379 commentaires

  1. soleildeminuit
    17 juin 2014 @ 21 h 04 min

    Bonsoir,

    Je suis bien d’accord avec vous, personne ne devrait être classé…en revanche je cherche juste une réponse à un appel au secours de mon fils. Cette différence nous a été balancée comme ça sans plus de précaution et surtout sans outils pour assurer un bien être à mon fils. Son QI de 130 a été mis très en avant, et souvent décrié parce que plutôt cancre de la classe…..le manque de confiance en lui le ronge et il s’enferme dans une spirale infernale qui le rend morose. Aujourd’hui nous avons appris que son collège demandait le redoublement….et le coup psychologique commence déjà son action. Je suis heureuse pour vous de votre combattivité, et votre réussite, mais des parents comme moi sont décontenancés de voir leurs enfants amassés de grosses difficultés malgré ce QI important ! Ici nous ne classons personnes, nous nous échangeons des expériences et des conseils….bonne continuation.

  2. eliane
    18 juin 2014 @ 7 h 49 min

    Bonjour à tous,

    Soleil de minuit, pour beaucoup d’entre nous la scolarité pose un problème parce que le système de l’éducation nationale n’est pas adapté. Si vous avez un prof sympa qui est sensible aux difficultés que rencontre les enfants précoces ainsi que leur potentiel, il pourra l’aider par exemple en lui donnant en plus des exercices qui pourront éveiller son intérêt, ou lui demander de faire certains travaux sur pc, le responsabiliser…Soit parce qu’il est aussi précoce soit parce que son enfant l’ est aussi. Ca été le cas pour mes 3 enfants, malheureusement pas tout au long de leur scolarité.

    Mettez vous en contact avec son prof, en parlant de tout et de rien vous verrez bien si c’est quelqu’un de bienveillant. Si c’est le cas vous pourrez mettre en place des activités sympas.

    Je suis dans l’animation, à chaque fois que j’ai repéré un enfant précoce, j’en ai parlé aux parents, nous avons essayé de mettre en place des activités, de travailler sur la discipline…en fonction de l’âge et de ses besoins. Certains ont été évalués pour leur permettre d’avoir un niveau plus élevé en sautant des classes par exemple.

    Un enfant peut « dépérir » psychologiquement s’il ne sent pas compris, pas aimé. Je suis passée par là et mes enfants aussi. Les écoles privées pour enfants précoces sont biens mais onéreuses, le CNED c’est pas mal si votre enfant est plus âgé, discipliné, car ça demande une certaine rigueur dans le travail personnel.

    Peut-être devriez vous faire le point avec lui sur ce qu’il aime ou non, lui offrir davantage d’activités que vous feriez avec lui ça c’est super important. Avec les miens, on faisait beaucoup de sport, d’activités manuelles, culturelles, je les ai incité à lire très tôt. Voir avec lui qui il aimerait inviter à la maison pour un après midi ou we…

    A-t-il un souci de vue ? Est-il caractériel ? Il pourrait éventuellement voir un thérapeute, car quelquefois il n’est pas toujours facile de dire à ses parents ce qui ne va pas, par pudeur ou par peur de les blesser.

    Ce que j’ai vu par expérience, si l’un des parents est trop cool et l’autre sévère, l’enfant ne trouve pas un équilibre. De plus, il va manipuler l’un des deux afin de les opposer en continue, cela va aussi contribuer à mettre en péril leur vie de couple.

    En aucun cas je ne me permettrai de juger qui que ce soit, je me base sur des situations vécues qui ne sont que des constats.

    Bonne journée à tous,

    Eliane

  3. Esmée
    18 juin 2014 @ 15 h 58 min

    Bonjour, avez vous déjà discuté avec votre enfant de ce qu’il ressentait? A propos de ce qu’il voulait faire? S’il avait des problèmes avec des élèves ou des professeurs qui expliqueraient son attitude en classe? Peut être que ce système ne lui convient pas et dans ce cas vous devriez en parler aux professeurs de son collège et au psychologue scolaire. De nombreux parents ne comprennent pas car ils voient la situation depuis l’extérieur et n’arrivent pas à imaginer ce que pense leur enfant car nous ne pensons pas comme vous et il est aussi dur pour nous de vous comprendre que vous de nous comprendre. Certains arrivent a s’adapter et d’autres moins. Vous devriez vraiment lui parler et l’accompagner dans toutes ses démarches, le conseiller. Comme le dit Éliane, trouvez quelque chose qui vous plaise a tous les deux pour vous rapprocher et mieux vous comprendre. Bonne journée.

  4. gomez
    27 juin 2014 @ 21 h 23 min

    bonsoir
    j’ai l’impression de revoir mon enfant au travers de votre description. j ai mis du temps avant de faire les tests car j’ai écouté malheureusement des personnes qui ne comprenaient rien à ce qui se passait. Les premiers » gros problèmes » sont apparus dès la rentrée à la maternelle et tout a empiré jour après jour . Je n’ai pris la décision de faire les tests qu’en début de grande section après que l’on m’ait arraché des bras mon fils hurlant qui ne voulait pas franchir la porte de sa classe. je suis revenue dans ma voiture AVEC LUI malgré les réflexions des maitresses et ATSEM et là j’ai décidé de consulter une psychologue spécialisé dans les EIP . 15 jours après j’étais fixée et je peux vous dire que l’école aussi ……. ce qui a remis à peu près tout le monde à sa place. Tout n’a pas été complètement facile après cet épisode, refus scolaire au CE1 après un cp avec une maitresse peu calme. Puis grâce à une équipe efficace et un changement de direction il a passé une magnifique année scolaire; il s’est adapté tout en restant lui même il est porté par son enseignante, supporte les excès de ses camarades et un peu mieux l’injustice ….. Nous avons fait le tour des dinosaures, des roches, des animaux , des planètes , des volcans, des instruments de musique d’orchestre symphonique …Alors faites vous confiance et faites lui passer les tests !

  5. Secret
    2 juillet 2014 @ 15 h 14 min

    Bonjour,
    Je suis un ado de 16 ans.
    Quand j’ai lu votre article, c’est comme si on me décrivait a part sur un point, la solitude. Je « m’incruste » très bien.
    J’aimerai savoir ce que je dois faire pour savoir si je suis un EIP tout en sachant que ces signes me correspondent. Merci de vos nombreuses réponses. :p

  6. lo
    12 juillet 2014 @ 11 h 35 min

    Bonjour,
    Ma fille de 5 ans et demi semble précoce, une amie proche me conseille de lui faire passer le test, mais pour le moment je refuse qu’elle passe un quelconque test et je n’envisage pas un saut de classe, la seule chose qui me ferait changer d’avis c’est le fait que ma fille puisse devenir malheureuse si elle s’ennuyait. Je trouve qu’il faut les laisser grandir en paix, un test c’est quelque chose de conséquent, on ne peut pas prendre le risque de leur faire supporter un tel poids sur le dos dés 4/6 ans. Laissons les grandir tranquillement, c’est quoi cette course effrénée? le cp à 6 ans c’est déjà tôt, dans d’autre pays l’apprentissage commence à l’âge de sept ans et ça fait ses preuves, si en plus de ça ils doivent sauter des classes!! qu’est ce que ça fait d’avoir le bac à 14 ans ou à 18 ans? le plus important est de savoir s’ils sont conscient de ce que cela représente! j’ai décidé de laisser ma fille tranquille, qu’elle vive son enfance, qu’elle en profite pleinement, elle ne verra pas de psy, du moins je le souhaite. Mon amie dont la fille a un qi supérieur à 150 n’est pas parmi les plus brillant de sa classe, elle a déjà sauté une classe et devait en sauter une autre, mais manque de maturité, elle n’est pas à sa place. La seule solution pour ces enfants, c’est la mise en place d’un système educatif qui tiennent compte du rythme des enfants et pas de leur âge.

  7. mélie
    12 juillet 2014 @ 23 h 17 min

    bonsoir a tous,

    je suis tombée par hasard sur ce forum, qui me semble fort intéressant. Voilà, j’ai un petit garçon de 3ans1/2 au sujet duquel je me pose beaucoup de questions. c’est un enfant qui a parlé assez tot, qui a vite construit des phrases très correctes (il n’est jamais passé par le « parlé bébé »), qui a toujours posé des tas de questions (le fameux « pourquoi ») etc. il a achevé sa première année avec une maitresse qui m’a répété un nombre incalculable de fois qu’il était insupportable, qu’il ne participait pas bcp, que son apprentissage ralentissait( voir stoppait). mais il se trouve que ce qu’elle croit qu’il n’apprend pas, il le partage à la maison. j’ai eu la surprise de voir qu’il savait déjà écrire son prénom (qu’il sait épeler depuis des mois), il reconnait les chiffres, il a toujours des réflexions étonnantes pour son age, enfin un tas de petits exemples comme ça. c’est vrai que lorsque quelque chose l’ennuie, il s’en désintéresse très vite. en revanche j’ai toujours eu l’impression qu’il est en demande d’apprendre, constamment. j’ignore totalement a qui je dois m’adresser, comment je dois réagir. si je dois le faire suivre.

    merci d’avance de votre attention et de vos réponses

  8. lili
    31 juillet 2014 @ 12 h 20 min

    Bonjour,
    Je m’appelle Lili et j’ai 13 ans .
    Je me suis souvent intéressé a ces sujet car je me reconnais pour la plupart du temps … Mais je ne suis ni précoce ni surdoué ni autre en fait je n’en sait rien mais je mel doute quand même d’être précoce ( hypothèse ). question QI ma mère n’a jamais voulut me faire passer le test car elle est très superstitieuse sur le mauvais oeil — » .
    J’ai appris a lire presque seul par ce que ma mère c’est rendu compte que je commencé a lire a 4 ans et demi et a décidé de m’aidez … En grande section je lisait des livre devant la classe et je peut dire que j’avais plein d’amis… J’adorais l’école je parlais a 1 ans et arrêtez les couche a 2 ans (c’est pas extraordinaire mais bon ^^ ) j’ai fait 4 ans de maternelle car la directrice disait que je suis trop jeune et immature pour mon âge ! Ma mère savais que je me lassait a l’école et que je préférer taper la discussion avec la prof qu’avec les autre et question maturité je l’etait et le fais que je sois née le 9 janvier a souvent servis d’excuse pour ne pas sauter de classe et ma mère laisser faire … On a déménager et je suis partie dans une nouvelle école .
    En CP la maîtresses n’avais rien a m’apprendre et du coup elle voulut me faire sauté une classe mais la directrice a dit <>, bref ma mère n’en pouvait plus mais restait sans pouvoir sur ma scolarité . Les années passe et je n’ai pas vu de psychologue de m’a vie et aucun test de QI passé — » . Je n’ai jamais eu de meilleurs amies et sinon j’etait exclu des groupe d’enfant et je faisait en sorte que quand je traine avec une personne je faisait comme elle comme sa elle ne me rejetait pas mais malgré sa il me rejetait sans savoir PK … En CM2 la prof prenait un malin plaisir de m’humillier devant tout le monde ce qui fait que a chaque fois ou j’avais une amis elle l’humilier elle aussi et du coup personne trainer avec moi et pour être bien vue par cette prof il m’humilliait a leur tour ! Malheureusement sa avait un gros impact sur moi… La confiance en soi était égal a 0 . J’essayait de me concentré en cours pour faire plaisir a mes parent mais mes note chute jusqu’à maintenant et mes parent et profs disent que mon attitude est de moin en moin adapté … Pff

    Bref merci d’avoir lu mon « résumé  » et de me dire si il y a des chance que je soit intellectuellement précoce voilà

    PS : quand je demande a mes parents de faire un test de qi pour avoir le coeur net il me disent que faut que j’arrête de me fait des idée
    Pouvez vous me dire cz que je peux fair pour qu’il me prennent rdv chez un psy ? Merci

  9. Emm'
    17 août 2014 @ 17 h 58 min

    lili, j’ai ton âge et j’ai eu des problèmes pour aller chez le psy aussi. Je suis précoce (environ 140 de QI) et ce n’est qu’après plusieurs crises de nerfs au collège (ou j’ai clairement dit a une de mes profs que je voulais mourir et que je me fichais totalement des cours )que mes parents ont accepté de m’emmener chez le psy. Tu peux leur montrer des articles sur internet, dans des bouquins… aller dans le centre de jeunes le plus proche de chez toi… tiens les au courant de tes difficultés relationnelles si elles sont presentes . je te souhaite bonne chance tiens nous au courant 😉

  10. mag
    19 août 2014 @ 15 h 29 min

    Bonjour

    Je viens ici deposer mon témoignage car je suis totalement perdu avec mon fils de bientôt 7ans
    Mon bonhomme était un enfant très calme jusqu’à ses 2 ans , un bébé très observateur ne pleurait jamais dormait très bien à marché vers 15 mois sans passer par le 4 pattes à parlé tôt est bien.
    Puis les choses se sont dégradés suite à des problèmes familiaux il c’est montré plus agité intolérant à la frustration me réveillé toutes les nuits de ses 2 ans à 3 ans.
    Suite à un dc d’un proche à commencer à nous poser des questions sur la mort il avait 2 ans 1/2 pourquoi on doit mourir ? C’est quoi la mort ? Ect puis de là il c’est intéressé à la religion les origines de l’hommes l’espace les dinausores le corps humains ect il change de sujet après l’avoir épuisé puis il peut y revenir plus tard il est usant !!! Sa 1 année de maternelle ne c’ est pas bien passé classe à 3 niveaux refuser de rester avec les petits demander à faire le travail des grands desqu’il n’était plus occupé perturber la classe faisait le pitre …
    Socialement il a peu d’amis de son âge recherche la compagnie des adultes où des ados adorent leur restituer son savoir être le centre du monde où être avec des plus petits pour avoir le déçu
    Sinon c’est le clash se dispute sans arrêt ne supporte pas l’ échec veut tjrs être le meilleur en tout
    A l’école travaille très bien sais lire depuis le debut de grande section mais est tjrs autant perturbateur se lève en classe ne fini pas ses exercices pose 3000 questions à la maîtresse durant les lecons répond à la place des autres…
    J’ai déjà consulter un psychologue par rapport à ses questions sur la mort ect … il m’a dit que visiblement il était certainement en avance mais ma déconseillé de le tester pour ne pas lui coller une étiquette
    Quand pensez vous ? Je suis perdu desfois il me laisse sans voie avec ses réflexions mais à côté de ça fait le bébé refuse de grandir à la maison il me rend dingue je le trouve très immature il a peur de tout

    Merci de me repondre

  11. BEATRICE
    29 septembre 2014 @ 22 h 25 min

    Bonjour,
    Votre message m’a beaucoup touchée, ma fille Laila agée de 13 ans éprouve des difficultés a trouver sa place, évidemment cela pourrait être du à cette fameuse crise d’adolescence, mais elle était tellement en souffrance qu’elle a commencer a faire de crises de spasmophilie tout les jours. elle a été suivie par une coach émotionnelle qui l’a aidée à mieux comprendre ce qui lui arrive, son ressentis, elle l’à identifié comme une enfant à haut potentiel. Laila est rassurée elle comprend maintenant pourquoi elle se sent différente mais elle reste malheureuse, seule, incomprise et s’ennuie énormément.je ne sai comment l’aider, elle n’aime plus l’école pourtant elle est brillante, elle a soif de liberté mais vu son jeune age cela pause problème évidemment.Comment l’aider à se sentir mieux, à trouver la joie dans se qu’elle entreprend,elle est si sensible, toujours a fleur de peau, si bien que je dois user de patience dans son éducation pour ne pas la heurter et couper le dialogue.qu’auriez vous souhaité comme soutient de la part de vos parent, avez vous quelques trucs a me confier pour que je puisse comprendre et soutenir ma fille, merci d’avance.

  12. Infos/Articles | Pearltrees
    26 novembre 2014 @ 12 h 26 min

    […] guide d'1 manipulateur de base. Les signes caractéristiques chez l’enfant précoce. Les signes caractéristiques que vous trouverez ci-dessous doivent faire penser à la précocité […]

  13. Précoces | Pearltrees
    26 décembre 2014 @ 17 h 23 min

    […] Si vous vous posez des questions concernant un enfant plus jeune, vous pouvez vous baser sur la comparaison entre ce dont est capable votre enfant et un enfant « type » de son âge. Atttention, cette méthode ne vous donnera que des indications et non une certitude. En cas de doute sérieux, il vaudra mieux consulter un psychologue juste avant l’entrée en classe de petite section de maternelle. Nous vous donnons ici quelques étapes clefs du développement d’un jeune enfant. Les signes caractéristiques chez l’enfant précoce | Enfants précoces info. […]

  14. Marie
    22 janvier 2015 @ 9 h 42 min

    Bonjour, Dans ce que vous dites je retrouve également ! on dirait ma vie ! si vous souhaitez communiquer par internet , n’hésitez pas.

  15. Anonyme
    29 janvier 2015 @ 15 h 23 min

    Bonjour
    J ai les larmes qui s apprêtent a couler quand je vous lis mais elles ne coulerons pas car votre témoignage me rassure… J ai 41 ans aujourd’hui votre perception du monde est identique a la mienne se faire passer pour un idiot pour ne pas devoir froisser notre monde nos amis nos parents nos profs … Avoir juste l impression de tout savoir sans pouvoir l expliquer de le dire de peur de passer pour quelqu un d orgueilleux … Donner de l importance aux autres car un trop pleins d empathie … Oui mais aujourd’hui c est ma fille de 9 ans qui subit et la a par la comprendre comment le faire comprendre aux autres ..?? Elle décroche scolairement elle ne comprends pas le langage scolaire un énoncer d exercice et pourtant elle comprends la leçon en la lisant une fois et face au contrôle elle est hors sujet a chaque fois … Entendre dire que ma fille n apprends pas ses leçon alors que si elle les apprends les comprends mais est incapable de les retranscrire … Je suis triste mais pleines d espoir a la fois …. J ai besoin de parler avec des personnes qui ont le même langage …..

  16. Gonot
    12 février 2015 @ 15 h 28 min

    Pareil avec mon garçon de 8 ans, et avec tout ce que je lis il ne rentre pas dans toutes les « cases » :) je ne sais plus s’il est précoce ou hyperactif

  17. Marchal
    19 mars 2015 @ 14 h 51 min

    Bonjour,

    Ma fille de 4 ans connaît des difficultés en petite section. Elle bouge tout le temps et vit sa vie. Elle a des difficultés dans le graphisme et tient son crayon comme une gauchère. Elle a eu des difficultés pour aller vers les autres et, quand elle se fait mal, elle ne dit rien. Au-delà de ça, elle a compris le système de la combinatoire et veut apprendre à lire. Elle a un langage très développé, elle a compris le féminin, le masculin, retient tous ses livres par cœur. Depuis quelque temps, elle a ouvert la porte des maths donc, reconnaît beaucoup de formes et dénombre au-delà de 20. Elle a des réflexions très pertinentes avec une très grande sensibilité. Elle est très mature pour son âge. Elle aime les gros livres de sciences et d’art. Elle s’ennuie parfois en classe, pas tout le temps mais pour elle, rester assise sur une chaise un certain temps est très difficile. Elle vient de faire un bilan avec une psychomotricienne (en attente des résultats). La maîtresse ne sait pas comment avancer et, étant enseignante également, je crains que le système n’entende pas ses différences. Quand je rencontre l’enseignante, c’est toujours avec l’enseignante spécialisée. De plus se petite sœur de 2 ans et 8 mois va encore plus vite…que faire?

  18. Photo du profil de FrançoiseFrançoise
    20 mars 2015 @ 17 h 04 min

    Bonjour Marchal,

    Que faire ?
    – pour la maman : répondre aux besoins de votre fille, l’aider à avancer dans les domaines qui l’intéressent et insister sur le graphisme afin que ses difficultés ne l’handicapent pas.
    – pour l’enseignante : j’en profite ! faire connaître la précocité, expliquer aux enseignants le mode de fonctionnement particulier de ces enfants et réfléchir à des solutions. Par exemple vous personnellement, compte tenu de votre expérience, qu’attendriez vous pour votre fille ?
    Personnellement je crois qu’en maternelle l’idéal serait de pouvoir les laisser travailler par ateliers, en fonction de leurs envies et de leurs possibilités, dans des classes ouvertes ou au moins à 2 niveaux. Cela reviendrait à supprimer ce cloisonnement lié à l’âge qui à mon avis « bride » des enfants en quête de découverte.
    Tout ceci pour parler sur un plan général. Pour en revenir à votre fille, il y a des chances qu’elles soit précoce (et sa soeur aussi), et si tel est le cas elle aurait sans doute besoin d’une certaine stimulation. Je pense qu’il faut essayer de discuter avec son enseignante (une enseignante spécialisée en plus pourquoi ?), peut être en jouant sur la relation professionnelle qui vous lie, afin qu’elle se rende compte des différences de votre fille, pourquoi pas lui faire exposer un des livres mentionnés ,

  19. louloutte
    18 avril 2015 @ 14 h 23 min

    Bonjour,
    J’ai fais le test de précocite de ce site en parlant de moi et on me répond que je suis prècoce.
    Je me demande si c’est car je me suis toujours senti en décalage avec les autre de mon age.
    Si c’est vrai j’aimerais faire des test pour vérifier mais mon père refuserais car je lui en ai déjà parler.
    Comment le persuader? Donner moi des conseils pour mieux vivre .
    MERCI

  20. Marie
    11 juillet 2015 @ 12 h 07 min

    Bonjour
    Je suis la maman d’un petit garçon de 5a set demi
    Je me pose beaucoup de questions et remet en cause pas mal de choses
    C’est un enfant qui est né avec une malformation rare et a passé du temps a l’hôpital ce qui lui a causé des soucis relationnels selon moi , mais aujourd’hui c’est un enfant très ouvert , sociable, mais pas avec tout le monde… Ex : centre ville bondé un samedi après midi il s’arrête dire bonjour a un sans abris que tout le monde ca ignorer . Il adore aussi se faire de nouveaux copains mais préfère aller vers les plus grand . Ou alors diriger les plus petits
    Il a plein de copains sur ce point là je ne m’inquiète pas . Du fait de sa malformation il a parlé tard , il n’avais pas spécialement envie de parler, et n’a pas poussé l’effort avant son entrée en maternelle cependant il avais quand même appris seul la lecture des lettre et des chiffres . Mais il observait écoutait beaucoup selon mon entourage .
    En moyenne section la maîtresse m’a fait comprendre qu’il était lent et immature , que je le couvait trop et qu’il faudrait couper le cordon . Il n’a pas évolué durant cette année la maîtresse étant persuadée qu’il ne passerais pas la grande section en une seule année .
    Elle le disait forcement devant lui , et lui a créé ce blocage . C’est un enfant qui aime faire les choses bien et donc prendre son temps , mais des fois ne va pas réussir à se concentrer sur ce qu’il fait car ça ne le passionne pas (notamment le dessin il a mis du temps a apprécier) il a fait une année d’orthophonie pour une hypotonie de la langue , due à sa malformation. Il a très vite progressé.
    Malgré les réflexions de la maîtresse il est allé en grande section . La maîtresse de gs qui le connaissait déjà l’a trouvé grandi mais avec un gros manque de confiance en lui etde maturité . Assez nerveux quand il n’atteins pas son but . Mais il a appris à lire seul durant cette année , nous l’avons accompagné et aujourd’hui il lit très bien et couramment il cherche a évoluer . Il n’aime pas écrire surtout en attaché . Et il adore les maths , il pose les additions a retenue , il debut soustractions aime le calcul mental et les tables de multiplications . Il a une mémoire hors du commun . Et nous remet à notre place régulièrement ( il arrive dans une phase comportementale assez difficile à gérer ) il est aussi très moteur , a appris à faire du vélo sans roulettes a 3ans et demi et adore le sport. Il aime beaucoup la musique il réclame d’apprendre un instrument . Il chante très juste . Il m’a dit qu’à l’école le travail etait nul et qu’il n’y avais pas de devoir et à la maison réclame du travail . Sous les conseils de la maîtresse je lui ai acheté des cahiers de cp pour étancher sa soif d’apprendre . Elle m’a dit qu’il etait bien évidemment doué , qu’il avait un niveau au dessus et que la maîtresse de cp serait tenue au courant mais que je ne devais pas m’inquiéter car il manque de maturité . En effet il manque d’autonomie , il aime encore qu’on s’occupe de lui et c’est là que je retrouve son côté enfantin . Car côté jeux il a de plus en plus de mal à jouer avec ses jouets mais préfère tout ce qui touche à l’informatique et les consoles et les jeux de société et les exercices . Mais forcement je m’inquiète de son année de cp, j’ai peur qu’on lui fasse refaire tout ce qu’il a déjà acquis seul, sous prétexte qu’il l’ai acquis seul et donc pas forcement de la même méthode que ce que vont leur apprendre les maîtresses de cp. Autant pour la lecture que pour les mathématiques une fois arrivé en CM1 . D’un côté notre entourage nous dit qu’il est précoce et a l’école non , il est doué certes mais trop « bébé  » je ne sais ou me diriger . Je ne veux pas spécialement lui faire passer de test. Car j’ai tellement de commentaires divergents a ce sujet que j’ai pas envie de lui faire passer pour rien . Selon la maîtresse il ne s’ennuie pas en classe et je la crois . Je suis preneuse de tout bon conseils pour savoir comment faire avec lui et comment l’accompagner de la meilleurs façon . Il deviens dur à la maison et je me demande si tout n’est pas lié . Il a vraiment besoin d’attention tout le temps et cela va en augmentant de jours en jours .
    Merci beaucoup et désolée pour le roman

  21. Photo du profil de FrançoiseFrançoise
    23 juillet 2015 @ 13 h 50 min

    Bonjour Marie,

    Je pense qu’il faut surtout écouter votre fils qui a l’air d’être un enfant à la fois en demande et perfectionniste aussi. Pour l’accompagner au mieux je vous conseille d’essayer de vous mettre à sa portée et de comprendre quelles sont les situations dans lesquelles il a besoin d’aide, par exemple quand il n’atteint pas son but : faites lui dire ce qu’il souhaite faire et comment il compte s’y prendre : souvent les enfants précoces se donnent des objectifs très précis et compliqués pour leur âge car ils imaginent parfaitement bien le résultat final mais n’ont pas les moyens « physiques » ou le matériel pour y parvenir. C’est là qu’il faut leur expliquer que leur idée est bonne mais nécessite du temps, de ma patience et parfois l’aide d’un adulte car ils n’ont que la dextérité de leur âge. Idem pour l’écriture, c’est souvent un réel effort pour eux et ils parviennent à progresser à travers le jeu : mon grand adorait les labyrinthes, relier des nombres entre eux… ainsi vous le faites travailler la souplesse de la main plus facilement car ils y prennent plus de plaisir et l’acte d’écriture devient secondaire.
    Sinon ce manque de maturité annoncé est souvent lié à une grande sensibilité chez les enfants précoces qui perçoivent plus facilement les émotions, les situations de stress… et ne s’améliore paradoxalement qu’au contact d’enfants plus âgés ou par la pratique d’activités qui les épanouissent.
    Essayez de voir ce que cela donne à la rentrée mais si la situation ne s’améliore pas (une grande nervosité à la maison est souvent signe de malaise à l’école où ils se retiennent et explosent en rentrant le soir), je vous suggère de consulter un psychologue pour être fixée.

  22. Renard
    28 septembre 2015 @ 21 h 34 min

    J’ai fait votre test pour ma fille mais je me suis retrouvée confrontée à quelques questions pour lesquelles j’ai du mal à répondre car mes enfants sont totalement bilingues (français (moi) anglais (du côté du père)) et je pense que l’acquisition des deux langues a été plus lente. Avez vous des compléments d’informations concernant le bilinguisme et la précocité? Merci

  23. Photo du profil de FrançoiseFrançoise
    1 octobre 2015 @ 14 h 17 min

    Bonjour,

    Je n’ai pas d’information particulière. Certains enfants ne parlent vraiment que lorsque le langage est bien acquis, très tardivement dans ce cas, (souvent vers 3 ans), mais de façon parfaite et très bien structurée, bon vocabulaire, utilsation d’adjectifs, adverbes…
    Je suppose qu’il peut en être de même pour des enfants bilingues et que cela peut effectivement retarder certaines acquisitions avec éventuellement une langue prédominante ?

  24. titi
    13 octobre 2015 @ 14 h 53 min

    Bonjour, ce ne sont pas nos enfants EIP qui ne s’adaptent pas aux autres, se sont les autres qui ne s’adaptent pas à eux, nos enfants sont complètement normaux, par expérience, mon fils est allé voir un psy pendant deux ans, résultat… rien à faire… ce sont les autres qui doivent changer, pourquoi eux, seront-ils source de problèmes, réfléchissez… ne perdez pas votre temps chez les psy mais aidez le vous même et acceptez qu’ils soient comme il est et non comme les autres. Jetez un regard sur vous même, pourqoui faudrait-il que votre enfant sois comme les autres puisse qu’il est comme il est, sortez le de son trou , aidez le à rencontrer d’autres enfants et vous verrez la différence.

  25. Sandra
    16 octobre 2015 @ 14 h 04 min

    Bonjour, mon fils a 4 ans et est en moyenne section, déjà en 1er année il n’avait aucun mal en se qui concerne les acquis mais seulement quand il le voulais lui, en effet Teo pour résumé debout 7 mois, marche 11 mois, propos jour 17 mois et tous seul, et nuit 23 mois, encore tous seul, vélo c’était plus dur il l’a eu a 2 ans mais ne voulais pas monter de peur de tomber et se faire mal, et puis un jour il me dit je v chez mon copain, il prend sont vélo est se met à pédaler comme si de rien, bien sûr dans le jardin. Il rentre à l’école et sait écrire sont prénom dès le mois d’octobre, alors qu’à l’école il ont pas commencer l’écriture, joue avec des voiture télécommandé depuis ses 1 ans, enfin bref tous tous seul, et la en deuxième Anne la maîtresse qui fais intervenir la psychologue de l’école car Teo tape, mort, pousse, … . Suite à ses résultat elle aimerais lui faire passait le teste de précocité car il ne fais plus rien du tous à l’école, dis que c’est les Bebe qui sont dans sa classe, et on apprend que Teo compte jusqu’à vingt, s’interroge beaucoup sur plein de chose, un rien l’angoisse, comment faire sur le faite qu’il est dès geste violent, surtout que la punission il s’en fiche, il ricane et me dit qu’il sait pas pourquoi il fais sa, je n’aurait pas pensais qu’il serait précisé sauf en avance bien sûr et tous seul. Comment lui faire arrêter c geste?

  26. barrere
    22 octobre 2015 @ 0 h 09 min

    je suis la maman d une fille de 44 ans, cela fait seulement une semaine qu’une psycho plus intelligente que les autres a enfin pu dire à ma fille qu’elle avait été une enfant précoce. Trés tot je m’en suis doutée mais son pére lui disait qu’ elle n’arriverait à rien car elle manquait de consentration et la traitait de petite conne. Ns habitions à l’étranger et la vie était facile. L’incompéhension des adultes à son égard a certainement été pour elle le début de sa souffrance. Rien de pire pour un enfant dit précoce que d’étre pris pour un imbécile casse pieds qui tient trop de place. De son parcours de vie je pourrais écrire un livre. C’est trop triste, cela fait 40ans que je suis là pour elle et que je palie à ses carences dans le quotidien en lui laissant croire que c’est naturel. Jeunes parents plus informés que moi à l’époque, aidez vos enfants sinon ils vont gacher leur vie,et la votre. C’est terrible dans mon cas que ma fille, belle, intelligente ait eu un tel parcours de souffrance , passant aux yeux de tous ces innocents pour une marginale. S’il y a des témoignages concernant des enfants détectés à l age adulte. Je ne sais pas trop utiliser internet . je voudrais savoir comment est-il possible pour les enfants précoces de réagir et de gommer leur passé douloureux et repartir vers une vie dans laquelle il pourront s’épanouir. Voici mon téléphone 05.56.08.32.52, que les gens mal intentionnés évitent de me déranger, merci

  27. steve
    2 décembre 2015 @ 13 h 27 min

    bonjour quand je vous lis je retrouve un peut l’histoire de mon fils.

    Lui est très curieux, c’est un artiste ( autant dans son comportement sa sensibilité et ses dessins) il a 6 ans et est en grande section.
    il est tres introverti et timide est capable de regarder pendant des heurs ses copins s’amuser sans qu’il veuille participer, il prefere jouer avec les plus grand, il est tres/trop émotif ne supporte pas de perdre, tres imaginatif dans ces excuses bidon, fan de vaisseau spatiale de dragon et de dinosaures très nerveux (même dans le lit pendant son someil, par contre devant une feuille avec des crayons ou en faisant des logos il peut y passé la journée sans bouger! pose beaucoup de questions (la mort,la guerre, les attentats, les armes, l’histoire de france et du monde…veut toujours des precision lors ce qu’on lis l’histoire nous coupe avec le fameu et pourquoi au milieu de la page)
    sa première année de maternel il avait une maîtresse assez spéciale qui n’hésitait pas a le punir ou lui faire des remarques quand il en faisait plus que le travail demande, elle a mis 6 mois a ce rendre compte que mon fils savait écrire son prénom (il le savait déjà en entrant à la maternelle), elle nous à demandé de voir un psy lors d la naissance de sa sœur car il était un peut dissipé (il connaissait déjà les rouages du System scolaire et leur lien frère sœur a toujours été très fusionnel donc je n’ai pas consulté) elle m’a ensuite demander d’allé voir un neurologue car elle pensait que les absence de mon fils était due a des crises d’épilepsie (alors que c’est juste un rêveur et que quand il est dans son monde il n’entend rien sauf chocolat ou bonbon lol je ne suis pas allé consulté non plus)
    après cette année la nous avons déménagé et inscrit romain en bilingue pour évite l’ennui (on se doute que c’est un enfant précoce) et la miracle cela fait 2 ans (moyenne section et grande section) romain est mieux compris par ses professeurs qui comprennent qu’il est au dessus de la moyenne. mais cependant a part l’écriture cursive il n’a plus grand chose a apprendre( et je pense que la cursive sera une formalitée) cette année donc il s’ennui heureusement il adore le dessin.
    ce matin son prof m’a dis que romain est bonjour quand je vous lis je retrouve un peut l’histoire de mon fils.

    Lui est très curieux, c’est un artiste ( autant dans son comportement sa sensibilité et ses dessins) il a 6 ans et est en grande section.
    sa première année de maternel il avait une maîtresse assez spéciale qui n’hésitait pas a le punir ou lui faire des remarques quand il en faisait plus que le travail demande, elle a mis 6 mois a ce rendre compte que mon fils savait écrire son prénom (il le savait déjà en entrant à la maternelle), elle nous à demandé de voir un psy lors d la naissance de sa sœur car il était un peut dissipé (il connaissait déjà les rouages du System scolaire et leur lien frère sœur a toujours eté tres fusionnel donc je n’ai pas consulté) elle m’a ensuite demander d’allé voir un neurologue car elle pensait que les absences de mon fils entaient due à des crises d’épilepsie (alors que c’est juste un rêveur et que quand il est dans son monde il n’entend rien sauf… chocolat ou bonbon lol. je ne suis pas allé consulté non plus)
    après cette année la nous avons déménagé et inscrit romain en bilingue pour eviter l’ennui (on se doute que c’est un enfant précoce) et la miracle cela fait 2 ans (moyenne section et grande section) romain est mieux compris par ses professeurs qui comprennnte qu’il est au dessus de la moyenne. mais cependant à part l’écriture cursive il n’a plus grand chose à apprendre( et je pense que la cursive sera une formalitée) cette année donc il s’ennui heureusement il adore le dessin.
    ce matin son prof m’a dis que romain est très en avance et que lui ne peut pas s’occupé que de lui c’est pour ça qu’il lui arrive d’être agité .

    je me pose la question pensez vous qu’il faut que j’aille consulter pour déterminer si mon fils est effectivement précoce ?le test de se site me donne un résultat très élevé score 47 sur 60 point max (j’ai essayé d’être le plus objectif possible) et surtout comment l’éduquer es ce que je dois le poussé dans sa soif de savoir ou au contraire continuer comme en ce moment a ne pas le poussé pour qu’il évite de trop s’ennuiller.
    je ne veux pas que mon fils saute des classe ce n’est pas forcement choses facile pour un enfant sur un plan psychologique je pense .

    l’autre souci est que sa sœur prend le même chemin à 3 ans elle est toujours plongé dans ses livres a une mémoire dingue a appris a marché a 9 mois mais nous voyons aujourd’hui qu’elle rentre mieux dans le moule en dissimulant ses facultés (elle sait très bien faire le bébé et fais semblant de ne pas savoir compté …) bon elle est bien moins artiste pour le moment.

    donc au final j’ai un artiste et une comédienne (très forte au demeurant je suis déjà allé 2 fois aux urgences due à des chutes a l’ecole et des mairesses apeuré car elle ne voulait plus bouger le bras et hurlé et l’autre fois pleurait tellement elle avait mal à la tète, mal de tête guéri par le stéthoscope du médecin j avais l’air fin moi pourtant je la connais ma fille! )

  28. Ginette
    11 décembre 2015 @ 3 h 49 min

    Bonjour. J’ ai été toujours soupçonné d’ être dans ce cas. Pour faire court, cela amène de grandes souffrances, de grands questionnements infinis. Cela peut apporter parfois de la satisfaction, une certaine « fierté » (de comprendre vite, de se débrouiller avec un peu tout, de s’ adapter…) mais c’ est aussi et surtout tellement pénible. Ayant évolué dans un milieu familial ne m’ apportant pas d’ équilibre, aucun (violence, rejet…), je n’ ai donc jamais réalisé quoi que ce soit de constructif, tant sur le plan « matériel » qu’ affectif. Se sentir seul dans ses questions, dans sa façon de penser est indiciblement douloureux.

    Je traîne ce boulet depuis plus de 30 ans. J’ attends désormais de ne plus penser, de ne plus être. Je me prive de sommeil pour ne plus avoir la force de penser, sans quoi je me questionne sans cesse, parfois avec la satisfaction de pouvoir vérifier que mes conclusions étaient bonnes…
    Je souhaite dire aux parents que ce genre d’ enfants est certainement très difficile à supporter au quotidien mais les assurer de votre amour, de votre bienveillance est extrêmement important.

  29. Clem
    13 décembre 2015 @ 2 h 30 min

    Bonjour Malia,
    Je sais qu’il est un peu tard pour vous répondre, que les choses ont peut-être changé concernant la maturité précoce de votre fille et que vous lui avez peut-être déjà fait passer un test pour savoir si elle est précoce ou non; cependant, je me retrouve tellement dans votre fille que je ressens le besoin de répondre à votre post.
    Comme votre fille, j’ai commencé à parler plus tôt que la normale, qui de plus est sans passer par le « langage bébé », c’est à dire en faisant des phrases complètes, intelligibles, complexes, et sans aucune erreur de syntaxe ni de grammaire. La seule chose que je ne savais pas dire à l’époque, c’était le mot « non »; j’étais, d’après mon entourage, une petite fille très mature et très obéissante ( une fois, je ne sais plus pourquoi, mes parents m’avaient demandé de rester assise au milieu du salon, et lorsqu’ils sont revenus une heure après, je n’avais pas bougé ).
    J’ai eu très tôt un immense intérêt pour la lecture, et aux alentours de mes trois ans j’avais appris toute seule à lire les histoires que mes parents me lisaient le soir ( un jour, mon père, s’ est trompé de mot en me lisant une de mes histoires préférées, je le lui ai fait remarqué en lui énonçant le mot exact tout en montrant du doigt son emplacement sur la page, mon père m’a demandé comment j’avais fait, ce à quoi j’ai répondu que j’avais lu le texte, ce que ni lui, ni ma mère n’ont voulu croire, disant que je connaissais sûrement l’histoire par coeur, ce qui était également vrai ), et aujourd’hui encore, à quinze ans et demi, je ne peux m’empêcher de lire le résumé d’un livre dès que j’en aperçois un ! J’ai toujours eu une très forte attirance pour les langues ( moins pour le français que les langues étrangères ), en particulier l’anglais ( B2 à l’oral parce que je ne parle pas beaucoup, C1 à l’écrit, et je ne compte pas m’arrêter là ! ).
    Je posais beaucoup de questions existentielles et techniques à mes parents jusqu’à mes dix-onze ans environ, auxquelles ils essayaient de trouver la meilleure réponse qui soit; cependant, je n’en posais qu’avant de dormir, et je voyais bien que cela dérangeait mes parents alors j’ai arrêté d’en poser.
    J’ai toujours eu une grande mémoire d’après mon entourage, et il est vrai que je me rappelle clairement d’évènements passés dont certaines personnes n’ont gardé qu’un vague souvenir, voire aucun souvenir du tout. De ce fait, je n’ai pas besoin d’apprendre mes leçons: une simple relecture suffit ! J’ai cependant de plus en plus de mal à rester concentrée sur un seul sujet, que ce soit chez moi ou en cours, ce qui fait qu’afin d’arriver à focaliser mon attention sur quelque chose, je dessine ou j’écris ce qui me passe par la tête sur ma feuille de cours.
    Je m’ennuie extrêmement en classe, sauf en français car mon prof est des plus intéressants, alors je sors mon portable discrètement et je reste dessus pendant le cours ( sauf en histoire, en géographie, en français et en Sciences Économiques et Sociales, forcément parce que c’est bien mais parce que je ne veux pas être découverte par les profs ).
    Je suis une fille très différente des autres filles de mon âge ( j’ai un âge mental de 23 ans selon un test que j’ai fait sur Internet en juin dernier ), j’ai l’impression d’être une étrangère dans ma propre famille, je préfère traîner avec des adultes, et je ne m’intéresse pas au maquillage que je mettrais le 31 Décembre mais aux grandes problématiques mondiales ( féminisme, maladies, DAECH,… )
    Je voudrais qu’on me laisse vivre ma vie comme je l’entends, mais l’on me force à rentrer dans ce que j’appelle « le moule social » et à agir selon la volonté d’une soi-disant « autorité légitine », et j’y résiste de toutes mes forces car, comme le dit si bien Peeta dans The Hunger Games, « I refuser to be another piece in their Games. If I’m gonna die, I wanna still be me. »
    Si ce n’est pas déjà fait, faites passer un test de QI à votre fille; je sais que c’est ce que moi j’aurais voulu et veux toujours, et je suis sûre que si vous ne faites rien maintenant, votre fille vous en voudra plus tard.

Laisser un commentaire