Aller au contenu
  • celine45 a adressé une note au groupe Logo du groupe L’enfant décrocheurL’enfant décrocheur il y a 2 mois et 1 semaine

    Bonjour, ma fille qui est en 5eme ne travaille plus en français cette année. Elle est passé de 14 de moyenne l’année dernière à 6 ce trimestre car elle “n’aime pas la prof”. quelqu’un a -t-il déjà été dans cette situation? comment l’avez-vous gérer pour que les notes remontent? Merci d’avance

    • Bonjour,
      Mon fils est en seconde et ça a toujours été un pb avec lui. Il ne marche globalement qu’à l’affect. Je pense que les filles ont moins de mal à gérer le côté HPI malgré tout. Notre fils décroche en seconde. L’enseignement général ne lui convient pas du tout. Il sèche et ne prend pas ses cours. Cette semaine, il est en stage pour une éventuelle réorientation.
      Pour qu’ils travaillent il faut vraiment une motivation ou une contrepartie… Ils sont compliqués nos HP…
      Bon courage et bonne soirée

      • bonjour, merci pour votre réponse. en effet, je pense que c’est plus “facile” avec une fille et depuis le début de sa scolarité je sais qu’il faut une motivation pour ma fille. Là je n’ai plus d’idée pour le français…J’espere pour vous que votre fils trouvera rapidement des études ou un travail qui lui corresponde. bonne courage à vous. bonne journée

    • Bonjour
      Mon fils de 15 ans qui est en seconde a commencé à décrocher en 5ème : malheureusement, il ne va pas falloir être “obsédée” par les note si je peux me permettre. J’ai pensé à l’école à la maison mais sa psy m’en a dissuadé et elle a eu raison car je pense qu’il aurait totalement décroché. La seule solution que j’ai trouvée est que j’apprenais tous ses cours le soir après mon travail et je lui faisais une synthèse. Tous les soirs je passais 1 à 2 h avec lui pour un debrief sur ce qu’il avait retenu et regarder les exercices à faire. Cela est dur car long dans le temps mais je ne regrette pas car je me dis que c’est un mauvais moment à passer. Aujourd’hui en seconde, je ne peux pas dire qu’il est autonome mais je le trouve plus mâture. Surtout il a choisi son lycée et ensuite il va faire un bac techno ce qui est bien pour lui je pense car plus concret que le bac général. A un moment donné je n’hésitais pas à aller chercher des cours sur internet que je trouvais plus compréhensible que certains cours vus en classe. Je n’ai pas de solution miracle mais surtout soutenez le même si les notes ne sont pas au rdv. J’ai 45 ans et j’étais HPI enfant sans le savoir : ces enfants souffrent, ce n’est pas de la provocation. J’ai la chance aussi que mon fils soit suivi par une psy qui l’aide et surtout qui le met en valeur contrairement à certains enseignants. Donc tenez le coup et si vous pouvez vous faire aider par des intervenants extérieurs c’est bien aussi. Mon fils a fait un stage l’année dernière qu’il n’a pas aimé et on essaie de transformer ça en positif ; au moins il sait ce qu’il ne veut pas faire. Bon courage à vous, ne lâchez rien mais en ayant confiance.

      • bonjour, merci pour votre réponse. Avant de poster cette question, j’ai fais un “pacte” avec ma fille : on fait les devoirs, on révise les leçons et pour les notes c’est pas grave, on essaie de limiter “la casse” en français car ke ne voudrais pas qu’elle soit pénalisé alors que je suis convaincu que les notes ne reflètent absolument pas ce qu’elle sait vraiment. Moi aussi je vais chercher sur internet des compléments de cours et je lui fait même des fiches avec les notions importantes. effectivement c’est assez dur et long. J’espère surtout qu’elle ne va pas se décourager et je reste persuadé que ma fille fonctionne trop à “l’affecte”. bonne journée à vous.

        • Doc a répondu il y a 2 mois

          Bonjour
          Oui un(e) enfant HP va être naturellement prof dépendant. Donc son moral, son investissement et ses notes seront en fonction de son affinité pour son prof. Je suis d’accord avec vous pour dire que ses notes ne reflètent pas son niveau. En revanche, elle va entendre et assimiler les notions que l’enseignant diffuse en classe. Comme ses émotions prennent le dessus, son cerveau n’aura pas un accès facile à l’information ou ne pourra pas la structurer comme le professeur le souhaite. En revanche, les notions sont acquises et pourront ressortir l’an prochain si l’enseignant est bienveillant. Il me parait donc important de ne pas surcharger le temps que vous passer toutes les deux par du travail supplémentaire en français. Du temps de qualité, de joie et de plaisir ensemble, me parait plus utile à sa libération émotionnelle et donc à l’expression de son potentiel, plus que le remplissage de connaissances, surtout si cela doit vous couter du temps, de l’énergie voire générer des conflits entre vous. Si en revanche, vous vous amusez toutes les deux à compléter le cours de français : c’est top ! Si vous le faites de peur qu’elle décroche, non elle ne décrochera pas si le plaisir est là.
          Je vous souhaite de beaux moments de complicité toutes les deux.