Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

Pourquoi il faut parler de leurs émotions aux jeunes enfants !

Pour certains enfants précoces, l’hypersensibilité et une trop forte émotivité sont des phénomènes vraiment très problématiques. C’est pourquoi je voulais aujourd’hui partager avec vous un article de l’édition québécoise du  HuffingtonPost qui nous donne des pistes intéressantes pour nous permettre d’aider nos enfants à mieux gérer leurs émotions.

Nous ne pouvons plus nier les avantages de l’apprentissage de la régulation émotionnelle aux enfants. Mais que signifie vraiment cette régulation émotionnelle ?

La régulation émotionnelle revient à être conscient du fait que les émotions jouent un rôle primordial dans le comportement des enfants. Les crises de colère, le comportement agressif et la violence chez les jeunes enfants sont souvent – mais pas toujours – la manifestation de leur incapacité à gérer leurs émotions.

Etudes à l’appui, l’article met en avant les bénéfices qu’il y a à aborder le sujet très tôt avec son enfant et livre les 3 étapes qui permettent de le faire dans les meilleures conditions :

  • Aider les enfants à identifier leurs émotions,
  • Identifier d’où viennent les émotions difficiles,
  • Identifier comment faire face à des émotions.

Mes émotions - Les cahiers FilliozatPour aider vos enfants à bien appréhender le sujet de façon ludique, rien de mieux que le cahier sur les émotions d’Isabelle Filliozat, psychothérapeute et déjà auteur du livre « Au coeur des émotions de l’enfant« . A base d’activités autour du dessin, du coloriage, des découpages et collages et d’imagination,  aide l’enfant à s’exprimer pour mieux se comprendre et mieux vivre avec lui-même et avec les autres.

Par ailleurs, je ne saurai trop vous conseiller de visionner en famille l’épisode de l’émission « C’est pas sorcier » consacrée aux émotions que nous  avons mise en ligne sur EPI. Notre petite fille l’a regardé avec ses frères et maintenant, à chaque fois, que ses émotions l’envahissent trop fortement, nous nous en servons pour lui rappeler ce qui se passe en elle. Cela l’aide beaucoup à surmonter ces moments difficiles.

Et vous, avez-vous une méthode particulière pour parler de ses émotions à votre enfant ? Une astuce pour gérer le trop-plein de sensibilité et les débordement émotionnels ? 

Lire l’article du HuffingtonPost en entier

 

3 Comments

  1. Mélissa Tardif sur 12 octobre 2017 à 15 h 40 min

    De mon côté,il faut laisser l’espace à l’enfant pour expérimenter l’émotion et ainsi lui permettre des son jeune âge, de prendre pleinement conscience que cette sensation n’est pas « dangereuse  » et que plus on laisse la place au vécu émotif, moins l’émotion vient modifier le comportement.

    Ne pas résister à la peine, la joie, la colère. L’aider à aimer sa sensibilité. En démontrer les avantages ; créativité, nouveauté, expérience…



  2. damael sur 17 octobre 2017 à 13 h 43 min

    Merci pour ces pistes, mon loulou de 5 ans ne passe pas une journée sans que les émotions soient trop envahissante et il n’arrive pas à les gérer, ça déborde et il perdu dans sa colère, sa tristesse etc. On travaille sur la méditation (la fameuse petite grenouille) mais ça ne suffit pas.
    Merci pour le lien du C’est pas sorcier. Il aime cette émission.



  3. Anonyme sur 17 octobre 2017 à 18 h 08 min

    Bonsoir,
    Pour ma part, je trouve le film d’animation de Disney Pixar « Vice et versa » très bien fait pour les enfants dès 5/6 ans.
    Il peut paraître dur pour l’enfant précoce qui se retrouve submerger par ses émotions dans la première partie du film, mais une fois le dénouement commencé, l’enfant est soulagé et a compris de façon efficace le déclenchement des différentes émotions.



Laissez un commentaire