Skip to content

Présentation des membres du groupe

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 20901 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

17 réponses et 14 participants
Dernière mise à jour par Stephanie 71 il y a il y a 7 months et 4 weeks.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages
  • Admin bbPress

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poster ici une courte présentation pour expliquer les motivations qui vous ont poussé à rejoindre le groupe « Enfants précoces et TDAH », afin de mieux faire connaissance avec les autres membres du groupe. N’hésitez pas à créer des sujets spécifiques pour traiter de questions particulières liées au thème du groupe.

    Participant

    Bonjour,

    Je suis psychomotricienne (c’est plus vite dit donc je commence par ça) en libéral et j’ai pas mal de patients précoces, hyperactifs ou les deux mais surtout, je suis Maman de 4 petits garçons :
    – un de tout juste 7 ans qui est précoce, hypersensible, n’ayant pas confiance ne lui, toujours frustré, …
    – un de 5 ans bientôt et demi (c’est super important à cet page le et demi) précoce aussi et TDAH qui est un electron libre, il a beaucoup de copains, il est charmeur, il prend la vie du bon côté, il tombe de sa chaise régulièrement parce qu’il s’agite trop, il tombe, se cogne parce qu’il est agité, il craint le bruit, ….
    – un de bientôt 4 ans qui a eu de graves soucis de santé de la naissance à ses 1 an mais qui va bien maintenant et pour le moment on ne se pose pas de question concernant la précocité même si le médecin l’a évoqué à la dernière consult.
    – un de 11 mois qui à mon avis, vu son niveau de compréhension, va surement rejoindre le club des précoces parce qu’à la fois on dit bien jamais 2 sans 3.
    Voilà, ben à la fois ça me permet de voir ce que c’est de l’intérieur. D’un coup ça parait bien moins simple que quand il faut donner des conseils aux parents.
    J’ai hâte de lire des commentaires et de trouver des astuces pour accompagner au mieux mes 4 enfants dans leur spécificités à chacun même si j’avoue que pour le moment mon 2ème concerné par cette rubrique du forum me pose moins de « problème » que le grand qui ne trouve pas sa place (même si parfois, surtout quand les nuits ont courtes avec le petit dernier, le côté TDAH est bien bien usant).

    Participant

    Bonjour,

    Je suis très heureuse de rejoindre votre groupe !
    Je suis maman (HP et TDAH « dépistée » en 2015) de deux p’tits loustics un garçon de 5 ans et 1/2 et une fille de 3 ans 1/2.
    Nous habitons actuellement en Picardie, et allons déménager cet été à Lyon. Je suis donc comme vous à la recherche de deux écoles : maternelle et primaire (ou dans l’idéal un groupe scolaire pour une facilité d’organisation) mais aussi de tous vos conseils pour faciliter leur intégration dans cette nouvelle vie/ville !

    Mon fils est d’une grande curiosité, beaucoup d’avance notamment en maths, et s’intéresse de manière très poussée à certains sujets (dinosaures, espace, le temps…)
    En petite section il exprimait tous les jours son ennui, avait mal au ventre la veille au soir, et faisait chaque matin une comédie terrible de la maison jusqu’à sa classe (ce fut une année terrible pour lui et nous qui étions désemparés). Il a donc été testé par la psychologue scolaire en PS…mais elle nous a demandé d’attendre le CP, en restant très évasive sur les résultats qu’elle ne nous a jamais communiqué…En MS toujours dans la même école il a une une enseignante extra qui s’adaptait à son rythme et ses questionnements et cette année également avec l’enseignante de GS.
    Ma fille, elle aurait plutôt un comportement TDAH, très vive (voir speed et piplette) avec un vocabulaire très riche pour son âge. Elle est en petite section et pour l’instant (hormis des remarques sur son comportement « agité » en classe en début d’année, nous n’avons que peu de retour de l’enseignante (celle qu’avait eu notre fils en PS…peu sensibilisée semble-t-il aux EIP).
    Voili voilou pour les présentations,

    Au plaisir de vous lire ! A bientôt

    Participant

    Bonjour,

    Je suis la maman heureuse et soucieuse d’un petit garçon de 9 ans diagnostiqué EIP il y a 1 an 1/2 et fortement TDAH il y a environ 1 an. Mon fils s’ennuyait énormément en classe en CP, puis en CE1, mais ses troubles de l’attention masquaient son HP. C’est la maîtresse de CE2 qui nous a conseillé de consulter, et les résultats des tests furent révélateurs : notre fils « compensait » tellement que son hyperactivité ne transparaissait pas du tout en classe. Par contre, il était incapable de suivre les cours, ayant de grosses difficultés à écrire et à se concentrer. Nous l’avons fait suivre conjointement par une psychologue et un ergothérapeute, et sur les conseils de l’équipe éducative mise en place à l’école, l’avons fait sauter le CM1.
    Ce fut une catastrophe…Actuellement en CM2, il est échec scolaire total : aucun écrit, aucune évaluation possible. La maitresse l’a pris en grippe et ne se soucie même pas de savoir s’il note les devoirs ou si ses cahiers sont à jour… Comme elle ne souhaite pas le revoir dans sa classe l’année prochaine, elle le fait passer en 6ème !
    Malheureusement, nous habitons une région où rien n’existe pour les enfants EIP TDAH et je me bats avec la MDPH afin qu’il obtienne une AVS, en vain. On considère qu’avec son QI, il n’a pas besoin d’aide !
    L’entrée au collège me fait très peur car il est incapable de se prendre en charge, ni de gérer son travail et son matériel seul.
    Si vous avez des suggestions, je suis preneuse ! Merci…

    Participant

    Bonjour a vous

    Je suis une maman d’un ado de 15ans il a était diagnostiqué hyperactif a l’age de 8 ans. Beaucoup de difficultés a l’école a cause du comportement. Il a eté traité pendant 3 ans a la ritaline mais beaucoup d’effets indérirables, donc nous avons arrèté le traitement. Mais depuis ses notes sont en chute libre et il a été viré de son college. Il a été reaffecté dans un autre college mais ils n’en veulent plus non plus. On ne sait plus quoi faire aujourd’hui . On est inquiet pour son futur. Il a été suivi par plusieurs psychologues mais aucune amélioration.

    Participant

    Bonjour,

    Je suis la maman de 3 garçons (10 11 et 13 ans), deux sont eip et mon 2ème n’a pas été testé mais c’est possible qu’il le soit aussi. Pour mon grand (en 4ème) c’est en train de se stabiliser avec le collège. Après avoir connu la solitude et le harcèlement il a enfin quelques copains, il reste encore à travailler l’autonomie et l’organisation mais globalement on peut dire que ça va, même s’il faut beaucoup l’accompagner. Mon dernier (10 ans) vient de rentrer en 6ème, c’est un enfant qui n’est jamais satisfait, toujours en colère contre tout, fait des migraines quotidiennes qui m’oblige a aller le chercher pour qu’il se repose dans le calme, peut être parfois violent envers lui-même et depuis 1 ou 2 ans envers ses frères, nous et parfois à l’école. Il passe, comme un interrupteur, du mode lumière (ou il va très bien, il chante, danse, pétille) au mode nuit (complément fermé physiquement, violent verbalement et physiquement…). Nous sommes vraiment démunis. Nous avons un rdv en octobre pour vérifier s’il n’est pas hyperactif, ce qui pourrait expliquer en partie ses comportements parfois aux antipodes… La psychologue qui lui a fait passé les tests nous conseille de lui faire encore sauter une classe, mais nous ne pensons pas que ça changera quelque chose a son mal-être, notre crainte c’est que ça renforce la pression qu’il se met au quotidien pour être le premier, le plus rapide…
    Je recherche des professionnels qui pourraient nous soutenir, mais nous n’avons pas trouvé de psychologue qui souhaite l’accompagner tout en prenant en compte sa précocité… Du coup arrêt des rdv car pas efficaces. Si vous avez des adresses en Gironde nous habitons entre Bordeaux et le médoc.
    Merci !

    Admin bbPress

    Bonjour Lilette,

    Quelques psychologues sont cités dans ce fil de discussion :
    https://www.enfantsprecoces.info/groupes/aquitaine-enfants-precoces/forum/topic/adresse-psy-specialise-enfant-precoce-bordeaux-et-cub-tram-et-bus/
    Sinon, 2éme saut de classe si j’ai bien compris ? pourrait effectivement s’avérer compliqué. Je pencherais plutôt pour une adaptation de son programme en fonction de ses particularités, afin qu’il se sente soutenu et encouragé. Je vous mets un lien vers la page de votre académie qui en parle (voir aménagement du parcours scolaire) et sur laquelle vous trouverez des contacts (référent académique) : http://www.ac-bordeaux.fr/cid78674/eleves-intellectuellement-precoces.html
    Tentez à tout hasard d’exposer votre problème à son établissement scolaire ?

    Participant

    Bonjour,
    Moi c’est Aurélie, maman d’un petit garçon Illiano 7 ans, testé et validé HP dit à profil hétérogène suite une rentrée catastrophique au CP. Mais également une petite Keilianna 2 ans et deni qui pour le moment suit sa petite vie tranquillement.

    Ce qui m’amène c’est mon fils Illiano pour qui l’ecole ne semblait pas poser problème jusqu’à l’entrée au CP. Il ne travaillait pas, cassait tout son matériel, faisait le ménage en classe, avair des comportements imprudents voire dangereux… L’école n’avait bien sur pas fait le lien avec une éventuelle précocité, pour eux mon enfant était simplement un élément perturbateur, « ils n’avaient jamais vu ça auparavant ».
    Après de nombreuses recherches, nous avons consulté une psychologue spécialisée dans les enfants, qui lui a fait passé le Wisc5 et mis en évidence le HP. L’école ne semblait pas ouverte à un aménagement pour l’aider a avancer, heureusement pour lui, nous avons démenagé et Illiano a intégré une nouvelle école en janvier 2018, où là et bien les choses ont pu reprendre un cours propice à l’apprentissage scolaire.

    A l’époque le test avait aussi révelé d’éventuelles faiblesses au niveau concentration mais rien d’alarmant. Aujourd’hui, presque un an plus tard nous rencontrons beaucoup de difficultés avec notre enfant, et nous questionnons à nouveau sur l’aide que nous pouvons lui apporter, d’où ma demande d’adhésion dans le groupe.

    Les devoirs (notamment écris) qui ne devraient prendre qu’une dixaine de minutes se transforment bien souvent en combat de tous les jours, avec cris, larmes, colères et j’en passe.
    A l’école le maître m’a dit qu’il fallait régulièrement l’attendre sur les exercices écris, et que souvent il n’avait pas envie de se mettre au travail, ou si ce n’est pas ça il le bacle tout simplement. Niveau comportementale, il faut souvent le recentrer mais à priori celà ne semble pas être problèmatique en classe. Le maitre est conscient des facultés d’Illiano et l’épaule beaucoup pour lui permettre d’avancer. Il oublie régulièrement ses affaires scolaires (Pour les devoirs), les tâches du quotidien (comme se preparer le matin) nous demande beaucoup, beaucoup d’énergie, il est assez désordonné.
    Il faut répéter encore encore. Nous avons essayé de ne lui donner oralement qu’une seule tache à la fois, en passant à la suivante une fois la précedentr terminée, mais pas de grand succès.

    Nous avons souvent le sentiment qu’il se moque nous ou qu’il ne nous écoute pas, et la relation que nous avons en ce moment avec lui ne nous semble pas être la meilleure.

    Nous nous questionnons sur l’éventualité d’un TDA, ou sur d’éventuels aménagements pour l’aider à être moins dispersé. Nous enviseageons de consulter mais l’idée d’un nouveau test honnéreux ne nous enchante pas vraiment même si nous savons pertinemment que c’est la seule façon de savoir ce qu’il se passe.

    Dans notre région nous n’avons pas connaissance de groupes de rencontre ou d’entraide et j’avoue être perdue dans la façon d’aborder les choses avec mon fils. J’espère trouver parmis vous des pistes, des réponses…

    En tout cas merci aux administrateurs de faire vivre ce groupe et nous permettre d’y avoir accès.

    Admin bbPress

    Bonjour Aurélie,

    L’attention chez ces enfants est aussi fortement liée au l’intérêt qu’ils portent au sujet proposé.
    S’il s’agit de refaire une énième fois un exercice que votre fils a compris depuis longtemps, il est compréhensible que votre fils puisse tenter d’y échapper. Il a besoin que des temps forts lui soient proposés sous forme de défis, challenges afin de se réjouir pour quelque chose, un peu comme une carotte pour l’aider à surmonter le quotidien.
    Est-il dans la classe de son âge ? Comment réagit il lorqu’il fait une activité qui le stimule ?

    Participant

    bonjour
    très contente de rejoindre ce groupe
    je suis maman de 4 enfants (16ans 14ans 12 ans et 5ans .
    depuis quelques temps je me pose beau coup de question sur mon ainé qui a une scolarité très difficile .
    il a toujours été indiscipliné mais qui s en sort bien mais pas plus que ca au niveau du travail qui s est dégradé au début college.
    changement de college en fin 5e.
    s en suit deux exclusion toujours par rapport a son comportement.
    on me.dit enfant qui a des capacités mais qui doit se concentrer .
    ces commentaire l ont toujours suivi.
    c est un enfant qui est devenu un enfant a exclure.
    avec l age et cette injustice d être exclu il est devenu decrocheur et insolent toujours envers les enseignants qui le punissent.
    il arrive quil rencontré des enseignant qui l encourage et ça se passe beaucoup mieux avec meme des bon résultats
    il a déjà été harcelé par des camarades mais ne les dénonce jamais.
    c est les établissements qui me mettent au courant.
    il est suivi par un psychologue
    aujourd’hui j ai décidé de m intéresser de plus près a ces difficulté quil rencontré parce que tous les établissements n ont eu que l exclusion en réponse c est très dur pour lui et pour nous.
    on a pris un rdv dans un cmpp pour les tests
    je vous remercie pour ces échanges ca m a beaucoup rassuré de ne pas être seul dans ces situation et de savoir que finalement il y a quelque qui ne va pas
    il est né premature de 7mois et c est un enfant qui a vite récupérer au niveau physiologique mais que peut être il y’a comme meme des conséquences mais non visibles
    dans ces échanges ou interventions je me rends compte qu une fratrie pouvait avoir les meme soucis mais différemment
    je suis entrain de découvrir tous les forums parce que je ne sais ps encore ou me focaliser
    merci

    Participant

    Bonjour, je m’appelle Véronique, je suis la maman de Romane, jeune garçon de 10 ans. Je suis à la recherche de renseignements pour les futurs tests que mon fils doit effectuer. Avant de vous décrire mon loulou et ses particularités, je vais faire un bref résumé de notre errance depuis la maternelle.

    PS : catastrophique, convoqué tous les soirs, Romane ne tient pas en place.
    MS : le médecin scolaire le trouve agité, 1er test de QI réclamé, il sera testé en début de GS : les troubles de l’attention sont écartés et le QI hétérogène
    CP : Romane n’attendait que ça, mais grosse déception pour lui, refuse la répétition, l’injustice et est très en colère + détection d’une dysgraphie avec suivi chez une graphothérapeute
    CE1 : La maîtresse est démunie, elle me parle de précocité et dit devant Romane que l’école n’est pas pour lui qui devrait être dans une école adaptée : Son opposition se renforce ainsi que sa colère, tout est nul, y compris les maîtresses, il leur fait remarqué d’ailleurs, « Tu ne sais pas tenir ta classe ! » tu fais les mêmes poésies qu’il y a 3 ans à ma soeur, ton métier est nul, je ne sais pas comment tu fais ! » Alors que nous n’avons jamais eu ce discours à la maison !
    Je décide le faire tester en libéral car le CMP m’annonce 2 ans de délai pour un suivi. Malheureusement, nous nous entourons très mal, psy qui pousse les enfants au travail pendant 6 séances avant le Test. Résultat : 121 Confiance en soi : 0

    CE2 : Par la suite, nous avons laissé notre enfant tranquille, et en même temps nous avons déménagé donc changement d’école. Nous sommes convoqués pour son comportement, ce mêle de tout, ne supporte pas l’injustice, doit avoir une explication sur tout et sur les décisions de la maîtresse qu’il trouve injuste. Son travail se limite au minimum voir en refus mais lorsqu’il est pris à part, il valide toutes les compétences surtout en maths, le français comme il y a beaucoup d’écrit et une logique que Romane n’explique pas, il n’aime pas mais pas de difficultés.
    CM1 : Idem mais il développe une agressivité envers ses camarades, il exprime ne pas vraiment être intégrer dans cette école. La maîtresse qui est aussi la Directrice nous indique ses difficultés de concentration.En juin, nous sommes contactés par le CMP après 2 ans d’attente, un suivi psy pour la gestion des émotions est décidé pour le mois de septembre prochain.
    CM2 : le suivi est mis en place 1 fois par semaine, ça se passe très mal, Romane souhaite parler de ses passions et le psy essaye de le faire parler de sa colère, de son agressivité mais il ressort des rendez-vous encore plus énervé ne comprend pas qu’on lui impose ceci.
    La semaine dernière, Romane et 4 autres copains se lancent un défi, apporter de l’alcool à l’école, ce que fera Romane pour ne pas passer pour une mauviette auprès d’un « copain » qui le dénigre sans cesse ! Je suis choquée mais pour moi c’est clairement un appel de son mal être.

    Depuis tout s’accélère, et j’avoue être perdue, je ne veux pas reproduire les mêmes erreurs et l’entourer des bons professionnels. La maîtresse veut faire intervenir le RASED et la psy scolaire pour le tester, le psy du CMP change de méthode mais veut quand même poursuivre les séances. Et moi, je souhaite un bilan complet type neuro car je pense que nous passons à côté du test car il y a aussi des troubles de l’attention et d’opposition.

    J’ai pris contact avec l’AFEP 42 pour avoir leur avis sur la situation, la personne de permanence m’a indiqué le nom d’une neuropsychologue mais je ne la connais pas. Faut-il encore imposer tous ces tests à Romane sachant qu’il est fermé ? Pouvons-nous faire un test par la psy scolaire + un test neuro ou faut -il choisir entre les 2 ? J’avoue douter des compétences de la psy scolaire en la matière (TDAH + EIP)

    Mon fiston a toujours été proche des adultes, déjà tout petit il passait toutes ses récréations avec une ATSEM, à une relation très particulière avec mes grands parents mais je crois que ce monde des adultes le déçoit beaucoup également, d’où sa colère. J’essaye de le rassurer en lui disant que nous allons trouver « la bonne personne » mais au fond de moi, j’angoisse car je n’ai pas le droit à l’erreur cette fois.

    Véronique

    Admin bbPress

    Bonjour Ve,

    J’ai la sensation que votre fils a vu beaucoup de monde, beaucoup de constats, pas de solutions… C’est difficile dans ces conditions de vous donner le bon conseil car tout ce que vous vivez aujourd’hui peut être la conséquence de la non prise en charge d’une particularité de base.
    Je serais d’avis de repartir à zéro, de ne pas faire plusieurs bilans en même temps dans différentes structures. Je vous conseillerais de trouver un psychologue compétent en matière de précocité (pour un wisc V, point de départ/ et qui sache se mettre à la portée de votre fils car comme vous l’avez mentionné, ces enfants testent leur interlocuteur, y compris les psys, et votre fils a sans doute besoin de se trouver face à quelqu’un d’aussi « malin » que lui pour se sentir en confiance ) qui travaille au sein d’un cabinet pluridisciplinaire afin de pourvoir poursuivre par d’autres bilans dans une même structure si besoin était.
    Vous pouvez consulter votre groupe régional pour obtenir des coordonnées fiables : https://www.enfantsprecoces.info/groupes/
    Il est aussi nécessaire que vous même ayez confiance en la personne que vous choisirez (sinon votre fils ressentira vos doutes), pour ce faire un entretien préalable est conseillé.

    Participant

    Bonjour !

    Merci pour ce site, et ce forum 🙂
    Je me suis intéressée à la précocité et tous les fonctionnements « hors case » qui vont avec sur deux versant : le versant personnel (ainsi j’ai mieux compris certains de mes frères et soeurs, et je découvre que mes propres enfants en grandissant ressemblent sur certains points à ce que l’on décrit comme des petits zèbres!)… et de façon complètement interdépendante, j’ai choisi mon métier de psychologue pour mieux comprendre et accompagner des enfants en souffrance de ne pas être « dans le moule »…
    Ces dernières années, j’ai été amenée à rencontrer des enfants, ados et même adulte qui présentaient des fonctionnements qui s’apparentaient à la précocité, et consultaient pour des difficultés attentionnelles, ou de gestion des émotions qui venaient parasite leur quotidien.
    Aujourd’hui, j’exerce en libéral et ai monté une association de professionnels éclairés sur la question de précocité, formés et en formation pour aider ces jeunes et moins jeunes que l’on appelle aussi « twice exceptionnal » _ c’est à dire avec précocité, mais pas que ! comment est-on précoce et dys ? précoce et gérer son trouble attentionnel? … ces réflexions, je les nourris de ce que je lis, ceux que je rencontre, et je me lance aujourd’hui sur ce forum pour plus seulement lire mais partager également ce qui se passe là où j’exerce 🙂
    Merci à tous pour votre lecture, et à bientôt 🙂 🙂

    Participant

    Bonjour,
    Et merci par avance à ceux qui me liront!
    Maman d’un garçon de 7 ans et d’une fille de 5 ans, je me suis intéressée à ce site quand j’ai soupçonné une précocité intellectuelle chez elle. Nombreuses sont ses prouesses dans tous les domaines, elle a sans difficulté sauté la moyenne section de maternelle, et caracole actuellement en tête de classe en CP. Elle est gaie, volontaire, travailleuse… et sa plus grande force est son intelligence sociale. Elle est altruiste et empathique, et attire depuis toujours les énergies positives de tous ceux qu’elle croise. En bref, l’enfant idéale. Elle ne me pose (pour l’instant, car je ne suis pas naïve), aucun problème, et je n’envisage pas de la faire tester.
    Et il y a son grand frère.
    Hyper sensible et émotif, il vit de grandes déceptions plusieurs fois par jour. Depuis des années nous gérons ses crises de larmes quotidiennes, ses « c’est pas juste », « c’est trop nul », « c’est gâché »… Son hyper exigence n’a d’égale que son hyper flemme. Il veut tout, le meilleur, pour un effort minimum. Voire par d’effort. Sa frustration permanente, sur tout et n’importe quoi, est déstabilisante, incohérente, exaspérante.
    Face à « Melle Perfection » (qui a très bien compris comment compenser les crises de son frère pour rééquilibrer l’harmonie familiale), ma patience et ma compréhension atteignent leurs limites.
    D’autant plus que j’ai toujours questionné nounou, puis maitresse de maternelle, et dernièrement CP et CE1: il ne présente aucun comportement particulier à l’école, poli et impliqué, il est plutôt bon élève, et travaille manifestement plus volontiers en classe qu’à la maison (les devoirs deviennent une réelle source d’angoisse pour moi – et ce n’est que le début!).
    Je fini par le prendre pour un gros capricieux mal élevé, limite « bêta », et j’ai beau faire des efforts pour trouver du positif dans sa personnalité, les mois et les années filent, mon intolérance grandi et ma confiance baisse. En effet, mon seul objectif est de développer chez mes enfants leur propre capacité à se rendre heureux, et à rebondir positivement dans la vie: je ne vois pas le moindre optimisme chez lui…
    Bref, voilà mon état d’esprit quand je retrouve des amis pour 1 semaine de vacances à Noël le mois dernier.
    Elle est neuropsy, et me (re)propose de le tester, pour mieux le comprendre, et repartir sur de nouvelles bases.
    Quelle ne fut pas ma surprise quand elle m’apprend qu’il est EIP avec un TDA!

    Aujourd’hui je suis perdue.
    Je culpabilise d’être passée à côté, et je n’arrive toujours pas « à voir » où se trouve cette intelligence « supérieure » chez lui (que les enseignantes n’ont pas identifiée non plus). Il ne fait pas de prouesses à l’école (niveau moyen +), mais fourni un travail très relatif; n’étant pas « en difficulté » non plus, nous préférons ne pas en parler pour l’instant (petite école de campagne, pas franchement sensibilisée aux EIP).

    HELP: avez-vous ce genre de cas à la maison? comment gérez-vous leurs crises existentielles quotidiennes?
    Avez-vous des clefs pour les aider à grandir? leur faire prendre de bonnes habitudes de travail malgré le TDA?
    Manifestement il surcompense, mais je n’arrive pas à mesurer les efforts qu’il semble fournir.
    Comment le comprendre? L’aimer mieux? L’aider?
    Et comment placer les meilleures bases possibles avant la suite? quand je lis les témoignages des mamans de collégiens, mon coeur se serre pour elles, et je réalise à quel point je suis actuellement dans la parti « facile » de l’histoire…

    Merci par avance pour vos témoignages: toutes les clefs pour avancer seront les bienvenues!
    Ces problématiques sont assez atypiques, et il est difficile de rencontrer d’autres familles qui les partagent…
    A bientôt !

    Admin bbPress

    Bonjour zfamili,

    Pour votre fils, il se peut que justement son « état » de haut potentiel associé aux troubles de l’attention, ceux-ci parfois aussi accentués par le hp, (compliqué !) , bref que le mélange de tout ceci, non compris ni décelé, ait engendré ses problèmes de comportement car il est difficile pour un petit bonhomme de se dépatouiller seul avec tout ceci.
    Par ailleurs tous les enfants, même hp, ne sont pas forcément scolaires, ou encore il a pu désinvestir déjà le scolaire car il n’y trouvait pas son compte (tout en trravaillant) et s’extériorisait en dehors, à la maison, avec les devoirs : il faut bien qu’ils lâchent la pression à un moment.

    Toujours est il que maintenant vous avez de quoi le comprendre mieux et pourrez le voir d’un oeil nouveau (même s’il n’est pas scolaire vous verrez qu’il a sans doute des connaissances variées, un certain niveau de langage, des centres d’intérêts qui le rendent unique.
    Il s’agit de pouvoir lui apporter ce dont il a besoin pour nourrir ses facultés intellectuelles, ne pas surévaluer le rôle de l’école par rapport à la précocité et aux apprentissages, vous et lui pouvez combler par ailleurs et en même temps gérer le TDA par des activités intéressantes et denses mais pas trop longues… Je vous mets un lien à ce sujet :

    https://www.dysmoi.fr/troubles-dapprentissage/eip-hp-apie-et-dys/

    J’espère que la lecture de cet article vous aidera à mieux comprendre et à trouver la façon d’aborder la chose avec l’école, par la biais du TDA peut être, car forcément son rythme va être un peu compliqué à gérer et nécessitera de la compréhension de la part des enseignants.

    Participant

    Merci Françoise pour votre attention et votre retour.
    J’ai lu attentivement votre article. Je vais peu à peu mesurer les conséquences de ce diagnostique, et commencer à mettre en place des « stratégies ».
    Je réalise qu’il ne sera peut-être pas pertinent de « cacher » la situation à l’école, mais je doute tellement de leur capacité à comprendre et à réagir, que je vais rester prudente. Si, comme moi, personne ne devine les capacités jumelées aux difficultés de mon enfant, ça risque d’être un dialogue de sourds. Ou plutôt d’aveugles…
    Il a par ailleurs depuis toujours des difficultés d’articulation: nous avions fait il y a 3 ans un bilan avec une orthophoniste. Elle n’avait pas constaté de réelle pathologie, mais avait été la 1ère à nous alerter sur une éventuelle précocité intellectuelle.
    Je vais reprendre contact avec elle au vu des dernières informations, afin de s’assurer qu’il n’y a pas en plus un dys qui se cache…
    Elle aura sans doute des clefs aussi pour aborder la situation avec l’école.

    Si d’autres mamans se retrouvent dans cette situation, je serai très curieuse de lire leur expérience et leurs conseils!
    Merci à tous.

    Participant

    Bonjour à tous
    J’ai du mal à exprimer le soulagement que je ressents en trouvant ce forum!
    Mon fils a été diagnostiqué HP non homogène il y a 4 ans maintenant.
    Seulement notre fils a des notes tres moyennes, des problèmes d’apprentissage, de concentration, de gestion des émotions, des conflits avec l’autorités, aucunes passions, aucune envies pour rien, faire les leçons est une galère quotidienne d’au moins 2h
    Alors nous l’avons emmener voir des psychomotriciens, orthophonistes, pédopsy, neuropsy … pour lui faire passer des tests : Réponses invariablement la même : votre fils n’a rien, il est bien au dessus des scores moyens.
    Donc nous nous sommes dit soit il n’est pas précoce et le test a été mal fait, soit il l’est et il se fout de tout le monde c’est juste un fainéant..Mon mari est devenu de moins en moins tolérant avec lui. Il ne lui accordait plus aucune confiance. Et mon fils lui a fini par ne plus dormir la nuit, se convainquant qu’ il n est qu’un nul bon à rien.Et puis la semaine dernière nous avons rencontré le docteur Sandrine Massoni à Versailles. Elle nous a dit que « tout simplement » notre fils a un TDA-H et peut être une dyslexie. Le TDA masque le HP et le HP fausse les résultats des tests pour le TDA ( il y a de quoi s’arracher les cheuveux!!)

    Toujours est-il que nous avons rendez vous dans deux semaines avec le Docteur Mircovik à Paris qui apparemment est spécialisé dans la « détection » des TDA et DYS chez les enfants HP
    Résultats à suivre
    Voici les coordonnées de ce docteur, peut être pourra-t -il aider certains d’entre vous: Bojan Mirkovik
    Adresse : 21 Avenue de la Motte-Picquet, 75007 Paris
    Téléphone : 09 83 07 80 93
    Bonne journée à tous

    Participant

    Bonjour, je suis la maman d’un garçon de 11ans diagnostiqué Tda depuis deux ans. Malgré une errance pendant 6 ans à consulter divers spécialistes pour comprendre mon enfant très curieux, dans la lune, dans sa bulle et son monde, très émotif, hypersensible et intuitif, je me suis battue pour lui et le diagnostic est tombé une délivrance après 6 ans de questionnements et de souffrance par moments! Depuis deux ans, on le soutient avec mon mari, un bilan neuropsy complet a bien confirmé ce Tda, un suivi orthophoniste est mis en place depuis 1 an et demi pour l’aider dans ces troubles de la concentration et au départ un déficit dans l’expression orale ( qui a très bien évolué avec cette super orthophoniste). Un travail avec une psy s’est fait pour la gestion des émotions et la peur de l’echec, il a fait beaucoup de progrès mais c’est assez fragile. Dans quelques semaines il va chez une autre neuropsy pour les ateliers Pifam pour l’aider dans la planification et la structuration des choses à faire , la gestion de son temps, la relation aux autres en vue de la 6 e en septembre. C’est un enfant très curieux, la lecture et les legos sont sa passion ( il aime les jeux vidéos mais à petite dose avec son Tda) . Il aime l’ecole et a de bons voir très bons résultats, a des copains mais se sent différent et son manque de confiance en lui est difficile à vivre . Ce n’est pas toujours facile à la maison avec des changements d’humeurs ( la pré adolescence n’arrange rien) ,la gestion des devoirs un peu compliquée par moment il faut le stimuler! Il a eu un test Qi il y a à peine deux ans il est dans la moyenne mais tout n’a pas été calculé ( indice de compréhension verbale non valide) . Aujourd’hui je me pose à nouveau la question de la précocité en plus de son trouble ( je pensais à la précocité depuis petit mais aucun professionnel n’a relevé au vue des difficultés ) et je souhaiterais avoir vos ressentis avec vos enfants qui ont un profil similaire. Il a beaucoup progressé ces deux dernières années avec ses bonnes capacités et j’aimerais savoir si cela serait judicieux de faire un autre test ou si cela ne servira a pas grand chose. S’il s’averait qu’il y a une précocité cela lui ferait comprendre mieux son comportement et lui donnerait un peu plus confiance en lui sur ses réelles capacités ( il en doute beaucoup et se trouve souvent nul et pleure, ca me fend le cœur)
    Et depuis peu ma fille de 3 ans et demi avec un fort caractère fait beaucoup de crises , est dans l’opposition constante, c’est épuisant. C’est en même temps une petite fille pleine de vie, curieuse de tout, et très sensible. La psychologue qui suit mon fils a remarqué chez elle qu’elle serait en avance voir très en avance…..cela ne me rassure pas du tout….demain direction une psychologue pour avoir une aide pour gérer son comportement, ses crises…
    Je suis désolée mon message est assez long, merci d’avance pour le partage de vos expériences.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 20901 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris