Les stades de développement du jeune enfant

Publié le Catégories Détection et tests de QI, L'enfant précoce
Fillette qui apprend à marcher

Les tests de QI les plus fréquents sont étalonnés pour des enfants à partir de 2 ans et 11 mois (WPPSI). Si vous vous posez des questions concernant un enfant plus jeune, vous pouvez vous baser sur la comparaison entre ce dont est capable votre enfant et un enfant « type » de son âge. Atttention, cette méthode ne vous donnera que des indications et non une certitude. En cas de doute sérieux, il vaudra mieux consulter un psychologue juste avant l’entrée en classe de petite section de maternelle.

Nous vous donnons ici quelques étapes clefs du développement d’un jeune enfant. Bien entendu, des disparités importantes peuvent se faire jour entre les enfants sur un point précis. La marche par exemple, est généralement acquise entre 10 et 18 mois. Ce n’est pas parce que votre enfant marchera à 10 mois qu’il sera nécessairement précoce intellectuellement. Il ne sera pas non plus en retard s’il marche à 18 mois. Il est naturel qu’un enfant enchaîne les acquisitions à son rythme et progressivement.

C’est surtout en cas d’avance manifeste et simultanée dans plusieurs domaines différents qu’il faudra émettre l’hypothèse d’une éventuelle précocité intellectuelle.

Etapes du développement

Age normal

30% d’avance

Activités motrices de base

Se rouler par terre3 mois2.1 mois
S’asseoir seul74.9
Se tenir bien debout seul117,7
Marcher seul12,58,8
Monter des marches1812,6
Tourner les pages d’un livre1812,6
Bien courir2416,8
Sauter avec ses pieds3021
Conduire un tricycle en utilisant les pédales3625,2
Lancer une balle4833,6
Sauter d’un pied sur l’autre alternativement6042

Motricité avancée

Jouer avec une crécelle32,1
Tenir des objets entre son pouce et ses doigts96,3
Gribouiller spontanément139,1
Dessiner les gens avec un corps en deux parties4833,6
Dessiner des personnes reconnaissables avec un corps6042
Dessiner des personnes avec un cou, des mains et des vêtements7250,4

Développement du langage

Vocaliser deux sons différents2,31,6
Dire ses premiers mots7,95,5
Répondre à son nom96,3
Babiller avec intonation128,4
Vocabulaire de 4-6 mots1510,5
Nommer un objet17,812,5
Vocabulaire de 20 mots2114,7
Combiner spontanément plusieurs mots2114,7
Utiliser des phrases simples2416,8
Utiliser des pronoms personnels2416,8

 

Source du tableau : Harrison, C (1995) Giftedness in early childhood. Sydney: KU Children’s Services.

7 réflexions au sujet de « Les stades de développement du jeune enfant »

  1. bonjour, pourrais je avoir les coordonnées d’un psy qui pratique le test QI pour un enfant de 5 ans à Antony ou sud du 92 ?
    Est ce que l’hypéragressivité ou une nervosité importante et des difficultés d’endormissement avec des fortes phases d’opposition et de provocation alternées par un comportement « infantile » de régression et de demande affective (en plus des autres signes que j’ai lu dans votre description de l’enfant précoce et qui correspondent énormément au profil de mon enfant) peuvent ils être liés au profil de l’enfant précoce ?
    Y a t-il une héridité familiale ? (mon frère a été reconnu enfant surdoué vers 12 ans).
    Merci pour votre aide, j’élève seule ma fille et je me sens un peu larguée depuis qq temps….

  2. @PELTIER

    Bonjour,
    Oui, il y a un facteur génétique dans le haut potentiel et les signes que vous décrivez peuvent en découler.
    En région parisienne les psychologues réputés sont Mme Arielle ADDA et Mme SIAUD-FACCHIN (centre Cogitoz).
    Le mieux est d’essayer de les contacter afin d’obtenir un rendez-vous ou d’autres coordonnées de personnes compétentes.

  3. Bonsoir

    Ma petite fille est plus proche du développement d’un bébé précoce que d’un bébé dit standard, est ce que ce n’est pas tout simplement un bébé éveillé ?
    Il n’y a pas forcément précocite, si ?

    (Bravo pour votre site toujours plein de bonnes idées pour tous, vous faites un travail formidable )

  4. Oh là là je viens de prendre connaissance de ce tableau et mes deux fils (qui pourtant ne se ressemblent pas du tout) ont tout fait bien avant l’âge, même bien avant les 30% d’avance… absolument tout!! Je suis estomaquée. Je ne sais pas quoi faire de cette information, est-ce alarmant? Ils ont aujourd’hui 4 et 7 ans et sont des enfants assez « particuliers » j’ai coutume de les appeler le dictionnaire et la fusée. L’école est le lieu ou se révèle le décalage avec les autres mais pour l’instant ils ne sont ni isolés ni malheureux, même si ce n’est pas là qu’ils s’épanouissent!!
    Y-a-t-il quelque-chose à faire?

  5. Bonjour,

    Vous avez vous même décelé quelque chose dans vos petits « dico et fusée ». Il n’y a rien d’alarmant au contraire, je pense juste qu’il faut rester attentive à leur évolution et à tout changement d’humeur,de comportement… à l’école en particulier afin que la fusée par exemple ne se transforme pas en tracteur. Bref veiller à ce qu’ils restent épanouis, ça peut très bien être en dehors de l’ecole s’ils sont compris (ce qui semble être le cas), entourés et stimulés par ailleurs. Cela peut devenir plus compliqué en grandissant car le scolaire prend de plus en plus de place et de temps et pourrait ne plus leur suffire voire leur peser. Donc mon conseil est de rester vigilante dans l’immédiat pour pouvoir prevenir tout risque de « ralentissement, ennui, manque d’intérêt. .. »

  6. Bonsoir.

    Ma fille est encore très jeune (22 mois et demi pile aujourd’hui ^^) mais ses « capacités » m’interpellent.

    En fait elle est globalement « en retard » pour tout ce qui est motricité (surtout globale) : par exemple elle n’a su s’asseoir qu’à presque 9 mois, en même temps que se mettre à genoux, debout avec appui et faire du 4 pattes. Elle a marché avec appui, en longeant les meubles ou en poussant un chariot de jouets / livres, vers 10 ou 11 mois, elle le faisait très bien et même à reculons ou « en crabe » ; mais elle n’a osé se lancer seule, sans appui, qu’à presque 16 mois. Elle monte des escaliers en alternant les pieds mais en nous tenant les mains, sinon elle le fait à genoux ou à 4 pattes ; et elle ne descend pas du tout.

    Pour la motricité fine je suis partagée : elle a su faire certaines choses très vite puis cela a stagné et maintenant je dirais que cela dépend de son intérêt pour l’activité impliquée. Par exemple tourner les pages d’un livre aucun souci depuis de trèèèèèèès longs mois mais elle adore cela. Et je vous parle autant de livres cartonnées « bébé » que de nos livres à nous, ses parents, qu’elle va chercher dans nos bibliothèques et feuillette sans les abimer (elle s’y intéresse alors qu’il n’y pas d’image) et elle a une passion pour les BD. Ramasser des cailloux, chataignes, feuilles, bouts de bois, etc, et les tenir finement mais fermement tout en donnant la main à un adulte, aucun souci. Mais à l’inverse elle ne sait pas décoller de grosses gommettes de leur support (les coller oui, à la barbare, elle aime bien mais il faut que ça aille vite) et manger seule… euh… une purée « collante » ou une soupe épaisse à la cuillère d’accord mais sinon les morceaux c’est aux doigts.

    Mais alors le langage !!! Et la compréhension générale !!! Nous sommes estomaqués. Certes nous sommes ses parents mais il n’y a pas que nous. Les personnes qui s’occupent du LAPE que nous fréquentons le sont aussi par exemple.
    Elle connait (nomme sans erreur, d’elle-même) une dizaine de couleurs, et elle fait une « fixette » dessus, depuis ses 21 mois. Cela fait un moment qu’elle combine 2 ou 3 mots, voire plus, par exemple « tout fini compoto » ou « chaussettes viovettes Papa » ou encore « on y va gros toboggan bara » (bara = balançoire) quand nous sortons nous promener.
    J’ai essayé de faire le compte des mots qu’elle connaissait et employait à bon escient quand elle avait environ 19 / 20 mois, j’ai arrêté à 50… Elle connait énormément d’animaux (du chat au tapir, en passant par le yack, le chien, le paon…) mais aussi d’aliments (environ 15 / 20 légumes, environ autant de fruits, l’oeuf, le jambon, « viande » / « poisson » sans détailler, les pâtes, le riz, etc) ; les transports (y compris du spécifique comme les ambulances ou les hélicoptères) ; un peu les habits ; les objets du quotidien ; etc donc des domaines variés. Certes nous lui avons toujours parlé avec de « vrais » mots et nous sommes tous les deux linguistes de formation mais quand même… Elle est demandeuse, montre énormément de choses en nous demandant ce que c’est.
    Et au-delà de ce qu’elle dit, elle comprend énormément et retient beaucoup, nous redit des choses plusieurs semaines après. Et a le sens de l’humour, à la façon d’un enfant de son âge bien sûr, mais il lui arrive de nous faire des « blagues » ; elle sait quand elle a un « public » et là c’est la folie.
    Bien entendu c’est une papoteuse, depuis qu’elle sait faire des sons avec sa bouche (un peu avant ses 2 mois) elle n’arrête pas, sauf quand elle dort.

    C’est une enfant très facile à vivre, aucun souci de sommeil ni d’alimentation, très sociable (n’hésite pas à aller avec les autres, quel que soit leur âge, elle n’a pour l’instant rejeté qu’une seule personne avec qui nous étions en conflit et elle le sentait) et polie (bonjour, au revoir, bonne soirée, merci, etc font partie de son vocabulaire) ; elle n’est pas gardée mais sort beaucoup : aire de jeux, animaux, musées, salon de thé, monuments ; elle adore la musique, de différents genres (classique, médiévale, baroque, métal symphonique, de film épique, celte, espagnole, etc).

    C’est vraiment le décalage du côté du langage et compréhension avec la « norme » de son âge (et même bien plus âgé) qui me fait tiquer. Qu’en pensez-vous ?
    Je précise qu’aucun « cas » de précocité n’a été diagnostiqué dans nos familles mais un certain nombre de personnes pensent que je suis moi-même concernée, bien que j’en doute fortement.

    (Pardon du pavé.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.