Aller au contenu
  • Françoise a commenté une activité il y a 3 jours et 15 heures

    Bonjour,

    Si c’est juste pour une suspicion de haut potentiel sans autre, un psychologue averti sur le sujet suffit.
    S’il y a des suspicions de troubles associés ou des difficultés, un neuropsychologue sera plus compétent pour procéder aux diffférents tests utiles.

  • La question des troubles du comportement, en lien avec le haut potentiel, nous a été posée récemment en ces termes :

    “Je ne suis pas sûre d’avoir vu un article sur ce sujet. Mon fils a été identifié HPI trè […]

    • Mon fils 5 ans et demi est dedans depuis bientôt 3 ans , À vrai dire depuis son entrée à l’école on a tout essayé rien n’y fait et plus les années passées plus la violence et son mal-être s’accentuer et cela impacté également notre vie de famille plus seulement le système scolaire à leur d’aujourd’hui nous avons trouvé une solution enfin on l’espère on va le changer l’école et le mettre dans une école spécialisée HPI … un endroit où il pourra déployer tout son potentiel , être lui même , ne plus se sentir rejeté, incompris …. Et je pense que si son quotidien va mieux à la maison il ira également mieux .

      • Bonjour Sandy, je reconnais également mon fils de 5 ans dans ce témoignage. Il n’a pas été diagnostiqué hpi car nous n’avons pas encore fait de test mais la psy, la psychomot et d’autres personnes de son entourage ont de fortes suspicions. Quoiqu’il en soit, il rencontre de très grosses difficultés à l’école maternelle, en grande section. Il est clairement en décalage avec les camarades de son âge, à la fois sur ses centres d’intérêt qui sont ceux d’un enfant plus âgé mais à contrario aussi sur son comportement qui reste celui d’un enfant plus jeune. Opposition à l’autorité de la maîtresse, contestation permanente des directives et réactions parfois très violentes envers les autres enfants. Il souffre beaucoup (il le dit et on le sent) du groupe, du bruit et de l’agitation de l’école. Il a besoin de s’isoler ce qui n’est pas toujours possible. Du coup, son apprentissage à l’école s’en ressent alors qu’à la maison, il peut apprendre plein de choses. Du coup, il ne voit pas forcément l’intérêt des apprentissages qu’il maîtrise déjà. Heureusement, la maîtresse est très bienveillante et cherche vraiment à le soutenir. Nous avons établi tous ensemble (avec mon fils) 4 règles que mon fils soit suivre impérativement à l’école. Nous essayons de rester le plus à l’écoute possible pour qu’il se confie à nous et nous partage ses erreurs, sans jugement. Mais il est vrai que parfois c’est difficile…. Bref, il y a des hauts et des bas. Nous espérons vraiment que tous ensemble, nous allons pouvoir améliorer son confort à l’école et du coup celui de la maîtresse et de ses camarades. Autrement, j’appréhende énormément l’entrée au primaire. A votre disponibilité pour échanger.

    • Bonjour,
      Ce que vous décrivez ici est EXACTEMENT l’attitude de notre fils de 3 ans avec nous et seulement avec nous, ses parents.
      Après rdv avec la pédiatre où nous avons “vidé (enfin !) notre sac après quasiment tous ces mois d’enfer à la maison, celle-ci a pris ça très au sérieux.
      Elle pense notre fils Haut Potentiel (et beaucoup de gens autour de nous, notamment sa nounou, nous on ne voulait pas se “l’avouer”, mais il faut parfois accepter et se rendre à l’évidence…), avec peut-être hyperactivité (dur de savoir à cet âge-là, surtout chez les garçons !).
      Trop petit pour être testé selon elle il va être pris en charge par une psychomotricienne pour un bilan psychomoteur et des rdv de soutien à la parentalité pour nous et l’aider dans son comportement, et par une psychologue (pour nous ses parents aussi, nous en avons besoin) pour essayer de dénouer tout ça.
      Je vous tiendrai informés des suite… si cela peut aider d’autres parents qui vivent la même chose… c’est tellement difficile d’avoir ces rapports là avec son enfant…

    • Bonjour,
      Merci pour votre article et vos articles en général qui me permettent de me sentir moins seul dans la galère avec ma grande de 5ans. Nous ne savons plus comment offrir un contenant sécurisant à notre grande. Nous faisons preuve de patience, d’écoute, de disponibilité mais c’est tous les jours la même chose, passé 20h, son côté obscur apparait. Elle ne collabore pas même si elle nous fait croire qu’elle va le faire, dès qu’on rajoute un peu de cadre ou de contrainte elle hurle, claque les portes. C’est comme si elle était tiraillé intérieurement entre un désir d’être “parfaite” (elle se met une grande pression déjà) et une envie de liberté absolue. Vraiment pas simple à accompagner et tellement énergivore !! Nous commençons à être tranquille vers 21h30 (c’était 22 23h il y a un an) mais exténués nous avons de plus en plus de mal à communiquer. Notre besoin de soutien est fort mais pour beaucoup de parents proches nous ne sommes simplement pas assez sévère d’autant qu’elle n’a jamais de tels comportements avec d’autres personnes.. Heureusement des professionnels ou des sites ressources comme les vôtres nous redonnent espoir pour continuer à faire de notre mieux et nos interactions plus simple avec sa soeur nous rassurent sur nos compétences de parents.

    • Je viens de lire exactement le fonctionnement de de ma fille 13 ans, HPI! Et ce fonctionnement quasi constant depuis des années s’est accentué, (le confinement a bien sur rajouter sa petite touche) dans un savant équilibre des 3 comportements décrits : “l’opposition passive : l’enfant ne s’oppose pas directement, il donne l’impression d’accepter la consigne mais ne la réalise pas en réalité,de l’opposition active : contestation et refus de l’autorité parentale, une attitude colérique et provocatrice : il a du mal à accepter une réponse ou de l’aide sans montrer sa mauvaise humeur ou défier son interlocuteur par des gestes ou paroles provocateurs.” Tout y est, et dans tout les domaines : social, scolaire, familiale, chacun à sa façon, mais présent tout le temps J’ignorai que cela existait, et étant donné que cela fait des années que cela dure, j’y laisse ma santé, mon travail, mes loisirs, tout….pour essayer de porter à bout de bras. Et sa grande question quelque fois “Maman, pourquoi je réagis comme cela …?”

      • Ma fille de 10 ans HPI, qui a fait son entrée en 6eme en septembre à ces problèmes de comportement. Au primaire elle était bien cadrée par son Instit et c était plus gerable qu au collège, ou ils ont du mal à l appréhender et limite on dirait qu ils ont peur d elle. Les psy nous disent qu elle ne gère pas la frustration, qu elle n est pas flexible… donc parfois à la moindre contrariété elle part « en crise ». À la maison c est gerable car lorsqu elle est contrariée elle se réfugie sous la couette dans sa chambre mais au collège, elle n a pas ce refuge et c est parfois compliqué. J ai remarqué qu en lui appliquant un cadre ferme, en fonctionnant à la récompense (chantage) ça atténue les « explosions ». Bien que parfois ces émotions semblent la dépasser et c est plus fort qu elle. Quand c est comme ça il n y a plus de « normes sociétales » elle se moque du « spectacle » qu elle donne et tant qu elle n est pas calmé, elle n entend rien. Mais à ce jour je n ai pas de réponse ni d accompagnement qui ait fait ces preuves.

    • Bonjour
      Le neuropsychologue qui a bilanté ma fille a conclu à un tda et certainement un top associé. Elle a maintenant 7 ans et l’aide proposée est surtout une aide psychologique. Par contre ses troubles ont débuté à partir du moment où elle a su s’asseoir et sont encore présents à 7 ans et demi. C’est surtout la gestion de la colère et une grosse anxiété associée qui sont à apaiser. La conclusion du neuropsychologue c’est que ce n’est ni du à une mauvaise éducation ni du à une mauvaise volonté de ma fille mais ce serait physiologique et psychologique.

  • La question complexe du diagnostic différentiel est présentée par le professeur Jacques Grégoire, docteur en psychologie et professeur ordinaire à la Faculté de psychologie et sciences de l’éducation de l’univer […]

  • Françoise a commenté une activité il y a 1 semaine et 5 jours

    Bonjour,

    Cela me semble toujours positif lorsque les enseignants remarquent quelque chose, à condition qu’ils ne se focalisent pas sur les points faibles. L’idée pourrait être de lui donner de la matière, malgré son décalage psycho moteur, et en effet de l’encourager de ce point de vue. Il faudrait leur demander quelle est leur optique ? Ils d…En afficher davantage

    • Bonjour,
      C’est vrai que c’est rassurant de voir que les profs s’intéressent à lui 😉 Je vais en discuter un peu plus avec elles pour voir ce que le test leur apporterait concrètement. Elles adaptent déjà leurs activités pour lui proposer d’aller plus loin dans la réflexion ou dans la réalisation des exercices, jeux…
      Merci pour vos conseils!

  • Bonjour,

    En principe leur coordonnées figurent sur le sites des académies, en tapant “référent élève à haut potentiel”, ou “haut potentiel” dans le moteur de recherche, mais ce n’est pas toujours facile à trouver. En cas de problème vous pouvez poser la question sur votre groupe régional ou directement téléphoner à votre académie.
    Co…En afficher davantage

  • Françoise a commenté une activité il y a 2 semaines et 1 jour

    C’est plutôt du ressort du’un neuropsychologue, qui en effet doit aussi bien connaître le sujet du hp pour éviter les confusions.
    Il y avait un sujet sur le forum du groupe à ce propos, cela pourrait peut être vous aider : https://www.enfantsprecoces.info/groupes/aquitaine-enfants-precoces/forum/topic/recherche-neuropsy-psy-landes-et-alentours/

  • Françoise a commenté une activité il y a 2 semaines et 1 jour

    Bonjour,

    Avez-vous pensé à contacter une association de lutte contre la phobie scolaire ?

  • Bonjour,

    Pour l’un et l’autre de vos enfants, il faudrait déjà comprendre ce qui leur pèse le plus : rythme, méthode, décalage par rapport aux autres et rejet ???
    Ils ont l’air les 2 assez angoissés et pas loin de développer une phobie scolaire. Vous pourriez prendre conseil auprès d’associations qui s’occupent de ce sujet, en lien bien sûr ave…En afficher davantage

  • Bonjour,

    Vous pouvez aussi vous adresser au référent “élève à haut potentiel” de votre académie, son rôle est de faire le lien entre vous et l’établissement scolaire.
    Vous trouverez ci-contre des conseils de lecture concernant le harcèlement : https://www.enfantsprecoces.info/harcelement-scolaire-enfants-precoces/

  • Bonjour,

    Oui, c’est ce que j’allais vous proposer, avec contrôle éventuel de la vue qui peut aussi jouer sur la gestuelle en général.
    Sinon haut potentiel n’est pas forcément synonyme d’envie de travailler, si votre fille a déjà fait plein d’exercices (y compris jeux) divers, il se peut qu’elle soit vraiment lassée. Visiblement elle dessine…En afficher davantage

  • Lors de l’émission Minute papillon, Sidonie Bonnec interrogeait en effet Guillaume Jacquemont, journaliste au magazine Cerveau & Psycho et auteur du dossier “Dans la tête d’un surdoué, que disent les ne […]

  • Peut-être que cet article paru dans le magazine Capital sous le titre délibérément critique suivant “Tests de QI, écoles, psychologues, livres… le florissant business des surdoués” ne vous aura pas échappé […]

  • Bonjour,

    Il est probable qu’elle se sente mal et soit harcelée même si elle se sent en décalage, incomprise des autres. Le haut potentiel, lorsqu’il n’est pas identifié et assumé, peut être une source de questionnements et d’isolement. Je vous suggérerais si vous avez des doutes de consulter un psychologue spécialisé pour un bilan, afin de la ré…En afficher davantage

  • Françoise a commenté une activité il y a 3 semaines et 1 jour

    Bonjour Nikia,

    Il faudrait poser la question à Severine Guy, que vous trouverez facilement sur le net !

  • Si vous pensez avoir besoin d’aide, un psychologue formé et honnête devrait pouvoir lors d’un premier entretien (anamnèse), au cours duquel il évalue votre demande et l’histoire familiale, vous guider et envisager les tests s’il pense que la demande est fondée et s’il estime que votre fille participera activement. En fait le psychologue voit lors…En afficher davantage

  • Bonjour,

    Que dit la psychomotricienne ? A t-elle envisagé de lui faire passer un bilan neuropsychologique ?
    Avez-vous vérifié sa vue ?

  • Bonjour Emily,

    Comme je vous comprends. Mon aîné a eu le même parcours, saut de GS et CM1.
    Toujours très intéressé par les apprentissages, enthousiaste, pas immature mais décalé des autres dans ses préoccupations. A son époque les textes sur l’accompagnement des enfants HP n’existaient pas encore, et nous avions choisi comme solution…En afficher davantage

  • Françoise a commenté une activité il y a 3 semaines et 3 jours

    Bonjour,

    Oh oui, pour l’un des miens cela a été pareil jusqu’ à ses 8-9 ans… En fait je crois que comme vous dites, cela ne l’intéressait pas trop.
    Nous avions fait des progrès en passant par des soirées à thème : croque-monsieurs, pizzas etc…et en le faisant participer à la confection des repas. Maintenant il mange comme 3 !

  • Bonjour,

    La difficulté est qu’il faut intervenir sur les 2 tableaux , tda/h et haut potentiel, ce qui veut dire parvenir à trouver des moyens de les stimuler malgré les difficultés.
    Je vous conseillerais de prendre contact avec le référent académique “élève à haut potentiel” afin de faire mettre en place une aide appropriée, en principe P…En afficher davantage

  • Bonjour Niinii,

    Je pense qu’il faudrait que vous fassiez un bilan complet auprès d’un neuropsychologue, afin de faire le point sur ses facultés cognitives.
    Vous pourrez demander conseil pour des coordonnées sur votre groupe régional : https://www.enfantsprecoces.info/groupes/

  • En afficher davantage