Skip to content
Accueil » L'enfant précoce » Que cachent les manies des enfants à haut potentiel ?

Que cachent les manies des enfants à haut potentiel ?

Dans sa chronique mensuelle pour le journal des femmes, Arielle Adda s'intéresse à la manie du rangement chez l'enfant surdoué. Au delà de cet aspect qui pourrait paraître anecdotique se pose la question des rituels et de l'importance qu'il faut leur accorder, selon leur fréquence et leur permanence.

enfant-surdoue-qui-range

Ce mois-ci, dans sa chronique, Arielle Adda évoque, à travers l’obsession du rangement, le besoin de sécurité et d’ordre des enfants surdoués.

Que faut-il lire entre les lignes et que peut-on en déduire des différentes « manies » que l’on peut parfois observer chez ces enfants ?

De prime abord, une première lecture de ce texte pourrait laisser croire que tous les enfants à haut potentiel sont obsédés par le rangement et tétanisés par l’apparition de grandes catastrophes.

Maintenant, les enfants qui savent que ces catastrophes sont toujours possibles alignent leurs petites voitures ou rangent leurs peluches selon un ordre bien déterminé qui pourrait peut-être écarter un éventuel danger.

Est-ce vraiment le cas ? Chez moi non en tous cas !

Il me semble que cette fois-ci Arielle Adda a largement et à dessein grossi le trait pour évoquer en fait l’apparition d’habitudes, de rituels, de manies plus ou moins envahissantes, qui pourraient se transformer en TOCS si l’on n’y prend pas garde.

Les rituels, s’ils jouent en effet un rôle bénéfique pour les enfants, à haut potentiel ou non d’ailleurs, en assurant un forme de stabilité dans leur vie et dans leurs journées, surtout chez les petits enfants, ne doivent pas prendre une importance démesurée.

C’est là le sens du propos d’Arielle Adda qui apparaît de façon plus nette dans la seconde partie de son texte.

Lorsque l’équilibre est rompu, il est normal que chacun fasse face à sa manière, se trouve un refuge temporaire, que ce soit dans le rangement ou autre chose.

Il ne leur reste qu’à inventer avec les moyens du bord des stratégies destinées à rétablir une harmonie bien malmenée.

Cependant cette attitude de compensation doit rester temporaire et surtout ne pas prendre un caractère impérieux. Il y a un pas entre le rituel anodin qui rassure et l’obsession envahissante qui mérite qu’on en trouve l’origine.

La vraie question est par conséquent celle de l’intensité et de la fréquence de la manie qu’il ne faut pas négliger pour ne pas passer à côté d’un trouble plus grave.

Je ne suis pas sûre que l’on puisse vraiment lier le haut potentiel avec un besoin excessif de rangement, au risque de banaliser une attitude qui relèverait plutôt à mon sens, d’un trouble, comme une obsession quelconque dans d’autres domaines.

Quel est votre avis, quelles sont vos expériences à ce sujet ? Vos enfants sont ils obsédés par l’ordre ou, au contraire, complètement désordonnés et bien peu soucieux de l’aspect de leur chambre ? J’ai hâte de lire vos commentaires pour que nous en discutions ensemble.

Lire la chronique d’Arielle Adda en entier sur le jour,al des femmes

47 commentaires

  1. K.A. sur 18 novembre 2019 à 21 h 17 min

    Bonjour, ma fille vit dans le désordre et le brouillon. Et cela ne semble pas lui poser de problème. Au contraire, on pourrait même se demander si elle ne le rechercherait pas car elle passe sa journée à déplacer des objets et éparpiller ses affaires. Je me dis que ce doit être le reflet de son esprit qui part dans tous les sens. Mais c’est malheureusement source de tensions à la maison. Je ne retrouve donc pas du tout le profil de ma fille dans cette description d’enfant « maniaque ».

    • Sousou sur 24 novembre 2019 à 11 h 21 min

      Mon fils a 14 ans et je rejoins K A où le sa chambre est un désordre monumental après sont passage se n est pas important me dit il j ai l impression que sa chambre est comme sont esprits

  2. sandrine sur 18 novembre 2019 à 21 h 19 min

    mon fils a 10 ans il est desordonné au possible, il peut avoir des manies des tics, comme compter sur ses doigts sans s arreter pendant plusieurs minutes, jouer avec ses lèvres, il dit que ça le destresse……

  3. Manar sur 18 novembre 2019 à 21 h 28 min

    Mon enfant est plutôt désordonné et je ne vois pas chez lui de manies ou ce que vous pouvez décrire, je préfère le laisser grandir dans un épanouissement personnel, sans chercher à trop l’analyser ou l’étiqueter. Si je le vois intéressé par un sujet ,je le motive et stimule et donne plus d’attention et d’intérêt pour qu’il puisse avoir confiance en lui et se réaliser dans l’activité en question.
    Merci pour vos articles

  4. elena_84 sur 18 novembre 2019 à 21 h 30 min

    Bonsoir,

    Chez nous c’est l’inverse… Notre fils de 8 ans adore avoir des jouets partout (figurines, déguisements de toutes sortes, jeux de construction…) Il collectionne des cailloux, il adore lire donc souvent une pile de BD (20aine) est dans son lit ou au pied des toilettes 🙂 C’est un déchirement pour lui de devoir ranger ses jouets. Il se sent perdu et a l’impression de ne jamais pouvoir réussir à ranger avant la tombée de nuit !!
    Nous avons mis en place 2 jours de rangement dans la semaine le mercredi et dimanche. Les autres jours il reste avec son « bazar ».

    Nous lui avons acheté des boites transparentes et avons collés des images (personnages, véhicules, accessoires…) Cela facilite le rangement et le rassure sur sa capacité à ranger efficacement puis d’avoir surtout une satisfaction personnelle une fois fini.

  5. Sandrine sur 18 novembre 2019 à 21 h 40 min

    Bonsoir
    Chez nous 4 hp aux environs de 150
    Entre 9 et 16 ans maintenant…
    Franchement, le rangement arrive maintenant à l’adolescence, par la raison, mais le dernier de 9 ans transforme encore sa chambre en champ de bataille..
    Aucune manie de rangement inėe chez aucun des 4..
    Je pense que le désordre est la concrétisation du foisonnement incessant des idées …disons qu’on épuise un sujet de jeu, et ensuite on attaque le suivant avec autant de passion…la phase rangement n’apparaissant à aucun moment utile…
    Plus que tout, l’incompréhension si les parents demandent de ranger..pourquoi ranger puisque le jeu n’est pas fini (le sera t il dans une semaine?…)
    Seule la patience nous a permet d’attendre que la raison prenne le pas sur l’imagination…
    Nous avons toujours été très très loin d’un alignement de voitures ou de doudous..sauf peut-être en suivant une courbure tortueuse de l’espace-temps…

    • flopi sur 19 novembre 2019 à 21 h 06 min

      4 HP… Rien que ça !

  6. Stéphanie BUISINE-BALLOT sur 18 novembre 2019 à 22 h 11 min

    Pas chez moi non plus. Sixtine est plutôt tendance bordélique même si elles est soucieux de es affaires et à peine à s’en séparer.

  7. Alexandra sur 18 novembre 2019 à 22 h 26 min

    Bonsoir sur les trois zèbres seulement l’un d’eux est assez ordonné sans que je n’intervienne, pour les deux autres c’est tout l’opposé ils sont tout simplement incapables de l’être, voir même en crise des qu’il s’agit de ranger, il panique me dit que c’est impossible.

  8. Maigret sur 18 novembre 2019 à 22 h 36 min

    Les miens sont très bordéliques mais ma fille a cependant des manies notamment celles de tout compter jusqu’au lampadaires et ralentisseurs sur la route.

  9. Auffret sur 18 novembre 2019 à 22 h 37 min

    Mon fils devait ranger ses doudous avant de se mettre au lit, mais aussi à table il fallait que les couverts soient parfaitement alignés à l’assiette et le verre devait aussi être à sa place, il vérifiait tout au long du repas que tout reste aligné.
    Mon fils n’es pas autiste. Il a un haut potentiel que les institutions et prof collège ou lycée n’ont pas voulu voir. J’étais la seule à y croire. Seulement en tant que maman personne ne m’écoutait. Résultat, un déscolarisation en première après avoir fait 2 secondes catastrophiques. Bref aujourd’hui il a 18 ans et refuse tout sorte de cours ou d’aide. Il fait de la musique un peu seul dans son bureau. Je suis très inquiète quand à son avenir. Quel gâchis.

    • Elo sur 18 novembre 2019 à 23 h 14 min

      Mon fils de 8 ans diagnostiqué HPI il y a peu ne range absolument rien. Quelle drôle d’idée de parents que de vouloir ranger !!! Pour lui ce n’est que contrainte et perte de temps. A l’inverse ma fille de 10 ans (non testée) est une pro du rangement. Chaque chose est à sa place, chaque playmobil est dans son monde, chaque peluche est installée d’une manière bien précise, chaque bac est étiqueté… c’est assez déroutant. A 18 mois elle rangeait même ses quartiers de mandarine par ordre de grandeur avant de les manger. Les rituels font véritablement partis de son quotidien. Comme quoi dans une même fratrie, deux enfants peuvent être complètement différents !!!

    • julien sur 19 novembre 2019 à 6 h 52 min

      Bonjour Madame,
      Je vous réponds car votre commentaire me touche car je me suis souvenu en vous lisant que je ne voulais plus mettre la table tant cela m’énervait que les alignements et les espacements entre les couverts ne soient pas réguliers…
      Je n’ai pas été jusqu’à la déscolarisation mais le lycée à été une des plus dure période de ma vie, j’ai également redoublé la seconde.
      Je m’en suis sorti de justesse (certains professeurs bienveillants me notaient à l’oral tant il ne comprenaient pas le décalage entre les résultats déplorables et mon éloquence…). J’ai été harcelé par certains camarades.
      Après ça j’ai fait la fac, pour ne pas subir de pression…A la fac, tout le monde s’en fout si on est en échec…
      J’ai maintenant 36ans et je mesure, justement, la destruction et le gâchis qu’a représenté le système scolaire dans ma construction et dans l’estime que j’avais de moi. Je n’avais qu’une obsession, trouver un travail…
      En sortant du lycée, je pensais vraiment être incapable de comprendre les maths ou d’écrire un texte de français alors que j’aimais ça… Un cas classique de surdoué en échec scolaire…
      Après avoir découvert mon HP l’année dernière, je revois mon passé sous un angle différent mesurant l’étendue de mes capacités (celle de tout un chacun entouré et encouragé).
      Je n’ai pas trop de solution à vous proposer si ce n’est peut-être d’orienter/encourager votre fils vers des activités non-scolaire. Il existe plein de chemin qui mènent à un travail et une vie épanouie. Ils sont peut-être plus difficiles à trouver hors des sentiers battus mais ils existent.
      A 18 ans, ne vous focalisez pas sur un éventuel gâchis mais sur son éventuel potentiel…
      Qu’aime t il faire dans la vie?
      Voit-il un psy (ouvert à la douance)?
      Cordialement

      • Lecluse sur 4 décembre 2019 à 21 h 49 min

        Les enfants à haut potentiel sont friands de citation
        En voilà une pour le votre
        On ne choisit pas les cartes que l’on tire mais on peut choisir la manière de les jouer !
        La vie est longue et non acquise à 18 ans
        Suis une zèbre
        J ai été commercial
        Prof
        Formatrice et la je me lance dans la sophrologie
        Un hp encouragé peut tout
        La mémorisation la concentration sont plus grandes alors positivez recommencez et foncez
        Autre chose un job qui rapporte ne suffit pas au bonheur
        Il faut à un zèbre bcp bcp bcp de chgt de plaisir car tout est vécu de façon exacerbée
        Bonne et longue vie pleine de changements

    • Mvp sur 19 novembre 2019 à 12 h 49 min

      Chez nous, une zebrette de 17 ans dont la chambre est roujours nikel ( c est venu à l adolescence ), et un petit zèbre de 6 ans qui etale ses jouets dans le salon, mais par contre a développé assez tôt des rituels comme l alignement des voitures par couleur, en file indienne ou en rang… ( dès 2 ans ), puis en grandissant il passe à autre chose . Je pense donc que le mot  » ordre » ne signifie pas forcément rangement pr eux… c est plutôt un ordre etabli dans leur esprit pour certaines choses…qui effectivement peut virer au TOC selon la gestion de l émotion ( nous avons eu le cas avec notre ainé qui a développé des TOCs importants à l adolescence. ).

    • Marie Christine sur 19 novembre 2019 à 16 h 32 min

      Bonjour je suis une mamie qui a eu un fils precose et j ai actuellement son fils chez moi precose aussi..que vous dire pour votre fils c est dur on a peur de l avenir. .mon fils âgé de presque 40 ans se cherche encore .je vous souhaite de réussir avec votre fils .il ne faut pas le lâcher mais surtout l encourager en permanence..bon courage

    • Val sur 20 novembre 2019 à 22 h 58 min

      Ces comportements compulsifs et décrochage scolaire peuvent aussi être le reflet d’autres troubles ou conséquences sans vouloir vous effrayer… Essayez de lui parler et de trouver une voie qui l’intéresse mais ne restez pas seuls…Bon courage…

  10. Nanoue sur 18 novembre 2019 à 22 h 47 min

    Bonjour, j’ai deux enfants 17 ans fille et 9 ans garçon, la première précisée, avec des difficultés d’acquisition et une grande sensibilité qui est plus à l’aise à communiquer avec les animaux, longtemps, elle a eut du mal à passer à la douche et n’arrive toujours pas à ranger sa chambre qui est un champ de bataille.
    Mon fils non testé, parlé toujours de tout et à tous. Hypersensible, nous montre son opposition en refusant de prendre son hygiène à coeur et sa chambre est impénétrable.
    J’ai longtemps cru que c’était dû à mon éducation, mon absence pour le travail et l’investissement de leur père à la ferme. Mais les rituels des douches et lavages de dents étaient présents..
    Je ressent plus maintenant que ma fille commence à se prendre en main que c’est une impossibilité pour eux de ranger.
     » Je ne vais pas ranger parce que je vais continuer après et je ne vais pas ranger ce jeux puisque je veux expérimenter un mélange de jeux, et je n’ai pas le temps de ranger sinon je ne lirai pas faute de temps…. »
    J’ai plutôt l’impression qu’ils sont toujours emprisonnés dans cette notion de temps à ne pas perdre, même s’ils ne peuvent pas l’exprimer puisque ce n’est pas consciemment.
    Mais si il y a d’autres pistes je suis preneuse
    Merci

  11. andrew sur 18 novembre 2019 à 22 h 52 min

    Bonsoir,
    Ici c’est le contraire, mon fils ne range rien, rien de rien! S’en est usant.

  12. Laure sur 18 novembre 2019 à 22 h 56 min

    Tout petit (vers 18mois/2ans) mon fils rangeait tout de manière surprenante, les chaussures de toute la famille (on est 6, c’est le petit dernier) par paire et ordre de taille, les pics apéritifs étaient alignées par 100 sur un coin de la table, ses petites voitures toutes en rang d’oignon de la plus petite à la plus grande… il était limite inquiétant ! Mais depuis, c’est terminé, il est même devenu complètement négligé (il a 9ans), et laisse derrière lui un capharnaüm pas possible. Je me demande si finalement je ne préférais pas son côté un peu maniaque !

    • Flopi sur 19 novembre 2019 à 21 h 11 min

      Le fait de ranger et d’aligner des objets à 18 mois / 2 ans correspond à la période sensible de l’ordre, selon Maria Montessori. Elle ne préfigure en rien une soit disant précocité. Tous les enfants y passent, pourvu que l’environnement autour leur en offre la possibilité.

      • MH sur 22 novembre 2019 à 9 h 00 min

        Madame n’a pas dit qu’elle s’était basée sur cette étape pour avancer que son enfant est HP, c’est fou ça…L’étape dont vous parlez est courante chez tous les enfants ms là c’est limite obsessionnel et sur un enfant diagnostiqué HP (ne vous en déplaise !) ça a une autre envergure donc c’est légitime d’en parler ici! Piouu ces gens qui croient tout savoir…….

  13. Béatrice Mathieu sur 18 novembre 2019 à 23 h 31 min

    Ma fille de 15 ans est très stressée si sa chambre n’est pas parfaitement rangée, et peut partir dans une crise de larmes témoignant de son angoisse, ce l’on retrouve dans l’article.
    Ca la calme de ranger ses affaires dans un ordre bien précis.
    Obsession ou juste reassurance ?

    • Val sur 20 novembre 2019 à 23 h 01 min

      Hypersensibilité, toc compulsif,… Allez voir quelqu’un ou trouvez un exutoire…il faut la sortir de là…. 15 ans un âge particulier… Soyez présente et discrète..

  14. Haj sur 18 novembre 2019 à 23 h 37 min

    Pareil pour moi.. Mon fils est tres desordonee, il laisse tout trainer, jusqu à son manteau par terre… À 8ans !
    Je dirai pareil que la personne au dessus; usant !

  15. pm sur 18 novembre 2019 à 23 h 48 min

    Bonsoir,

    Ici egalement c’est le contraire. l’ordre trépasse !
    Je souhaitais dire à Françoise , Courage gardez confiance !
    Si votre fils a perdu sa confiance aux enseignants il doit cependant avoir confiance en vous.
    J’ai contacté Monsieur Jean-francois LAURENT via son site internet (un ancien enseignant qui connait bien les problèmes que rencontrent nos enfants. Il a su mettre des mots sur les angoisses de mon fils avec beaucoup de pédagogie et d’humour)
    Dites à votre fils que vous croyez en lui et en ses capacités, que vous souhaiteriez qu’il contact M. Laurent – avec vous par exemple, via skype.
    Vous lui aurez préalablement fait part de vos inquiétudes – il sait également écouter les parents en détresse.
    J-F Laurent est expert en médiation scolaire ; Spécialiste de la précocité intellectuelle; Travaille sur la confiance en soi.
    à voir sur :
    jean-francois.laurent.over-blog.com
    et http://www.jeanfrancoislaurent.com

    Bien à vous et encore courage
    et obstination pour soutenir votre fils malgré son refus (qui n’est que le reflet de son mal-etre !

  16. Goedert Vero sur 19 novembre 2019 à 0 h 04 min

    Mon fils range difficilement ses affaires si je lui demande mais il ne voit pas ou est le problème si elles restent sur le sol, en boules dans son sac ou dans son casier au collège
    Il perd tout les hivers son écharpe par exemple

  17. PRIEUR sur 19 novembre 2019 à 0 h 20 min

    Pour nous, nos deux garçons (4 ans et presque 3 ans) sont plutôt dans la personnalisation et collection d’objets pour l’un, et le rangement – fermeture des boites et portes pour l’autre. Ils ont cependant des « périodes » plus ou moins intenses et intransigeantes (ne feront rien d’autre tant que l’objet n’est pas présent et à proximité ou que le pot n’est pas fermé sur la table) selon leur état de fatigue et d’émotions de la journée.
    Nous veillons avec leur papa tant que possible à dédramatiser, ou trouver des « compromis ». En résumé, nous devons en tant que parent savoir accepter leur hyper intérêt et focalisation et à d’autres moment nous adapter et les faire passer à autre chose.
    Épuisant au quotidien car une sollicitation de tous les instants que les grand-parents ont du mal à saisir (soit ils sont dans le « mais laisse lui son jouet à table, tu vois bien qu’il ne mangera pas sinon » ou soit le « mais c’est pas possible d’avoir autant de doudous avec soi, allez on mets tout cela au placard, tu n’en n’a pas besoin… »).

    • Marie Christine sur 19 novembre 2019 à 16 h 40 min

      Bonjour j ai mon petit fils âgé de 9 ans précoce..le désordre ça le connais .on a investi avec une grande corbeille et tout ce qui traîne on le jette dedans ..c est Meli mélo mais au moins on se sent mieux..il enlève toutes les étiquettes cartons sac non transparent il faut qu il voit le cœur des choses il demonte tout ..donc ici le rangement ce n est pas pour lui .

  18. Hen sur 19 novembre 2019 à 6 h 36 min

    Bonjour,
    Mes deux zebrettes de 13 et 10 ans n’ont aucune appétence pour le rangement, bien au contraire, à mon grand dam.
    Je ne les retrouve en rien dans cet article.
    Ce qui confirme encore la grande diversité des profils HP.

  19. Daubenton sur 19 novembre 2019 à 8 h 03 min

    Bonjour,

    Ma fille ne range rien non plus ! Elle aime que sa chambre soit en bazar : vêtements, livres … ça la rassure !
    Et attention, si je range, elle fait une crise de colère, c’est trop intrusif pour elle, elle ne le supporte pas.

  20. Françoise sur 19 novembre 2019 à 8 h 33 min

    Finalement nous voilà tous rassurés ! Nos enfants se ressemblent sensiblement, pas plus inquiets que cela par le rangement ou autre chose. A chacun son cadre, plus ou moins organisé, même dans le désordre !
    Je retrouve assez avec les miens l’idée que « à quoi bon ranger, de toutes façons on recommence demain! « 

  21. Rachida sur 19 novembre 2019 à 8 h 49 min

    Bonjour,

    Chez nous, mes enfants sont maniaques du rangement. Mes filles partagent une salle de travail et chacune a son bureau, elles ne supportent pas qu’on touche quoi que ce soit, sinon c’est la crise. Pareil pour leur chambre, pour y dormir, il faut que le lit soit fait à leur façon sinon c’est insomnie.

    Je n’avais jamais fait le lien avec le hp. Je pensais qu’elles me ressemblais c’est tout.

    En tt cas, pas facile de gérer 4 hp de 10 à 3ans.

  22. Stéphanie sur 19 novembre 2019 à 10 h 00 min

    Bonjour, 3 ados HP chez nous, de 12 à 19 ans. En vous lisant, je me souviens que quand notre fils aîné avait 12 à 18 mois, il rangeait les flacons de gel douche et shampooing, bien fermés, tout le long du rebord de la baignoire, avec l’étiquette bien tournée vers nous. Depuis, ça lui est bien passé ! En 2nde, il prenait des cours d’Allemand par le CNED (car cette langue n’était pas enseignée dans son lycée), il avait du mal à travailler, je l’aidais à planifier les devoirs, et quand je lui ai proposé de classer ses cours dans un classeur, je me souviens de mon désarroi quand il m’a répondu : « Je préfère que ce soit désorganisé » !!! Notre fille est du genre désordonnée, elle ne range sa chambre qu’une fois / mois (notre seule exigence car elle est responsable de son ménage de chambre). Notre fils de 12 ans est le seul qui verbalise son besoin de chambre rangée pour se sentir bien, mais il est loin de l’obsession et du rangement parfait ! Par contre, il pourrait s’empêcher de déballer des jeux rien qu’en pensant qu’il va falloir les ranger après… c’est donc moi qui le force à tout déballer !!! Parce que c’est surtout moi que j’ai reconnue dans votre description : j’adore ranger !!! Nos hauts potentiels à tous n’ont été décelés que récemment (il y a 4 ans). Et vous m’aidez donc à comprendre pourquoi les rituels et manies étaient si présents chez moi dans l’enfance et l’adolescence : mes parents se détestaient et je baignais dans un climat de haine, de disputes quotidiennes, où il n’y avait aucune place aux marques d’amour, à la joie et aux plaisirs partagés… Je me créais donc un cadre rassurant. Merci !! Vous me faites avancer dans la compréhension de mon histoire de vie :-))

  23. orthomaman sur 19 novembre 2019 à 10 h 52 min

    Chez nous, 4 HP (enfin 3 officiels et le 4ème bientôt évalué, il n’a pas encore 4 ans). L’aînée a le comportement le plus atypique, obsédée qu’elle est pas le rangement dans la maison (maman HP aussi mais bordélique qui se soigne) alors que sa chambre peut être dans un capharnaüm qui me pique les yeux même à moi. Elle est pénible à se mettre la pression pour ranger à ma place des choses dans la cuisine par exemple, alors que je ne lui demande rien, mais il faut se battre avec elle pour qu’elle différencie le linge sale du propre dans ses affaires… Elle a 12 ans
    Le deuxième est aussi bordélique que moi et procrastine autant qu’il est possible quand il s’agit de ranger, il aura bientôt 11 ans.
    Le troisième est plus facilement ordonné (c’est aussi, des trois aînés, le plus HP) mais pas maniaque du tout. Il a 9 ans.
    Et le petit dernier développe pas mal de manies qui m’inquiètent par moments (il veut certains couverts mais pas d’autres, à une période ne pouvait pas manger son yaourt et sa compote avec la même cuillère…). Mais nous avons tâché de le respecter dans ce qu’il est sans adhérer à ses desiderata de façon systématique, et ça passe. Dans sa chambre, la foire ne le dérange pas lol ! Je crois me souvenir que la grande avait eu des petites maniaqueries du même ordre à un âge comparable.
    Quant à moi, je lutte contre ma tendance à la procrastination monstrueuse dans le domaine de la logistique domestique, mais je m’exaspère d’une porte des toilettes restée ouverte ou d’un plaid de travers sur le canapé…

    • flopi sur 19 novembre 2019 à 21 h 22 min

      Bientôt évalué à 4 ans, le quatrième HP de la famille ! Mais vous ne pouvez pas les laisser vivre un peu tranquilles, vos mômes, sans forcément leur coller une étiquette ? Franchement, ça vous apporte quoi de cataloguer ainsi vos enfants? Ma fille aussi a eu une suspicion de précocité à 3 ans car elle développait une phobie scolaire tout en étant très en avance sur des tas de domaines, dont certains inquiétants pour son âge. Nous étions déroutés. Les tests l’ont validé aux alentours de 150. On nous a incité à refaire des tests vers 5 ans pour confirmer, et à la faire « suivre ». Nous n’avons jamais donné suite. Nous avons décidé de prendre en considération son hypersensibilité sans en faire tout un plat. On ne lui a jamais monté la tête. Ses petits frères et soeurs sont dans le même cas. Ils apprennent tout hyper vite et s’ennuient vite à l’école si on avance un peu trop dans le programme. On ne les a jamais fait « tester ». Pour quoi faire ? Du coup on laisse aller sans pression. On axe sur d’autres domaines de développement comme le sport, ou les arts plastiques, puisque à l’école, ils se débrouillent seuls. On dédramatise au lieu d’amplifier le phénomène. Je pense que si tout le monde faisait de la sorte au lieu de prendre tous ses gosses pour des petits génies, ces enfants s’en sortiraient mieux. Laissons les grandir.. tout simplement à leur rythme !

      • MH sur 22 novembre 2019 à 8 h 48 min

        Mais qui êtes-vous pour vous poser en donneuse de leçons ? Mes parents ont agi comme vous et ça n’a pas du tout suffi, au contraire ! J’avais des doutes malgré leur dédramatisation, des questions en suspens…Vous croyez que vos enfants vous disent tout? Surtout quand il s’agit de pensées qui leur semblent « anormales », c’est très gênant même quand on est proche de ses parents! J’ai agi malgré tout comme vous mais quand ma fille a été diagnostiquée il y a 3 mois, elle a éclaté en sanglots de soulagement…Voir la chose officielle, écrite, l’a convaincue qu’elle n’était pas une extraterrestre, l’a rassurée dans une autre mesure…Ensuite, le suivi lui permet d’apprendre à gérer ses émotions, TOC, etc…De plus, les rapports parents-ados sont déjà compliqués pendant une certaine période alors quand il y a du HP des 2 côtés, avec chacun son lot d’émotions, de choses qui insupportent et j’en passe, une aide est bienvenue ! Libre à vous d’avoir vos opinions et votre façon de faire mais ne l’imposez pas et ne jugez pas les autres, merci. Vous n’avez pas la science infuse…

        • MH sur 22 novembre 2019 à 8 h 54 min

          Vos enfants sont encore jeunes, on en reparlera à l’adolescence !

          • Flopi sur 25 novembre 2019 à 12 h 00 min

            Madame ou Monsieur MH. Je me permets car je suis moi même une adulte diagnostiquée HP sur le tard et ma fille est déjà adolescente, merci ! Et très certainement ses petits frère et sœurs, mais bon, on va s’arrêter là dans le gonflage de chevilles..Donc je peux très bien comprendre, merci, sauf que je ne le crie pas sur tous les toits. Je prétends pas avoir la « science infuse » – très loin de là, justement, en tant qu’ HP, j’ai une tendance maladive à la dévalorisation de moi-même – Non, ce que je souhaite dénoncer dans tous ces commentaires, c’est justement la tendance de la société actuelle à tout étiqueter et cataloguer. Bien sûr que le diagnostic posé nous oriente et nous éclaire, comme dans toute démarche psychologique. Mais personnellement, je n’ai jamais parlé à ma fille de sa « précocité » en tant que telle (le terme me parait, en soi, terriblement mal adapté), juste de sa manière de penser, qui est différente et de la façon dont elle peut apprendre à contrôler ses émotions et son impulsivité. Pour le reste, ma foi : c’est son caractère et c’est tout – L’hyperémotivité se soigne au quotidien par un environnement bienveillant, communicatif et sans stress. C’est une question de bien être, de bon sens. Pas besoin de catégoriser systématiquement nos enfants. La société s’en charge suffisamment pour nous ! Ma fille est adolescente, et elle a tendance à s’apaiser justement, maturité cérébrale aidant, dans la gestion de son stress et de ses émotions, justement parce qu’on ne lui monte pas le bourrichon comme 99 % des gens ici qui déballent leurs fratries HP avec une condescendance impressionnante.



        • Lilie77 sur 5 décembre 2019 à 14 h 34 min

          Merci pour votre judicieuse intervention…

  24. Ldepauw sur 19 novembre 2019 à 14 h 10 min

    Ma fille de 16 ans et demi est désordonnée mais en même temps se retrouve dans son désordre. Depuis toute petite , elle garde tout objet. Tout objet quel qu’il soit est gardé. Elle a besoin de garder pour se souvenir dit-elle pour marquer le temps, l’évènement, son humeur à l’instant T nous dit-elle: tickets de caisse: macdo, tickets de cinéma, achat de vêtements, billet de train, divers matériaux pour créer …elle accumule. Elle a garde tous ses doudous. Elle procrastine pour faire le ménage dans sa chambre et peut se décider à faire un grand rangement. Nous lui imposons de descendre son linge sale régulièrement car maniaque au niveau hygiène corporelle et vestimentaire.

  25. Arsinoé sur 19 novembre 2019 à 21 h 52 min

    Ma fille n’est pas diagnostiquée mais il y a des signes. Elle aime l’ordre. Vers 2 ans, elle rangeait dans les rayons des magasins les boîtes de conserves suivant leur contenant, leur taille, … Il fallait qu’elles soient alignées correctement. Encore a 10 ans, cela lui arrive encore d’aller ranger une gondole. Elle ne peut se coucher si sa chambre, son bureau ne sont pas rangés à sa façon, si sa chaise n’est pas bien poussée sous le bureau, si le placard n’est pas fermé… Elle range les placards de la cuisine, de la salle de bain… derrière moi. Est-ce un tic? un toc? Je ne sais pas.

    • Flopi sur 25 novembre 2019 à 12 h 03 min

      Elle doit être précoce si vous le dites ! Mais surtout Normale !!! 99 % des enfants de 2 ans rangent et classent, c’est une période dite « sensible » dans le développement du tout petit. Pour le reste, c’est juste sa personnalité et puis c’est tout. Impressionnant à voir des précoces partout en 2019 ! Calmez vous !

      • Lilie77 sur 5 décembre 2019 à 14 h 30 min

        Je n’aime pas trop les sites d’échanges… les sensibilités sont trop différentes. Force est de constater que les HP sont de plus en plus nombreux, et rien à voir avec un plaisir parental. C’est souvent la dernière explication rationnelle à laquelle on se rattache faute de comprendre ce qui est différent avec nos enfants. Rarement face à nous mais à la vue de la société dans laquelle ils éprouvent un mal être. Rien à voir non plus avec le confort affectif qu’on peut leur apporter, ni l’amour, ni la tolérance…
        Mon grand zèbre a 18 ans, il souffre de voir la violence au quotidien, la mesquinerie, la malveillance. Il est aussi démotivé face à son avenir qu’il croit inexistant. Aucune passion ne le comble car il se lasse trop vite. Il ne peut pas choisir d’orientation, il voudrait faire une trentaine de métier différents sans savoir par lequel commencer…
        Je ris de vous voir vous alarmer qu’il y ait des précoces partout !… et si c’était le cas ? Où est le problème…
        Avez-vous peur de ne plus être exceptionnelle ?
        Dans notre famille nous préfèrerions être des gens lambda… Si la norme s’inversait, ce serait plus vivable. Nous nous sentons plutôt comme des personnes trisomiques, avec quelque chose en plus mais qui nous handicape fortement…
        Si vous vous dites « normale » pourquoi rejoindre ce forum de gens hors norme ?
        Je vous trouve en tout cas très agressive dans votre positionnement, c’est bien inutile face à des gens qui ne cherche que du réconfort et à comprendre un peu mieux le désarroi dans lequel on se trouve tous… un jour ou l’autre…
        Bien amicalement à tous

        • Leroux sur 9 décembre 2019 à 14 h 35 min

          Bonjour à tous,
          Je viens de faire faire un test de QI à ma fille qui a 6 ans 1/2, elle a 149.
          Elle est très bordélique n’aime pas trop ranger car pour elle s’est limite insurmontable.
          Alors je lui propose de ranger que la moitié, c’est toujours ça de pris.
          Pour moi, ma fille reste normal mais il faut aussi s’adapter à son éducation scolaire, ce qui est déjà mis en place depuis 1 an avec sa maîtresse. Elle n’a pas sauté de classe car émotionnellement, elle n’est pas prête.
          Je pense que c’est à l’enfant de décider de son évolution et non nous de leur imposer.

  26. Marie-Cécile PAJAN sur 20 novembre 2019 à 13 h 47 min

    Un qui vit dans un bazar incommensurable et une maniaque du rangement…. A l’extrème opposé l’un de l’autre … Comme quoi…

  27. Helene sur 26 novembre 2019 à 14 h 05 min

    Bonjour 🙂 Mon fils, Adam qui a 8 ans est aux antipodes de la maniaquerie si je peux m exprimer ainsi.
    Sa chambre et son sac d ecole sont dans un tel etat que parfois j ai presque honte . ah ah
    Sans compter les papiers de bums’ balances a droite a gauche et retrouves dans des endroits plus qu’ improbables.
    Il est vraiment freestyle complet.

Laissez un commentaire





Informons ensemble 10000 écoles sur l'élève à haut potentiel

Participez à notre grande campagne d'information !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Avec votre aide et pour que tous les élèves à haut potentiel puissent bénéficier d'un enseignement adapté à leurs besoins, nous allons envoyer un exemplaire de notre plaquette d'information à 10.000 établissements scolaires en France. Découvrez sans tarder comment soutenir cette campagne et informer toutes les écoles de votre ville !

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes