Accueil » L'enfant précoce » Mieux comprendre le fonctionnement des surdoués

Mieux comprendre le fonctionnement des surdoués

La Radio Télévision Suisse Romande nous proposait cette semaine de suivre un documentaire particulièrement intéressant intitulé « Dans la tête d’un surdoué ». Durant 52 minutes, de nombreuses questions autour des enfants et adultes à haut potentiel ont été abordées.

Les personnes à haut potentiel fascinent ! Même si elles sont plutôt rares, elles ne représentent que 2,5% de la population, on a le sentiment que toujours plus de personnes dans notre entourage sont concernées. Alors qui sont ces surdoués à l’extrême intelligence ? Comment vivent-ils avec cette particularité ? Etre surdoué, est-ce un atout pour réussir sa vie ou, au contraire, un décalage qui rend plus compliquée la communication avec les autres ?

Dans la tête d’un surdoué, que se passe t-il en réalité ?

Ce reportage met bien en lumière, à l’aide de différents exemples, les multiples facettes qu’englobe le haut potentiel intellectuel :

  • Les apprentissages : qui sont plus rapides et nécessitent d’y trouver du sens, sous peine de fort désinvestissement scolaire. C’est l’exemple de Thomas dont les cursus d’études seront largement raccourcis.
  • Le fameux décalage que l’on évoque toujours a fait l’objet d’une expérience sur 2 groupes d’enfants, l’un à haut potentiel et l’autre dit « dans la norme ». Les conclusions de cette expérience sont intéressantes et montrent à quel point le fait d’avoir une façon de penser intuitive, rapide, d’associer en même temps différentes idées, peut être un avantage pour les enfants précoces mais aussi de quelle façon cela peut les perturber et les distraire. Les exemples donnés ici pourraient aider certains parents à expliquer la distraction de leur enfant dans le cadre scolaire.
  • Le modèle d’école spécifique pour les enfants à haut potentiel présenté révèle la complexité d’un accompagnement à hauteur de leurs besoins dans un cadre classique. Nous sommes loin ici du modèle figé (assis sur une chaise sans bouger) et homogène (même âge) du groupe classe traditionnel.
  • La question des filles à haut potentiel est abordée, un sujet à ne pas mésestimer.
  • Le reportage se penche aussi sur la découverte tardive par l’adulte de son haut potentiel, souvent salutaire….
  • Il présente les différents regards sur le haut potentiel, qui quelles qu’en soient les nuances s’accordent sur le fait que la personne surdouée est différente dans sa globalité, ce qui s’exprime par des performances plus élevées que la moyenne dans les domaines de la mémoire, de la vitesse mentale, de la curiosité, de la créativité et de la lucidité sur le monde.

Ce documentaire porte un regard exhaustif, honnête et somme toute positif sur le haut potentiel. Je le recommande à toutes les personnes qui s’interrogent sur le haut potentiel, c’est un bon éclairage de départ. Vous pouvez le diffuser autour de vous, auprès des membres de votre famille ou de toutes les personnes à qui vous devez faire comprendre en quoi votre enfant est différent et ce que cela implique. Le reportage leur apportera un certain nombre de réponses sans y mettre de connotation négative mais simplement en expliquant les enjeux et les besoins d’accompagnement et de compréhension liés au décalage global qui est la marque de fabrique de très nombreux enfants surdoués.

Voir la page de l’émission

1 commentaire

  1. Hélène sur 19 février 2019 à 16 h 14 min

    Le passage où ils doivent réaliser la boîte en origami est culte ! C’est tellement parlant !!
    Reportage très intéressant, en tout cas.

Laissez un commentaire