Accueil » L'enfant précoce » Autisme et haut potentiel, quel lien ?

Autisme et haut potentiel, quel lien ?

Il me semble intéressant de relever certains points évoqués lors de la récente mission de France Inter « Grand bien vous fasse » consacrée à l’autisme, pour la partie relative aux intelligences atypiques. Vous pouvez écouter cette émission à l’aide du lecteur embarqué ci-dessous.

En compagnie, entre autres, de David Gourion et Séverine Leduc, auteurs du livre « Eloge des intelligences atypiques« , un nécessaire éclaircissement est fourni sur le trouble du spectre autistique (TSA).

Bien que le TSA ne soit pas le sujet d’Enfants Précoces Info, parfois la frontière semble floue entre haut potentiel et certaines formes, légères, d’autisme.

Ce sont des formes à la limite de la normalité avec une grande puissance intellectuelle.

Leurs manifestations respectives peuvent se ressembler sur certains points et amener un juste questionnement.

Les points cités, entre autres , qui méritent d’être approfondis afin de ne pas se tromper sur l’accompagnement des personnes dites atypiques, sont les suivants :

  • intelligence forte, atypique avec intérêts pointus et spécifiques
  • hyper-maturité de l’enfant proche de celle de l’adulte
  • hyper-sensorialité et hyper sensibilité
  • difficultés dans l’expression des émotions
  • acquisition du langage précoce, en particulier pour le syndrome d’Asperger

La limite est certainement dans l’intensité de la manifestation de ces signes qui, lorsqu’ils engendrent de réelles difficultés d’adaptation et d’interactions en temps réel, pourraient faire pencher la balance du côté du trouble du spectre autistique.

Les personnes à haut potentiel qui consultent pour des difficultés ont une prévalence élevée du TSA autour de 40 %.

Il ne faut pas confondre par exemple un déficit de réciprocité émotionnelle, qui nécessitera des clefs de décodage et un travail sur les habiletés sociales, avec un désintérêt passager de l’enfant précoce pour les autres parce que ses préoccupations sont différentes.

L’émission apportera certainement (et mieux que moi !) aux parents dans le doute ou hésitants une meilleure compréhension du sujet de l’autisme et de la difficulté à l’appréhender pour que les personnes concernées vivent le mieux possible dans une société hyper normée.

Nous n’allons pas aborder régulièrement le sujet de l’autisme, que nous ne maîtrisons pas et sur lequel nous ne voudrions pas dire de bêtises, mais il m’a semblé intéressant d’attirer votre attention sur cette émission malgré tout. Je vous invite à en discuter à travers vos commentaire si vous avez quelque chose à y ajouter ou des précisions à apporter.

Voir la page de l’émission

Laissez un commentaire