Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

  • Illustration du profil de sam01

    sam01 a adressé une note au groupe Logo du groupe Rhône-Alpes Enfants PrécocesRhône-Alpes Enfants Précoces il y a 2 semaines et 6 jours

    Bonjour, je me pose de nombreuses questions sur l’orientation en fin d’année de mon fils de 7 ans, actuellement scolarisé en cp, HP qui a du mal à adopter un comportement adapté en classe. Du coup, j’aimerais joindre le référent EIP de l’Académie de Lyon, mais je ne parviens pas à trouver ses coordonnées sur le net. Quelqu’un parmi vous les connaitrait-il ? Merci d’avance à ceux qui pourront m’aider.
    Bonne soirée !

    • Bonjour Sam01,

      J’ai trouvé avec peine ce lien :
      https://www2.ac-lyon.fr/services/rhone/ash/IMG/pdf/coordonnees_ersh_2017_2018_2.pdf
      Il concerne tous les élèves à besoins éducatifs particuliers.
      J’espère que vous trouverez la bonne personne.

      • Bonsoir Françoise, merci d’avoir pris le temps de chercher puis de me répondre. J’avais aussi mis la main sur ce document, et j’ai finalement appris aujourd’hui que le référent EIP de l’académie venait de partir et que le nouveau n’était pas encore désigné…Très ennuyeux en cette période. je vais devoir me débrouiller seule.

        • bonjour Sam,

          Le psy qui a fait les tests ou encore la psychologue scolaire sont aussi à même de vousfaire une recommandation valable pour l’école. Les enseignants ne comprennent pas toujours l’impact que peut avoir l’ennui sur le comportement (perturbateur ou rêveur au contraire) chez un enfant surdoué, et tentent d’agir sur les conséquences au lieu d’agir sur les causes. Pour votre fils, cela vaudrait le coup de tenter dès à présent de le mettre dans la classe supérieure, afin de constater un décalage à la fois dans le comportement (un enfant qui se sent pris en considération s’apaise aussi) et sur les acquis.

          • Bonjour Françoise,
            Mon souci concernait justement l’avis de la psychologue scolaire, qui parlait de ne pas se soucier l’an prochain de l’acquisition de connaissances scolaires (  » il n’apprendra rien, on le sait ») pour se consacrer aux compétences d’élève ( bien se tenir, terminer un travail, soigner l’écriture, écrire plus vite…), ce qui ne me paraissait pas acceptable. J’ai déjà accepté ces arguments-là à deux reprises, et cela n’a eu aucun effet, au contraire. Donc là, je veux tenter autre chose. Heureusement, à force de dialogue avec l’équipe enseignante ( qui ne s’opposait pas au saut de classe) un passage en CE2 est proposé. Ouf! Espérons maintenant que l’an prochain tout se passe bien et que je n’ai pas fait d’erreur en insistant…