Aller au contenu

Histoire de Lili

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 23243 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

3 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par Stephanie2b il y a il y a 1 année et 5 mois.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • Particulier

    Bonjour à tous
    Je viens de lire l’histoire dramatique de Lili.
    Est-ce-que lun rentre vous est dans ce genre de situation??

    AdminPremium

    Bonsoir Bénédicte,

    Ce témoignage est vraiment épouvantable et pose la question de la capacité de nos sociétés à comprendre et répondre aux besoins intellectuels énormes de ces enfants. Besoins d’échanges aussi qui deviennent très difficiles pour eux dans la mesure où ils sont en marge, décalés par rapport à leurs pairs, et que nos institutions ne fonctionnent que par classement en fonction de l’âge et non des capacités de compréhension et de raisonnement.
    Beaucoup de personnes peuvent être concernées à des degrés différents, c’est pourquoi il faut tout faire pour écouter nos enfants et qu’ils soient entendus rn cas de souffrance.
    Je vous mets le lien vers un sujet d’aujourd’hui qui montre bien l’incompréhension de nos institutions et qui est un exemple positif de soutien et de persévérance : https://www.enfantsprecoces.info/groupes/enfants-precoces-et-tdah/forum/topic/eip-et-tda-exclusion-definitive-du-college-en-prevision/

    Particulier

    Bonjour
    En effet ce témoignage est très dur.
    Notre fille a été harcelée au collège pendant près d’un an. On a mis du temps à s’en apercevoir car notre fille restait joyeuse et plein de vie, elle se plaignait peu, ses notes étaient bonnes. Un soir elle nous a demandé de l’inscrire au CNED et qu’elle refusait de se rendre au collège le lendemain. On a compris à ce moment l’ampleur des dégâts. J’ai de suite contacté le collège. C’était en novembre. Je passe les détails (à moins que vous les souhaitiez vraiment) mais ce n’est que fin mai que quelque chose à été mise en place pour notre fille. Heureusement depuis ce mois de mai elle revit et les choses ont vraiment changé pour elle mais cette année là on a cru qu’on allait la perdre.

    Notre fils est en souffrance aussi. Il la été au primaire. Les enseignants ont bricolé des choses, notre fils a eu des moments de répits mais cela es resté difficile pour lui. Au collège il a compris sa différence et qu’il fallait se concentrer sur ce qu’il vivait à l’extérieur.
    Notre fille na jamais évoqué le suicide mais notre fils oui. Il était mal à l’école et était très angoissé. Aujourd’hui et grâce au bilan neuropsychologue, une thérapie et notre bienveillance il trouve davantage de confiance mais cela reste fragile. Nous sommes en lien régulier avec l’équipe du collège.

    Particulier

    Bonjour et merci de m’accueillir.
    Je ne sais pas si j’ai un enfant précoce je sais qu’il n’a pas de difficultés au niveau apprentissage scolaire il est très bon et ses résultats sont fonction de l’intérêt porté au sujet si ça ne m’intéresse pas il n’y mettra pas d’efforts… concernant ses rapports aux autres ils sont excellé ta hors école avec des plis âgés ou des adultes … a l’école c’est une catastrophe… victime de harcèlement a haut niveau en 2016 nous nous sommes retrouvés face a des murs (directeur, inspection académique, justice …) et nous avons du gérer du mieux possible au milieu de tout ça… il en a perdu confiance en lui, en l’adulte du système enseignant et en les élèves… Après 2 changements d’établissements il a réussi à renouer un contact avec une directrice bienveillante et à fait une demi année relativement correcte .. par malchance elle prenait sa retraite et désormais c’est une nouvelle personne … des septembre il est rentré se plaignant de coups reçus (certaines fois avec des marques visibles) et se plaignant aussi de ne pas être écouté lorsqu il dénonçait cela … a plusieurs reprises j’ai averti répétant le passé de mon fils même s’il était déjà à la connaissance de tous … les choses ont été prises a la légère
    En octobre j’ai enfin été reçue et j’ai exprimé le souhait que soient systématiquement sanctionnés les auteurs des coups … en défense j’ai eu droit à milles justifications diverses et variées si je devais les résumer j’en arriverais à la conclusion que s’il était frappé c’était sa faute car il n’avait pas là bonne méthode pour entrer en contact avec les autres … mon fils a donc demande de son propre chef a revoir la psy qui l’avait suivi lors des événements de harcèlement… décision a donc été prise de retourner la voir pour attester de notre bonne volonté et j’ai de nouveau précisé que peu importe les circonstances je ne voulais pas que des coups restent impunis car ma crainte était soit que mon enfant sombre une bonne fois pour toute soit qu’il devienne lui même à son tour « harceleur » pensant que de cette manière tout est permis vu que c’est le constat qu’il faisait chaque jour …
    J’ai été ensuite reçue une seconde fois de notre côté rien n’avait cessé et cela était même allé jusqu’à des insultes par sms … ce jour de second rendez vous j’ai montré sa joue puisque le jour même un enfant l’avait roué de coups de poings … on m’a donné une version supposée lorsque nous avons donné la vraie version qui était vérifiable auprès de certains élèves présents et de bonne foi on a eu des demies excuses j’ai exigé une sanction là encore on a préféré m’avancer d’autres exemples ou min fils aurait provoqué pour se défendre de cet événement… dernièrement j’ai été de nouveau reçue a la demande de la directrice (mon fils commençait à me refaire part d’événements et j’ai remarqué depuis qq mois maintenant qu’à chaque fois qu’il me signalait qq chose on prenait les devants de m’appeler pour l’accuser d’autre chose ainsi cela stoppe toute plainte de notre part avant même de la dire) … là à ce dernier entretien on m’a décrit un enfant terrible a 200% de ce qu’il est en dehors de l’école… et en totale contradiction avec ce qu’il relate mais soit n’était pas une maman qui prend parole de ses enfants pour évangile j’écoute et j’analyse … il a donc été puni pour avoir ceinturé une petite on commence à me dire qu’il a été pris sur le fait puis au fil de la conversation que c’est un fait rapporté et non vu … mon fils donne le nom d’un camarade qui peut confirmer sa version mais on ne le prend pas en compte… on m’avance des propos inquiétants de sa part alors que ces propos sont ceux que j’ai dénoncé il y a quelque temps provenant de la bouche d’un autre élève et non du mien … là je deviens moi même une menteuse … bref s’en suit toute une série identique jusqu au moment où l’on me dit que mon fils sort seul sans surveillance en dehors des jours d’école là je sors de mes gonds car il a un emploi du temps précis et l’événement que l’on me donne pour justifier je le met à néant en 1 minute puisque j’étais bien présente j’ai des photos pour en attester et je sais qui nous avons croisé… (les parents d’un petit que mon fils accuse mais qui sont considérés comme « de bonne famille ») … bref ne sachant quoi me répondre la directrice me dit il y en a d’autres d’événements je me contente de lui dire de me transmettre sa liste et que je serai à même de justifier chacun d’eux … en fin de rdv je demande où en sont les sanctions a l’encontre des auteurs des coups et des insultes par sms .. la réponse que je reçois est qu’on n’a pas à se justifier auprès de moi des sanctions prises envers tel ou tel élève… sujet clos par la force des choses … par contre un dossier contre mon fils est fait auprès de l’inspection académique je suppose aux vues de quelques remarques par ci par là durant ce rendez vous … alors en conclusion il se fait frapper il ne doit pas se manifester s’il se défend il a des sanctions s’il bouscule ou répète des choses entendues il se voit mis en position de bourreau et un dossier a son encontre …
    Je n’ai jamais prétendu qu’il soit parfait mais le protrait qui en fait entre les murs de l’école est à milles lieux de celui en extérieur même dans les activités extra scolaires … et de plus aller proférer des choses sur notre vie privee qui sont totalement calomnieuses font que je m’interroge vraiment sur le traitement égalitaire de chaque élève… voilà désolée de la longueur je suis preneuse de tout conseil afin de faire cesser cet acharnement, de montrer à mon fils que je suis là pour le défendre mais aussi qu’il doit participer en efforts de son côté et surtout qu’il ne perde pas confiance en moi du fait que chacune de mes démarches sont systématiquement suivies d’accusations diverses et variées a son égard
    En vous remerciant d’avoir pris le temps de me lire
    Bon dimanche
    Désolée je n’arrive pas publier notre histoire sur le groupe la note ne se validé pas

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 23243 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris