Aller au contenu
  • Françoise a répondu au sujet Ado de 15 ans en cours de décrochage – présent invisible dans le forum Logo du groupe L’enfant décrocheurL'enfant décrocheur il y a 5 mois et 1 semaine

    Bonjour Litab,

    Je rejoins votre fille, il a certainement du mal à s’affirmer et à se reconnaître tel qu’il est du fait que son hétérogénéité qui ne lui permet pas d’exprimer à hauteur de ce qu’il vit ou ressent. J’ai le même cas que vous à la maison, ivt très bas, reste très haut. Pour lui la scolarité telle qu’elle est organisée est une vraie souffrance. C’est un enfant qui aurait besoin d’aller à fond dans ce qui l’attire et le passionne et qui s’épuise à tenter de suivre un rythme qui n’est pas le sien, c’est mon analyse du moment. C’est d’ailleurs en parlant de lui que j’ai écrit l’article suivant sur l’attention, car j’ai aussi souvent pensé au trouble de l’attention, mais en fait plus j’y réfléchis plus je me dis que dans la vie courante l’accès à la sollicitation dont ils ont besoin est impossible ou peut l’être uniquement de façon accessoire, en complément lorsqu’ils ont fait le minimum qui les épuise, au moins jusqu’au bac, ce qui est quand même extrêmement long et destructeur pour eux!
    Je vous mets le lien vers cet article :https://www.enfantsprecoces.info/quel-lien-peut-on-faire-entre-tres-haut-potentiel-intellectuel-et-troubles-de-lattention/
    Et à la suite le dossier suivant : https://www.enfantsprecoces.info/les-specificites-de-lattention-chez-lenfant-a-haut-potentiel-intellectuel/

    Je n’ai pas de solution, à part se dire qu’à un moment on doit peut être se résigner à les laisser assumer leurs choix, même s’ils devaient se tromper pour rebondir.
    Suis curieuse d’avoir votre avis après lecture des articles mentionnés.

    • Mathilde a répondu il y a 1 mois

      Bonjour Françoise,
      Nous sommes en plein dans cette phase inextricable et difficile à vivre pour tout le monde avec notre fils de 15 ans, en seconde. Nous avons du mal à avancer et à l’aider (il dit lui-même qu’il n’a pas besoin d’aide…). Il a un profil hétérogène et sommes très inquiets pour la suite (scolarité et craintes par rapport aux addictions).

      • Je comprends. S’il a des difficultés scolaires, avez vous la possibilité de lui prendre des cours de soutien auprès d’étudiants par exemple ? Peut être que des liens pourraient se créer ?

        • Pour l’instant il a de bonnes notes, ce n’est pas tant le souci, c’est surtout qu’il se permet d’arriver en retard ou même de ne pas aller en cours…