Skip to content
Accueil » L'enfant précoce » Le témoignage rassurant d’une maman d’enfant surdoué à double étiquette

Le témoignage rassurant d’une maman d’enfant surdoué à double étiquette

Aurore, la maman d'Enzo, nous raconte comment les adaptations mises en place pour aider son fils doublement exceptionnel lui ont permis de surmonter ses difficultés.

L'échec scolaire des surdoués

Cette semaine nous relayons le témoignage d’Aurore Benni paru sur le site du journal Nice matin, une maman qui souhaite s’investir pour aider tous les enfants qui ne rentrent pas dans les cases à avoir une vie « ordinaire », que ce soit scolairement ou socialement.

Lorsque l’on connaît les difficultés que peuvent poser l’accompagnement de certains enfants simplement à haut potentiel, nous pouvons imaginer à quel point cela se complique lorsque l’enfant est dit doublement exceptionnel ou encore à double étiquette. Ce qui semble bien être le cas d’Enzo

De multiples particularités qui s’opposent et se mélangent

L’enfant doublement exceptionnel présente les caractéristiques de la précocité intellectuelle et est atteint par ailleurs de troubles Dys, souffrir d’un handicap quelconque ou de toute autre particularité pouvant masquer totalement ou en partie son haut potentiel.

Le fils d’Aurore, Enzo, est selon les propres termes de sa maman, dyspraxique, dyscalculique, précoce, asperger et TDH.

Ils ont ce décalage d’être très très précoces dans certaines fonctions et d’être très bébé pour d’autres choses.

Avec des signes cumulés qui relèvent à la fois du haut potentiel (langage précoce, très curieux), des soucis d’attention (TDA, précocité, autre ?), des problèmes pour s’habiller et gérer les actes de la vie quotidienne, la difficulté première est de mesurer la réalité que vit l’enfant concerné au quotidien. Aurore a heureusement eu « la chance » que son fils puisse l’exprimer :

On s’énervait un petit peu, on répétait les choses une fois, deux fois, trois fois… et lui nous disait : « ce n’est pas la peine de t’énerver, je ne comprends pas ce que tu dis, il faut que tu ailles plus lentement » .

Malgré des efforts d’accompagnement dans sa scolarité jusqu’au collège, Enzo a fini par se fatiguer à force de devoir s’adapter à un modèle qui lui occasionnait trop de difficultés.

Comment vivre avec des décalages tellement importants ?

Aurore a alors trouvé une alternative en découvrant le Cours de Réadaptation Pédagogique et Scolaire Bousquet, à Nice, qui accueille des élèves avec des besoins particuliers du CP à la Troisième.

La véritable question qui se pose est bien celle de l’adaptation réelle à des particularités et besoins spécifiques, ainsi que sa mise en oeuvre.

Dans le cas de la famille d’Enzo, cette adaptation a nécessité un changement de vie complet qui s’est révélé particulièrement bénéfique. L’objectif visé par Aurore d’offrir à son fils les moyens de vivre une vie la plus normale possible, malgré ses décalages, a visiblement été atteint.

Enzo n’hésite plus à descendre à la boulangerie, pour d’autres ça a l’air de rien

Aujourd’hui la maman d’Enzo souhaite profiter de son expérience pour apporter son aide à d’autres parents et enfants qui connaissent les mêmes soucis que sa famille :

Parce que par exemple, Enzo n’a jamais pu intégrer un club de sport ou même le conservatoire, parce que c’était trop difficile pour les encadrants et même pour les enseignants, de s’occuper de lui », regrette-t-elle

Elle aimerait créer un lieu de rencontres et de partage sur Nice afin que les enfants aux facettes multiples, doublement exceptionnels, puissent eux aussi avoir une vie scolaire et sociale épanouie. Vous pouvez la contacter si son projet vous intéresse ou si vous souhaitez la soutenir.

Je trouve ce témoignage rassurant car il nous montre que, lorsque les bonnes dispositions sont prises, et même si ce n’est pas toujours facile, la situation d’un enfant doublement exceptionnel en difficulté peut s’améliorer assez rapidement.

Lire le témoignage en entier sur Nicematin.com

2 commentaires

  1. Delphine Orseau sur 9 avril 2019 à 9 h 14 min

    Bonjour,

    Juste pour vous préciser, et pour partager, qu’il existe en France une association qui accompagne les famille d’enfants doublement exceptionnels (plus particulièrement précoces et autistes, mais tous les troubles associés dyspraxie, TDA(H), y sont évidemment représentés). Nous sommes basés sur Pau et avons quelques membres bénévoles « point écoute conseil » à travers la France et la Réunion.
    Nous remercions la maman d’Enzo qui partage si bien le quotidien de nombre d’enfants et familles comme les nôtres.
    Si elle souhaite nous contacter, ce sera avec grand plaisir.

    D. Orseau, Présidente des Papillons Bleus Zébrés

Laissez un commentaire





Informons ensemble toutes les écoles françaises sur l'élève à haut potentiel

Participez à notre grande campagne d'information !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Avec votre aide et pour que tous les élèves à haut potentiel puissent bénéficier d'un enseignement adapté à leurs besoins, nous allons envoyer un exemplaire de notre plaquette d'information à tous les chefs d'établissements de France. Cela représente environ 65.000 destinataires. Découvrez sans tarder comment soutenir cette campagne sans précédent !

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes