Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Adresse psy spécialisé enfant précoce Bordeaux et CUB (TRAM et BUS)

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 13953 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

15 réponses et 8 participants
Dernière mise à jour par Sabine BARBÉ il y a il y a 1 mois et 1 semaine.

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonsoir à tous
    Est ce que quelqu’un connait un psy à Bordeaux et autour de Bordeaux (Talence, Pessac…) accessible en tram ou bus car pas de voiture, qui est spécialisé pour les enfants précoces. Mon fils de huit ans a vu une neuropsy et a fait les tests qui démontrent un haut potentiel mais également une tendance à l’hyperactivité et en tout cas une faiblesse sur ce qui concerne le traitement de l’information. Cette personne je la cite « ne cautionne pas le QI » ni la précocité et c’est parce que je ne lui ai pas donné le choix qu’elle a accepté de faire le test de wisc. Mais du coup je trouve son bilan plus que léger et incomplet. Je ne fait pas confiance à son jugement et j’aurai voulu avoir un deuxième avis mais de quelqu’un qui connaît très bien le domaine de la précocité.

    Je vous emercie par avance et vous souhaite une très bonne soirée
    Nathalie Maman de Louka


    Participant

    Bonjour,
    Même si vous trouvez un autre psy, un deuxième test ne pourra être fait. Il faut attendre minimum 2 ans entre deux tests.
    Le QI ne peux pas toujours être calculable. Il ne faut pas qu’il y ait trop d’écart entre deux domaines. Votre enfant a peut-être un domaine dans lequel il est au-delà de la norme et un autre en-dessous. Du coup, il aura tendance à développer son domaine de prédilection au détriment des autres.


    Participant

    Bonsoir,
    Merci pour votre réponse. Je ne souhaite pas refaire les tests, je voudrais juste avoir un second avis sur les résultats et avoir quelqu’un qui écoute ce que je dis et ce que mon fils dit. Avec la neuro psy qui a fait les tests il n’est pas possible d’aborder le sujet de précocité et elle écarte toute possibilité et ce avant même de faire les tests, du coup je n’en ai plus parlé ni même après. Et je souhaite également faire les tests moi-même.
    J’ai posté un message hier ou j’explique longuement ma situation, mes angoisses mes soucis et je suis à bout, Françoise m’a conseillé d’avoir un autre avis d’où ma demande.
    Donc si vous avez quelqu’un à me conseiller suis preneuse.
    Bonne soirée et merci pour vote réponse
    Nathalie


    Participant

    Bonsoir,

    Je peux vous conseiller Valérie Bogusz, du côté du parc Bordelais (près de l’eglise de Cauderan).
    Elle est spécialisée dans cette « particularité «  😉

    Bonne soirée,
    En vous souhaitant de trouver les réponses à vos interrogations


    Participant

    Bonsoir Soizic,
    Merci pour votre réponse et prends note des coordonnées que vous m’avez communiqué.
    Très bonne soirée
    Nathalie


    Participant

    Bonjour, Mme GUIVERNAUD 69 cours Gambetta à Floirac, connait très bien ses problématiques. Bonne journée


    Participant

    Bonjour, Mme GUIVERNAUD 69 cours Gambetta à Floirac, connait très bien ces problématiques. Bonne journée


    Participant

    Bonjour Nathalie,
    Voici 2 professionnelles avec lesquelles le collège Notre Dame de BX travaillent en étroite collaboration : Amélie BERTIN – rue Sainte Catherine – et Stéphanie BENARD 33 rue de Belfort.
    Mon fils voit la première, et il l’adore. Elle est géniale. L’une comme l’autre sont très chargées mais il faut essayer et ré-essayer et insister.
    Pour ce qui est des tests, mon fils a passé des tests à 10 ans avec le CSMI et le pédospy qu’il voyait, disait que la précocité et la phobie scolaire étaient de faux pb. Il nous avait suggéré de mettre Andréa en ITEP (institut thérapeutique). Un jour on s’est dit avec mon mari : « non, là, on arrête tout! Et 18 mois après avoir passé le WISC IV, il a passé le V car test différent et le psy a estimé que c’était possible. Evident, rien à faire au niveau du résultat !!! En tout cas, battez-vous, et, suivez votre instinct de maman et peut-être de précoce!
    Bon courage à vous ! C’est compliqué et parfois douloureux mais c’est avant tout pour ces enfants que c’est douloureux, ne pas l’oublier!!!
    Sabine


    Participant

    Bonjour, mon fils a été diagnostiqué par Dessie BAGGIO (qui a écrit des livres aussi) que je recommande vivement. Voici ses coordonnées 73 Avenue du Château d’Eau, 33700 Mérignac – Téléphone : 05 56 02 26 82. Bon courage !!


    Participant

    Juste un détail : en me relisant, je vois une erreur et qui peut avoir son importance sur les résultats d’un test. Je voulais dire que les résultats du second test ont montré son excellent potentiel intellectuel alors que les premiers tests qui ont été faits dans de mauvaises conditions et sur 4 séances, ce qui est totalement déconseillé, ces premiers résultats étaient pour certains en-dessous de la moyenne. En plus, selon certains spécialistes, un enfant précoce, peut effectivement, si les conditions ne sont pas favorables, rater les tests s’il le souhaite. Et j’en suis convaincue.


    Participant

    Bonjour, toutes les psy qui vous ont été indiquées connaissent en effet le HPI et c’est un critère essentiel. Si votre enfant a passé un test récemment, il est inopportun d’en repasser un. En revanche, il serait intéressant de montrer celui ci à quelqu’un capable de l’interpréter car un test de QI se lit « au delà » des données chiffrées. L’idéal évidemment est qu’il soit interprété par le psy qui l’a fait passer mais dans votre cas c’est inutile étant donné le positionnement de cette personne. Il s’agit maintenant de faire un diagnostic clinique des véritables difficultés de votre enfant. Je dis véritables car très souvent les problèmes apparents ne sont pas la source réelle des difficultés. Ainsi par exemple une difficulté scolaire s’origine la plupart du temps dans des problématiques psychiques, ou éducatives, ou relationnelles….et il faut appuyer sur le bon levier pour aider l’enfant. d’où la nécessité, vous avez parfaitement raison sur ce point, de trouver le bon professionnel. Bon courage, il y a de beaux chemins pour les HPI, soyez en convaincue.
    Nathalie Gibert, fondatrice du centre ressource pour la précocité intellectuelle ( Blanquefort)


    Participant

    Bonsoir
    Un grand merci pour vos messages de soutien, cela fait du bien de se sentir comprise et entendu. Nathalie Gibert je suis d’accord avec vous, refaire les tests serait un non sens et certainement perturbateur pour mon fils, par contre avoir une véritable analyse qui prends en compte tous les critères de lecture des tests me semble important mais également avec notre contexte familial.
    Merci Sabine, j’ai essayé Amélie Bertin mais aucune place c’est pourquoi je me suis tournée sur quelqu’un de dispo mais j’aurai mieux fait effectivement d’attendre d’avoir une place j’aurai perdu moins de temps!!!
    Merci en tout cas pour vos encouragements.
    Bonne soirée
    Nathalie


    Participant

    Bonsoir,
    Je reviens vers vous car ma situation n’a guerre évoluée. Grace à Françoise, Sabine, Nath et toutes les autres qui m’ont donné de précieux conseils et les coordonnées d’Amélie Bertin et après 6 mois à chercher pour comprendre, à me battre face à ces personnes « bienveillantes » qui me disaient que c’était moi qui ne faisait pas ce qu’il fallait, enfin les réponses commençaient à arriver. Il a fallu pour cela que je prenne de la distance et donc m’isoler alors que j’avais tant besoin de soutien. J’ai enfin eu un vrai diagnostique par Amélie Bertin. Dès qu’elle a vu les résultats elle m’a parler de trouble visuo spatiaux et m’a confirmé qu’au vu des résultats mon fils était certainement précoce mais ne pouvait l’affirmer complètement car n’ayant pas fait les tests elle même et vu la différence entre les résultats il faudrait refaire les tests d’ici un an et demi pour être sure. Elle m’a donc envoyé voir une orthoptiste, les tests ont été fait en 2 fois et au 1er RDV il ressortait une dyspraxie sauf que au vu du 2ième RDV l’orthoptiste m’a dit qu’elle ne pouvait confirmer la dyspraxie car certains résultats étaient très bons et d’autres moins bon avec des écarts importants mais qu’ils étaient quand même dans la norme. Selon elle il faut continuer les tests neuros, ce fut à la fois un soulagement mais surtout une grande déception car enfin on pouvait mettre un nom et mettre en place des actes à l’école, et nous revoilà à la case départ. Continuer les tests c’est à dire avoir un RDV qui soit rapide et encore manquer l’école et encore des frais avec un petit salaire (1000 euros par mois). Je suis toujours aussi démunie devant l’attitude de mon fils. Même après avoir lu des bouquins, différents articles parus sur le site et ailleurs sur l’enfant précoce, je ne sais pas comment faire face à son refus de faire ses devoirs, face à ses colères dès que j’insiste pour qu’il écoute, il me parle mal et dès que je lui dis que je n’admet pas qu’il me parle comme ça, il dit que c’est moi qui lui parle mal (ce n’est jamais de sa faute mais toujours celle des autres). Il se frappe la tête, court en hurlant, parfois dit qu’il veut se tuer. Tout cela me tétanise et je n’arrive pas à gérer cette violence contre lui même et du coup je perds mon calme et tout cela fini dans les cris, les menaces de fessée, de punition pour finalement faire les devoirs (se sont les devoirs mais également tout ce qui engendre de la frustration ou ranger sa chambre, ou se laver les dents ou s’habiller… du coup tout est négociable). La moindre discussion, la moindre chose à faire est sujet à négociation. Il sait et je lui ai toujours dit que quoi qu’il se passe je serais toujours là pour qu’il suive à l’école et que je ne le laisserai pas tomber. Mais tout cela m’épuise et je culpabilise car j’ai l’impression que je ne fais jamais ce qu’il faut pour éviter ces négociations et conflits et dans les moments d’accalmie je me dis que ouf on tient le bon bout, il a compris, je le félicite pour ses efforts et bime ça recommence, ça ne dure jamais bien longtemps. Je suis en arrêt maladie car je suis épuisée, au bord des larmes, je n’ai plus d’appétit, je dors mal et je n’y arrive plus. Lundi 2 avril a été l’une des pires journées. Il avait des devoirs de musique à apprendre et des devoirs pour l’école et il n’avait pas envie, j’avais beau lui faire répéter, essayer de garder mon calme, d’être patiente, je voyais bien qu’il n’était pas à ce qu’on faisait. J’ai fini par lui dire que très bien si il ne voulait pas travailler je laissais tomber que je n’y arrivais plus, il s’est mis à hurler, à se taper, à me dire que je ne l’aimais plus, que je ne l’avais jamais aimé. J’ai essayé de le rassurer et de lui dire que je l’aimais mais que je n’avais plus l’énergie pour être tout le temps derrière lui pour qu’il face ce qu’il ne voulait pas faire ou pour s’habiller, se laver les dents, ranger sa chambre, se servir tout seul, s’habiller quand il faut s’habiller etc…. Et autour de moi je n’ai pas de relais car personne ne comprends ce que je vis et je vois bien dans les regards que les gens doutent sur ce que je dis, pensent que c’est normal de répéter à un enfant et n’ont pas envie de creuser d’avantage car j’ai l’impression que le mot précoce est quelque chose qui fait peur ou qui dérange. Si il y a des personnes qui habitent Bordeaux je suis preneuse de les rencontrer pour discuter et échanger, avoir des conseils. J’habite vers la gare pas loin du quartier Saint Michel et puis peut être pour que mon fils rencontre d’autres enfants qui lui ressemble car il a perdu ses amis et se sent rejeter, avec la maitresse c’est aussi compliqué, il la déteste et se sent incompris par elle. Je vous remercie d’avoir lu mon message jusqu’au bout. Nathalie maman (solo) de Louka (8 ans et demi)


    Admin bbPress

    Bonjour Nathalie,

    En gros les professionnels sont dans le doute et votre fils doit se débrouiller seul ! Je pense qu’il faut malgré tout insister auprès d’eux pour qu’ils disent que votre fils a des difficultés d’ordre visio-spatiales avec possible dyspraxie et qu’ils préconisent vis à vis de l’école une adaptation ou un allègement de certains exercices qui pourraient s’avérer trop difficiles, et de la même façon lui permettre de réaliser certains devoirs plutôt à l’oral par exemple !
    vous pouvez aussi aborder cette question avec l’enseignant, en toute franchise, dire que l’on vous parle de ces soucis que vous constatez de votre côté à la maison, pour que l’enseignant en prenne conscience aussi, et que vous ne savez comment faire pour aider votre fils.
    Le deuxième volet est la gestion de la frustration et des émotions, sur ce plan je pense que la psychologue pourrait vous venir en aide et il est probable que quelques séances dans ce sens fassent du bien à votre fils et à vous aussi par la même occasion, afin de mieux comprendre comment accompagner votre fils dans ses moments plus difficiles.


    Participant

    Re-bonsoir Françoise

    Amélie Bertin (qui n’a pas fait passer les tests, c’est un second avis comme vous me l’aviez conseillé) au vu des chiffres au wisk V avec un 89 pour le traitement de l’information, de certaines évaluations que je lui ai montré de l’école, soupçonnait des difficultés d’ordre visuo-spatiales. C’est pourquoi elle m’a envoyé voir une orthoptiste pour être sure de ce qu’elle pressentait. Sauf que l’orthoptiste (j’attends son bilan qu’elle devait m’envoyer cette semaine car je vois Amélie Bertin demain, mais je n’ai rien reçu et est injoignable par tel !) me dit qu’il a de très bons résultats sur plein de domaine et de moins bons résultats sur un autre domaine avec des écarts importants mais que malgré tout il reste dans la norme et qu’elle ne peut pas affirmer qu’il a une dyspraxie. Ce qu’elle conseille c’est de continuer et pousser les tests neurologiques plus loin et voir les résultats. Je vais en parler demain avec Amélie Bertin et voir ce qu’elle en pense.

    Pour la maitresse c’est assez compliqué également car j’ai bien compris que tant qu’elle n’aura pas un avis qui affirme un diagnostique elle ne prendra pas en compte ce que je lui dit. Comme la dyspraxie n’est pas confirmée elle ne pourra rien faire de tout façon car pour mettre des procédures en place en classe il faut une réunion pédagogique avec le parent, le médecin scolaire et l’équipe pédagogique et pour cela il faut un diagnostique qui confirme clairement la dyspraxie. Donc on tourne en rond.

    En ce qui concerne les frustrations et émotions de Louka c’est ce qui m’inquiète et m’épuise le plus car le quotidien est fait de négociation et de contradiction en permanence, j’ai à peine commencé une phrase pour lui expliquer quelque chose qu’il me coupe la parole et me dit oui mais non, c’est pas vrai alors que bien évidemment il a tort. Toutes contraintes, ranger sa chambre, faire ses devoirs, aller se coucher… tous les gestes du quotidien sont sujets à négociation, il bataille sur tout, un mot mal employé, il faut que je détaille tout ce que j’attends de lui et il est toujours très en demande. Je ne sais plus comment faire et surtout je n’ai plus la patience. C’est très difficile et épuisant, cela fait maintenant 7 mois que cela dure. Il est comme ça depuis ses 3 ans environs mais c’était par vagues et très espacées mais cela s’est accentué en CE1 mais surtout depuis la rentrée au CE2. J’espère et j’attends des réponses vite pour pouvoir mettre des actions en place qui nous aideront. J’en aurai peut être demain, on verra.
    Merci en tout cas de vos réponses et soutien, je vous tiendrai au courant de la suite.
    Nathalie


    Participant

    Bonsoir Nathalie,
    Comment va votre fils?
    Sabine

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 13953 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris