Aller au contenu
Accueil » L'enfant précoce » Le rôle primordial de l’amitié chez l’enfant à haut potentiel

Le rôle primordial de l’amitié chez l’enfant à haut potentiel

Dans sa dernière chronique, Arielle Adda nous parle de la construction de la personnalité de l'enfant à haut potentiel, et plus précisément du rôle que joue l'amitié dans ce processus.

enfant-surdoue-sens-humour

Chaque enfant a sa personnalité, et c’est aussi vrai chez les enfants à haut potentiel intellectuel. Même s’ils présentent tous des similitudes dans leur mode de fonctionnement, chacun d’entre eux a sa propre identité qu’il construit au fil des années et au gré des expériences qu’il vit.

L’enfant à haut potentiel intellectuel est généralement très créatif et laisse fréquemment son imagination déborder en toutes situations. Ses loisirs ont donc souvent tendance à être axés autour de l’invention, de l’expérimentation et de l’imagination. Beaucoup d’entre eux trouvent ainsi beaucoup de plaisir à lire. Selon Arielle Adda, c’est là un élément fondamental de la construction de la personnalité de l’enfant précoce : la lecture, c’est aussi le plaisir de s’évader, de s’imaginer voyageant dans des mondes fantastiques aux côtés de ses héros favoris, à la fois amis, compagnons de route et mentors sur qui prendre exemple.

Dans la construction de la personnalité l’échange est fondamental, ce n’est pas du tout le même quand il s’agit de celui, forcément hiérarchisé d’une certaine façon, entre adultes et enfants. La vision des enfants est différente, elle apporte d’ailleurs des aperçus imprévus aux adultes, mais l’échange entre enfants s’effectue à hauteur égale dans l’approche d’une situation.

L’amitié entre deux enfants leur permettrait d’aborder toutes sortes de sujets sans crainte d’être jugés ; converser avec un adulte peut certes être très instructif pour l’enfant, mais ce dernier peut avoir un sentiment d’infériorité vis-à-vis de son aîné dans la mesure où celui-ci est censé savoir plus de choses et avoir plus d’expérience. À l’inverse, en débattant avec un enfant du même âge et qui, peut-être, a les mêmes intérêt que lui, l’enfant à haut potentiel intellectuel pourra échanger et s’interroger sans redouter de déranger ou de poser une question qui plongerait l’adulte dans l’embarras.

Ces enfants perspicaces craignent de plonger leurs parents dans l’embarras s’ils formulent des questions abordant des domaines périlleux : la vie, la mort, Dieu. De surcroît, ces questions seront formulées avec la maladresse caractéristique des enfants lorsqu’ils s’adressent aux adultes en cherchant une réponse précise. Ils veulent être sûrs d’être compris.

Pour Arielle Adda, entretenir une relation amicale permet aussi à l’enfant de confronter ses propres expériences à celles de son camarade et, ainsi, de tenter de comprendre et de répondre par lui-même aux questions qu’il se pose. C’est aussi l’occasion de se laisser aller à imaginer et à créer toutes sortes d’univers et de poser là nombre d’idées à débattre qui, une fois jugées suffisamment intéressantes et profondes, pourraient faire l’objet d’une interrogation plus poussée, pourquoi pas auprès d’un adulte.

Ces amis proches s’aideront mutuellement à grandir, à se dessiner une personnalité sous le regard des autres, en s’appliquant peut-être à atténuer des aspects qui leur valent des critiques, mais aussi à révéler des dons grâce aux encouragements de leurs pairs. Ces amitiés-là donnent davantage d’épaisseur à la personnalité, elles laissent un souvenir qui peut traverser d’un éclair joyeux une période plus sombre.

Comme à son habitude, Arielle Adda nous livre son traditionnel conseil de fin de chronique :

Faire son possible pour favoriser ces amitiés : elles sont rares, c’est pourquoi on peut rechercher des enfants également doués, grâce aux associations par exemple. Rester tout de même attentif : il ne suffit pas d’être doué pour devenir un véritable ami – les pervers aussi ont été enfants – mais mettre à profit toutes les occasions pour que des semblables se retrouvent permet d’offrir à ses enfants une source de bonheur.

Lire la chronique d’Arielle Adda en entier sur le site du Journal des femmes

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez notre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

L'école et l'enfant précoce ne font pas toujours bon ménage. A travers les 32 pages de ce livret, découvrez pourquoi il est important de tenir compte des besoins particuliers de l'élève à haut potentiel et comment agir au quotidien pour son bien-être et son épanouissement.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes