Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Accueil » L'enfant précoce » Pour un enfant précoce bien dans sa peau

Pour un enfant précoce bien dans sa peau

Sur le site Migrosmagazine.ch, Viviane Menétrey nous propose un entretien riche d’enseignements avec Arielle Adda, à l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Psychologie des enfants très doués.

Arielle Adda, on entend beaucoup de choses sur les enfants doués: qu’ils sont précoces, mais aussi qu’ils n’ont pas d’amis ou sont solitaires. Qu’est-ce qu’un enfant doué?

C’est un enfant qui vit les choses différemment, avec plus d’intensité et une hypersensibilité qui peut paraître exagérée pour les autres. Par exemple, une mauvaise note pourra être vécue comme un véritable drame par un enfant doué alors qu’un autre se dira simplement qu’il fera mieux la prochaine fois. Pour l’enfant doué, c’est la fin du monde, cela signifie qu’il est nul, que ses parents risquent de ne plus l’aimer et qu’il va tout rater à l’avenir. C’est un peu caricatural, mais la réalité n’est pas si éloignée. Tout est vécu de façon plus intense, dans un jaillissement de pensées qui ne s’arrête jamais. Ce processus s’accompagne d’une quantité de qualités, telles l’imagination et une capacité de réflexion, de raisonnement et de créativité incessants. Car un enfant doué va toujours vous surprendre par la profondeur et l’intelligence de ses remarques, cela dès son plus jeune âge. Il y a chez lui une sagesse philosophique à laquelle on ne s’attend pas de la part d’un enfant de cet âge. Parfois, cela le met en décalage avec ses pairs et peut conduire à un certain isolement, voire un rejet de la part des autres.

L’article aborde entre autres thèmes, le sujet des filles surdoués, celui de l’hypersensiblité et de l’hyperémotivité des enfants précoces ou encore la question de l’importance des tests de QI. Arielle Adda insiste également sur les risques que court un enfant précoce non détecté, donc non accompagné.

L’entretien se conclut sur une note d’espoir qui donne quelques clefs aux parents soucieux de l’épanouissement de leur enfant.

Quand les enfants doués sont pris en compte, ils vont bien. Ceux qui vont mal sont ceux qui sont ignorés, se sentent incompris, sont en échec scolaire et n’ont pas de copains. Mais si l’école est attentive à leurs besoins, cela se passe bien. On alimente son esprit en l’ouvrant à d’autres univers, on l’emmène au musée, au théâtre. On profite de la chance d’avoir un enfant si riche et merveilleux.

Lire l’article en entier sur migrosmagazine.ch

Administrateur du site et papa de 4 enfants précoces nés entre 1997 et 2012.

PARTAGEZ CET ARTICLE

[social_warfare]

1 commentaire

  1. Julie S sur 23 mai 2018 à 5 h 10 min

    Il est 6h du matin, je n’arrive pas à dormir pour un tas de raisons (sentiment d’être incomprise, sentiment d’étouffer à devoir réfléchir, expliquée, justifier qui je suis et pourquoi je suis comme ça)
    Et à chaque fois que je lis votre site…
    Quelque chose me détend, me parle, me correspond, me soulage….
    MERCi our toutes ces informations et preuves que tout s’explique, que finalement je ne suis peut-être pas folle!

Laissez un commentaire