Skip to content
Accueil » L'enfant précoce » Psychologie » Les enfants précoces et la solitude

Les enfants précoces et la solitude

Dans sa chronique du mois pour le journal des femmes, Arielle Adda se penche sur la question de l'enfant surdoué solitaire.

Arielle Adda

C’est le sujet qu’a choisi d’aborder ce mois-ci Arielle Adda dans le cadre de sa chronique mensuelle pour le journal des femmes.

L’article commence par un constat que beaucoup de parents font au quotidien : les enfants doués semblent souvent solitaires.

c’est surtout manifeste dans une cour de récréation, quand ils n’ont pas pu trouver refuge dans la bibliothèque ou dans un couloir secret.

Cette solitude n’est pas surprenante : seuls les enfants dotés d’un goût certain pour le jeu sont à leur aise dans cette cour qui hérisse tant les autres. Les plus entreprenants trouvent même à cet endroit l’occasion de diriger des troupes qu’ils savent entraîner dans leurs initiatives. On peut penser que ceux qui se révèleront plus tard des chefs charismatiques, ne restent pas seuls durant les récréations, ils s’exercent déjà à commander des camarades enchantés de mimer de véritables batailles.
Sans recourir à ce cas extrême, des enfants doués à l’enthousiasme solaire ne restent pas seuls, toutefois, ils disent le plus souvent qu’ils ont « des copains, toute la classe en fait, mais pas d’amis ».

La psychologue insiste sur le fait u’il ne s’agit pas là d’un dysfonctionnement découlant d’un trouble quelconque mais plutôt de la conséquence d’un fonctionnement et d’une personnalité particuliers, qui perdurent bien souvent à l’âge adulte. Elle met aussi le doigt sur quelque chose qui me semble primordial, l’importance du langage et du dialogue.

Il n’est pas envisageable de parler librement avec des enfants qui n’utilisent pas le même langage. Il est impératif que les mots aient exactement le même sens pour qu’un dialogue soit possible. Même les règles strictement codifiées d’un jeu peuvent être différemment comprises et devenir alors sources d’interminables conflits. Les enfants doués détestent les conflits qui les rendent pratiquement malades. Etre impliqué dans un conflit, déclenché par un motif généralement dérisoire, leur est insupportable et ils se rendent vite compte qu’aucune solution de compromis ne sera acceptée par cet ensemble de protagonistes véhéments.

Il est important de tenir compte de ces éléments et de veiller à ce que la solitude ne se transforme pas en opposition avec les leaders naturels du groupe d’élèves parfois jusqu’à conduire au harcèlement scolaire.

L’article se conclue avec quelques conseils, dont je retiendrai plus particulièrement celui-ci : ne pas s’affoler si un enfant n’a pas d’amis en classe, ne pas le forcer à fréquenter des enfants avec lesquels il ne se sent pas à son aise.

lire la chronique d’Arielle Adda en entier

Je m'occupe d'Enfants Précoces Info depuis 2002. Je publie des articles et j'interviens sur la partie technique du site. J'essaye aussi de le faire évoluer pour qu'il soit le plus utile possible et qu'il vous rende les meilleurs services dans l'accompagnement de vos enfants. Je suis le papa de quatre enfants précoces nés entre 1997 et 2012 et, à ce titre, j'essaye de vous faire partager mon expérience.

4 commentaires

  1. Anik sur 17 décembre 2016 à 5 h 18 min

    Imaginez lorsque l’enfant est aussi Asperger ou autiste de haut niveau! Vive l’école-maison et je vous rassure! Il est loin de manquer de socialisation pour ceux que cela inquiète

  2. nao sur 27 décembre 2016 à 12 h 24 min

    C est la cas de mon fils Anik , Autiste asperger scolarisé a domicile mais je préfèrerais une école adaptée à leurs besoins pour ma part

  3. Jm sur 16 janvier 2017 à 16 h 00 min

    Mon enfant de cinq et demi refuse de jouer avec les autres dans la cour de récréation il s ennuie et préfère être en classe avec les livres il dit que les autres sont des bébés et sont idiots je suis dépassée. Il sait quasiment lire et s’intéresse qu’au dictionnaires livres et écriture. Le psy me dit qu’il est trop tôt pour un test de qi

  4. Elise sur 18 janvier 2017 à 15 h 42 min

    Bonjour,

    Et si vous aidiez votre enfant à rencontrer des pairs qui, comme lui, aiment les livres?
    A l’école ou en-dehors de l’école (clubs de lecture, …).
    Cela pourrait lui apporter une bouffée d’oxygène.

    Il faudrait vérifier aussi s’il ne fuit pas quelque chose dans la cour de récré, en prétextant le goût pour les livres (qu’il a certainement mais qui est compatible avec le goût du grand air et des copains) et l’idiotie des autres. Est-il embêté par ses camarades? Est-il timide? Statistiquement, s’il y a au moins quatre classes dans une cour de récréation en même temps, il y a sûrement au moins deux « surdoués ». Donc, un surdoué en cour de récré devrait trouver au moins 1 ami, ainsi que plusieurs enfants « compatibles » d’intelligence à peine en-dessous de la sienne.

    Cdt

Laissez un commentaire





Informons ensemble 10000 écoles sur l'élève à haut potentiel

Participez à notre grande campagne d'information !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Avec votre aide et pour que tous les élèves à haut potentiel puissent bénéficier d'un enseignement adapté à leurs besoins, nous allons envoyer un exemplaire de notre plaquette d'information à 10.000 établissements scolaires en France. Découvrez sans tarder comment soutenir cette campagne et informer toutes les écoles de votre ville !

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes