Aller au contenu
  • lydieML a adressé une note au groupe Logo du groupe Bourgogne Enfants PrécocesBourgogne Enfants Précoces il y a 4 mois et 3 semaines

    Bonjour, Suite à un RDV avec la maitresse de ma fille de 5 ans on soupçonne qu’elle soit précoce, mais rien d’averé pour l’instant. Du coup j’ai cette information mais que dois je faire? par où dois je commencer? je suis completement perdue.
    Merci beaucoup

    • Bonjour Lydie,
      En fait, il s’agit surtout de répondre aux besoins de votre fille, à la maison comme à l’école. Si la maîtresse a vu quelque chose, elle est en mesure de la stimuler et d’évaluer en fonction de ses compétences l’intérêt d’aller pus loin avec elle.
      Comment cela se passe t-il selon vous à l’école ? Est-elle à l’aise, dans l’échange, a t-elle des amis ? Participe t-elle aux activités ? …

      • Bonjour,
        Merci pour votre réponse.
        Pour moi à l’école pour l’instant ça se passe bien, c’est une enfant solitaire mais qui a réussi a se faire quelques bonnes copines, elle dit s’ennuyer un peu mais sans pour autant être pénible en classe.
        Mais justement moi je trouve que ça se passe plutôt bien j’ai donc peur qu’en faisant ce saut de classe on crée des problème là où il y en avait pas!
        Et si nous la maintenons dans son niveau ne va t’elle pas finir par réellement s’ennuyer? la maîtresse affirme qu’elle a plus d’un an d’avance au niveau scolaire, moi je vois tout le reste en fait !
        J’ai l’impression que quelque soit la décision, ça sera un risque à prendre!

        • Vous n’êtes pas obligée de prendre une décision trop rapidement. Si la maîtresse parvient à la stimuler et que vous la sentez épanouie, il n’y a pas d’urgence. Il faut aussi veiller à la vision que peut avoir la maîtresse (enfant scolaire /enfant à haut potentiel, pas tout à fait la même chose), A la limite la maîtresse pourrait vous proposer des adaptations dans un premier temps, enrichir ses activités… sans lui changer tout son environnement.
          Lorsque le doute sera plus précis chez vous ou chez elle, vous pourrez faire procéder à un test, après ses 6 ans, pour être sure de prendre la bonne décision. Fiez vous aussi à votre fille, à ce qu’elle vit, vous raconte…si l’ennui devient pesant il faudra sans doute reconsidérer la question.