Skip to content
Accueil » Education » Comment évoquer le haut potentiel de son enfant à l’école ?

Comment évoquer le haut potentiel de son enfant à l’école ?

Aborder le sujet du haut potentiel de son enfant avec les enseignants n'est pas toujours facile. Franchir le pas mérite réflexion et l'annonce elle-même nécessite d'avoir du tact lorsqu'elle devient indispensable. Dans un article très complet, Delphine du blog Elevons-nos -enfans.com nous livre des pistes intéressantes à ce sujet.

Enfants à haut potentiel, ça bouge du côté de l'Education nationale

Les évolutions récentes en faveur de la reconnaissance du haut potentiel à l’école vont dans le bons sens et les textes officiels positifs existent bel et bien. Malgré tout, dans la pratique, il subsiste une certaine difficulté à aborder le sujet avec les enseignants et les personnes en charge des enfants, sans risquer les maladresses ou sans voir naître des incompréhensions variées.

Vos témoignages démontrent qu’il n’est pas si simple d’expliquer que nos enfants, sur certains points, vont évoluer différemment des autres, tant au niveau du rythme des apprentissages que des domaines affectifs et psychologiques, sans susciter des réactions empreintes d’idées reçues voire complètement négatives. L’accueil positif de cette nouvelle, a priori bonne, est encore souvent trop rare.

La chose est évidemment plus aisée lorsque les enseignants s’en rendent comptent par eux-mêmes et ouvrent le débat, ce dont il faut bien le dire nous rêvons tous.

Mais le haut potentiel n’est pas toujours flagrant. Il revêt de nombreuses formes et a besoin de conditions optimales pour s’exprimer. Il arrive aussi qu’il y ait une opposition complète entre l’enfant et son comportement à la maison, tel qu’il est ressenti au quotidien par sa famille et le même enfant en milieu scolaire. A défaut de discussion, cette différence peut d’ailleurs passer inaperçue ou devenir elle aussi source de malentendus.

Par ailleurs, les évolutions et le développement de l’enfant (sa réussite scolaire mais aussi son équilibre psychologique général) dépendront beaucoup des rencontres, heureuses ou moins heureuses, qu’il sera amené à faire au cours de son existence et en particulier durant les longs moments passés à l’école.

Ainsi un élève surdoué brillant pendant de nombreuses années peut tout d’un coup se retrouver au bord de l’échec. Comment, dans ce cas précis, annoncer aux professeurs que son enfant est à haut potentiel ? Pire encore, comment justifier le décrochage par ce haut potentiel ?

Delphine, du blog Elevons-nos-enfants.com, a récemment fort bien traité cet aspect dans un article que je ne saurais trop vous conseiller de lire, avec une bonne dose d’humour et surtout avec la double casquette de maman d’enfant à haut potentiel et de professeur. Elle porte donc sur ce sujet une vision éclairée et bienveillante qui vous sera certainement de bon conseil.

Elle explique parfaitement que, selon son positionnement, le regard porté sur le même enfant peut changer du tout au tout :

Comment expliquer que oui, il a tout de l’enfant hyperactif, mais cela a débuté étonnamment en maternelle, lorsqu’il a fini par comprendre qu’à l’école on apprend lentement, si lentement… Ça c’était du côté maman. Mais la prof que j’étais a vite réalisé l’envers du décor. Parce qu’en salle des profs (ou à la cantine), les mêmes mots étaient prononcés à propos d’élèves que je trouvais stimulants et attachants ! 

https://elevons-nos-enfants.com/enfant-precoce-relations-professeurs/

A travers son expérience, Delphine dresse une liste des différentes situations et des questions à se poser pour entamer cette fameuse discussion encore si laborieuse.

Dites à l’enseignant (sauf si vous le sentez psychorigide) à quel point tout ce qu’il dit et fait est important pour votre enfant ! Si c’est le cas pour tous les élèves, l’enfant précoce surinvestit la relation à l’enseignant. Après l’école, il rentre à la maison, transporté de joie ou atterré de tristesse. Il n’y a pas de milieu.

https://elevons-nos-enfants.com/enfant-precoce-relations-professeurs/

Dans son article Delphine nous ouvre aussi les yeux sur la réalité que vivent les enseignants, parfois peu favorable à l’accueil d’un haut potentiel bien caché sous des apparences trompeuses. En prendre conscience en tant que parents permet aussi de se mettre à la portée des professeurs pour trouver les bons mots.

De notre côté et avec la même souci de faire évoluer favorablement la prise en charge et le reconnaissance de nos enfants, nous avons édité, avec le soutien de nos lecteurs, une plaquette d’information pour répondre à toutes ces questions. Vous pouvez vous la procurer pour vos propres besoins ou nous aider à la diffuser plus largement, afin que cette réflexion, rédigée par Delphine, ne devienne plus qu’un mauvais souvenir :

En parler ou non ? Quel constat terrible de réaliser que, nous, parents, ressentons de la peur à l’idée que notre démarche risque de se retourner contre l’enfant ! Oui, en France, nous en sommes encore là.

https://elevons-nos-enfants.com/enfant-precoce-relations-professeurs/

Merci beaucoup en attendant à Delphine pour ces judicieux conseils que vous pourrez lire avec beaucoup de profit sur son blog,

Laissez un commentaire





Découvrez notre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

L'école et l'enfant précoce ne font pas toujours bon ménage. A travers les 32 pages de ce livret, découvrez pourquoi il est important de tenir compte des besoins particuliers de l'élève à haut potentiel et comment agir au quotidien pour son bien-être et son épanouissement.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes