Skip to content
  • Une émission récente de Radio Notre Dame était consacrée aux enfants à haut potentiel, en compagnie du Dr Gabriel Wahl, psychiatre de l’enfant et de l’adolescent, auteur de « Les enfants intellectuellement préc […]

  • Si tous les enfants surdoués ne sont pas hypersensibles, cette particularité est très souvent mise en avant par les parents qui ne savent pas toujours comment réagir face aux débordements émotionnels de leurs […]

  • Sur les bords du Saint-Laurent, cette initiative encourageante a été prise par deux enseignants, Karine Couture et Mélanie Chénard, désireuses de procurer des sources de motivation et d’épanouissement suppl […]

  • Le résultat ne s’est pas fait attendre. Les parents de la petite Alice sont surdoués tous les deux, comme leur petite fille. C’est une chose courante, l’héritabilité du QI étant très forte, plus que celle de la […]

  • Peut-être avez-vous déjà eu la curiosité de connaître votre QI (quotient intellectuel). En répondant à des tests sur Internet, ou en voyant un psychologue homologué. Des méthodes aussi prisées par les parents q […]

    • Merci pour cette retranscription !

    • Merci pour cette retranscription.
      Je dois bien avouer que j’ai également été agacée par les propos tenus par le « spécialiste »… nier les difficultés que rencontrent une grande partie des HP dans notre société actuelle est un comble pour qui il est impossible d’ignorer qu’un haut potentiel implique un ressenti exacerbé des émotions, une logique ou manière de penser différente de la « norme ».

  • Vous êtes nombreux à souhaiter que les associations organisent des conférences près de chez vous. Nous annonçons toutes celles qui sont portées à notre connaissance sur le calendrier d’Enfants Précoces Info ma […]

  • Bonjour Leya38,

    Je pense qu’il faut aborder le sujet avec les raisons qui vont ont amenée à lui faire passer les tests, par exemple : « nous voulions comprendre pourquoi ceci et cela. Et sinon lui parler de sa différence quand l’occasion se présente, en expliquant : « là tu raisonnes autrement, tu t’intéresses à ceci et cela etc… » mais en lui fa…En afficher davantage

  • La dyspraxie fait partie de la famille des troubles DYS au même titre, par exemple, que la dyslexie ou la dysorthographie. Elle peut affecter les enfant à haut potentiel comme tout autre enfant. On parle alors d […]

    • Bonjour, et la dysphasie? Je n’en ai pas trouvé lecture pourtant… détecté chez l’orthophoniste, arrêté à Garches à l’hopital Raymond Poincarré de Garches au groupe TSL, et la précocité ayant compensée. Complexité à expliquer, à comprendre et surtout à aider mon enfant.

      • Bonjour,

        En effet, je viens de lire tout un dossier à ce sujet suite à votre message, ici : https://www.dys-positif.fr/la-prise-en-charge-du-trouble-de-la-parole-au-secondaire-ulis-segpa/
        et ce trouble semble bien difficile à déceler et surtout à accompagner.
        Dans les descriptions il est bien dit qu’il s’agit d’un trouble du langage handicapant : il est important pour votre fils je pense de faire reconnaître qu’il a une réelle difficulté dont il n’est pas responsable, il ne doit pas se sentir fautif.

        Avez-vous pensé à vous tournr vers une association specifique telle que celle ci :http://dysphasie.org ?
        La question me turlupine, en particulier la possibilité que ce trouble soit réellement masqué en cas de haut voire très haut potentiel et puisse ne pas être décelé lors du passage d’un test de Qi ?

    • Bonjour mameve,
      Je suis désolée si mon message vous a troublée, je me rends compte que j’ ai été involontairement doublement maladroite :
      – j etais sur la page prise en charge du site dys, sans penser toutefois que la solution est la classe ulis ou segpa. C etait pour vous donner le lien de l ensemble du site, que vous connaissez sans doute par ailleurs.
      – ensuite je m’ interroge oui car j’ai ramené vos questions au cas de l’un des miens. Il se trouve qu il est très hp avec des similitudes comportementales depuis assez jeune aussi sur certains éléments présentés en cas de dysphasie. Nous avons aussi évoqué la possibilité d’une forme, légère, d autisme, et la psychologue nous a dit qu à ce niveau il compense énormément donc difficile à constater.
      Tout ceci pour dire, et rejoindre le commentaire précédent, que ce sont des particularités difficiles à comprendre et à accompagner car ils ne sont doublement pas dans le moule.
      Comme soutien je pense aux associations, qui auront sans doute d’autres pistes.
      Pour revenir à votre fils, s’il parvient à se former autrement et avec du matériel adapté (ordi, reportages…), il reste la solution de la scolarité à domicile, mais il faudrait réfléchir à sa faisabilité, à envisager comme un temps de pause ?
      Je pense qu’il serait bien que vous évoquiez son cas quand même au sein de son établissement, demander une équipe educative et l’intervention du référent « élève à haut potentiel » pour mettre quelque chose en place qui tienne compte des 2 aspects de sa personnalité. Il a très certainement besoin d’ être compris et encouragé avec ses difficultés et avec ses facilités.

    • merci

  • Ce besoin d’être compris est bien entendu commun à tous les enfants. Il revêt cependant une acuité toute particulière pour l’enfant précoce car celui-ci, du fait de ses spécificités et de son haut niveau d’intel […]

  • Une scolarité différente : au moment de la rentrée scolaire, le Figaro étudiant a publié un long article sur les raisons qui poussent certaines familles à choisir pour leur adolescent la solution de la scola […]

    • Bonjour Isa Lise,

      et merci pour ces précisions.
      Je suis complètement d’accord avec vous en fait, et ce que je voulais dire par rapport à la préparation aux épreuves du Cned, c’est que les cours et les devoirs sont conçus pour faire comprendre les attentes de l’En aux enfants, en conformité avec le modèle En. Cela ne veut pas dire pour autant que le modèle leur convienne et c’est pourquoi je disais que cela réussit mieux à des enfants très scolaires et autonomes. Mon dernier aussi s’y perd et nous complétons un maximum par ailleurs, mais aujourd’hui pour lui, en fonction de nos impératifs et de sa personnalité globale, je ne vois pas comment faire autrement.

  • Adam2011 et Illustration du profil de OlivierOlivier sont en contact il y a 1 mois

    • Bonjour , je vous remercie de m’avoir proposé le coup de pouce pour mon livre  »Ecole, ô mon école » ; celui-ci est un roman réaliste écrit avec beaucoup d’émotions et de souffrance; je suis en train de réaliser à quel point les enseignants sont  »informés » voire insensibles à ce problème ; je reprends mon année scolaire avec beaucoup d’…En afficher davantage

    • Bonjour, avez-vous eu le temps de lire mon message?

  • SOPHIE974 et Illustration du profil de OlivierOlivier sont en contact il y a 1 mois

  • C’est en l’occurrence le message délivré par un article paru récemment sur le site du magazine La vie qui s’appuie notamment sur le témoignage de Sandrine, maman de 3 enfants atypiques âgés de 6, 8 et 10 ans, […]

  • Il nous reste très peu d’exemplaires de la première version de la plaquette, qui a connu un franc succès. Nous allons donc procéder à l’impression de nouveaux exemplaires très rapidement mais, avant cela, nous […]

  • Bonjour. Je dirais à partir de 5 ans en compagnie d’un adulte. De toute façon, c’est un livre qui nécessite un encadrement car il sert de support à des exercices qu’il faut mettre en oeuvre si l’on veut en tirer partie au mieux.

  • Je vais répondre rapidement sur Amazon ici puisque ce sujet semble être sensible.

    Nous ne sommes pas fans d’Amazon non plus et nous aimerions sincèrement pouvoir utiliser une autre solution équivalente à tous les points de vue. Il ne me semble pas qu’elle existe. Nous comprenons aussi que certains parmi vous souhaitent privilégier d’aut…En afficher davantage

  • Comment la mauvaise compréhension du haut potentiel peut-elle mener à des décisions éducatives blessantes ? Nous reprenons ici l’expérience malheureuse de Pablo, relatée dans le Républicain Lorrain, afin qu’ell […]

    • Bonjour
      Ça fait beaucoup de bien de lire des mots qui me permette de comprendre mon fils et surtout de l’aider à réussir sa vie
      Malgré la complexité de la précocité j’apprends à chaque article qui est mon fils
      Je suis rassurée aussi de voir que son attitude et sa façon de considérer ou de compte les choses sont normales vu sa précocité

    • anae a répondu il y a 3 mois

      Bonjour,

      Il y a beaucoup d’articles concernant les enfants « perturbateurs » dont la « sur douance » est vite recherchée, il s’agit généralement de garçons. C’est déjà bien, même s’il reste à comprendre comment les aider.

      Mais, par contre, pour ce qui concernent les enfants discrets, qui ne perturbent jamais la classe, quand « sur douance » il y a, elle reste massivement ignorée. Et ceci concerne massivement les filles.

      Il y a probablement un grand nombre de petites filles « sur douée », qui se sentant « différentes », se mettent « en « retrait », apparaissant ainsi aux yeux, et des enseignants, et des parents, comme des enfants « sans problème ».
      Ces enfants, dépensent une énergie importante à ce contraindre pour s’aligner sur le comportement « normal » : « ne pas se faire remarquer ». Ce à quoi elles deviennent expertes, dans la souffrance.
      L’ennui en classe est pour elles, en plus, également au rendez-vous, mais personne ne s’en aperçoit et elles sont généralement taxées par leur enseignant de :  » élève appliquée mais devant persévérer dans ses efforts  » !

      Pourquoi ne pas inciter à faire passer à tous les enfants un test de « QI » au moins une fois dans leur scolarité ?(par exemple en CM1). Ce pourrait être fait par la psychologue scolaire.
      Cela permettrait,de plus, de constituer des bases pour des études sur cette population, aider à comprendre et pouvoir mettre en oeuvre des enseignements plus adaptés. Un plus grand nombres d’enfants pourraient probablement être ainsi détectés.
      C’était d’ailleurs il y a quelques années systématiquement fait en fin de 3ème et terminal je crois. Ces tests étaient collectifs et il n’en résultait rien pour les enfants.
      Mais même « collectif » cela aurait le mérite d’attirer l’attention, au moins, sur les cas « suspecte ».
      Une étude plus personnalisée pourrait être alors conseillée aux parents.

  • Une fois de plus, l’actualité nous donne malheureusement le triste exemple des conséquences parfois fatales du harcèlement scolaire à l’encontre des enfants, précoces ou non, qui n’entrent pas dans le moule impo […]

    • Merci pour ce bel article ! De bonnes directives !

      • Excellent article qui remet en question l’autorité à l’école et l’insuffisance du système par rapport à la résolution / élimination des conflits.

    • Bonjour, ma fille n’a jamais été confrontée au harcelé scolaire mais c’est un sujet qui me fait peur donc m’intéresse. J’ai lu les livres d’Emmanuelle Piquet et je les recommande fortement, ainsi que son site http://a180degres.com/

    • Pareil ici, notre ainée (HP) harcelée par une fille de sa classe. Elle la menaçait, lui tirait sur son manteau en arrière à l’étrangler. Elle ne nous disait trop rien à part ne plus vouloir aller à l’école (CP). C’est un garçon de sa classe qui nous a finalement mis la puce à l’oreille : un soir il m’a dit texto « Unetelle, elle a beaucoup embêté votre fille, ça l’a faite pleurer » Et là mon sang n’a fait qu’un tour ! Mon mari et moi avons chacun de notre côté discuté avec notre grande, recoupement des infos… La fille la harcèle depuis des jours (semaines ?) Elle dit à ma fille que son père va venir la défoncer si elle ne joue pas avec elle, sauf que les jeux en questions sont quasiment des tortures pour ma fille (Elle doit faire le cheval pour l’autre, et autres joyeusetés, sachant que ma fille fait une tête de moins que toute sa classe…)
      Concertation avec notre fille, nous décidons de « l’armer » en lui donnant des « flèches verbales » et en l’entrainant (vocabulaire issu d’une conférence TED X sur le harcèlement, hyper instructive à voir https://m.youtube.com/watch?feature=share&v=iMGLy-juSxw )
      Deux semaines se sont écoulées, notre fille ne semble pas en grande forme, nous décidons de prévenir la maîtresse, qui nous répond : ah, je pensais que c’était votre fille qui rejetait l’autre… Preuve que notre entrainement à se défendre avait amélioré la situation pour notre fille.
      Mais la harceleuse à change sa façon de faire et à commencé à se créer des « armées d’enfants » (les mots de ma fille), les montant contre ma fille et sa meilleure amie, toutes deux HP… Elles se sont serré les coudes et ont continué à s’opposer à cette fille.
      Rdv de fin d’année avec l’enseignante : la harceleuse voulait faire partie de leur groupe (en fait un duo qui dure depuis la petite section de maternelle, elles sont fusionnelle…) et s’y prenait maladroitement…
      Et bien moi je considère que menacer et harceler un autre enfant pour le forcer à jouer avec soi, ça n’est pas de la maladresse, c’est plutôt le reflet d’un problème. Et que l’enseignante prenne ça pour de la maladresse et bien je trouve ça inquiétant…
      Nous garderons les yeux et les oreilles bien ouverts pour les prochaines années !!
      Moi même j’ai subi du harcèlement à l’école, je n’ai repris confiance en moi qu’après avoir fait du Tae Kwon Do… Je pense y inscrire ma fille dans les années qui viennent !

    • SHAIE a répondu il y a 3 mois

      Bonjour mon fils Hp se fait harceler depuis le début d’année par un cm2 lui est en cm1. Au départ on lui disait d’aller le dire à un adulte à chaque fois mais ça continuait et les adultes lui répondaient que ce n’était pas méchant, pas grave etc… au bout d’un moment je lui ai dit « écoute il faut qu’il sache que tu n’as pas peur de lui, quoi qu’il t’en coûte collé lui un bon coup de poing dans le figure même si tu as peur même si tu as mal et même si tu te fais punir. Ce n’est pas grave e il doit savoir que tu n’as pas peur. Il a essayé de lui en coller une mais on l’en a empêché. J’ai vu le directeur et je lui ai parlé il m’a dir vous savez il n’embête pas que votre fils. Oui ok mais en attendant il l’embête quand même. Et je vous préviens si mon fils le frappe c’est moi qui l’y ai autorisé. Heureusement il part au collège on a un an pour donner plus de confiance a notre enfant pour faire face à la terrible épreuve du collège

    • dav a répondu il y a 3 mois

      Merci à vous d’exister, pour tous les enfants différents que vous croiserez cela fera une énorme différence.Parce qu’au moins une leur prouvera que cela existe .Parce que peut etre je n’ai pas remercié ou pas sufisamment les rares personnes plus intelligentes, plus consciencieuses, plus humaines ou courageuses que mon fils a croisé au sein du systeme education nationale, parce que j’ai vu que pour ces enseignants,victimes comme nous de l’omerta, cela était difficile. Merci

    • Neal a répondu il y a 3 mois

      Bonjour
      Merci pour cet article qui illustre cette situation catastrophique en France. Avec deux ans d’avance le harcèlement qu’a subit mon fils a pris toute son ampleur au collège et a poursuivi au lycée avec deux professeurs. Une tentative de suicide a 12 ans et dépressions sévère associée sans grande réaction du proviseurs du lycée impuissant quant au collège les brimades quotidiennes et les coups ont été déniés nous expliquant que nous étions dans un collège tranquille loin du tumulte des quartiers nord de Marseille. Mon fils a 18 ans aujourd’hui et est toujours profondément impacté aussi bien psychologiquement que scolairement et ce dans l’indifférence de tous …
      Parfois la colère et le déni de la situation auraient pu me pousser à porter plainte dans l’idée de faire bouger cette indifférence ….ce mépris de tous ces enfants abimes et malheureusement aussi détruits partis …

    • Khemas a répondu il y a 3 mois

      Si je rencontrais ce problème ce serait une visite « amicale » chez les parents et injonction de faire à l’institution scolaire. Sans changements rapides, action en justice au TA et au TC. Effectivement, avec un tel léviathan, il faut que ce soit rapide et brutal, ne pas les laisser mettre en place leurs process bureaucratiques.

    • Quand le harcèlement vient des professeurs des écoles ou secondaires, la complexité est tout aussi complexe. Nos deux filles ont subi du harcèlement tant d’élèves que de professeurs. Nous avons eu dans ce malheur, la chance de trouver au sein de l’inspection académique une directrice de secteur (elle même HPI) compréhensive et qui nous a aidé à trouver une école ouverte aux fonctionnement de notre dernière de 10 ans (elle aura vécu deux changement d’école, dont le dernier en avril dernier)

      • Enzo a répondu il y a 3 mois

        Comment éviter la paranoya. On a pu le dire que jecoutais trop mon fils. Oui on a confiance je pense l’un encres l’autre et je connais un peu quand même ses comportements !
        On a réussit à mettre en place grâce à Led action positive une écoute une bienveillance des temps de paroles des temps de folies pour s’exprimer physiquement et verbalement d’où la confiance réciproque. Oui ça reste un enfant mais pas de mensonges volontaires et des et malentendus d’enfants sont aussi possibles. Mais comment faire la difference et expliquer la différence entre Premices de harcèlement et disputes  » normales d’enfants ! Parfois je suis convainvu que ce ne sont pas des disputes sans inquiétudes à avoir même si mon fils par ces attitudes je compte ds peut être irritant exaspérant ou sembler être insolent. C’est un. Hp qui est suivit et qui doit apprendre à gérer sa personnalité en société. Comme les adultes qui doivent apprendre à les intégrer.

    • Bonjour,

      Ma fille de 9 ans et demi a été victime deux fois de harcèlement scolaire avec violence, dont le dernier avec un bras cassé. Le soucis est qu’elle n’osait pas nous parler lors du premier accident (décollement du cartilage de croissance) car elle se sentait menacée. La gamine en questions insulte beaucoup, est très jalouse et est passée à l’acte depuis peu. Ma fille ne voyait pas le mal arriver, cherchait à la protéger par peur mais ne pensait pas qu’elle puisse être aussi méchante. Elle est en grande souffrance morale mais un suivi avec une psychologue spécialisée dans la précocité l’aide à surmonter ses épreuves. Elle a un sentiment d’injustice car l’autre élève n’a pas été renvoyée, ce qui l’inquiète pour la suite… Elle adore pourtant l’école et travailler mais ces épisodes l’ont bouleversé…

  • Cette sélection totalement arbitraire est basée sur nos lectures et quelques recommandations de visiteurs du site. Nous vous invitons d’ailleurs à déposer vos propres suggestions de lecture à travers l’es […]

    • A lire l Assassin Royal, 5tomes, de Robin Hobb
      Une aventure haletante, un héros atypique…
      Introduction dans un univers aux reflets historiques et fantastiques.
      Le royaume des Six-Duchés plie sous le joug des Pirates rouges.
      Intrigues où règnent en maîtres le soupçon, la traîtrise et le mensonge. La cour vit ses heures les plus sombres.les premiers tomes sont passionnants.le cinquième est pour ma part un peu convenu… Mais quelle aventure!

    • S’il est permis de se faire de la pub, je vous informe que mon roman « La sténose – une intelligence, un destin », paru aux Éditions Libre Label en 2018, a obtenu le prix 2019 du roman à Nevers.
      C’est le parcours semé d’embûches d’un jeune garçon à haut potentiel jusqu’à l’âge adulte.
      En vente sur Amazon, aux Éditions Libre Label ou à faire commander par votre libraire.

  • En afficher davantage