Aller au contenu

La question qui revient le plus souvent, et c’est normal, est la suivante : Mon enfant est-il précoce ? Suffit-il de retrouver son enfant ou une partie de lui-même à travers tel signe ou tel témoignage pour qu’il soit qualifié de surdoué ou précoce ? La vraie question à se poser est sans doute de savoir comment on en est arrivé à ce questionnement, suite à quel évènement.

Si l’on constate une sorte de décalage “inexplicable” avec les autres enfants, que ce soit dans le langage, le comportement, dans l’adaptation à l’école, et que ce décalage pose problème alors que par ailleurs, à la maison ou dans son environnement habituel, l’enfant est normalement épanoui, alors oui, il faut pouvoir mettre des mots sur cette différence. Dautre part, le simple fait de se poser la question et d’avoir cherché à savoir, n’est pas anodin, il y a eu un évènement déclencheur qui a orienté la réflexion vers cette piste.

En tout état de cause, si la question vous taraude et surtout si l’enfant souffre, la précocité doit être vérifiée. Pour cela il n’y a qu’une solution valable, c’est le test de QI.  Ce n’est pas tant le chiffre qui importe mais le bilan établi par le psychologue qui mettra en évidence de façon détaillée toutes les particularités psychologiques et psycho-affectives de l’enfant et définira de même ses compétences mais aussi éventuellement ses points faibles , de façon à pouvoir trouver une solution adaptée à son mode de fonctionnement particulier et aux difficultés qu’il peut rencontrer.

Le fait de savoir est très souvent libérateur pour nos enfants qui ne se sentent plus incompris ou bizarres. Ils peuvent ainsi s’expliquer pourquoi ils se trouvent si différents et parviennent à transformer leur particularité en point fort.Il en va de même pour les parents qui peuvent alors adapter leurs réactions à leur propre enfant.  Cette certitude une fois établie ouvre rapidement de nouvelles perspectives à exploiter.

Tous les enfants précoces ne sont pas nécessairement décalés ou inadaptés, certains se trouvent très bien dans leur peau et dans leur environnement. La question se pose alors en d’autres termes. La seule vraie réponse reste toujours le test, mais une fois le diagnostic posé,  quel usage en sera fait et pourquoi ? Si l’enfant est heureux à tous points de vue, il n’y a pas forcément besoin de lui mettre une étiquette qui ne changera rien à sa vie. Souvent l’intuition se révèle exacte et peut suffire dans ce cas, il faut cependant demeurer attentif et vigilant, prêt à réagir si le besoin s’en fait sentir, par exemple à l’adolescence ou dans les premières années du collège.

Pour résumer, en cas de doute, la seule réponse est le test de QI dont le but n’est pas de cataloguer ou d’évaluer les enfants, mais simplement d’obtenir des réponses qui permettront de mieux les comprendre et de les aider à grandir avec leurs particularités.

Jade Ann RiveraJe vais vous livrer au cours des prochains jours un dossier en 5 parties, traduction toute personnelle d’une série d’articles publiés par Jade Ann Rivera sur son site et repris ici sur sa proposition. Ce dossier abordera le sujet des diverses “hyperstimulabilités” (terme à mon goût particulièrement barbare utilisé pour traduire en français l’anglais Overexcitabilities) qui caractérisent les enfants précoces autant que les adultes surdoués dans leurs comportements et réactions. Il s’agit d’un sujet particulièrement important qui vous aidera à mieux comprendre la façon de fonctionner de votre enfant. Dans ses articles, Jade Ann Rivera donne des exemples précis ainsi que des pistes pour vous aider à réagir efficacement lorsque celui-ci est confronté à la difficulté de gérer des émotions trop intenses ou un comportement qui peut s’avérer déroutant pour son entourage.

Comment identifier et faire face aux hyperstimulabilités, partie 1 sur 5 : l’hyperstimulabilité émotionnelle

À l’heure où j’écris ces mots, j’utilise mon hyperstimulabilité intellectuelle et émotionnelle. Ma curiosité et l’énergie que je mets à comprendre le fait d’être surdoué m’inspirent pour mes recherches et pour écrire. Mais tandis que je rédige, les  sentiments négatifs que je porte parfois sur moi-même menacent de faire dérailler l’ensemble du processus. Pffff !

C’est comme ça chaque mois, pour chaque article que j’écris. Le processus est merveilleux mais épuisant et c’est un aperçu pour moi de ce que signifie être surdoué.

La plus répandue des idées fausses sur l’hyperstimulabilité  est qu’il s’agirait de quelque chose à «guérir» ou surmonter. Céder à cette envie mènerait à  un terrible gaspillage de certaines des qualités les plus intéressantes et les plus constitutives de l’individu doué.

L’hyperstimulabilité  réunit un ensemble de caractéristiques innées qui se retrouvent le plus souvent conjointement chez les personnes ayant des capacités cognitives avancées et qui génèrent la sensibilité extrême à laquelle elles doivent faire face dans leurs relations familiales, au travail et dans leur vie sociale.

Cette hyperstimulabilité est quelque chose qu’il faut accepter, apprécier et maîtriser.  Je sais que la mienne ne disparaîtra jamais. Elle se manifestera parfois  avec intensité au moment le plus inopportun, même après avoir été en sommeil durant une longue période. C’est mon boulot de l’apprivoiser  et d’en faire un atout plutôt qu’un handicap.

Le concept d’hyperstimulabilité est issu des recherches du psychologue et psychiatre polonais Kazimierz Dabrowski (1902-1980). Pour dire les choses simplement, il s’agit de la capacité accrue que présente un individu à percevoir et à réagir à des stimuli de toutes sortes, que ce soit un problème d’algèbre, les coutures désagréablement gênantes d’une chaussette ou un magnifique coucher de soleil.

Cet excellent article proposé par l’association SENG énumère et définit ainsi les différents types d’hyperstimulabilité :

  • L’hyperstimulabilité émotionnelle se caractérise par le fait de vivre les choses intensément.
  • L’hyperstimulabilité imaginative est la capacité à visualiser, inventer des choses nouvelles et créer.
  • L’hyperstimulabilité intellectuelle concerne pus précisément la capacité à être curieux et à réfléchir de manière approfondie.
  • L’hyperstimulabilité psychomotrice sous-entend que la personne concernée fait preuve d’un surplus d’énergie par rapport aux autres individus.
  • L’hyperstimulabilité sensorielle entraîne une sensibilité intense à la vue, au son, au toucher, au goût et à l’odorat.

Dans les prochains articles de ce dossier, je vais examiner chaque type d’hyperstimulabilité mais aussi  vous donner des conseils pour les identifier et y faire face.

Commençons par l’hyperstimulabilité émotionnelle ou affective.

Avez-vous déjà vu votre enfant réagir de façon excessive face à une injustice dont vous savez que l’enfant de votre voisin, lui, l’accepterait sans sourciller ? Votre enfant a-t-il des relations personnelles étonnamment profondes avec les autres, avec des animaux ou même des jouets ? Dans son comportement, les périodes de joie extrême alternent-elles relativement fréquemment avec des moments  d’extrême tristesse ? Voilà quelques-unes des manières dont l’hyperstimulabilité émotionnelle peut s’exprimer.

Beaucoup d’enfants doués qui luttent contre celle-ci sont mal diagnostiqués, en particulier les adolescents.  On leur dit que quelque chose ne tourne pas rond chez eux, qu’ils sont trop sensibles et doivent « s’endurcir ». Leur hyperstimulabilité affective est assimilée à de simples troubles de l’humeur.  Ils sont traités comme des malades par des personnes  bien intentionnées qui veulent vraiment les aider mais ne sont malheureusement pas formées aux particularités des individus surdoués. C’est pour cela qu’il est si important de faire connaître ces caractéristiques au plus grand nombre.

Il y a beaucoup de raisons d’apprécier l’hyperstimulabilité émotionnelle. D’abord parce que c’est la source de l’empathie étonnante de votre enfant. Avez-vous déjà été étonné par l’attention que votre enfant porte à un autre enfant qui souffre ? À mon avis, c’est la manière la plus merveilleuse dont l’hyperstimulabilité affective s’exprime.

Cette forme d’hyperstimulabilité peut se révéler très (trop) intense pour toutes les personnes impliquées mais il existe des moyens d’en réduire l’impact.

Lorsque cela est possible (et parfois cela peut être extrêmement difficile, vous devez donc être indulgent avec vous-même), il faut essayer d’anticiper les situations qui vont déclencher cette hyperstimulabilité et les réactions qui en découlent chez votre enfant. Par exemple, il peut s’agir de films ou de livres tristes ou émotionnellement intenses, de contacts avec des personnes pénibles ou insensibles ou même simplement du changement de dernière minute d’un programme auquel votre enfant était particuièrement attaché.

Quand, malgré vos précautions, l’hyperstimulabilité émotionnelle de votre enfant s’est déclenchée, il devient nécessaire de prendre un moment de répit et de ralentir pour vous connecter avec lui. A ce moment là, demandez-lui quels sont ses sentiments. N’en minimisez pas l’importance.  Il se peut que votre enfant soit incapable de les surmonter pour vous répondre à cet instant précis.  Assurez-vous alors qu’il comprenne bien que vous vous tenez à sa disposition pour l’écouter lorsqu’il se sentira prêt.

Vous serez étonné par ce que les enfants surdoués peuvent partager quand ils se sentent à l’aise et parviennent enfin à laisser leurs réactions émotionnelles trop vives se dérouler à leur propre rythme. A force de travail,  l’intensité des conséquences qui en découlent se réduira progressivement au minimum.

Sommaire du dossier

1. L’hyperstimulabilité émotionnelle
2. L’hyperstimulabilité imaginative
3. L’hyperstimulabilité intellectuelle
4. L’hyperstimulabilité psychomotrice
5. L’hyperstimulabilité sensorielle

Accueil » L'enfant précoce

L'enfant précoce

Que vous vous intéressiez depuis peu à la question de l’enfant précoce ou que vous soyez directement concerné depuis longtemps, Enfants Précoces Info vous apporte les informations nécessaires à une bonne compréhension de la précocité intellectuelle pour vous permettre d’aider au mieux les enfants de votre entourage.

Détecter l’enfant précoce

Vous vous posez la question de la précocité de votre enfant en particulier ? Découvrez tous les articles consacrés à la détection des enfants précoces que nous mettons à votre disposition. Vous y retrouverez les signes caractéristiques, un tableau des stades de développement du jeune enfant et notre test d’identification.

Pour beaucoup de visiteurs, l’image de l’enfant précoce renvoyée par les médias est prédominante et pas toujours réjouissante. Sur Enfants Précoces Info nous tenons compte des problèmes rencontrés par nos jeunes, qui génèrent beaucoup d’interrogations et sont souvent à l’origine d’une première visite. Mais nous pensons aussi à tous les enfants à haut potentiel qui vont bien et mènent une vie normale, sans difficultés majeures. Vous trouverez donc ici des articles positifs qui, nous l’espérons, rassureront ceux d’entre vous qui en ont besoin.

Sous-catégories

Découvrez les 6 profils d'enfants surdoués !

Les 6 profils d'enfants surdouésVotre enfant est-il brillant, autonome, décrocheur, discret, provocateur ou à double étiquette ?

Trouvez la réponse à cette question et des conseils éducatifs en parcourant notre dossier sur les 6 profils d'enfants précoces.

Rejoignez les groupes thématiques !

Pour aider votre enfant au quotidien, échangez avec les membres d'Enfants Précoces Info sur les groupes de votre choix

Tous les articles sur l'enfant précoce

Découvrez les 6 profils d'enfants surdoués

Les 6 profils d’enfants surdoués

En 1988, George Betts et Maureen Neihart ont établi une liste de six profils pour classer les enfants surdoués en fonction de leurs comportements, de leurs émotions et de leurs besoins.

L'école buissonière

Que faire en cas de doute sur la précocité de son enfant ?

Votre enfant est peut-être précoce. Vous avez un doute, étayé par de nombreuses lectures, mais pas de certitudes ? Il est important de lever l’ambiguïté, pour le plus grand bien de votre enfant.

L’hyperstimulabilité émotionnelle, comment l’identifier pour mieux y faire face.

Tout au long d’un dossier de 5 articles, nous allons aborder avec Jade Ann Rivera les différents types d’hyperstimulabilités auxquelles les enfants et adultes surdoués sont confrontés au quotidien.

Le rôle primordial de l’amitié chez l’enfant à haut potentiel

Dans sa dernière chronique, Arielle Adda nous parle de la construction de la personnalité de l’enfant à haut potentiel, et plus précisément du rôle que joue l’amitié dans ce processus.

Enfants heureux à l'école

L’école Gusdorf, l’exemple d’un établissement spécialisé dans l’accueil des élèves à haut potentiel intellectuel

La scolarité est une question difficile lorsque l’on a un, voire plusieurs enfant précoces, et le choix est d’autant plus compliqué qu’il y a de nombreuses possibilités. École publique, privée, spécialisée ou classique ?Aujourd’hui, nous parlons de l’école Gusdorf, présentée par sa directrice.

Les personnes à haut potentiel peuvent-elles être heureuses ?

Cette semaine sur France Bleu, dans l’émission “C’est déjà demain”, Murielle Giordan recevait Hélène Vecchiali psychanalyste, pour tenter de répondre à cette question.

Agitation, attention et numérique : un lien de cause à effets ?

Le jeu vidéo et l’enfant à haut potentiel, du simple loisir à l’addiction

Les écrans sont omniprésents dans notre société. Parmi les nombreux médias existants, les jeux vidéos sont particulièrement en vogue chez les jeunes et les enfants à haut potentiel ne sont pas en reste. Mais comment faire lorsqu’ils y sont complètement addicts ?

Le cerveau d'un surdoué

Quels sont les liens entre le cerveau et l’intelligence ?

L’intelligence est-elle proportionnelle à la taille du cerveau ? Comment ce dernier fonctionne-t-il, et pourquoi certaines personnes sont-elles plus intelligentes que d’autres ?

Le syndrome de l’imposteur chez l’enfant à haut potentiel souffrant de troubles Dys

Hyperactivité et TDAH : comment accompagner son enfant ?

Qu’est-ce qu’un enfant hyperactif ? À partir de quand faut-il commencer à se poser des questions sur le comportement de son enfant, et comment l’aider à surmonter ce trouble ?

Votre enfant surdoué est-il complexe ou laminaire

Qu’est-ce que l’intelligence ?

Comment peut-on définir le concept d’intelligence ? Quels sont les éléments scientifiques caractérisant cette notion, et faut-il se baser uniquement sur les faits prouvés par les études ? Un article du journal québécois La Presse fait le point.

Fille précoce lisant un livre

“C’est un véritable combat à mener !” Le témoignage d’une maman d’enfants à haut potentiel

Quel impact la découverte du haut potentiel intellectuel d’un de ses enfants peut-il avoir sur la vie quotidienne ? Qu’est-ce que cela change, et quelles sont les mesures à prendre pour que tout se passe au mieux ?

Vidéo – Le haut potentiel chez l’adulte et l’enfant

Dans une émission récente sur France 3 Bretagne, cinq invités aux profils et aux métiers variés ont pu exposer leurs points de vue sur le haut potentiel intellectuel. Une émission très instructive.

L'enfant précoce distrait à l'école

Comment lutter contre le manque d’attention de certains enfants à haut potentiel ?

Pourquoi les enfants à haut potentiel intellectuel ont-ils tellement tendance à se disperser, et que peut-on faire pour y remédier ? Un article publié récemment sur Magicmaman fait le point sur le sujet.

Votre enfant surdoué est-il complexe ou laminaire

5 questions sur l’enfant à haut potentiel intellectuel

Les enfants à haut potentiel intellectuel sont-ils tous des petits génies ? Quels sont les avantages et les inconvénients d’un tel fonctionnement psychologique ? Revenons sur cinq des questions que l’on se pose le plus souvent.

Les étudiants surdoués en classes préparatoires, une expérience parfois difficile

À quoi doit-on s’attendre en entrant en prépa ? Est-ce adapté à tous les enfants surdoués, et quels sont les dangers qu’ils devront affronter ? Arielle Adda nous en parle plus en détail.

Que lire pour mieux comprendre et accompagner votre adolescent surdoué dans son épanouissement ?

Le témoignage de Lucie, jeune étudiante surdouée

Tous les enfants surdoués sont-ils des génies en puissance ? Quelle influence le haut potentiel intellectuel a-t-il sur les études ? Voici le récit de Lucie, jeune étudiante à haut potentiel qui nous parle sans détours de son ressenti et de ses émotions.

Le sentiment de décalage de l'enfant surdoué

Comment les filles à haut potentiel peuvent-elles passer le cap de l’adolescence sans trop de heurts ?

Arielle Adda nous explique en quoi les facultés d’adaptation de la fille à haut potentiel peuvent se retourner contre elle, à l’adolescence en particulier, si elles masquent un haut potentiel nié ou non identifié.

Autisme et haut potentiel, quel lien ?

Hypersensibilité et haut potentiel : quels points communs ? Un accompagnement compliqué dans tous les cas

Cette semaine, nous nous penchons sur ces caractéristiques sensorielles et émotionnelles, vécues de façon très intense par les personnes dites hypersensibles.

Les relations sociales chez l’enfant à haut potentiel

On dit souvent des enfants précoces qu’ils ont des difficultés avec les relations sociales, qu’ils sont isolés ou solitaires. Comment, dans le cadre du haut potentiel intellectuel, s’extraire de certaines obligations ou croyances pour nouer des relations satisfaisantes ?

Haut potentiel : ces décalages à l’origine d’incompréhensions réciproques

Avec Arielle adda, revenons sur la notion de décalage, cet aspect fondamental du haut potentiel sans lequel la vie serait bien moins compliquée pour les enfants et les adultes concernés.

Le témoignage d'un jeune adulte surdoué

Existe t-il une plus forte probabilité de harcèlement scolaire en cas de haut potentiel ?

Dans sa chronique mensuelle, Arielle Adda évoque les mécanismes et les effets à long terme du harcèlement scolaire.

Hommage au père de la notion de dyssynchronie des enfants surdoués

Jean-Charles Terrassier, Président- fondateur de l’Anpeip et à l’origine des premières classes pour enfants surdoués, a fortement contribué depuis 1977 à la reconnaissance des besoins particuliers des enfants à haut potentiel.

Vivre l'école à la maison avec un enfant surdoué

Le haut potentiel intellectuel du point de vue parental et des enseignants

Comment appréhender le haut potentiel intellectuel au quotidien et surtout dans le milieu scolaire ? Quelle est l’importance du test ? Comment gérer l’ennui ? Voici le ressenti d’un enfant précoce, de sa mère et d’un directeur d’établissement sur le sujet.