Aller au contenu
  • aurore06 a rejoint le groupe Logo du groupe L’enfant précoce et l’écritureL’enfant précoce et l’écriture il y a 4 ans et 2 mois

    • Bonjour Aurore, votre questionnement est bien légitime et il rejoint le mien car je me pose la question du geste d’écriture et de l’IEF. Dernièrement, j’ai proposé un stage pour apprivoiser le geste graphique à des enfants dont 2 étaient en IEF: ils ont des problèmes pour écrire entre autre. L’un était complètement bloqué face au crayon à la maison. Quand c’est ainsi, les lignes d’écriture n’ont pas de sens et il faut s’entraîner au geste autrement pour ôter le blocage: gym des doigts, reprendre la tenue de crayon en l’explicitant très clairement, tracés-glissés au tableau, dans la semoule avec une baguette chinoise, sur table… Bref, selon moi qui suis rééducatrice, il est important de ne pas laisser l’enfant face à son blocage mais de lui proposer des activités qui vont l’amener à écrire et ce très régulièrement. Tout ceci n’est pas de l’écriture à proprement parler, mais cela travaille le geste d’écriture. Je vous conseille de l’emmener voir une rééducatrice qui saura quoi lui proposer car les EIP sont très nombreux à fréquenter nos cabinets. ça sera alors à vous, à la maison de l’accompagner dans son entraînement, de le guider. Les rééducatrices travaillent au rythme des progrès de l’enfant.

    • Bonjour, merci pour votre réponse.
      En fait c’est à l’école qu’il a était démotivé et rabaissé.J’ai essayé beaucoup de choses que vous citez qui n’est pas de l’écriture à proprement parler mais qui entraîne et mène vers ce chemin.Grâce à des sites de graphothérapeutes j’ai pu l’aider à bien tenir son crayon, à moins se crisper, la gym des doigts, les lignes de 4 couleurs, ect…mais l’envie n’est toujours pas au rendez-vous, c’est pourquoi je me demande si cela vaut vraiment la peine de « pousser » un enfant si ce n’est pas le moment pour lui ? Du moment que l’on continue à travailler à préparer à l’écriture et à lui en faire faire quand cela à du sens (légende d’une leçon de chose, liste de course, carte postale à la famille, ect…) la vitesse et l’harmonie vont s’acquérir petit à petit non ? Ce n’est pas irréversible passer un certain âge ? Enfin bref, je l’amènerais voir une spécialiste pour être certaine de ne pas faire d’erreur, mais le questionnement est permanent !

    • En ief, tout ou presque se joue sur l’envie de faire donc, je ne vois pas pourquoi il faudrait pousser l’enfant à faire. Vous faites déjà les choses dans le bon sens: faire bouger les doigts, lignage adapté, tenue de crayon. Il n’aime pas écrire, comme beaucoup d’enfants précoces. Cela viendra avec les intérêts qu’il va développer pour tel ou tel sujet. La vitesse vient avec l’entraînement, l’harmonie aussi si l’on « enseigne » les bons tracés et les bonnes liaisons de lettres. Je songe à faire un petit topo sur ce sujet pour les parents ief… Pensez-vous que cela aiderait? Et en matière d’écriture, rien n’est irréversible! Tranquillisez-vous 🙂

    • Bonsoir Delphes,
      Oui un petit topo pourrait nous aider 🙂
      Merci d’avance

    • Je m’y attèle!