Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Quizz : à quel profil d’enfant surdoué votre enfant appartient-il ?

Pour clore notre long dossier sur les 6 profils d’enfants surdoués, je vous propose aujourd’hui de répondre aux questions d’un petit quizz qui devrait vous permettre de définir à quel profil votre enfant appartient ou, du moins, vous donner quelques pistes pour étayer votre réflexion.

Vous pouvez aussi répondre en tant qu’adulte surdoué, en vous replaçant tout simplement l’espace d’un instant dans la peau et dans la tête de l’enfant que vous fûtes.

Ce quizz donne de bonnes indications d’identification qui pourront le cas échéant  être corroborées par la lecture de chacun des profils et des informations rassemblées dans le tableau récapitulatif.

Passons maintenant aux questions. Répondez en tenant compte de la perception que vous avez de votre enfant et en gardant à l’esprit la réalité de son comportement, pas l’illusion de celui que vous aimeriez lui voir adopter. Choisissez toujours la réponse qui correspond le mieux, même si votre enfant régirait avec des nuances aux différentes situations présentées.

Remerciements

Jade Ann RiveraJ’ai souhaité mettre le présent dossier à votre disposition après avoir lu les articles rédigés sur le même sujet par Jade Ann Rivera sur son site. C’est elle qui m’a donné envie de mettre ces informations à disposition d’un public francophone et je la remercie ici pour son travail en faveur des « gifted children ». Le quizz est une traduction augmentée et localisée pour tenir compte des spécificités françaises de celui qu’elle propose elle-même sur son site.

 

1. Cette semaine, l’école de votre enfant fête Carnaval. Pour le mardi gras, chaque enfant est encouragé à venir en classe déguisé en portant un costume de sa création, le plus excentrique possible.

A. Votre enfant est très heureux de participer  à la fête. Cependant, le jour dit, vous remarquez que son costume est toutefois très conformiste, même s’il a montré quelques petits signes de créativité. Il a suivi la consigne mais sans excès.

B. D’une manière générale, votre enfant ne participe à ce genre de choses que s’il les trouve amusantes pour lui-même. Sans cela, il ne s’associe pas à ce type d’évènements ou d’activités, sauf en traînant les pieds, contraint et forcé.

C.  Votre enfant a toute la créativité requise pour concevoir un déguisement original mais préfère réaliser quelque chose de plus classique, qui ne prend pas de temps et ne lui fait courir aucun risque.

D. Votre enfant refuse de participer à la journée et vous supplie de pouvoir rester à la maison. Il peut même aller jusqu’à se mettre en colère si vous voulez le forcer à participer ou si vous proposez de l’aider.

E. Cette journée est faite pour votre enfant. Il se lève tôt pour peaufiner un déguisement qu’il a commencé à préparer depuis une semaine. Mardi-gras est son jour préféré de toute l’année scolaire.

F. Votre enfant est très nerveux ou anxieux à l’idée de devoir passer une journée exceptionnelle à l’école. Ces sentiments l’empêchent de vivre pleinement la journée et de s’amuser comme les autres enfants. Son anxiété peut être si forte qu’il trouvera toutes sortes d’excuses pour ne pas avoir à quitter la maison ce jour-là, y compris en allant jusqu’à se blesser volontairement.


2. Cet après-midi, vous profitez de votre dimanche pour jouer à Carcassonne en famille. C’est votre jeu préféré et vous êtes vraiment impatient de passer un bon moment avec vos enfants et votre conjoint. Lorsque votre enfant perd la partie, comment réagit-il ?

A. Il est bon joueur. De toute façon, s’il a perdu face à vous, c’est juste pour un petit point. Vous êtes un peu fâché parce qu’il a passé la moitié du temps à envoyer des SMS à ses amis durant la partie et vous savez qu’il aurait pu gagner s’il s’était appliqué un peu.

B. Il accepte sa défaite avec son aplomb habituel. Vous êtes impressionné car il analyse parfaitement ce qu’il aurait dû faire mieux pour gagner et parce qu’il a énormément progressé depuis votre dernière partie.

C. Il n'a pas vraiment essayé de gagner. Vous vous souvenez de moments dans son enfance où il savait se montrer bien plus combatif. Vous vous demandez ce qui lui  est arrivé et quand il a perdu sa combativité.

D. Il a constamment discuté les règles et les subtilités du jeu puis a boudé et râlé lorsque celui-ci n’allait pas dans un sens qui lui était favorable. Vous étiez presque tenté de tricher pour éviter qu’il ne perde et soit complètement abattu.  Vous notez pour l’avenir que ce type d’activité est à éviter si vous voulez vous détendre en famille.

E. Il ne se soucie pas vraiment d’avoir perdu. Ce qu’il a maintenant à l’esprit, c’est de créer une extension ou une variante du jeu pour la prochaine fois.

F. Il a perdu parce qu'il ne pouvait tout simplement pas se concentrer sur le jeu. Quand il ne faisait pas le clown, il avait besoin de constants rappels sur les règles du jeu. Cela vous paraît étrange car il gagne régulièrement lorsqu’il s’agit de jouer à la version en ligne de ce jeu.


3. Votre enfant a eu deux mois pour terminer un projet d’exposé individuel pour l'école. Demain, c’est le grand jour, il va pouvoir présenter son travail au reste de la classe. Il est vingt heures…

A. Votre enfant peaufine juste quelques détails de dernière minute. Il a réalisé un bon travail et vous êtes impressionné. Mais vous savez qu’il aurait pu faire mieux et rendre un excellent travail. Vous vous demandez pourquoi il ne prend pas plus de risques.

B. Votre enfant termine en réglant quelques derniers détails. Il adore mener ce genre de projets et ses choix de sujets sont souvent originaux, voire excentriques. Il sait que la présentation de ses travaux personnels est une occasion de briller devant ses camarades de classe et de se faire remarquer par l’enseignant.

C. Votre enfant est un peu coincé par le temps et se précipite pour parvenir à un résultat acceptable au dernier moment. Vous êtes peiné de découvrir que votre enfant a préféré sortir avec ses amis pour jouer dans le parc plutôt que terminer son travail à temps. Vous êtes triste et un peu inquiet pour lui lorsque vous vous souvenez du remarquable exposé sur les différences entre vertébrés et invertébrés qu’il avait présenté au CEI alors même que la plupart des autres enfants n’avaient pas la moindre idée de ce que ces mots signifiaient.

D. Votre enfant est en colère et après sa troisième crise de la journée, vous vous demandez si finalement vous ne feriez pas mieux de le garder à la maison demain. Il se faisait un plaisir de réaliser ce projet, mais la peur, l'anxiété et son perfectionnisme l’ont empêché d'exécuter quelque chose dont il puisse être fier.

E. Vous êtes en train de reprendre l'orthographe et la grammaire des documents que votre enfant présentera à la classe. Son projet est original et créatif et vous êtes fier de lui, mais vous n'êtes pas tout à fait sûr qu’il ait appris quoi que ce soit d’académique en le réalisant.

F. Vous êtes occupé à corriger les textes de votre enfant. L'orthographe et la grammaire laissent vraiment à désirer. Vous savez que cela affectera sa note et vous êtes peiné pour lui car son projet est vraiment créatif et qu’il a fourni un gros effort. Quand il parle du sujet, il est clair qu’il a beaucoup appris. Vous aimeriez qu’il puisse fréquenter une école où l’on s’attacherait plus au fond qu’à la forme pour évaluer ses réalisations.


Vous avez obtenu un maximum de réponses A : Il y a de fortes chances que votre enfant appartienne au profil de l’enfant brillant.

Vous avez obtenu un maximum de réponses B : Il est probable que vote enfant appartienne au profil de l’enfant autonome.

Vous avez obtenu un maximum de réponses C : Votre enfant appartient probablement au profil de l’enfant discret.

Vous avez obtenu un maximum de réponses D : Le profil de l’enfant décrocheur est certainement celui de votre enfant..

Vous avez obtenu un maximum de réponses E : Votre enfant se range probablement parmi ceux qui appartiennent au profil de l’enfant provocateur.

Vous avez obtenu un maximum de réponses  F : Attention, il y a un risque que votre enfant appartienne au profil de l’enfant à double étiquette. Il est important de confirmer ou d’infirmer ce résultat pour lui permettre d’être pris en charge rapidement et avec efficacité.

J'espère que ce dossier vous aura permis de mieux cerner la personnalité et les besoins de vos enfants. En ce qui me concerne, j'ai énormément appris en le réalisant et je me tiens à votre disposition pour en discuter à travers vos commentaires.

Sommaire du dossier

Introduction

Profil 1 - L'enfant brillant

Profil 2 - L'enfant autonome

Profil 3 - L'enfant discret

Profil 4 - L'enfant décrocheur

Profil 5 - L'enfant provocateur

Profil 6 - L'enfant à double étiquette

Conclusion et tableau récapitulatif

Quizz : A quel profil d'enfant surdoué votre enfant appartient-il ?

23 commentaires

  1. PREVOST Chantal sur 4 janvier 2015 à 18 h 24 min

    bonjour,

    je suis psychologue installée dans la Loire(42) et je m’occupe des EIP, je les bilante et assure un suivi si necessaire auprès du jeune et de la famille.
    Je reste à votre disposition et trouve ces informations très pertinentes, merci

    • mamanpoule sur 8 janvier 2015 à 11 h 24 min

      bonjour madame je suis Agnimel Michelle je vis en Cote D ivoire je suis prete a effectuer le deplacement avec mon fils comment vous rencontrer!

  2. elcie sur 20 janvier 2015 à 21 h 57 min

    Depuis quelques temps je me pose des questions sur la possibilité que mon fils soit précoce. Enfin c’est plutôt les commentaires dans l’entourage qui me font me poser des questions… Quand on m’a parlé de lui faire voir un psychologue j’ai répondu qu’il était encore petit et que je préférais le laisser s’épanouir à sa façon et à son rythme mais de là on m’a dit que s’il était précoce ce serait bien de le savoir pour un « encadrement adapté  » du coup je suis un peu perdue, d’autant qu’il fait de plus en plus de progrès…pour donner des exemples il a bientôt 3ans, il reconnaît toutes les lettres majuscules, tous les chiffres, sait compter sans trop d’erreur jusqu’à 13,connait presque l’alphabet en chanson , les couleurs, les formes.il parle très bien pour son âge ,avec un vocabulaire qui m’étonne parfois, s’habille seul ( pantalon,chaussettes,chaussures,manteau, un peu plus de mal pour le t-shirt), il est très attentif aux sons et bruits, il s’intéresse à tout, veut tout faire tout seul comme un grand, tout le temps, j’avoue que ce n’est pas de tout repos. Pour moi rien de bien exceptionnel, je me dis qu’il il s’intéresse à beaucoup de choses et retient bien. Je ne m’y connais pas du tout mais selon vous, y a-t-il une raison de penser qu’il est  » précoce « ? Que me conseillez vous? Merci beaucoup par avance de vos conseils

  3. Françoise sur 21 janvier 2015 à 20 h 28 min

    Bonjour,

    Je pense effectivement que vous avez raison, il est encore tôt pour l »emmener consulter un psychologue.
    Par contre, cela ne vous empêche pas de rester à son écoute, surveiller son évolution, le stimuler….et essayer de vous faire une idée (comparaison avec des enfants qu’il pourrait fréquenter). Effectivement il semble au moins très éveillé ! Il faudra surtout faire attention à son entrée à l’école maternelle s’il y va, à ce moment il pourrait y avoir un énorme décalage entre lui et les autres enfants, et c’est cela qu’il faut surveiller. De plus, ne pas le motiver de trop en disant « tu vas apprendre beaucoup de choses à l’école… » car il risque alors d’être déçu car selon les enfants « apprendre » à différents sens. Plutôt lui dire : tu feras des activités, manuelles, sportives…jeux… Favoriser avec lui la motricité fine, la débrouillardise, les contacts avec les autres enfants…
    Donc attendre et voir, et réagir ensuite si son comportement semble différent, s’il est moins enthousiaste, n’aime pas l’école…

    • Anonyme sur 21 janvier 2015 à 21 h 32 min

      Merci pour votre réponse. Je vais effectivement attendre l’entrée à l’école de mon Loulou. Et quoiqu’en pensent certaines personnes de mon entourage je ne penses pas que ce soit une négligence de ma part et votre commentaire me conforte dans mon idée d’attendre tout en surveillant bien sur! Pour le moment quand on parle de l’école on ne lui parle pas d’apprendre, on parle surtout des copains copines, des dessins, des chansons et des histoires parce qu’il adore les livres. Il est plus souvent avec des enfants plus âgés qu’il adore et observe beaucoup et quand il va à la ludothèque avec sa nourrice il fait plutôt des activités seul mais les autres enfants de son groupe sont en majorité plus petits donc pas vraiment de contacts avec des enfants de son âge… A voir en septembre donc. Merci

      • Françoise sur 22 janvier 2015 à 14 h 21 min

        Bonjour,

        Vous avez raison, il ne faut pas précipiter les choses mais on peut être prévoyant. Par rapport à ça, s’il doit rentrer à l’école en maternelle, vous pouvez vous renseigner, voir s’il peut se trouver dans une classe à double niveau, ou une petite structure, ne serait-ce que pour faciliter les échanges oraux entre enfants.
        D’ici là, profitez bien de votre bout d’chou !

  4. zare sur 13 février 2015 à 18 h 49 min

    Bonjour

    pour ma part je ne sais pas la maîtresse de mon fils de 5 ans suspecte une précocité mais sans réellement savoir mon fils fait des choses surprenante pour son âge (il a appris à lire seul cette année sait compter jusqu’à 1000 fait des petites additions….) maintenant il ne veut tes aller trop vite manque de concentration et essaie de se rendre intéressant voire un peu trop.
    D’un côté il étonne et d’un autre il a aussi des difficultés (graphisme, concentration..)
    Du coup on ne sait pas trop comment se positionner avec lui c’est un peu déstabilisant parfois.
    Il ne fait que ce qui l’intéresse et peut passer du temps sur quelque chose qui va l’intéresser fortement il (les marques de voitures…Toutes ou presque les camions poubelles mais pas de façon basique il regarde des vidéo explicative de leur fonctionnement des vidéos sur le tri sur les déchet termes. .et les chiffres: l’heure etc. .
    Voilà le récit d’une maman qui cherche à comprendre avec toute objectivité et ce afin d’aider mon enfant.
    Merci

  5. Françoise sur 16 février 2015 à 16 h 17 min

    Bonjour,

    C’est le décalage entre ses capacités étonnantes et ses difficultés qui peut vous faire réagir. Si cela devient gênant, il vaut mieux en connaître l’origine (précocité éventuelle ou autre), afin de pouvoir prendre les bonnes mesures.
    Le seul moyen de savoir est de faire un bilan psychologique. Voir avec la maîtresse si elle a des doutes elle aussi, elle peut demander l’intervention du psy scolaire.

  6. Alysse31 sur 27 février 2015 à 9 h 51 min

    Bonjour,
    Je viens de faire le test et aucun profil ne s’en dégage majoritairement (A; D; C), dois je considérer qu’il est les 3 à la fois ?

  7. Françoise sur 27 février 2015 à 16 h 04 min

    Bonjour,

    Tous les enfants n’ont pas forcément un profil très marqué et leur comportement peut être variable en fonction des situations et au cours de leur vie selon leur âge et les difficultés rencontrées. Par exemple un enfant brillant au primaire peut devenir discret ou décrocheur au collège, ce n’est pas rare au contraire et peut être le signe d’une difficulté à appréhender la méthode scolaire du collège. D’où l’intérêt de porter une attention particulière à cette évolution afin de prendre les mesures nécessaires si besoin.
    Ce n’est bien sûr qu’un exemple à mettre en parallèle avec la situation de votre fils. La présence des 3 profils cités peut aussi être un signe d’équilibre à partir du moment où il y a prédominance de la réussite.
    L’important est de rester attentive aux signaux d’alerte (trop discret, décrochage important…).

    Cordialement.

  8. gaucher sur 2 mars 2015 à 6 h 03 min

    j’ai une fille de 15 ans qui commence à présenter des troubles du comportement.
    depuis un âge très précoce (1 an et demi) elle a présenté une facilité de diction et une richesse de vocabulaire assez impressionnante. elle a été une enfant pleine de vie et l’école a été une occasion pour rencontrer d’autres enfants.
    sa scolarité a été parfaite jusqu’à maintenant. aujourd’hui, elle a développé une angoisse +++ concernant le collège, jusqu’à faire des crises de spasmophilie et ainsi engendrer les 1ères absences scolaires qui se sont répété au 1er trimestre. je l’ai fait suivre par une psychologue qui a pris cet état de fait comme une crise d’ado. je trouve ma fille très malheureuse et triste, elle ne sort plus. donnez moi des pistes s’il vous plait afin que je puisse la diriger vers des personnes compétentes afin de redonner le gout de vivre à ma fille.
    je vous remercie d’avance
    j’habite la banlieue lyonnaise et l’on m’a parlé de l’hôpital neurologique pour des tests. avez vous des noms de services ou pédopsy. merci mille fois.
    Malika

  9. Françoise sur 2 mars 2015 à 14 h 50 min

    Bonjour,

    Il est effectivement nécessaire de connaître l’origine du mal-être de votre fille.
    Vous pouvez entrer en contact avec le service du Dr Revol au chu de Lyon, il est le chef du service pédopsychiatrie et spécialiste de la précocité.
    Je pense que vous serez en de bonnes mains.
    Cordialement.

  10. tighilts sur 20 septembre 2015 à 14 h 35 min

    Mon fils de 06 an évolue un peut en retard par-rapport au enfant de sans âge, il aime l’école mais il présente des difficultés de concentration, en écriture il a des difficultés à tenir correctement un stylo, il Vien de commencé sa première année primaire et je sui inquiet pour lui car il oublie vite ce qu’il a fais et après un moment il me surprend par ces réponses, et ces surtout sans comportement déconcentré et imaginaire qui me préoccupe le plus , ces difficulté à formé une phrase complète et a avoir sans autonomie total, il évolue très doucement , et nous ces parent ne savent pas si ces grave ou non ? Merci de nous avoir répondue .

  11. tighilts sur 20 septembre 2015 à 14 h 39 min

    Merci pour ce que vous faites .

  12. Audrey.b sur 12 novembre 2015 à 15 h 08 min

    Bonjour
    Je suis très inquiète pour ma fille de 5 ans qui est en gs. Je me pose la question d une éventuelles précocité car elle a parlé très tôt a 2 ans elle formait des phrases aujourd’hui hui elle sait faire addition soustraction … mais elle a beaucoup de mal a s intégrer elle joue seule a l école elle est hypersensible au point qu elle s est arrache les cils a l école

  13. rachel sur 17 janvier 2016 à 22 h 52 min

    Bonjour
    Je m’inquiète pour mon fils qui aura 11 ans en avril. Il est en cm2
    Il a appris très tôt à parler, il a une mémoire extraordinaire et de super capacités.
    Mais il est petit dans sa tête provocateur ne veut rien faire en classe et provoque constamment ses camarades .
    Ses capacités sont reconnus par les enseignants mais ils ne le supportent plus et nous non plus.
    Mon fils fait encore pipi au lit de temps en temps.
    Il discute tout à la maison.
    Au niveau de l’école il ne laisse transparaître aucun sentiment , il dit toujours que tout va bien alors que c’est faux.
    Son père le rabaisse souvent et ne s’implique pas dans son éducation ( père qui est très doué mais a été en échec scolaire malgré une grande intelligence)

  14. Mesoke sur 9 juin 2017 à 12 h 25 min

    Bonjour,

    Juste un petit message en tant qu’adulte surdouée. Je ressors comme profil autonome, même si j’ai un peu de « provocateur » dans mon mode de fonctionnement. Malgré l’intitulé de ce genre de profil, je tiens juste à mettre en garde contre la gageure qui consiste à croire que si votre enfant a le profil autonome, tout va bien pour lui. J’ai effectivement toujours mené ma barque seule d’une certaine manière, mes parents n’ont jamais eu besoin de m’apporter du soutien. A part mon hétérodoxie flagrante, je n’ai jamais éprouve de difficultés scolaires ou sociales étant enfant. C’est une fois arrivée à l’âge adulte que les vraies difficultés ont commencé. La souffrance de réaliser qu’on évoluera toujours dans un monde qui ne fonctionne pas comme le nôtre, avec des pairs qui ne nous comprennent pas, commence à peser réellement. Personnellement, ma réaction a été l’isolement progressif, pour ne plus avoir à affronter cette réalité quotidienne. A 40 ans, je travaille mais je vis seule, dans une maison isolée dans les bois, avec presque aucune familles et sans amis. Je ne sais pas quels conseils donner aux parents d’enfants surdoués, et autonomes en particuliers, mais mon feeling est qu’il est important qu’ils puissent rencontrer des enfants ou adultes comme eux tout au long de leur vie, de manière à pouvoir se sentir moins seuls. La solitude est une réponse fréquente aux personnes surdouées, elle n’est pas un mal en soi, mais il est important d’aider les enfants à l’intégrer comme une part vivante et bienfaisante de leur vie, et non pas comme une fatalité et la seule réponse possible à leur idiosyncrasie.

  15. Nath sur 28 janvier 2018 à 17 h 04 min

    Bonjour,
    j’ai un fils qui aura 11 ans début mars prochain. Il a sauté une classe en primaire et est entré au collège en semptembre.
    Le diagnostique de précocité a été fait en fin de cm1. J’ai peur qu’il devienne décrocheur. Il est volontaire et travailleur pour ce qu’il aime. Ex le sport. Il est en sport étude et progresse bien dans sa discipline. Par contre depuis toujours, il est très difficile de lui faire faire ses devoirs. Avec le collège c’est devenu très compliqué.
    Les proffesseurs le decrivent comme discret mais bavard, sans perturber le cours. Il a du mal à rester concentré en classe ou lorsqu’il travaille à la maison. Alors que le wisc 4 dit qu’il a une tres forte capacité de concentration.
    Avec nous il est provocateur et souvent insolent.
    Je ne le retrouve pas vraiement dans le quizz, mes réponses sont toutes differentes. (e/d/c ou f)
    Comment s’assurer qu’il ne decroche pas ? le laisser ne rien faire et en assumer les conséquences, ou continuer à se battre pour qu’il fasse ses devoirs ? C’est épuisant !!! C’est vrai que les 11 h de sport par semaine lui imposent de faire preuve de volonté pour travailler. Elles lui apportent une reconnaissance et une motivation, ce qui est positif. Il faut de bons résultats pour rester en sport étude. Devant son attitude, difficile de motiver sans mettre la pression… Si vous avez des conseils je prends.

    • Françoise sur 29 janvier 2018 à 14 h 46 min

      Bonjour,

      Très souvent la capacité de concentration pour ces enfants est liée à la motivation et l’intérêt porté à la matière. Cela semble être le cas de votre fils.
      Je pense qu’il faudrait déjà discuter de ces difficultés là avec ses professeurs, peut être y a t-il moyen de trouver une espèce de compromis/accord (en général c’est fait dans le cadre d’un plan d’accompagnement) pour que les devoirs soient peut être adaptés (éviter les répétitions si le sujet est compris un devoir plus compliqué pour le stimuler, explication personnelle par le prof du but du devoir…), voir s’il y a moyen d’avoir un accompagnement aux devoirs au collège… Vous pouvez vous assurer aussi que votre fils n’a pas de problème « graphique », main trop crispée. Après oui il y a un juste équilibre à trouver entre ses obligations, sa fatigue (sport) et la motivation pour réussir ses études.
      Effectivement en grandissant les profils peuvent évoluer, là aussi c’est très souvent lié à la motivation, et trouver le levier n’est pas simple.

    • Yàn sur 2 octobre 2018 à 10 h 25 min

      Bonjour Nath, p

      Je suis nouvellement inscrite sur ce site.
      je suis à la recherche d’information sur la manière de faire tester mon enfant, pour éviter de passer à côté de la plaque…
      Pourriez-vous m’indiquer comment se procurer le Wisc4 ? Merci pour votre réponse.
      Bonne journée,
      Yàn.

  16. Mylene sur 29 août 2018 à 4 h 36 min

    Bonjour,
    J’ai une petite fille de 7 ans, bientôt 8 et on vit un enfer à la maison. Ce sont des grosses crises de colère, elle est très impulsive, frappe ses soeurs, elle bouge sans arrêt, fait de l’anxiété, a un TOP, bref, on ne sait plus quoi faire pour que ca aille mieux. Elle nous dit des choses comme: «J’aimerais avoir d’autres parents, je vous déteste, vous être méchants, vous êtes les pires parents du monde, je vais vous tuer, je vais vous tuer avec un fusil» et ainsi de suite. Ma fille possède 2 personnalités complètement opposées, à l’extérieur de la maison, tout le monde croit que c’est une petite fille calme et agréable, suit les consignes à la lettre, mais notre réalité est complètement l’inverse. Ca fait environ 1 mois que j’ai réalisé que ma fille pouvait être doué. Elle a commencé à parler à 9 mois, à 15 mois elle connaissait pratiquement tous les animaux ainsi que les sons, les fruits, les légumes, etc., elle faisait des phrases claires à 18 mois, avant 2 ans connaissait toutes les couleurs incluant le mauve, gris, brun, etc., Je n’ai jamais eu besoin de lui montrer à partager ses jouets. Elle empilait des légos un par dessus l’autre avant l’age de 1 an, à 2 ans c’était les «pourquoi» et c’est à partir de cet âge que les comportements difficiles ont commencés. Sa première éducatrice (9-18 mois) à la garderie nous disait qu’elle était en avance sur les autres. Vu que c’était ma première, je n’avais pas de comparaison et je croyais que c’était parce que je la stimulais beaucoup. Vers 2 ans, j’entendais des commentaires comme, vocabulaire très impressionnant ou récemment on m’a dit: « Je me rappelle quand ta fille est entrée à la garderie, on avait jamais vu ca.» (deuxième garderie un peu avant ses 2 ans). Ma fille a une obsession envers les animaux, elle est végétarienne depuis qu’elle a 5 ans (son choix), ne mange pas aucun aliment contenant de la gélatine (bonbons, guimauves, et autres). Elle en parle constamment, d’ailleurs elle parle tout le temps, veut devenir vétérinaire, pleure si on écrase une fourmi, collectionne les insectes morts, elle en connait plus sur le sujet que moi. Elle est très bonne à l’école, notes supérieures à la moyenne dans tous les cours, sans avoir besoin de faire d’effort, beaucoup d’amis. Elle n’a pas apprise à lire seule, mais dès le début de la maternelle, elle a commencé à lire et écrire des mots plutôt surprenant pour son âge. Ces temps-ci, elle pose beaucoup de question sur le fonctionnement du gouvernement, système de santé, de la politique, des élections, veut connaitre le prix de tout, en fait elle questionne sur tout. Malgré tout ce beau talent, se cache une petite fille qui ne sait pas comment gérer ses émotions et ses parents ne savent plus quoi essayer pour l’aider. On a fait beaucoup de renforcement positif, on a essayé les conséquences, se calmer seule dans sa chambre, être ferme, la routine, rien ne fonctionne et l’intensité des crises augmente. Je suis une maman épuisée, à bout de ressource et qui se sent impuissante face à tout cela. Les ressources que nous avons besoins se retrouvent ici (Québec) au privé, malheureusement, nous n’avons pas cette somme d’argent à notre disposition maintenant. Tous commentaires ou conseils pouvant nous aider seront les bienvenue. Merci!

    • Françoise sur 12 septembre 2018 à 14 h 44 min

      Bonjour Mylène,
      Il y a peut être à chercher du côté du décalage de comportement entre l’école et à la maison : école enfant sage, maison enfant qui explose : il se pourrait que votre fille, si effectivement elle est à haut potentiel, ne trouve pas son compte à l’école, se contienne pour correspondre au modéle imposé, mais ait besoin d’évacuer la tension de la journée à la maison. Il serait sans doute salutaire pour elle de passer un test de qi afin de connaître ses besoins réels. Elle pourrait inconsciemment vous en vouloir de ne pas se sentir valorisée correctement ou de se sentir décalée, sans réellement comprendre pourquoi.

    • An sur 20 octobre 2018 à 4 h 00 min

      Bonjour Mylène,
      Il est toujours possible, pour environ un tiers du prix privé, de faire faire les évaluations dans les universités, UQAM, Laval, Université de Montréal ou autres. J’en ai aussi une à la maison qui me haït et me le dit. Celle-là n’a pas de diagnostic encore. Pour le moment, je lui répond que je l’aime aussi. Nous avons une dynamique familiale un peu complexe parce que c’est un plus jeune qui a le diagnostic officiel. Tenez bon même si c’est épuisant. Votre enfant à besoin aussi de savoir que vous continuez à l’aimer. Poursuivez vos lectures. Bon courage.

Laissez un commentaire





Agissons ensemble pour les enfants précoces !

Découvrez et soutenez nos 10 projets pour les enfants précocess
Enfants Précoces Info vous informe depuis 2002 sur le haut potentiel intellectuel. Aujourd'hui nous avons l'opportunité d'agir concrètement pour une meilleure prise en compte de nos enfants à l'école.

Avec vous, nous allons informer directement les enseignants sur l'enfant précoce et ses besoins.

605 familles participent déjà à cette opération mais nous avons besoin de chacun de vous pour atteindre notre objectif. Sans vous, rien ne sera possible. Avouez que ce serait dommage !

En savoir plus !