Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuelIdentifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Vous voulez aider votre enfant à l'école ? Découvrez notre livret sur l’élève à haut potentiel intellectuel, son identification et les moyens d'améliorer sa prise en charge pour qu'il s'épanouisse en classe.

Contenus et conditions des tests QI?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19236 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

3 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par loute2606 il y a il y a 4 mois.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Depuis son plus jeune âge, notre fille nous impressionne par son « avance » par rapport aux autres enfants et sa grande mémoire.
    Elle a maintenant 7ans 1/2, est très scolaire mais n’aime pas travailler, aime le respect des règles imposées, au point de se punir elle-même lorsqu’elle estime avoir mal fait. Elle percute vite, mais elle est maladroite. Elle a toujours peur de mal faire ou de rater, et donc s’empeche de faire certaines choses. Elle est hypersensible et pleure à chaque séparation avec une amie, dessin animés type Disney, ou séparation d’un objet auquel elle tenait (ex:un dessin sur un plâtre enlevé et jeté à la poubelle…si si c’est possible de pleurer de tristesse pour ça!).
    J’hesite à lui faire passer un test de QI pour diverses raisons:
    -je n’ai pas envie de mettre ma fille dans une case à cause d’un chiffre,
    -je ne sais pas comment justifier la nécessité de ce test à ma fille,
    -j’ai peur qu’elle ne joue pas le jeu. Sa timidité inhibe ses facultés. Souvent en présence d’un adulte qu’elle ne connaît pas, elle devient une toute autre personne que je n’en ne reconnais pas. Elle prend une voix bizarre, et parle comme un bébé, se force à rire inutilement,…
    -j’ai peur que les conditions lui occasionnent un stress paralysant, vu sa propension à préférer ne rien faire plutôt que se tromper,
    -et enfin, qu’on se le dise, j’ai moi-même peut-être du résultat. Si c’est une enfant précoce, j’ai peur de la suite. Si elle ne l’est pas …je me serais trompée et là ça me ficherait un coup! 😆
    Bref, qui pourrait me dire dans quelles conditions se passent les tests de QI? En quoi consistent les « épreuves »? Comment l’ont vécu les enfants de son âge? Est-ce qu’un premier rdv avec le psy est réalisé en amont?
    Merci pour vos réponses.


    Admin bbPress

    Bonjour Audrey,

    Je vous mets un lien vers un sujet du jour qui explique comment se passe en principe un bilan : https://www.enfantsprecoces.info/forums/sujet/comment-preparer-mon-enfant-au-premier-rendez-vous-chez-la-psy-en-vue-dun-bilan/
    Maintenant au vu de vos doutes (pour vous) et de la grande sensibilité de votre fille, vous pourriez prendre un premier contact avec un psychologue spécialisé pour le haut potentiel et évoquer vos doutes (pour vous et elle). Cela peut se faire téléphoniquement au départ, vous verrez si la personne est compréhensive, rassurante et juge opportun de vous recevoir. Pour votre fille l’approche pourrait être la sensibilité au départ et ensuite si elle se trouve à l’aise avec le psychologue, l’opportunité du bilan pourra être évoquée. Par contre il est nécessaire de choisir quelqu’un qui soit apte à mettre en relation les réactions de votre fille avec une suspicion de précocité.
    Votre fille semble avoir l’air assez perfectionniste, pour ces enfants là il faut privilégier l’action au résultat, et leur faire comprendre qu’il n’y a pas de mal à se tromper, qu’on apprend en se trompant…
    Et pour le reste, précoce ou pas, elle est la même avant et après le test, vous risquez seulement d’avoir plus d’indications sur sa façon de fonctionner.


    Participant

    Bonjour,
    Je ne vais pas vous répondre sur vos questions, je n’ai pas vraiment de réponse… (à part que lors du bilan pour ma fille nous avons eu une première rencontre avec la neuropsychologue en amont du test en lui-même).
    Par contre j’ai été interpellée par ces phrases: “Sa timidité inhibe ses facultés. Souvent en présence d’un adulte qu’elle ne connaît pas, elle devient une toute autre personne que je n’en ne reconnais pas. Elle prend une voix bizarre, et parle comme un bébé, se force à rire inutilement,…” Cela montre qu’elle est en effet en prise à une grande anxiété à ces moments-là, et cela m’a fait penser à certains enfants qui sont touchés par une forme majeure d’anxiété sociale qui se traduit par un mutisme que l’on appelle “mutisme sélectif” car il n’apparaît que dans les situations anxiogènes pour l’enfant; et quand l’anxiété est un peu diminuée mais pas suffisamment pour parler normalement, ces enfants parlent parfois avec une voix bizarre, comme un bébé, chuchotent, font des bruitages/bruits d’animaux,…
    Je voulais juste attirer votre attention là-dessus, au cas où… (au cas où votre fille ne parlerait pas dans certaines situations notamment à l’école, ou au cas où cela évoluerait plus tard vers cela, si jamais son anxiété augmentait dans les situations d’interactions notamment avec les adultes). Si votre miss devait ne jamais être concernée par ce type de mutisme, tant mieux !!! (et en avoir parlé ici servira quand même à faire connaître le mutisme sélectif, sous-diagnostiqué en France car trop peu connu -ici le site de l’association Ouvrir la Voix qui aide et soutient les familles concernées https://ouvrirlavoix.fr/mutisme-selectif-enfant-qui-ne-parle-pas-a-lecole/ -).
    Prenez bien soin de votre miss, avec son hypersensibilité elle va en avoir besoin 🙂 (j’ai deux miss hypersensibles, je connais ça !).


    Participant

    Bonjour,
    De mon point de vue la bonne question à se poser est pourquoi voulez-vous lui faire passer le test ? Qu’est ce que vous en attendez ?
    Parce que connaitre le QI de son enfant n’apporte pas grand chose, il reste aussi intelligent avant qu’après !
    Concernant le déroulement, cela ressemble à une succession de jeux donc pas de quoi se stresser si on ne stresse pas l’enfant.
    Personnellement mes 2 enfants ont passé les tests a respectivement 8 et 5 ans, parce q’un saut de classe était nécessaire. Je leur ai donc expliqué que la dame allait leur faire passer des sortes de jeux pour voir ce qu’ils savaient faire. Et aussi que la dame allait poser des questions de plus en plus difficiles et qu’il était normal qu’ils s’arrêtent à un moment, le WISC allant par exemple jusqu’à 16 ans (si je me souviens bien).
    Mon 2ème est du genre stressé mais il a bien vécu ça comme des jeux type sudoku, puzzle ou autre …Il y a eu un entretien avant pour faire connaissance, ce qu’à mon avis toute psy digne de ce nom propose.
    Voilà j’espère vous avoir un peu renseigné.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19236 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris