Accueil » L'enfant précoce » Psychologie » Tout savoir sur les enfants précoces avec Olivier Revol

Tout savoir sur les enfants précoces avec Olivier Revol

Le pédopsychiatre Olivier Revol nous livre quelques informations intéressantes dans cet entretien pour le site RA-Santé.

Docteur Olivier Revol

Même si le titre de la page web correspondante peut paraître un peu ambitieux, l’article intitulé « Précoce ou à haut potentiel : mon enfant est-il surdoué » publié sur le site RA-Santé n’en demeure pas moins instructif. Sous la forme d’un entretien avec le pédopsychiatre bien connu, Olivier Revol, il apporte des réponses à des questions variées qui intéresseront les parents d’enfants précoces à la recherche de conseils salutaires.

Ainsi, après avoir abordé les aspects fondamentaux de la précocité intellectuelle, le professeur Revol répond à la question « A quel âge détecte-t-on la précocité ? »

Dés la naissance. Un enfant dit précoce ou à haut potentiel va fixer d’emblée le regard de ses parents, alors qu’en principe, cette faculté de fixer le regard de l’autre n’intervient qu’un mois après la naissance. Beaucoup de mamans me disent: « à la naissance, il me regardait fixement, comme s’il me reprochait quelque chose ». Cette faculté à fixer très tôt est le signe d’un bon état du cortex cérébral. Ensuite, on repère assez vite ces enfants à haut potentiel par rapport à l’approche du langage. Ils ne parlent pas forcément plus vite que leur frère ou leur sœur mais ils acquièrent immédiatement la syntaxe. D’ailleurs, toutes leurs acquisitions se font beaucoup plus rapidement. Ils parlent d’un coup en ayant occulté l’étape du « parler bébé », ils marchent du jour au lendemain sans avoir fait du « quatre pattes ».

L’accent est mis sur l’importance de l’environnement, qui conditionne en grande partie le développement et l’épanouissement de l’enfant précoce tout au long de sa vie.

Oui, car c’est cet environnement qui est à l’origine de la stimulation cognitive et intellectuelle de l’enfant, mais qui a aussi la faculté d’apaiser certains troubles liés à la précocité comme l’anxiété, les difficultés relationnels, les questions existentielles… D’où l’importance, non pas d’un dépistage – je n’aime pas ce terme – mais d’un repérage précoce pour éviter certaines attitudes ou réactions inadaptées à la précocité. Je vois ainsi régulièrement des parents venir me consulter, un peu déboussolés, m’expliquant qu’ils n’ont pas le « mode d’emploi » de leur enfant.

Je vous invite à lire l’intégralité de cet entretien sur le site RA-Santé. Il y est notamment question de l’attitude à adopter par les parents face à un enfant hors norme et des solutions éducatives à privilégier.

Lire l’entretien sur le site RA-Santé

Je m'occupe d'Enfants Précoces Info depuis 2002. Je publie des articles et j'interviens sur la partie technique du site. J'essaye aussi de le faire évoluer pour qu'il soit le plus utile possible et qu'il vous rende les meilleurs services dans l'accompagnement de vos enfants. Je suis le papa de quatre enfants précoces nés entre 1997 et 2012 et, à ce titre, j'essaye de vous faire partager mon expérience.

3 commentaires

  1. Hifsa Abdul sur 23 mai 2019 à 12 h 24 min

    Bonjour

    Je me permets de vous laisser ce message car je pense que mon fils de 4 ans présente des signes de précocité. Or il a aussi un retard de langage et ne s’intéresse pas toujours aux activités en classe. Il est suivi par le CMP suite à la visite chez le medecin scolaire mais ils ne savent pas s’ils vont pouvoir l’aider.

    J’ai contacté un psychologue pour faire passer des tests seulement comme il ne parle pas il pense que les tests ne pourront pas apporter de réponses.

    Je ne sais plus vers qui me tourner. Nous habitons dans le 94 en région parisienne.

    Auriez-vous une suggestion pour nous?

    En vous remerciant

    • Françoise sur 23 mai 2019 à 22 h 01 min

      Bonjour,

      Peut être commencer par consulter une orthophoniste, pour le langage . Selon son évolution elle sera aussi à même de vous orienter vers un psychologue pour des tests si besoin.

    • Lucie sur 26 mai 2019 à 1 h 33 min

      Bonjour,

      Est-ce vous avez fait vérifer récemment son audition par un orl ?

      Je connais (personnellement) deux enfants par ailleurs très intelligents qui avaient de gros retards de langages. Il s’avèrent qu’ils entendaient très mal, à cause d’otites séreuses chroniques non identifiées. Dans les deux cas les parents ont été très surpris.

      L’une, une petite fille, avait l’air de ne pas s’intéresser en classe, préférant faire des activités (complexes) dans son coin. En fait, s’intéresser lui demandait un effort considérable pour « boucher les trous » de ce qu’elle entendait mal.

      Plus un enfant est intelligent, plus il compense (lit sur les lèvres, interprète correctement le langage corporel, fait des déductions justes de ce qu’on veut de lui etc.) et moins c’est facile d’identifer le problème… mais ils ne peuvent pas reproduire les sons correctement, d’où le retard de langage. Les parents de la petite avaient entamé des démarches en neurologie…

      Ce n’est peut-être pas du tout ce qui est à l’origine de retard de langage de votre petit garçon, mais si son audition n’a pas été vérifiée récemment, ça ne coûte rien (ou si peu, vive la sécu) de le faire.

Laissez un commentaire





Notre guide sur l'enfant précoce et l'école

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Ce guide est tout spécialement destiné à informer les enseignants sur l’élève à haut potentiel intellectuel, son identification et sa prise en charge à l’école. Il peut être remis directement à l’enseignant de votre enfant ou vous servir de base d’argumentation si vous avez à mener une discussion avec un enseignant.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes