• JNCCMM a adressé une note au groupe Logo du groupe Orientation scolaire des enfants précocesSCOLARISATION ENFANTS PRECOCES il y a 3 ans et 6 mois

    Bonjour,

    Je suis en plein questionnement concernant l’école. Mes deux premiers enfants sont précoces, à haut potentiel ou comme vous voulez, bref, ils sont ce qui nous regroupe là. Pour mon deuxième ça ne pose pas particulièrement de problème. Il fait son petit bonhomme de chemin sans trop ce préoccuper des autres. Il a beaucoup de copains mais peut tout aussi bien jouer seul sans que cela ne lui pose problème. Pour mon grand, tout jute 7 ans, c’est plus compliquer. Il est socialement très maladroit. Il veut e faire aimer de tout le monde mais s’y prend exactement à l’inverse de ce qu’il faudrait (il a par exemple dit l’autre jour à un camarade de 3 ans de plus que lui qu’il arrivait à faire des exercices en Français plus difficile que lui. « Mais c’était pour lui montrer que je suis aussi fort que lui donc il peut être copain avec moi » m’a-t-il dit). Bref, du coup tout est très compliqué, notamment la scolarité. En moyenne section de maternelle j’ai du le déscolariser, puis je l’ai re-scolarisé en grande section. Au CP nous avons fait le choix de l’instruction en famille. Ce n’était pas idéal mais il lisait depuis 2 ans donc en CP il se serait ennuyé et à la fois il est de décembre et affectivement bébé donc je l’imaginais mal en CE1. Cette année, nous avons ouvert avec d’autres familles une école parentale. Pour le primaire ils sont 6 (dont les 2 miens) de 5 à 10 ans. Nous utilisons de méthodes traditionnelles et/ou alternatives mais mon fils ne s’y retrouve pas. Il n’arrive pa à trouver sa place dans le groupe. Il ne fait plus aucun effort pour la partie scolaire parce que seul le relationnel l’intéresse et qu’il voit que les autres qui ne forcent pas trop non plus. Du coup il se trompe à l’école sur de choses qu’il savait déjà faire l’an dernier. Du coup je ne sais pas comment faire pour l’an prochain. A la fois mon fils veut rester dans cette école (aussi parce que a lui permet de plus me voir) et je trouve le côté alternatif, les nombreuses sorties nature, musée, … géniales, et d’un autre côté, il y a une école privée pas loin de chez nous qui et assez élitiste et du coup je me dis que même si niveau pédagogie j’accroche moins, mon fils trouverait peut être plus d’enfant comme lui là-bas et du coup s’y retrouverait plus et serait plus épanoui. Du coup je suis perdue. Je voudrais tellement avoir la certitude de quel lieu lui permettra d’être le plus épanoui. Qu’en pensez-vous ? Quels sont vos expériences? Je vois trop d’enfants précoces en souffrance à l’école dans mon cabinet de psychomot. Je voudrais tellement éviter ça à mon enfant.

    • Bonjour
      Mon fils est un peu comme le votre.Il veut toujours impressionner et à l’habitude de commenter ou de corriger les autres. Je ne pense pas que c’est par mauvaise foi d’autant plus qu’il est très énergique et très vivant. Mais derrière tout cela c’est un garçon très sensible et très intéressant quand on le connaît bien. Il est aujourd’hui dans une école privée élitiste et assez stricte mais malheureusement il ne se passe pas une semaine où il n’est pas punis pour bavardage, jouer avec ses matériels ou lire un livre ou une autre matière pendant le cours (cela arrive souvent quand il finit avant les autre). Malheureusement comme ils disent ses enseignants il n’a pas toujours des bonnes notes (il a une moyenne de 14). Le problème aujourd’hui c’est qu’il commence à trouver les punissions injustes et même.D’après lui les profs n’attendent qu’ils fassent des bêtises pour le punir or quand il fait des efforts ils ne disent rien. Donc je ne sais pas si l’école élitiste est une solution. Je cherche aujourd’hui une école mixte EIP- standard pour l’aider. Déjà vous avez de la chance d’être psychomot.

    • Bonsoir,

      Une école parentale c’est formidable!
      Maman d’un haut potentiel de 9 ans, qui, comme vous l’écrivez est en grande souffrance et encore il y a de gros progrès grâce aux prises en charge telle que les vôtres en psychomotricité, psycho et orthophonie!
      L’école traditionnelle publique comme privée ne se donne aucun moyen d’adapter leur pédagogie ni les apprentissages aux enfants HP même dans le cadre des PAP. Alors que l’éducation nationale dispose de tous les textes légaux depuis 2007 et insiste pour que des mesures spécifiques soient mises en place, en Martinique RIEN n’existe.
      Donc malgré tout, votre solution me paraît excellente.
      Et les zèbres sont souvent très attirés entre eux et fonctionnent bien en communauté ; ils se comprennent.
      Voilà, pour notre part nos expériences dans les écoles traditionnelles sont un échec qui a généré d’ailleurs de très grosses difficultés pour mon fils (dépression, exclusion et pire).
      En tant que parent, vous connaissez son fonctionnement. Bien accompagnés par un ou une psychologue spécialisée dans le suivi des HP, votre solution parait vraiment idéale.
      J’aimerais bien pouvoir bénéficier de ce genre d’expérience.
      Malheureusement, je l’élève seule et mon travail est extrêmement prenant.
      De ce fait, vue la pauvreté intellectuelle dans son école et l’absence d’adaptation ou d’aménagement, nous travaillons le we de façon ludique dès que possible et avons travaillé ensemble le niveau supérieur par rapport à la classe qu’il fréquente et où il s’ennuie , malgré sa dys, son angoisse et son hypersensibilité. D’ailleurs, depuis que nous avons fait ce choix de travailler ensemble, cette angoisse diminue et sa confiance en soi s’affirme et remplace peu à peu cette habitude à penser qu’il n’est qu’un nul et un incapable, malgré le commentaire de son WISC sous les yeux!
      Mon conseil : perseverez, vous disposez d’une solution plus adaptée que le monde scolaire classique.