• Illustration du profil de Olivier

    Le 4 février dernier, l’émission Ensemble c’est mieux sur France 3 Paris Ile-de-France accueillait Jeanne Siaud-Facchin pour aborder le sujet des enfants précoces. Vous pouvez maintenant voir ou revoir cette ém […]

    • Bonjour Fabienne,

      Il est vrai que parfois la limite est floue. Le psy a peut être cerné autre chose et sans doute serait il bien de lui faire passer un test de qi, vous en a t-il parlé ?
      Je ne suis pas compétente en matière de Tsa, par contre nous avons relayé ici un article qui pourrait vous aider à lever vos doutes :

      Autisme et haut potentiel, quel lien ?


      afin de trouver la meilleure prise en charge pour lui et surtout qu’elle ne soit pas erronée suite à un « diagnostic » établi trop vite.

    • Bonjour,

      Je me permets un petit message car j’ai l’impression de me battre contre des moulins à vent.

      J’ai un petit garçon de 5 ans.
      Depuis qu’il est tout petit, les gens me disent qu’ils est précoce, ça va des simples passant à ma famille en passant par des médecins, les puéricultrices de crèche, l’assistante maternelle etc

      Effectivement, maintenant, car à l’époque on trouvait ça exagéré, notre fils évolue plus vite et a un vrai décalage avec les enfants de son âge.

      Il a su dire maman a 3 mois, papa à 6 mois et n’a cessé de progresser niveau langage, par exemple a 18 mois il parlait comme un enfant de 5 ans. Je ne vais pas tout détaillé mais je vous donne une petite idée.

      Lorsqu’il est entré à l’école, les problèmes on commencé. La maîtresse trouvait notre fils très anxieux, ces jeux tournaient toujours autour de catastrophes naturelles (éruptions volcaniques, tremblement de terre, tsunami, tornades etc), elle nous a donc conseillé de voir la psychologue scolaire. Tout le long de l’année la maîtresse fera de gros efforts pour que mon loulou se sente bien et proposerz un double niveau pour l’année suivante.

      Celle ci nous a dit que notre fils n’avait aucun »problème », qu’il a de grandes capacités mais qu’il doit arrêter de jouer avec les grands (école de petit village où les maternelles et primaires sont réunis) pour jouer avec les enfants de son âge. Elle nous a dit qu’une séance au CMPE avec une psychologue pour mettre en évidence autres choses ou bien confirmé que tout est ok.

      On a pris rendez-vous au CMPE, une infirmière nous a reçu (entretien pour nous diriger vers les bons professionnel si besoin), au bout de 15 min elle a stoppé la conversation et nous a demandé si notre fils était testé, on était étonné de cette question car on a pas compris tout de suite de quoi elle nous parlait.

      En fin d’entretien, elle nous a dit qu’elle suspectait une précocité, qu’elle allait donc nous diriger vers un psychologue qui pourra nous en dire plus.

      Nous avons, quelques mois plus tard, rencontrer la psychologue, qui nous a dit que ce qu’elle observait (3h d’entretien) confirmait l’idée qu’elle avait commencé à se faire en lisant le dossier : notre fils a beaucoup de caractéristiques de précocité.

      Elle nous explique le fonctionnement de certains enfants précoces, et met en corrélation la précocité et certains problème que nous rencontrons avec notre fils. Elle nous propose de lui faire passer un test de « QI », et de mettre en place notamment un suivi avec un éducateur spécialisé.

      L’année scolaire se poursuit avec un enfant, turbulent, Insolent, provocateur, qui n’a de cesse de bouger mais qui est un véritable moteur pour la classe (d’après la maîtresse) même si il est vue par moment comme un extraterrestre de par son vocabulaire.

      Nous cherchons une psychologue pour passer ce fameux test, elle nous sera recommandé par la pharmacienne (qui a elle même un petit zèbre et qui nous disait depuis plusieurs années de faire tester notre loulou).

      Un premier rendez vous est calé pour voir si le contact se fait bien entre la psychologue et notre loulou pour que le test de déroule dans les meilleurs conditions.

      A la fin du rendez vous, elle nous dit que le test ne sera qu’une formalité a condition que notre loulou accepte de jouer le jeu (j’ai compris plus tard pourquoi cette phrase).

      La semaine suivante, la première séance de test (KABC) commence, mon loulou n’est pas décidé, il lui fait savoir en lui disant par exemple que l’image avec un cochon représente un chien.
      Elle met donc fin à la séance jugeant que ça ne sert à rien.

      Nous prenons soin d’expliquer a quoi correspond le test a notre loulou, ce que nous n’avions pas fait pour ne pas l’influencer ou lui mettre la pression.

      Les deux autres séances se passe bien. Au grand étonnement de la psychologue, le QI de mon fils est de 123, mais pour elle il était trop immature pour passer le test, elle noté un décalage entre son âge émotionnel et ses capacités.
      Elle nous a conseillé de lui refaire passer un test à son entrée au cp soit deux ans plus tard car pour elle il est précoce.

      Elle met en évidence une très grande logique, une mémoire impressionnante, un niveau de vocabulaire et de maîtrise de la langue très supérieure à la moyenne, également de grandes faciliter en mathématiques (nous avons découvert qu’il savait faire des additions et soustraction à 4 ans), parallèlement elle a repéré un soucis sur certains exercices qui serait neurologique (n’arrive pas au test du tangram ou au fenêtre magique)

      Depuis ce test le comportement de la maîtresse (la même que l’année d’avant) a changé.

      Notre loulou nous dit depuis deux ans qu’il s’ennuie, mais la maîtresse nous répond que c’est impossible car il est toujours occupé, elle ne comprends pas qu’être occupé physiquement n’empêche pas de s’ennuyer.

      Tout comme pour elle, un enfant précoce doit tout savoir, hors mon fils n’est pas très bon en graphisme donc en gros la psychologue raconte n’importe quoi.

      Bref mon fils est tellement mal, que depuis quelques temps il refait dans son pantalon à l’école.

      On a peur qu’en insistant auprès de la maîtresse elle le prenne en grippe.

      Avec mon mari nous nous sommes même demandé si l’année prochaine il ne serait pas mieux de lui faire sauter la grande section pour aller directement en cp s’il a de nouveau cette maîtresse.

    • Bonjour,

      J’ai un petit garçon de 5 ans qui a passé un test KABC en septembre à la demande du CMPE, plusieurs professionnels (médecin, puéricultrices de crèche, assistante maternelle, psychologue etc) suspectaient mon fils d’être « surdoué » depuis tout petit.

      Mon fils à su dire maman à 3 mois, papa à 6 et parlait comme un enfant de 5 ans à 18 mois. Je ne vais pas décrire tous ici mais plusieurs choses ont fait tiqué plusieurs personnes.

      En entrant à l’école les problèmes ont commencé, il est devenu turbulent, Insolent, provocateur, ne maîtrisent pas ses émotions etc ça fait deux ans qu’il nous qu’il s’ennuie, on constate un véritable décalage. La maîtresse a fait de gros efforts la première année et a même demande qu’il soit mis en double niveau pour l’année suivante.

      Nous lui avons donc fait passer ce fameux test, la psychologue après un premier entretien avec notre loulou pour le mettre en confiance nous a dit que le test serait qu’une formalité au vue de sa première observation.

      Mon fils n’a pas voulu passer les tests la première journée, la psychologue a mis fin à la séance très rapidement voyant qu’il ne voulait pas (dire qu’un cochon est un chien par exemple). Nous lui avons donc bien expliquer l’enjeu du test et les deux autres séances ce sont bien passées.

      Il s’avère qu’il a donc 123 de Si, la psychologue m’a dit qu’il n’était pas assez mature pour passer le test et qu’il faudra lui refaire faire en cp pour avoir un véritable résultat.

      Le problème est que la maîtresse (la même que l’année précédente)) a changé de comportement avec mon loulou après avoir eu les résultats, mon fils est tellement mal qu’il s’est remis a faire dans sa culotte à l’école et lorsqu’on dit a la maîtresse qu’il s’ennuie elle réagit mal.

      Elle nous dit que c’est impossible, qu’il est toujours occupé, qu’il a des difficulté en graphisme (le test a montré un problème a ce niveau là, c’est écrit noir sur blanc mais elle n’en tiens pas compte) , etc pour elle un enfant précoce doit tout réussir ce qui n’est pas le cas de mon fils, elle ne comprends pas qu’on peut être occupé physiquement mais s’ennuyer tout de même.

      On ne sait plus quoi faire pour aider notre loulou, la maîtresse se braque et on a de plus en plus peur qu’elle le prenne en grippe.

  • Illustration du profil de Olivier

    Ce dimanche, l’émission 7 à 8 life sur TF1 nous proposait de suivre un reportage tourné au sein de l’école Georges Gusdorf à Paris, qui accueille des enfants précoces au primaire, collège et lycée depuis une diz […]

  • Illustration du profil de Olivier

    Je vois que le groupe s’étoffe peu à peu. Bienvenue aux nouveaux participants. Nous allons continuer à communiquer sur cet événement à travers le groupe et la lettre d’information d’EPI pour rameuter un peu plus de monde.

    Pour ce qui est de la date, nous proposons le week-end des 22 et 23 juin, le dimanche 23 de préférence. Cela n’a pas été fac…En afficher davantage

  • Illustration du profil de Olivier

    Je vois que le groupe s’étoffe peu à peu. Bienvenue aux nouveaux participants. Il nous reste encore un peu de temps pour faire mieux et nous allons continuer à communiquer sur cet événement à travers le groupe et la lettre d’information d’EPI pour rameuter un peu plus de monde.

    Pour ce qui est de la date, nous proposons le week-end des 27 et 28…En afficher davantage

  • Illustration du profil de Olivier

    Je vois que le groupe commence à s’étoffer. Nous allons continuer à communiquer sur cet événement à travers le groupe et la lettre d’information du site. Il reste encore un peu de temps devant nous pour fixer le programme et le lieu de rencontre. Pour ce qui est de la date, nous proposons le week-end des 18 et 19 mai, le dimanche 19 de préfé…En afficher davantage

  • Illustration du profil de Olivier

    Visiblement, cette proposition de rencontre intéresse moins de monde que celles prévues à Paris, Nantes et Lyon. Il reste cependant encore un peu de temps pour rassembler d’autres personnes intéressées et fixer un programme. Nous allons effectuer des relances régulières dans le groupe et via la lettre d’information du site.

    Voici en tout cas la…En afficher davantage

  • Illustration du profil de Olivier

    La pédagogie, adaptée et différenciée, est l’un des éléments clés du bon développement de l’enfant précoce. Nous vous invitons à découvrir les résultats d’un sondage réalisé par Claire Nunn, enseignante e […]

    • Bonjour,

      Comment avez-vous fait pour faire tester vos enfants, trouver un spécialiste avec un tarif raisonnable ?
      Je pense qu’il va falloir que je franchisse ce cap pour savoir vers où aller avec mes deux garçons de 4 et 6 ans.

      Je vous remercie pour votre aide.

    • Contente de lire que certains prennent à coeur le bien être des enfants précoces, dans ma réalité ce n’est pas le cas. Mon fils de 8 ans a été diagnostiqué précoce l’année dernière et son institutrice qui le suit depuis deux ans est sourde à toute proposition. Mon garçon ne la supporte plus et lorsque nous essayons de discuter du problème nous sommes face à un mur, l’institutrice a 27 élèves et donc elle ne peut pas faire de différence. Je comprends que les gros effectifs sont problématiques mais rien n’est accepté et surtout pas le saut de classe. J’exagère on nous a conseillé d’aller l’inscrire ailleurs dans une école spécialisée située à 50 km de notre domicile.

      • Bonjour Ilona,

        Avez-vous contacté le référent eip de votre académie ? Il pourra vous aider à mettre en oeuvre les adaptations nécessaires à votre enfant.

        • Bonsoir Françoise,
          Oui je suis en contact avec la référente de notre académie, elle a pris contact avec l’enseignante de mon fils et cette dernière a refusé toute aide puisqu’elle sait gérer les enfants précoces. J’ai lancé un grand bombre de bouteilles à la mer qui n’ont donné que peu de résultats.

          • Bonjour Ilona,

            Effectivement vous semblez vous trouver face à un mur.
            Je pense qu’il faut repartir sur la base du bilan : que vous a t-on conseillé , le saut de classe a t-il été évoqué, conseillé ? Refusé par l’enseignante pour motif ?

            • Bonjour Françoise,
              La psychologue ainsi que la pédiatre de mon fils nous ont conseillé le saut de classe, la directrice ainsi que l’enseignante nous l’ont refusé pour motif qu’il n’est pas assez mature.
              Notre EIP a tenté une intervention refusée par l’institutrice. La seule chose positive mon garçon a créé un lien de confiance avec la psychologue du bilan et il la voit une fois par mois. Pour le reste, il se plaint de nouveaux de maux de ventre avant de partir à l’école.
              La raison : il est installé seul à une table au fond de la classe, et la table est tellement petite qu’il ne peut pas mettre ses jambes sous le casier!
              Je pense que son institutrice l’a dans « le nez » et qu’elle n’est guère « compréhensive » à son égard. Un petit exemple pour la route qui date d’hier, une élève a été félicitée hier car son travail était sans faute, en récupérant sa copie mon fils s’aperçoit qu’il a aussi réalisé un travail sans faute, il le fait remarquer à sa maîtresse qui lui demande de se taire….
              Pour faire de l’esprit, je dirais que c’est un mur dont rêveraient certains outre atlantique!

              • Bonjour Ilona,

                C’est situation n’est pas bien gérable pour votre fils. La maturité est un faux problème, celui du serpent qui se mord la queue, car ans la plupart des cas ces enfants ont besoin d’avancer pour ne pas sombrer et pas l’inverse.
                Les préconisations du psychologue et du pédiatre sont opposables à l’enseignante et « en principe » elle est tenue de respecter les textes en matière de précocité :
                http://www.education.gouv.fr/cid28645/la-scolarisation-des-eleves-intellectuellement-precoces.html
                Vous avez la possibilité de faire une demande officielle de saut de classe auprès du conseil des maîtres, afin d’officialiser les choses. Le souci est que vous risquez de mettre encore plus à mal la relation avec l’équipe enseignante, et ce n’est pas forcément le mieux pour votre enfant. Cela passe toujours mieux par la discussion autour d’une table, n’est il pas possible de provoquer une réunion entre vous, l’équipe enseignante, le psy qui suit votre fils et le référent eip ? Un coup de téléphone du psychologue à l’enseignant aussi pourrait aider à faire comprendre la problématique, et aussi contacter le psy scolaire pour constater que votre fils a besoin de plus et se sent mal dans sa classe.
                Sinon envisager de changer d’école ? Je vous suggère de vous renseigner sur votre groupe régional sur les possibilités de scolarisation proches de chez vous : https://www.enfantsprecoces.info/groupes/ et aussi ici : https://www.enfantsprecoces.info/ecoles/
                Je vous renvoie aussi vers ce sujet qui évoque les mêmes soucis et les solutions trouvées : https://www.enfantsprecoces.info/groupes/lenfant-discret/activity/

    • Bonjour
      Mon fils de 12 ans a malheureusement fait les frais de ce genre d attitude; aujourd’hui, au collège, ça devient très compliqué.
      Que faire lorsque le référent EIP ne prend même pas la peine de répondre?
      D’ou ma venue récente sur le forum et je constate déjà que nous ne sommes pas les seuls en souffrance!… et je n en suis qu au début de mes lectures….

    • Cher(e) anonyme,

      Dans ce cas précis pourquoi refuser le saut de classe, ça fait un élève en moins à s’occuper et donc plus de temps pour ceux qui en ont besoin.

    • Bonjour,

      Ma fille est en CP. Aucun test n’a été passé mais l’évidence est là. Elle sait lire depuis la moyenne section et bien d’autres signes de précocité sont présents, notamment son hypersensibilité exacerbée. J’ai la chance que sa maîtresse ait repéré la précocité de ma fille. Cette maîtresse est aussi la directrice de l’école. Elle envisage un saut de classe progressif l’année prochaine, si ma fille le souhaite. C’est-à-dire qu’elle ferait 3 mois de CE1 et irait directement en CE2. L’enseignante l’envisage moins cette année car il ne s’agit pas d’une classe à double niveau et qu’elle craint que ma fille soit perturbée par les rituels de classe qui sont différents et le fait qu’elle ne connaisse ni les camarades ni la maîtresse pourrait être déstabilisant. Nous avons rencontré la maîtresse avec ma fille. Hélas, Maëlle n’a pas sorti un mot de sa bouche (elle est extrêmement réservée en dehors du cercle familial). La maîtresse lui propose maintenant d’autres exercices (et pourtant ils sont 27 dans leur classe de CP!) car elle a pu constater que ma fille est très autonome et qu’elle comprend ce qui est demandé. Elle lui propose de lire des romans et de lui faire faire des exercices de compréhension de texte pendant que les autres enfants apprennent à lire.
      Bref… tout cela pour dire qu’en effet, les enseignants sont les piliers dans l’épanouissement scolaire de nos enfants.

      Pensez-vous qu’il faudrait que ma fille passe des tests pour émettre un diagnostique?

      • Bonjour Fleur,

        Oui, je pense qu’à un moment, (pas forcément tout de suite si votre fille est très réservée, elle va encore grandir dans les prochains temps) mais disons dans les 2 ans à venir, il serait bénéfique de le savoir pour connaître l’intensité du décalage que peut vivre votre fille et les besoins qui y sont liés. Pour l’instant elle a l’air bien prise en charge et comprise, bravo à cette maîtresse.

  • Illustration du profil de Olivier

    Journaliste indépendante et surdouée elle-même, Daisy Lorenzi vient de publier Singuliers &.ordinaires : parcours d’adultes à haut potentiel intellectuel, un recueil de témoignages autour des indi […]

  • Illustration du profil de Olivier

    Le burn-out parental, principalement maternel mais pas seulement, a fait récemment l’objet d’une émission intéressante sur Europe 1 que je vous invite à écouter ci-dessous.

    Nous relayons ici le témo […]

    • L’hypersensibilite des enfants précoces est difficile à gérer…mais si en plus la maman est elle-même HP avec sa propre hypersensibilité ingérable ?! Je nous sens parfois pris mes enfants et moi dans un cercle vicieux dont je n’ai pas encore trouvé la sortie…

      • Je reconnais notre famille dans votre description : papa et maman HP et 4 enfants HP… Chacun hypersensible à sa façon…
        Nous cherchons nous aussi la sortie…
        Le quotidien nous rattrape parfois (souvent) avant que nous nous en rendions compte !!!

    • Ynes a répondu il y a 1 mois

      Moi aussi je rejoinds et me retrouve totalement dans le commentaire de MADmams,je vis actuellement une période de burn out et étant moi mm HP et hypersensible je n’arrive plus à gérer … la précocité de ma plus grande m’en rajoute une bonne couche et m’a mise à terre … je tente de trouver la sortie et le moyen de recharger mes batteries comme je peux mais je n’y arrive pas …

    • Je me retrouve aussi en tant qu’hypersensible moi-même. Ca fait 18 mois pour ma part, que j’apprends à gérer la mienne, histoire de faire stop à l’effet boule de neige. J’ai encore plein de choses à mettre place, en outre encore des temps de pause à revoir et surtout des moments où je déverse mes émotions car j’ai tendance à trop les cloisonner (un grand tord car du coup c’est ça qui entraine une crise). Mais ici, je trouve qu’on évolue car par exemple, je me fais via un organisateur des objectifs à la semaine : je dilue les obligations du quotidien, soit je tente de me mettre moins une montagne de tâches dans la semaine et je m’ajoute des moments détentes : coloriage, lecture.
      Je lis aussi des bouquins d’Elaine Aaron sur l’hypersensibilité qui ont des exercices qui peu à peu m’aide à voir les choses plus positivement.
      Mon gros problème pour moi reste l’extérieur qui m’épuise bcp (l’école en particulier), ça donne une dose de stresse : stresse par l’idée de ce que je risque de recevoir (tout un art l’anticipation chez nous les hypersensibles, on panique avant que les choses arrivent) et stresse supplémentaire quand j’ai un mot, une demande de rdv etc… qui me fait partir dans les aigues, qui me fait trembler, etc… Mais de même, j’apprends peu à peu à relativiser mais si c’est encore loin de me satisfaire. ^^
      Bon courage à tous et surtout n’oubliez pas de voir le côté positif de vos enfants. 😉

    • Cet article me ramène à l’année écoulée. Pour inf, nous sommes une famille de 4 diagnostiquée HP il y a 2 ans.
      Ma fille de 7 est hypersensible et fait de nombreuses crises pour évacuer son stress surtout en lien avec l’école et les relations entre enfants. J’ai compris que je l’étais également Et cet état de fait m’a déjà bcp aidée mais seul le fait de voir un psychiatre pdt 6 mois m’a permis d’accepter de mettre des barrières face à l’afflux continu des émotions autant des miennes que de toutes les personnes qui m’entourent et de mieux accueillir celles démesurées de ma fille qui depuis se sont espacées. Je n’avais pas de filtres, encore dans l’idée d’aider tout le monde, et maintenant j’arrive à me concentrer sur moi et mes enfants en leur montrant comment filtrer toutes ces stimulations. Le chemin a été dur mais le soulagement est grand. Courage à tous ceux qui vont entamer leur réflexion.

    • burn out parental!! ça fait tellement du bien de lire tout ça. un papa HP, une ado HP et une « petite » (4 ans) HP….et moi la maman, je ne sais pas! mais je sais que le papa et la maman, on est en plein burn out. epuisement psychologique, la peur au ventre en récupérant la petite à l’école, en la mettant au lit, la nuit, le réveil….tout est sur le fil est permanence. les rares moments de répit sont ternis par l’angoisse des retrouvailles qui seront synonymes de décharges émotionnelles que nous n’arrivons plus ni l’un ni l’autre à gérer… L’ado prend sur elle en permanence et se transforme en bombe à retardement.
      Nous allons nous rapprocher d’assos pour pouvoir échanger et trouver des outils pour nous aider car la famille souffre toute entière.
      Merci pour cette émission et ces témoignages

    • Bonjour,
      Je me reconnais dans cet article. Ma fille de 7 ans est HP et avec l’école c’est le parcours du combattant. Les 3 ans en maternelle ont été catastrophiques jusqu’à ce que je l’emmène chez un psy pour réaliser les tests.
      J’ai soufflé durant l’année de CP, car ma fille avait une institutrice très compréhensive et qui tenait compte de sa précocité.
      Actuellement, elle est en CE1 et les problèmes recommencent… Je suis vraiment à bout, et comme il a été si bien décrit dans l’article, j’appréhende de la récupérer le soir et de trouver un énième mot dans son carnet de liaison. Elle est suivie par un psy pour une thérapie comportementale (cela a été préconisé par l’équipe éducative) mais je ne vois pas d’amélioration.

      La société me donne le sentiment d’être une mauvaise mère et de tout faire de travers… Je suis fatiguée de tout ça j’ai souvent envie de tout abandonner… Sans compter le regard de certains des autres parents ou personnels de l’école…

  • Illustration du profil de Olivier

    Le 13 janvier a eu lieu en France la 1ère édition de la journée de l’hypersensibilité. A cette occasion, le site Aleteia.org est revenu sur ce phénomène qui touche de nombreux enfants précoces, en s’appuya […]

    • Un article bien intéressant et deculpabilisant face à cette caractéristique des HP mettant en difficulté nombre de parents.
      D’autant que cette hypersensibilité est bien souvent mal perçu par l’entourage qui renvoit les parents à une incapacité.
      La réponse en terme de cadre limitant et contenant est utile.
      Article à diffuser largement car cela rappelle des bases de manière très claire.
      Merci

    • Brioso a répondu il y a 1 mois

      Comment faire quand l’enfant ne parle pas encore (14 mois) ….Tous les articles sur les enfants HP parlent d’enfants déjà grands à mon sens , le tout petit à lui aussi beaucoup d’émotion et de situation de potentiel questionnement et donc de crise…. aucune littérature sur le sujet !

    • Sans doute car aucune recherche scientifique ou test psychometrique ne permet d’attester d’un fonctionnement eip. Avant un certain âge (2 ans et demi pour wppsi)
      Avant les échelles de développement (exemple brunet lézine) permettent de mettre en evidence des compétences en avance mais pas à proprement parler une pecocite.
      Je pense qu’un mimimum d’âge est requis car sinon cela serait une course sans fin. A quand le bébé de 2 semaines eip car il sourit.
      Même si c’est frustrant quand des petites choses nous poussent à confirmer notre intuition… il faut attendre un peu pour vraiment parler d’enfant à haut potentiel.
      Ce qui n’empêche pas des signaux avant coureurs et une grande sensibilité chez ces nourrissons.

  • Illustration du profil de Olivier

    Merci pour le signalement. L’adresse a changé sur le site du HuffingtonPost. J’ai effectué la modification et le lien fonctionne à nouveau.

  • Illustration du profil de Olivier

    Bonjour @tatoum. Il n’y a pas de programme type prévu mais le but est avant tout de passer un bon moment et de faire passer un bon moment aux enfants qui participeront. Nous avons encore un peu de temps avant de définir comment se déroulera cette rencontre. En attendant, je propose de continuer à accueillir des participants à cette discussion et é…En afficher davantage

  • Illustration du profil de Olivier

    Bienvenue à toutes et à tous. Le groupe se renforce. Je note une prédominance des départements 78 et 91. La région est grande et il nous faudra faire un choix prochainement. Nous allons laisser passer la fin du mois de janvier et faire le point avec les nouveaux participants début février. D’ici là, n’hésitez pas à publier vos idées et suggestion…En afficher davantage

  • Illustration du profil de Olivier

    Olivier a commenté une activité il y a 1 mois et 1 semaine

    Bonjour. Oui, vous pouvez publier cet événement ici : https://www.enfantsprecoces.info/proposez-un-evenement/?action=edit . Il sera affiché sur le calendrier après validation par nos soins.

  • Illustration du profil de Olivier

    Nathalie Gibert et Patrick Dumay sont les auteurs de l’ouvrage Ados et étudiants surdoués – Trouver sa voie et s’épanouir. Récemment, France 3 Aquitaine a consacré un reportage au Centre Ressource pour la Préc […]

  • Illustration du profil de Olivier

    Olivier a commenté une activité il y a 1 mois et 1 semaine

    Bonjour Anne. Merci pour votre message et vos vœux. Bonne année à vous et à votre famille également.

    Si vous le souhaitez, je vous invite à poster une réponse dans le sujet de forum dédié à cet événement pour que nous puissions centraliser les participants, rassembler les idées et archiver les contributions : https://www.…En afficher davantage

  • Illustration du profil de Olivier

    Bonjour et merci pour vos réponses.

    Ce fil va rester ouvert jusqu’à la tenue de l’événement en question qui ne devrait pas se dérouler avant les mois de mai ou de juin (a priori plutôt ce dernier d’ailleurs). Cela laisse un peu de temps pour voir venir et définir les contours de la rencontre : lieu, date, programme et déroulement de la journée……En afficher davantage

  • Illustration du profil de Olivier

    Olivier a commenté une activité il y a 1 mois et 1 semaine

    Bonjour Carusette. Si vous le souhaitez, je vous invite à poster une réponse dans le sujet de forum dédié à cet événement pour que nous puissions centraliser les participants, rassembler les idées et archiver les contributions : https:/…En afficher davantage

  • Illustration du profil de Olivier

    Olivier a commenté une activité il y a 1 mois et 1 semaine

    Bonjour MamanLoup. Merci pour votre message et vos vœux. Bonne année à vous et à votre famille également.

    Si vous le souhaitez, je vous invite à poster une réponse dans le sujet de forum dédié à cet événement pour que nous puissions centraliser les participants, rassembler les idées et archiver les contributions : https://www.…En afficher davantage

  • Illustration du profil de Olivier

    Olivier a commenté une activité il y a 1 mois et 1 semaine

    Bonjour lolanohe. Si vous le souhaitez, je vous invite à poster une réponse dans le sujet de forum dédié à cet événement pour que nous puissions centraliser les participants, rassembler les idées et archiver les contributions : https:/…En afficher davantage

  • En afficher davantage