• dazouille a adressé une note au groupe Logo du groupe Centre Enfants PrécocesCentre Enfants Précoces il y a 8 mois et 3 semaines

    Bonjour. Quelqu’un pourrait-il me donner le nom et les coordonnées de l’enseignant référent dans le Loiret. A-t-on le droit de le contacter directement ? J’aimerais échangé avec lui (et vous !) sur la saut de classe. Est ce vraiment bénéfique ? J’ai l’impression que ce n’est pas forcément le cas surtout que mon loulou a de grosses lacunes en orthographe…

    • Bonjour,

      Je vous mets un lien vers le cellule qui s’occupe des enfants hpi dans le Loiret : https://www.ac-orleans-tours.fr/dsden45/enseignements_et_pedagogie/grehp_45_groupe_ressource_eleves_haut_potentiel/
      Pour les lacunes en orthographe, avez- vous vérifié que votre enfant n’ait pas de troubles visuels et/ou dys ?

      • Bonsoir
        Mon fils vient d’av 13ans. Il est en classe de 3ème. Depuis la classe de ce1, ses institutrices parlaient d’un saut de classe que j’ai Toujours refusé car pour moi, on doit passer par tous les niveaux de classe.
        Mon fils était très demandeur sur tout (lecture, calcul, etc…). Pour moi, c’est tout à fait normal car étant petite, je l’étais. Arrivé en classe de cm1, son institutrice était obligée de lui donner autres choses car il finissait toujours avant les autres. Trois étages de livres lui ont été dédiés. À la fin du deuxième trimestre, j’ai reçu une convocation de la psychologue ainsi que l’equipe Pedagogique de son école pour un entretien. En gros, je n’avais Plus le choix car ils ont tout préparé en amont. Le psychologue a fait passé un test de Qi à mon fils dont le score est au dessus de ce que je peux imaginer. Ils ont décidé de passer mon fils en cm2 pour le dernier trimestre. Ils ont su me rassurer malgré ma crainte. Trois mois après, il est passé en 6eme sans problème. S’il y a une chose que je dois dire c’est de remercier cette équipe de m’avoir convaincu et m’ouvrir les yeux sur tout ce qui est eip. Malheureusement, toutes les écoles n’ont pas la même vision ni les mêmes formations pour aider ces enfants. Les parents sont constamment obligés de se battre pour faire avancer les choses. C’est le cas actuel de mon fils. Il fait toujours partie des deux premiers en classe, j’ai fait venir une responsable de l’association des eip afin d’expliquer ce que c’est un eip pour un éventuel saut de classe car il commence à s’ennuyer mais en vain. Ils reconnaissent avoir des competences pour aider les enfants en difficulter scolaire uniquement. Heureusement que mon fils adore faire des expériences, des recherches de tout genre afin de le nourrir intellectuellement en attendant la classe de seconde et afin d’evi Tout décrochage.
        Bonne continuation

        • merci pour votre retour d’expérience. J’ai également peur qu’il ne perde ses amis… ou qu’il ne soit pas assez mature pour aller au collège l’année prochaine… Pas facile d’être parent !

      • oui, on a fait des tests et pas de dys… les tests chez l’orthoptiste ne m’ont pas convaincu… je crois juste qu’il est pressé de se débarrasser de l’écrit et que, du coup, il ne fait pas le lien entre ce qu’il apprend et ce qu’il écrit. Par contre, il est capable d’épeler correctement… Merci ^pour le lien !

        • Ca peut aussi être de la distraction et une plus forte sollicitation pourrait améliorer les choses. Pour le saut de classe, il n’y a pas de règle absolue, il est mis en place en primaire en général (plutôt par défaut) pour pallier à l’ennui, et ne pose généralement pas de problème. S’il y a lieu de le faire, il vaut mieux que cela se passe avant le collège, où cela devient plus compliqué. L’autre alternative, souvent nécessaire même après un saut de classe, est la mise en place d’un programme adapté à l’enfant en fonction de ses particularités propres, afin qu’il reste toujours en situation d’apprentissage réel et soit confronté à la difficulté et mette en place des outils de raisonnement et de réflexion qui lui seront bien utiles au collège. Le gros danger selon moi est l’ennui et le manque de difficulté qui ne les incite pas à produire un effort. Mon conseil est donc de prendre tout ce qui est faisable afin que votre fils soit “questionné” dans son travail.