Skip to content
  • les zèbres 2Virginie a adressé une note au groupe Logo du groupe L'enfant provocateurL'enfant provocateur il y a 10 mois et 2 semaines

    Besoin d’aide,
    bonjour à tous
    Je suis une fois de plus anéantie par le comportement provocateur de mon garçon de 7 ans HP avec un tdah avec impulsivité en plus.
    Ce matin levé très tôt vers 6h, il joue dans sa chambre tranquillement mais le moindre bruit me réveille alors je me lève discrètement pour profiter d’un peu de calme avec que la maisonnée soit levée.
    Une heure et demie après il vient au salon avec son frère de 3 ans. Je regardais une émission que j’avais enregistrée en plant du linge, ils arrivent et commencent à brasser et à se chicane un peu. Je leur autorise la suite d’une animation ( péter et Elliott le dragon) qu’ils avaient commencé quelques semaines avant ( mon grand était privé d’écran depuis plusieurs semaines jusqu’à mercredi dernier.)
    Le film est mignon. Mon grand commenté sans cesse, s’inquiète de la suite, s’énerve contre veux qui veulent du mal à Elliott et le film se termine. Les enfants sont contents.
    Je lance le petit déjeuner. Mais tout d’un coup les enfants se chamaillent au sujet d’une tour du plus petit en duplo que le grand veut finir à sa place… Le petit ne se laisse plus faire mais tape ou insulte ou crie. Mon grand a du mal à ne plus être dans la réaction par rapport à lui. Du coup je suis obligée d’intervenir et là quand je lui demande de sortir de la chambre de son frère ça part en cacahuète.
    Il se moque de mon autorité, rigole quand l je le gronde, répète comme un perroquet ce que je dois. Le petit veut s’en mêler et commence à crier contre le grand. Ils s’insultent. Et là je remets tout le monde à sa place dans leur chambre et rappelé au grand qu’il est attendu chez les scouts pour une journée jeu que j’organise cette fois ci. Il continue de se moquer de moi et à gesticuler comme un singe en montrant son derrière en pyjama.
    Je suis excédée car la veille même chose alors que j’avais prévu une sortie avec lui seule qui lui tenait pourtant à coeur. Du coup s’il continue à me parler ainsi et ne se calme pas et je lui aurez qu’il n’ira pas. Il me traite comme une petite fille en affirmant sur de toute façon je ferai ce qu’il dit et qu’il ira. Dialogue de sourds…
    Je le traité pour ne pas empirer les choses. Il monte le ton en insistant sur le fait qu’il ira et que je lui obéirai.
    Son père finit par intervenir en le menaçant de la douche froide pour laquelle on n’est pas d’accord.
    Il clame qu’on lui a trop cédé et voilà les conséquence. Lui qui n’a jamais voulu rentrer en conflit avec ses enfants, qui attend au bout 10 à 20 fois avant de donner une punition, il me dit qu’on lui a trop cédé alors que seule j’ai passé mon temps à donner des limites, des règles et à tâcher de les faire appliquer, à essayer toute forme d’éducation seule alors qu’on est encore ensemble et qu’on lui a interdit tellement de choses dès que ça partait en vrille…
    A une époque il y avait plus de non dans sa vie que de oui…
    Je ne sais plus quoi faire. Je me sens sans aucune prise, sans soutien et mon garçon votre la famille entière est malheureuse.

    Du coup je dois maintenir mon interdiction d’aller au scout vu son comportement pour être crédible et en même temps je me sens mal de la priver de sortie comme la veille car ça ne change rien et qu’il doit se défouler. Mais comment, quoi faire. Il a fait des Capla une fois puni dans sa chambre. Est venu s’excuser, mais je ne parviens plus à effacer l’ardoise…

    Je suis à bout de fatigue, de nerf, d’idée, de contradictions…
    Il est suivi, moi aussi pour me soutenir. Je suis HP aussi avec tout ce que cela comporte d’hyperemotivité. Et je suis accompagné dans la vie par leur papa qui ne sait pas être dans l’empathie. Ce n’est pas une accusation, juste un fait qu’il reconnaît.

    Un peu d’aide ? D’idées ?
    J’ai posé le contexte pour savoir si dans tout ça il y a un déclic plus qu’un autre. En sachant que la bienveillance est de plus en plus difficile à appliquer. .

    • J’ai oublié d’ajouter que son insistance m’ amenée à retirer des livres qu’il aime beaucoup. On a déjà pratiqué le système de récompense qui n’a marché que quelques mois, le défouloir avec coussin dessin courir autour de la maison, papier chiffonné, câlin, discussions, écriture punition retrait isolement…. Si certains peuvent avoir un impact, il est petit et de courte durée