Aller au contenu
  • SOPHIE974 a adressé une note au groupe Logo du groupe L’enfant précoce et l’écritureL’enfant précoce et l’écriture il y a 12 mois

    Bonjour, je me retrouve un peu dans l’histoire de Natrennes et Boudaya car j’ai un garçon de 13ans qui commence à rencontrer de très grande difficulté en 4ème car lui aussi n’a plus envi de travailler et me répète souvent que ça va lui servir à rien!
    moi même je suis vraiment découragée car après plusieurs années à me “battre” pour faire comprendre que mon enfant est différent et qu’il faut l’aider, quelques aménagements (grâce à un PAP) ont été faits mais ne suffisent plus aujourd’hui.
    Pour expliquer un peu “notre cas”, depuis le CP j’avais noté sa lenteur dans l’exécution de ses tâches quotidiennes et dans son geste d’écriture et je me suis rapprochée de la médecine scolaire qui a entamé les suivis au CMPEA et CMPP après plus d’1an d’attente afin d’avoir quelques bilans (malgré le test qui l’a détecté HPI, la psychologue m’a dit qu’il valait mieux ne pas partir sur cette base car ce sont des enfants en grande souffrance pour beaucoup quand ils grandissent, et comme il n’a pas été reconnu DYS par les tests donc nous sommes restés sur le fait qu’il a des diffcultés dans la vitesse de l’écriture mais c’est tout car c’est bien écrit et lisible).
    Sauf qu’on m’a expliqué que mon garçon a une mémoire en branche qui fait que son attention est très vite détournée ou qu’il pense à autres choses et je le vois bien lors des devoirs qui peuvent prendre le double ou le triple du temps prévu!!! (son prof de math qui me dit qu’il “juge” que si les autres sont capables de faire 10 exos en 30min, le mien devrait faire les 10 en 40min sauf qu’il en a fait que 3 mais la difficulté réside dans le fait qu’il faut démontrer comment arrivé au résultat et ça il a dû mal car c’est long et pour lui il y a que le résultat qui compte!lol)
    A l’école, il essai tant bien que mal à faire comme il peut car il n’a jamais réussi à se faire une place ou des amis et il est d’une très grande sensibilité mais aussi un caractère très difficile qui fait qu’il voit que tout est injuste envers lui et il accuse souvent sa soeur d’être “en trop”.
    Malgré la mise en place d’un ordinateur qu’on a acheté nous même et grâce à l’aide d’une ergothérapeute du CMPEA il a pu l’intégrer à l’école et un tiers temps supplémentaire à ses évaluations, cela ne le suffit pas car il lui est difficile de retranscrire ses connaissances avec des phrases toutes faites, il est plus à l’aise à l’oral même s’il n’arrive pas à mettre de l’ordre lui même dans ce qu’il sait mais il faut plutôt lui poser des questions bien précises.
    Vous imaginez bien qu’à la maison je dois lui faire apprendre en posant plusieurs fois des questions différentes afin qu’il puisse bien intégrer les notions essentielles.
    Je suis un peu longue mais ça vous montre à quel point je suis perdue et je veux que vous compreniez mes difficultés et si quelqu’un peut m’aider pour me dire quoi faire, je vous en remercie d’avance.
    Comment va t’il pouvoir continuer à suivre le rythme scolaire qui demande de plus en plus à organiser ses idées, à les restituer sous forme de commentaire ou rédaction, chose qu’il n’est pas du tout capable??? Pourquoi il n’y a pas de professeurs spécialisés des enfants HPI qui leur font passer des évaluations bien spécifiques soit à l’oral, soit en QCM etc… car le plus important à l’école c’est quand même de comprendre ce qu’on apprend et de pouvoir un jour l’utiliser si besoin.

    • Pokemon a répondu il y a 12 mois

      On peut faire un copier coller avec mon fils. Pour lui le PAP a cessé d’être suffisant en classe de 1ere. Et une direction de Lycée hermétique au profil HPI.
      Il redouble cette année et a semble t il une équipe pédagogique avec laquelle il se sent bien.
      Il suit des séances de sophrologie et d’hypnose qui lui font du bien et les résultats sont à la hausse ainsi que son moral 😀

    • kanou a répondu il y a 12 mois

      Bonjour, moi aussi je me retrouve dans votre histoire mon fils a tout juste 12 ans déclaré HPI l’année dernière et en attente des tests DYS (en novembre) car ces résultats laissent présager une possible “Dys”. Nous attendons beaucoup de ces tests car votre histoire est la nôtre. Là où ses camarades mettent 1h pour faire leur devoirs il lui faudra 4 à 5 heures, parfois plus : c’est un travail colossal. Il a du mal à écrire ses cours et pourtant s’il prend le temps, il écrit assez bien. Cette année, ses profs sont super et lui donnent des copies des cours mais les années avancent et cela risque être de plus en plus dure. Malgré cela et grâce à un énorme travail il a d’excellent résultat.Pour lui les interro sont assez simples, il réussira le plus dur et peut échouer sur des notions de base, toutes simples. Je ne vous parle pas du français où les dictées, les rédactions sont une épreuve pour lui !
      La seule différence dans nos histoires respectives serait que mon fils est extrêmement sociable avec les enfants et les adultes mais pour le reste nous vivons la même situation éprouvante pour laquelle nous essayons de trouver des solutions au quotidien pour avancer ! Je ne comprends pas pourquoi aujourd’hui des méthodes simples ne sont pas mises en place pour les aider… pour nous aider !