Je ne sais pas quoi faire avec mon garçon de 4 ans

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 18085 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

9 réponses et 5 participants
Dernière mise à jour par Pep il y a il y a 3 mois et 1 semaine.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    J’ai toujours eu la sensation que mon fils était en avance. Il a marché à 12 mois, a appris très rapidement les couleurs, les chiffres… Il a toujours été attiré par les livres, les puzzles. Il a une vocabulaire hallucinant pour son age et je vois qu’il aime utiliser le bon mot pour chaque situation. Il adore les poèmes dès qu’une texte « chante » il aime, un de ses livres favori est les fables de Lafontaine.

    Il est très sensible, s’attache énormément aux dames de la crèches ou maintenant à ses maitresses (sans parler de ses parents et son petit frère bien sur).

    Il est en moyenne section et commence à lire les mots « simple ». Écrire Tatie ou moto l’exaspère parce que s’est trop simple pour lui. Son jeux en ce moment s’est d’épeler des mots… Il s’amuse à compter jusqu’à 100 dans la voiture et relève tous les panneaux de limitation de vitesse. Il adore les dinosaure, les châteaux comprendre pourquoi il fait froid en hivers et pourquoi froid en hivers.

    La dernière histoire en date, c’est quand je lui ai parlé des maisons de « hobbit » j’ai pris le livre de Tolkien et j’ai lu le premier paragraphe… Il n’a pas voulu que je m’arrête et nous en sommes maintenant presque à la fin. Hier il m’a demandé de lire moins vite car il n’arrivait pas à lire en même temps (il veut que je fasse glisser mon doit sur les lignes…). Je n’arrive pas à « gagner contre lui » au mémory…Etc Etc

    Tout ceci pourrait paraître mignon, amusant. Mais premièrement il est franchement difficilement « gérable », il est toujours agité, cri, fait des colères pas possible. Il a besoin de venir dans mon lit chaque matin, en ce moment il fait une fixette sur le fait que je ne revienne pas à la maison, il a besoin chaque soir pour s’endormir que je lui répète que je resterais près de lui pour toute la vie. Il me parle presque tous les jours de la mort (nous avons perdu sa grande sœur). Quand je lui demande ce qu’il en pense, il me répond qu’il croit qu’il ira au ciel et que quelqu’un lui dira où recommencer une vie…

    Il semble de plus en plus inquiet et anxieux. Ça a l’air d’aller à l’école, il est plutôt sociable même si la cantine et la sieste l’angoisse beaucoup. Il a des copains de son age et plus âgé. Il préfère tout de même « le travail » qu’on fait à la maison… Il est aussi très empathique, ne supporte pas de voir quelqu’un pleurer a coté de lui et donne volontiers son gouté ou ses jouets pour réconforter ses copains ou son petit frère…

    Ce week-end a été plus compliqué que les autres, il a pleuré le soir parce qu’il pense qu’il n’est pas un « bon » garçon, qu’il n’est jamais sage… J’en avais le cœur en miette, il me fait énormément de peine en ce moment. J’ai l’impression qu’il prend conscience qu’il est différent.

    J’ai donc lu tout un tas de blog et forum pendant le week-end. J’avais des doutes quand au fait qu’il soit haut potentiel, mais maintenant c’est ne pas avoir de doute qui est difficile…

    Alors après ce très long message (qui me fait du bien), une question simple, que puis-je faire pour lui ?


    Participant

    bonjour, j’ai l’impression de lire une description de mon fils de 4 ans et demi. J’aimerais faire un dépistage pour savoir s’il est vraiment précoce mais là où j’habite le centre le plus proche est à une heure de chez nous et est hors de prix (385 euros pour un bilan complet), bien sûr non pris en charge. Donc j’accompagne mon petit garçon de mon mieux dans sa soif de connaissances et de découvertes. C’est bien malheureux à notre époque, tout est toujours et encore pour les gens qui ont les moyens…
    Peut être dans votre région existe-t-il des structures pour faire un bilan?


    Participant

    Bonjour

    Tout d’abord, même si ce n’est pas le propos de votre message, je tiens à vous présenter mes condoléances pour votre fille…

    Votre fils semble en effet bien en effet présenter de nombreuses caractéristiques d’un enfant précoce. Je suis passée comme vous par la période des questionnements et finalement nous avons fini par faire tester notre fils (4,5 ans) : ils est bien HP. L’ecole Avait remarqué ses grandes facilités dès la PS, il est aujourd’hui dans le groupe GS de sa classe MS/GS suite à ce test et a un grand mal être à l’ecole. Il semble y être un peu mieux…

    Je pense en effet qu’il faut où faudra faire tester votre enfant (le test est plus complet à 6 ans).

    Peut être pouvez vous déjà vous renseigner auprès de sa maîtresse ? A-t’elle remarqué ses facilités ? Est-t’il à l’aise dans sa classe ?

    Voilà ce qui me vient pour le moment. Nous avons eu la chance que notre enfant soit « repéré » par l’ecole, ce qui a rendu les choses beaucoup plus simples. Mais je sais que c’est rarement le cas et que l’education Nationale fait souvent l’autruche (c’est plus simple d’essayer de faire rentrer tout le monde dans le moule !).

    N’hesitez pas à venir nous donner des nouvelles et à poser ici vos angoisses et questionnements…


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Il est possible que votre garçon ait des caractéristiques relevant de la précocité. Cela demande à être vérifié par un bilan (test de qi) au moment que vous penserez être le plus adapté pour vous. Effectivement s’il est en décalage avec les autres, il doit le ressentir d’une façon ou d’une autre, et même s’il travaille à l’école, ce qui doit vous pousser à agir est son comportement: s’il change ou semble en colère, nerveux, ou dépité ou s’il s’ennuie. Les enfants de cet âge ne sont pas forcément aptes à l’expliquer, ils vivent le décalage à leur façon et c’est leur attitude qui vous indiquera s’il faut pousser les recherches.
    Pou le côté affectif, certains sont de vraies éponges émotionnelles et perçoivent, même sans en avoir l’air, tout ce qui se passe autour d’eux. Ils ont donc besoin d’être rassurés, d’obtenir des explications sur les événements douloureux qu’il vient de vivre. Il a besoin de votre soutien et de temps certainement pour assimiler ce que veut dire une disparition et l’accepter. Il voit très certainement votre douleur aussi et a besoin de comprendre que la tristesse est normale, d’affronter l’idée de mort avec des mots justes et vrais.
    Tout ce que je peux donc vous conseiller est d’être présent de veiller à sa sensibilité et à ses besoins cognitifs. Si vous sentez que quelque chose lui manque, fiez vous à votre instinct et voyez un psycholo vgue spécialisé pour un bilan.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 1 semaine par  Françoise.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 1 semaine par  Françoise.

    Admin bbPress

    @stef6808,

    Avez vous tenté de passer par le psychologue scolaire ? Car finalement ce qui compte si jeune c’est que si il y a risque d’ennui, à l’école, une adaptation lui’soit proposée, et ceci peut se faire (en principe) sans test et sur la simple volonté de l’enseignant qui aura vu ou compris quelque chose.


    Participant

    Je vous remercie pour vos réponses. Pour ce qui est de sa grande soeur, il ne l’a pas connue. Mais nous avons fait le choix de lui dire et il vient avec nous au cimetière. Même si il lui arrive d’en parler, c’est plus par rapport à nous qu’il pense à la mort. Il dit qu’un jour il deviendra lui aussi un papa et que ce jour là moi je serais un papi ou je serais mort, et savoir où j’irais le questionne très souvent…

    Pour préciser, je suis un Papa ! J’ai vu qu’il y avait beaucoup de maman sur ce Forum


    Participant

    Bonjour, je reconnais beaucoup mon plus jeune (maintenant 6 ans en CP, précocité plus qu’envisagée par de nombreuses personnes)
    Les petit HP sont hypersensibles notamment cette connaissance de la mort si jeune alors que l’émotionnel est celui de son âge c’est hyper difficile pour eux de le gérer. A la perte de mon papa (de façon brutal) il avait 4 ans et demi et n’a jamais depuis réclamer mon père. « je suis trop triste que papé soit mort » Mais il n’a pas les mots pour parler plus de sa peine. Lui et son frère n’ont pas exprimer leur tristesse sur le moment, ils ont préférer prendre soin de moi. Maintenant ça les ronge. La psychothérapeute a bien travailler avec le grand, celle du petit je suis plus dubitative il a toujorus peur d’être seul et ronge toujours tout ce qui lui passe sous les dents…

    (toutes mes condoléances pour votre fille, même si on ne se connait pas, je n’ose même pas imaginer une telle perte et je partage très sincèrement votre peine)
    Si vous sentez que c’est lourd pour lui il faut peut-être songer à voir une psychologue. Vous pouvez vous tourner vers le CAMSP (pour les moins de 6 ans) mais il y a souvent des délais. En privé il n’y a pas de prise en charge.


    Participant

    Non nous n’avons pas vu le psycologue scolaire, une courte discussion avec la maitresse qui a bien vu qu’il avait une mémoire hors norme, et qui m’a demandé si il savait reconnaitre les sons… Bien plus que ça puisqu’il commence à lire. Elle est plutôt très sympa, etant donné qu’il est en classe mixte elle propose de le mettre avec les grandes sections. Mon fils à crié « super ! » quand il a eu cette réponse, mais je pense qu’il va tout de même rapidement s’ennuyer. Je lui ai demandé s’il comprenait plus vite que ses copains –> Oui, s’il se pensait intelligent –> Oui, et pourquoi il se trouvait intelligent –> Parce que si je suis poli et que je discute à la boulangerie on me donne des chocolatines à chaque fois…

    je pense vraiment qu’il a conscience d’être différent de ces copains… (il veut aider un de ses petit copains qui ne parle pas très bien…)


    Admin bbPress

    C’est une bonne chose si la maîtresse est ouverte. Elle pourra ensuite aussi adapter en fonction si elle le veut bien. L’important est qu’elle puisse officialiser en fin d’année pour qu’ensuite il suive les autres vers le cp.
    Je vous mets un lien vers un article qui devrait nourrir votre reflexion sur l’école et vous aider à lui expliquer les choses :https://www.enfantsprecoces.info/ecole-et-enfant-precoce-comment-eviter-la-frustration/


    Participant

    Juste quelques réflexions supplémentaires…

    – Il semble que vous ayez la chance d’avoir une maîtresse ouverte et qui a su voir les capacités de votre enfant : je pense qu’il faut sauter profiter de cette chance et pousser vers le passage en GS, d’autant que votre fils semble être heureux à cette idée.
    – comme vous le dites « même en GS il risque de rapidement s’ennuyer » : c’est fort possible et c’est toute la problématique de ce genre d’enfant. Accélérer, mais pas trop pour qu’ils ne se retrouvent pas trop en décalage sur le reste. C’est là qu’interviennent la maison et les loisirs avec tous ce que cela peut apporter d’enrichissemnt, afin de compenser un éventuel ennui à
    – Concernant les émotions, souvent plus intenses chez eux, il faut tenter de les aider à mettre des mots, les aider à les dompter. Sensibles, ils le seront toute leur vie.
    – Concernant le ´´ quoi dire à son enfant ?’´(je rappelle que mon Loulou a le même âge que le votre) : personnellement je lui ai expliqué que son cerveau allait très vite, mais que sa main était un peu plus lente, que pour d’autres enfants c’etait l’inverse. La pensée que je cherche à lui inculquer est celle de la différence, que tous les enfants sont différents, afin qu’il ne se sente pas trop ‘´ à part’´ justement. Lui doit faire des efforts pour telle chose, pour d’autres enfants ce sera autre chose : il n’est pas plus, il est autrement.
    Je sais qu’il se sent différent. Je le vois dans ses réactions quand des copains viennent lui dire bonjour et qu’il ne sait pas comment leur répondre, qu’il cherche à jouer aux mêmes jeux qu’eux mais, si maladroitement (parce qu’il ne comprend pas l’interet de jouer à ce jeu là mais qu’il veut malgré tout intégrer le groupe).

    Enfin tout ça n’est pas simple mais je crois qu’en leur donnant certaines valeurs dès le départ, ils seront mieux armés pour s’aimer tels qu’ils sont, avec leurs atouts et leurs faiblesses. Comme tout le monde !

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 18085 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris