Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

AEHPI Rhône-Alpes

La délégation Rhône-Alpes de l’association AEHPI, dont le siège est située en Languedoc-Roussillon, vient d’ouvrir ses portes à 20 minutes de Grenoble, au Sappey en Chartreuse.

Notre objet est d’apporter au plus grand nombre notre expertise, aux fins d’aider les enfants et leurs familles à prévenir l’exclusion, le décrochage scolaire ou simplement un mal être qui ne leur permet pas de s’épanouir, grandir et réussir.

Nos actions se développent sur des axes prioritaires : information, sensibilisation et formation de tous les acteurs impliqués auprès des enfants, interventions en milieu scolaire (partenariats, médiations) et périscolaire (complémentaires à l’Education Nationale), et actions en faveur de l’intégration.

Permanence téléphonique les lundis et vendredis de 14h à 16h, ou sur rendez-vous au 07 82 03 42 46.
Responsable de la délégation Rhône-Alpes : Séverine LEPETIT

2 Comments

  1. 3Flo8 sur 28 octobre 2015 à 8 h 58 min

    Bonjour,

    Je suis contente de découvrir votre association pas non loin de Grenoble et impatiente de vous rencontrer.

    Maman de 3 enfants, dont un pause plus de difficulté, je serai heureuse de venir partager mon vécu et enrichir mon expérience.
    J’ai posté un texte sur le forum principal pour les détails.

    Je dirai en quelques mots : on gère mais ou là là ! Parfois : durdur !!

    A bientôt,
    Florence



  2. LICORNE sur 17 décembre 2015 à 13 h 22 min

    Bonjour,
    Je me tourne vers vous car ma fille Léna rencontre cette année de très grandes difficultés scolaire par manque de motivation et décroche alors qu’elle a un potentiel depuis le début de sa scolarité.
    Elle est d’un tempérament excessif et se braque souvent se sentant à part et mal dans sa peau. Mon médecin traitant la connait bien et m’a conseillée de la faire tester mais je ne sais pas par quel biais ni à quel endroit.
    Je me fais énormément de soucis pour elle car très sensible malgré son arrogance qui nous vaut des conflits fréquents. J’ai peur pour elle car elle est entrain de se perdre.
    J’ai pris contact avec ses professeurs qui me rejoignent dans mon raisonnement, mais il faut que je fasse vite les démarches avant qu’elle ne soit en échec avec elle-même. Elle a de plus en plus une image négative d’elle-même et cela me fait peur.
    J’espère que vous pourrez me guider dans ma quête…
    Je vous en remercie d’avance.
    Pascale VIVIER



Laissez un commentaire