Accueil » L'enfant précoce » Enfants surdoués, des signes qui doivent alerter

Enfants surdoués, des signes qui doivent alerter

Sur France 5 , la maison des maternelles consacrait récemment une émission à l’enfant précoce en recevant notamment le psychologue cognitiviste Fabrice Bak.

La maison des maternelles avril 2019

L’émission télévisée La maison des maternelles s’est intéressée récemment au sujet du haut potentiel intellectuel, en compagnie d’Elodie, maman de 3 enfants dont l’aîné de 8 ans a été identifié comme enfant précoce, et de Fabrice Bak, psychologue cognitiviste et membre de l’ANPEIP.

Les questions de l’identification et de l’accompagnement de l’enfant à haut potentiel ont été notamment évoquées durant l’émission

A partir de quand peut-on remarquer les caractéristiques du haut potentiel ?

Elodie n’a pas remarqué tout de suite le haut potentiel de Sacha, son premier enfant. Ce n’est qu’une fois celui-ci dûment identifié qu’avec le recul, des points troublants se sont rappelés à sa mémoire.

  • La construction de phrases très élaborées dès 2 ans.
  • Le fait de s’adapter rapidement à une règle ou à une consigne dès lors qu’elle est expliquée. Sacha a, par exemple, acquis très rapidement la propreté.
  • Une passion précoce pour les chiffres : Sacha a appris les chiffres en faisant le tour du pâté de maisons et en les répétant inlassablement.
  • Un goût prononcé pour les aliments forts, une grande sensibilité en général avec un attachement prononcé à la parole de l’adulte

Fabrice Bak confirme que le haut potentiel est visible très tôt chez le bébé surdoué. C’est un enfant éveillé, en interaction avec son environnement, très tonique, avec un langage élaboré qui emploie facilement et tôt les conjonctions de coordination.

Comment suivre l’enfant précoce ? Quelle scolarité lui proposer ?

En maternelle l’enfant recherche une relation pédagogique avec son enseignant, il cherche avant tout à apprendre, poussé par sa grande curiosité.

Un enfant de 5 ans qui rentre le soir à la maison en disant « je veux faire des devoirs », mérite qu’on se pose des questions.

Le parcours de Jack, 5 ans, scolarisé à l’école Galilée à Paris, nous démontre l’intérêt d’une prise en compte particulière qui permet à l’élève à haut potentiel de bénéficier d’une stimulation suffisante et de rester en situation d’effort et d’apprentissage.

Les freins provoquent de la frustration et de l’incompréhension qui vont bloquer leur envie d’apprentissage.

La pédagogie mise en oeuvre, à la fois positive et bienveillante, a répondu au besoin d’approfondissement de Jack, lui permettent de sortir de la bulle dans laquelle il s’était enfermé jusque là.

A l’école, le gros risque à éviter, bien exprimé par Fabrice Bak, est de laisser l’enfant surdoué se complaire inconsciemment dans une certaine facilité qui l’empêche d’acquérir le sens de l’effort.

Ils ne savent pas apprendre, ils confondent apprendre et comprendre, j’ai compris donc je sais ! Ca va très bien au primaire, … au collège ça peut commencer à patiner, l’intuition ne suffit plus.

A défaut d’identification, l’autre risque principal est le développement d’un faux self, particulièrement au collège. Il s’agit d’une identité sociale construite pour s’adapter aux autres mais qui ne reflète pas la vraie personnalité de l’enfant et ne lui permet pas de s’épanouir.

Cette émission vient utilement nous rappeler un point incontournable : l’identification du haut potentiel chez l’enfant est primordiale si l’on veut lui permettre de s’épanouir durablement.

8 commentaires

  1. Marlène sur 22 avril 2019 à 21 h 27 min

    C est incroyable je reconnais ma fille (8 ans dans 2 mois) sur tout les points évoqué, sauf que depuis la petite section les maîtresses disent qu’ elle est très « scolaire » !! Tenue irréprochable en classe ! Son orthophoniste m a dit à son premier bilan qu’ elle était précoce a la motricité !! Et ma pédiatre me dit « si » vous souhaitez la faire testé je vous donne 1 ou 2 nom ! Bref que dois-je faire je suis perdue ??? J ai essayé de toucher 2 mots a la maîtresse mais là….. elle s est fermé, et m a dit non mais les autres maîtresse mon rien dit et je n ai rien vu !!! Bref j’ai l impression qu’ elle prenait pour une « maman qui surestime son enfant ».

    • Françoise sur 23 avril 2019 à 16 h 28 min

      Bonjour Marlene,

      Les filles sont souvent très scolaires et ont tendance à vouloir se conformer aux attentes des enseignants, au risque de se mettre en veille si elles sont à haut potentiel.
      Le haut potentiel ne touche pas que la motricité, il y a aussi le côté  »intellectuel » et acquisitions qui est un élément marquant pour ces enfants. Voyez sur le site les 6 profils ainsi que le tableau récapitulatif à la fin pour creuser un peu plus le sujet : https://www.enfantsprecoces.info/les-6-profils-denfants-surdoues/
      En cas de doute, il vaudra mieux passer par un bilan assez rapidement vu que votre fille va sur ses 8 ans et qu’il plus facile d’obtenir une adaptation scolaire en cas de besoin au primaire qu’au collège.

      • meme sur 25 avril 2019 à 21 h 56 min

        Merci. Son orthophoniste viens de me parler qu’ elle aurait peu etre une petite dyslexie (a confirmer, confusion du b et d) . J ai évoqué une éventuelle précocité, elle m a dit d attendre l adolescence !??? Elle me dit que la dyslexie n est pas lié à la précocité, quand pensais vous ????

        • Françoise sur 26 avril 2019 à 9 h 31 min

          Bonjour Marlène,

          La dyslexie et la précocité sont 2 choses différentes, effectivement, par contre elles peuvent cohabiter et l’une peut masquer l’autre ou faciliter les adaptations (voir profil de l’enfant à double étiquette).
          Pour la précocité, si vos doutes persistent, il vaut mieux ne pas attendre à mon avis pour faire un bilan (test de qi).

  2. Marie-Eve sur 23 avril 2019 à 10 h 24 min

    Bonjour,
    En toute fin d’émission ils parlent de 2 ouvrages dont 1 livre qui est mis en avant sur les philo-cognitifs (voir mon PS en fin de commentaire).
    Pour ce qui est du second « Pédagogie » je n’arrive pas à savoir s’il s’agit d’un livre, d’un site internet de formation, ou autre. Je ne trouve rien qui en parle sur la page Facebook de l’émission.
    Quelqu’un en saurait-il plus ?
    Merci de vos retours et bonne journée !

    PS : pour ceux que cela intéresse, 2 des 3 auteurs de ce livre sont interviewés dans une longue vidéo instructive – https://formation.severineguy.com/conference/replay/les-philo-cognitifs/

    • Olivier sur 23 avril 2019 à 10 h 34 min

      bonjour Marie-Eve. Pour le deuxième, il faut chercher Pédago’j dans votre moteur de recherche préféré.

    • Ruthy sur 23 avril 2019 à 17 h 06 min

      Bonjour, effectivement C’est http://www.pedagoj.com. Vous pourrez y trouver les informations sur la formation « Accompagner mon enfant précoce ».

  3. Marie-Eve sur 23 avril 2019 à 10 h 53 min

    Merci !

Laissez un commentaire





Notre guide sur l'enfant précoce et l'école

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Ce guide est tout spécialement destiné à informer les enseignants sur l’élève à haut potentiel intellectuel, son identification et sa prise en charge à l’école. Il peut être remis directement à l’enseignant de votre enfant ou vous servir de base d’argumentation si vous avez à mener une discussion avec un enseignant.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes