Aller au contenu
Accueil » L'école » Quelques échos de la rentrée des enfants précoces

Quelques échos de la rentrée des enfants précoces

Découvrez ce petit florilège non exhaustif d'articles concernant le déroulement de la rentrée des classes 2017 pour certains enfants précoces.

La rentrée 2017 des enfants précoces

La rentrée des classes pour l’année scolaire 2017/2018 est maintenant derrière nous. Comme chaque année, cette période a été l’occasion pour la presse de publier de nombreux articles, dont certains concernent directement le quotidien des enfants précoces. en voici un petit florilège.

Et pour vous, comment s’est passée cette rentrée ? Faites-nous part de vos expériences, bonnes ou mauvaises, à travers vos commentaires.

L’offre pour l’enfant surdoué commence à s’étendre

En Suisse romande, le premier établissement pour les enfants à haut potentiel célèbre son vingtième anniversaire. Depuis sa création, le système d’enseignement public a démarré la prise en charge de ces élèves aux besoins éducatifs particuliers.

Quel ne fut pas l’étonnement amusé de Francesca Rubichon, directrice de l’école privée La Garanderie, à Lausanne, lorsqu’un élève est venu la trouver la semaine dernière, au lendemain de la rentrée, pour lui dire: «Voilà, je vous ai fait une liste de choses à améliorer par rapport à l’année écoulée. Typiquement, le manque de savon dans les toilettes, ça ne va pas. L’élagage des arbres tel que vous l’avez fait, non plus.»

Suisse : l’offre pour l’enfant surdoué commence à s’étendre

Phobique scolaire, Pauline a fait sa rentrée à la maison

Ma à la tête, au ventre, peur panique de se rendre en classe : en classe de sixième au collège, Pauline, enfant précoce, a souffert de phobie scolaire. En première ES pour cette rentrée, elle suit depuis plusieurs années, des cours depuis son domicile par l’intermédiaire du CNED.

Pauline voit alors le médecin scolaire, puis obtient plusieurs rendez-vous avec un pédo-psychiatre et un psychologue du CMP (centre médico-psychologique). «Cela ne s’est pas très bien passé, raconte Virginie, et j’ai demandé un test de QI auprès d’un psychologue privé, qui nous a dit que Pauline était une enfant précoce». En 4ème, elle bénéficie alors du Sapad (service d’assistance pédagogique à domicile), qui permet à des enseignants volontaires de lui donner des cours particuliers au sein de l’établissement. Cela se passe plutôt bien, et en mars, elle commence des cours au CNED (Centre national d’enseignement à distance). En fin d’année, elle obtient son passage en 3ème, grâce à l’avis favorable du principal du collège. Mais Pauline ne va pas mieux pour autant. «Elle était amorphe, et j’avais peur d’une dépression», nous raconte sa maman.

Phobique scolaire, Pauline a fait sa rentrée à la maison

Une famille de Joigny choisit l’instruction en famille

Depuis la rentrée, Raphaël, 8 ans et son petit frère Étienne, 4 ans et demi, font l’école à la maison, avec leur maman, Aurélia. Un choix que cette famille bourguignonne ne regrette pas.

Sauter le pas n’a pourtant pas été évident. « Je l’ai fait parce qu’il me semble que c’est le bon choix pour mes enfants », assume celle qui a quitté son poste dans un laboratoire d’analyses médicales il y a plusieurs années déjà afin d’être présente pour ses trois garçons. Aller en classe était en effet devenu une souffrance pour Raphaël, huit ans, repéré « enfant précoce » lorsqu’il était encore en maternelle. Or son grand frère Mathys, qui lui aussi a été diagnostiqué précoce, a souffert de phobie scolaire lorsqu’il était en primaire. « Je ne voulais pas que le même schéma se reproduise », explique Aurélia Prêtet. L’année dernière, Raphaël est un jour rentré de l’école en disant à sa mère : « J’en ai marre d’attendre que les autres aient compris. » De son côté, le petit Étienne s’ennuyait et « ne voulait plus aller en classe ».

Une famille de Joigny démarre l’enseignement à domicile

A l’école du Blanc-Mesnil, 100 collégiens font leur rentrée

Parmi eux, des enfants précoces qui, dans cet établissement hors contrat bénéficient d’une prise en charge adaptée à leurs besoins.

Une ambiance familiale plus propice à l’instruction adaptée en sachant qu’un tiers des élèves est en difficulté. Pour certains, ils bénéficieront même de cours particuliers avec un professeur, en « one to one », qui leur permettra, par la suite, de rejoindre leur classe après avoir rattrapé leur retard. Un système similaire existe pour les élèves surdoués. Un professeur leur consacre quelques heures en petit groupe pour répondre à leurs besoins. Cette autre méthode d’enseignement qui mêle instruction classique et adaptation aux profils des enfants, le tout avec une discipline stricte, semble porter ses fruits au vu de l’augmentation des effectifs. À quand le lycée du Blanc-Mesnil ?

Près de 100 collégiens ont fait leur rentrée à l’école du Blanc-Mesnil

À 14 ans, Elsa, plus jeune bachelière de France entre à l’université à Montpellier

Après avoir vécu 10 années en Guadeloupe, Elsa Verhoye, 14 ans et plus jeune bachelière 2017, fait sa rentrée à Montpellier. Elle entame une licence d’audiovisuel à l’université Paul Valéry. L’adolescente, qui a obtenu son bac L au mois de juin, veut faire de sa passion pour la vidéo son métier.

Pour Elsa comme pour beaucoup d’adolescents, l’école, c’était juste un passage obligé : “Ça n’a jamais été ma passion. L’école ça a toujours été un moyen pour moi d’être tranquille le plus vite possible, de m’émanciper vite.”

La rentrée d’Elsa, 14 ans, plus jeune bachelière de France

Je m'occupe d'Enfants Précoces Info depuis 2002. Je publie des articles et j'interviens sur la partie technique du site. J'essaye aussi de le faire évoluer pour qu'il soit le plus utile possible et qu'il vous rende les meilleurs services dans l'accompagnement de vos enfants. Je suis le papa de quatre enfants précoces nés entre 1997 et 2012 et, à ce titre, j'essaye de vous faire partager mon expérience.

1 commentaire

  1. cris283 sur 19 septembre 2017 à 20 h 29 min

    la rentrée pour mon fils , heuuu , comment dire un calvaire , on a du le changer d école car il avait une etiquette collé sur la tete , le terrible et la rebelotte , il s ennui tellement que il commente tout ce qui fait , pertube la classe et du coup les autres enfants se disputent avec mon fils et du coup cela finit en pleur ou en boudage pourmon fils , je ne saisplus quoi faire pour l’aider ,et celame fait mal de savoir qu il est rejeté par les autres ou lieu d etre apprécier , en dehors il est gentil , sauf qu’il est tétu ett tres tétue , voila je suis desepérée… Reunion de l école et la maitresse m a refit qu il pertubait la classe ;;;

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez notre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

L'école et l'enfant précoce ne font pas toujours bon ménage. A travers les 32 pages de ce livret, découvrez pourquoi il est important de tenir compte des besoins particuliers de l'élève à haut potentiel et comment agir au quotidien pour son bien-être et son épanouissement.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes