Association ariégeoise pour enfants précoces

Publié le Catégories Associations autour des enfants précoces
L'enfant précoce à l'école maternelle

Le journal officiel nous annonce l’enregistrement récent de l’ Association ariégeoise pour enfants précoces dont le siège se situe dans la ville de Foix. L’objet statutaire de l’association est ainsi défini :

« Oeuvrer pour la reconnaissance et la prise en compte des enfants précoces dans la société et dans le système éducatif ; Proposer des animations culturelles, scientifiques et sociales aux enfants précoces ; Venir en aide aux parents en les informant sur les spécificités des enfants précoces et sur leurs difficultés en milieu scolaire et les orienter vers des professionnels ; Sensibiliser le monde éducatif dont les enseignants à la problématique de la précocité. »

Un enfant a un âge mental en avance sur son âge normal. Souvent ces enfants ont un QI compris entre 125 et 130 », explique Hélène Sutra, la présidente de l’association, au journal la Depêche du Midi.

Or, contrairement aux idées reçues, un tiers de ces enfants sont en échec scolaire. Résultat, ils régressent et très peu passent leurs baccalauréats. « Ils n’ont pas un travail en rapport avec leurs capacités intellectuelles », assure-t-elle.

On estime en moyenne à deux le nombre d’enfants précoces par classe. Depuis quelques années, les associations nationales ont effectué un gros travail de sensibilisation de l’ Education Nationale à ce problème. En guise de ésultat, on propose souvent à ces enfants de sauter une ou plusieurs classes. Certains professeurs aménagent le temps de travail de ces élèves, ce qui est parfois plus souhaitable.

Pour la nouvelle association, cela ne suffit pas. Il faut que les enfants puissent partager avec d’autres enfants précoces pour se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls. Leur différence par rapport à leurs camarades de classe provoquent souvent un durable mal-être. « Nous avons donc choisi d’être indépendants. Les associations nationales font un gros travail au niveau de l’Education nationale, nous, nous voulons travailler pour l’enfant », ajoute la présidente.

Pour aider les enfants à échanger, l’association propose des goûters philosophiques, des ateliers poésie ou encore des séances d’expériences scientifiques. D’autres activités se rajouteront par la suite au gré des demandes et des possibilités.

Des soirées seront organisées à l’attention des parents. Celles-ci se dérouleront deux fois par mois avec une psychologue de Toulouse. Les enfants précoces souffrent fréquemment de troubles du comportement et du regard des autres. « Nous connaissons le cas d’une petite fille qui a sauté une classe et qui se fait traiter d’intello à longueur de temps. C’est très difficile pour elle », raconte Hélène Sutra.

A travers ces actions, l’association souhaite démontrer qu’on peut aussi bien réussir qu’un autre quand on est un enfant précoce.

Visitez le site de l’association ariégeoise pour enfants précoces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.