bon ménage. A travers les 32 pages de ce livret, découvrez pourquoi il est important de tenir compte des besoins particuliers de l'élève à haut potentiel et comment agir au quotidien pour son bien-être et son épanouissement.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes