Aller au contenu
  • Bonjour,

    De moins en moins il me semble. Les enseignants sont censés pratiquer l’enrichissement et l’approfondissement en présence d’élèves à haut potentiel, ce qui peut être tout aussi profitable aux enfants s’ils sont bien compris dans leur façon d’être (voir https:/…En afficher davantage

  • Bonjour,

    Avez vous demandé l’aide du réferent “ehp” de votre académie ?

  • Bonjour Chrystelle33,

    Je pense que votre questionnement est fondé. Je ne peux bien sûr pas vous donner de réponse affirmative, il faudrait pour cela passer par l’étape du test de QI, seul moyen aujourd’hui pour savoir. Ceci dit la question étant comment différencier le haut potentiel d’une simple avance (l’avance étant quand même une manifes…En afficher davantage

  • Dans un entretien avec Line Numa-Bocage du site Le café pédagogique, Roselyne Griffon, professeur d’ingénierie informatique en lycée et professeur ressource dans la lutte contre le décrochage scolaire nous expliq […]

  • Interrogée par le magasine Marie Claire suite à la parution de son dernier livre, le surdoué et l’amour, Monique de Kermadec analyse les relations amoureuses chez les personnes dites à haut-potentiel, ins […]

  • Gabriel Rafi est neuropsychologue clinicien à Paris. Dans un article récent pour le site du magazine Psychologies, il répond à cette question que vous êtes nombreux à vous poser.

    Un bilan qui néces […]

    • Bonjour,

      C’est bien triste. Maintenant dans le haut potentiel (surtout si le contact a été mauvais entre votre enfant et le professionnel), il ne faut pas voir qu’une histoire de points. Il y a aussi tout l’aspect psychologique des enfants qui compte, besoin de travailler en confiance, intérêts différents des autres enfants, façon de comprendre les consignes…qui peut jouer sur son comportement. Vous pouvez pour vous aider demander l’aide de a psychologue scolaire aussi, ou encore du référent eip de votre académie qui, même dans le doute, peut intervenir auprès de votre établissement pour expliquer comment l’aider à se concentrer et remédier à ses problèmes grâce aux grilles d’évaluation dont les enseignants disposent.

  • A travers son livre, “L’échec scolaire n’existe pas ! Une nouvelle chance pour votre enfant”, Juliette Speranza fait sur un ton mordant le constat de l’incapacité de notre système éducatif à accueillir en son […]

    • Sybbyl a répondu il y a 1 mois

      Tout cela me parle tellement… mon fils, 5 ans, niveau scolaire ce2, mais qui est toujours en CPcar l’EN ne veut pas lui faire sauter de classe…Devoir tous les ans se battre avec les enseignants qui pensent qu’on croit que notre gosse est le meilleur a tort et qui finissent, au bout de 2 semaines, pas nous dire qu’on avait raison, evaluation scolaire a l’appui. Pour autant, rien ne change et tout se reproduit a l’identique… Et nous ne sommes qu’en CP…

      • Elisa a répondu il y a 1 mois

        Comme je vous comprends… Nous avons vécu la même chose avec notre fille en classe de CP. Nous avons finalement opté pour une école montessori, car, là au moins, le rythme de l’enfant est respecté, mais cela nous coûte très cher.
        Il est vraiment très compliqué de parler du haut potentiel de son enfant sans que l’on vous colle l’étiquette du parent qui cherche à le survaloriser, ou encore celle du parent obsédé par le saut de classe.
        Bon courage à vous.

    • Melodie a répondu il y a 1 mois

      Entièrement d’accord, je crois aussi que certains instituteurs, professeurs ne sont pas prêts a accepter qu’ils peuvent avoir dans leur classe des élèves qui sont très doues et quelques fois ces memes elevens disent gracieusement a l’adulte present qu’il se trompe, qu’il a fait une faute. Malheureusement face a cela, l’enseignant n’a pas toujours une bonne conduite, il va quelques fois prendre l’enfant en grippe, car les connaissances de cet enfant l’inquiète et ceci est bien triste pour l’enfant qui s’attend a être félicite.

    • Bonsoir
      Notre fils a été détecté HP en petite section par sa maîtresse. Jusqu’à la grande section, il n’y a pas eu de souci.
      L’arrivée en CP a été TRES différente. Des institutrices, une directrice, une psy scolaire et une médecin scolaire qui ne comprenaient rien au fonctionnement de notre fils. Tout ce que vous avez décrit dans vos messages. En Septembre 2019, notre fils est rentré en CE1. Après 1 mois de scolarité, nous étions convoqué pour son comportement. Nous avons de nouveau expliqué son fonctionnement intellectuel, émotionnel etc…. J’ai découvert sur le site de la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale de notre département qu’il existait un “Formulaire de contact pour la Scolarisation des Élèves à Haut Potentiel”. Nous avons complété le formulaire, et le 22 décembre 2019, nous avons eu un retour. Le contact de de la DSDEN avait contacté la directrice et lui demandait de nous recevoir une nouvelle fois avec l’institutrice pour déclencher la procédure avec le QADAPS à compléter. Enfin, la procédure démarrait ….Juin 2020, nous avions enfin l’accord pour le passage CE1 à CM1 pour septembre 2020. Après 4 semaines de classe avec une nouvelle institutrice qui est à l’écoute, elle applique la pédagogie différenciée et s’adapte au niveau des enfants. Notre fils s’intéresse à ce qui se passe en classe, et les devoirs se passent mieux….Il se sent bien dans sa classe pour cette année. Parents, nous connaissons mieux que quiconque nos enfants, d’autant plus cette année avec le confinement. Obtenir un saut de classe était devenu une obsession. Nous n’aurions rien lâché si nous avions eu un refus. Nous aurions fait de nouveau appel à la DSDEN pour aller en commission. Bon courage à tous.

  • Bonjour Aliss’

    Toutes ces petites choses : sensibilité au bruit,nourriture, petites régressions (qui peuvent être temporaires), sont à surveiller. Votre fille pourrait inconsciemment tenter de s’adapter en “faisant de travers” ou se sentir désemparée face à des exercices qu semblent compliquées pour les autres et pas pour elle etc…
    Si à la lo…En afficher davantage

  • Bonjour Schober,

    Même en cas de haut potentiel, il est bon de pas trop comparer les enfants, chacun a son rythme, sa sensibilité, son vécu.
    Pour la parole surtout j’attire votre attention sur un point qui est peu connu : les jeunes enfants ont des périodes de sensibles à ce niveau vers 3-4 ans (pouvant aboutir au bégaiement) car ils passent des s…En afficher davantage

  • Bonjour Lauraranel,

    Le haut potentiel est complexe mais il est clair que les enfants ont à la fois besoin d’être rassurés (grande sensibilité) et valablement occupés comme vous en témoignez dans cette phrase qui résume beaucoup de choses :”Elle est restée plus d’une heure dans un fauteuil, à dessiner dans son cahier, à faire des jeux (relier les…En afficher davantage

  • Notre guide sur l’identification et l’accompagnement des enfants surdoués à l’école a déjà été diffusé à plus de 12.000 exemplaires. Epuisé, il n’était malheureusement plus possible de le commander dans sa ve […]

  • Bonjour Katia,

    En faisant quelques recherches sur les troubles du sommeil que vous évoquez (car s’ils persistent à 10 ans il y a certainement quelque chose à creuser), ceux-ci s’apparentent apparemment à ce que les professionnels appellent des parasomnies, dont les origines seraient variées.
    La sensibilité de votre fille pourrait jouer sur ces a…En afficher davantage

  • Bonjour Lauraranel,

    On ressent dans votre description, ici et sur votre message de présentation, effectivement la possibilité de la présence de caractéristiques de haut potentiel à travers la description de ses capacités de compréhension (lecture, chiffres…) et aussi le fait qu’elle se mettre dans sa bulle, semble dans la lune dans certai…En afficher davantage

  • Bougeotte, agitation, inattention…autant de signaux envoyés par les enfants à haut potentiel ou souffrant d’un TDA/H (quand ce n’est pas les deux à la fois) auxquels il faut être attentif et qu’il est néc […]

  • Quelle place pour l’élève à haut potentiel dans le système éducatif ?

    La rentrée scolaire est là, source à la fois de bonheur et de multiples questions, pour moi, maman d’un petite fille à haut potentie […]

    • On teste l’école à la maison pour nos trois zèbres cette année, on supprime les répétitions de répétitions du programme, et on enrichit…
      On verra ce que ça donne…

  • Bonjour Aliss’

    C’est le comportement général de votre fille et vos sensations par rapport à son bien être à l’école qui vous guideront vers une discussion avec son enseignante.
    En effet la personnalité de l’enseignante joue aussi beaucoup dans l’épanouissement des enfants en général et les enfants à haut potentiel y sont particuliè…En afficher davantage

  • Bonjour,

    Vous êtes présente et à l’écoute pour déceler ces moments au cours desquels elle a besoin de se “décharger” d’une façon ou d’une autre. La difficulté avec ces enfants est d’avoir à vivre, surtout si jeunes, avec ce décalage affectif et psychologique qui les fatigue beaucoup. Avez-vous pu analyser pourquoi elle a eu un comportem…En afficher davantage

  • Bonjour,

    j’y mets mon grain de sel : il peut y avoir un mélange de différents facteurs et il pourrait être bon pour vous, Schober, de faire valider l’hypothèse du haut potentiel :
    – si votre enfant est à haut potentiel et ressent facilement les émotions des autres, il se peut qu’il prenne trop sur lui, malgré son jeune âge: je m’explique : on re…En afficher davantage

  • Bonjour,
    Vous aurez plus de répondant du côté de votre groupe régional https:
    //www.enfantsprecoces.info/groupes/

  • Bonjour à toutes,

    Oui j’ai aussi eu ces problèmes de nourriture, texture, présentation etc…avec l’un des miens. Avec le recul je me dis que c’est lié à une forme sensibilité extrême qui se porte dans ce cas sur la nourriture, cela aurait pu être autre chose. Pour vous rassurer c’est passé (mais ça a quand même été assez long et pénible) et…En afficher davantage

  • En afficher davantage