Skip to content
  • Bonjour,
    Voila comme convenu je vous informe de la suite.

    Aujourd’hui, mon fils a vu la psy en tete a tete pendant presque 1h.
    Il lui a confié qu’il allait à l’école mais qu’il n’était pas intéressé par ce qu’il y fait.
    Elle a joué avec lui aux devinettes et il s’avère qu’il a la réflexion d’un enfant de 8ans et 9 mois! Pour info il a a peine 4 ans!
    Je ne m’attendais pas à ça! Loin de la même!

    Au final, elle va lui faire passer des tests pour voir où il en est et pour voir s’il peut passer dans la classe supérieure…a voir…
    La psy voudrait que j’en parle tout de suite avec la maitresse mais sans quelque chose de concret cette dernière ne m’écoutera pas.
    Il faut savoir que mon fils commence seulement à s’ouvrir en classe, à participer et je pense que la maitresse ne veut pas voir les choses donc ça n’est pas évident!

    Pour le moment, on tâtonne…et nous en sommes toujours au fait que tous les matins mon fils a mal au ventre lorsqu’il va a l’école.

    Apres les vacances de Noël il nous a même dit qu’il allait faire ce que la maitresse lui demande comme ça elle lui proposerait des choses plus intéressantes à faire (c’est triste d’enarriver là!)…elle lui a « promis » en novembre mais…..

    Nous sommes dans la réflexion…
    Si quelqu’un veut échanger, je suis preneuse!

    Merci d’avance.

    Aurelie

    • Bonjour Aurele je suis la maman de deux enfants precoces une de 11 ans(6eme) et un de 6 ans (cp). Je vous dire que le corps enseignant scolaire n’est pas du tout apte psychologiquement à sivre des enfants ce qu faut c’est qu’il est un très bon suivi en parallèle par activité et psy afin qu’il arrive a s’adapter. Il faut qu’ils acquièrent toutes une maturité sinon il sera en décalage émotionnellement par rapport à tout.

      • Bonjour, merci pour votre retour. Effectivement, les enseignants ne sont pas tous au point la dessus. C’est compliqué à gérer. Nous ne voulons pas que notre fils soit en décalage émotionnel mais nous ne voulons pas qu’il s’ennuie non plus. A un moment le décalage intellectuel va faire qu’il faudra prendre une decion. A voir la suite… Merci. Aurelie

        • Bonjour,
          vous pouvez aussi expliquer qu’il est émotionnellement parlant au niveau normal de son âge, mais qu’intellectuellement il a besoin d’un peu plus de stimulation. C’est effectivement la difficulté principale avec ces enfants, gérer ce décalage. Après pour les jeunes enfants, souvent ce que l’on appelle maturité (ou manque de maturité) a besoin de bonnes conditions pour s’exprimer et le saut de classe est souvent un avantage de ce point de vue là aussi car il leur permet de mieux échanger avec les autres enfants. La maîtresse pourrait faire des tests ponctuels en attendant ?

          • Bonjour Françoise, merci pour votre retour. Il va falloir prendre rdv avec la maitresse mais j’ai peur qu’elle soit aussi fermée voire plus fermée que je ne le pense! Je ne voudrai pas que tout cela se retourne sur mon fils…c’est vrai qu’il est mal mais il trouve des réponses à la maison…
            Votre retour m’aide beaucoup dans la façon d’aborder le sujet avec la maitresse.
            Merci.
            Aurelie

            • Je comprends, cette discussion est souvent difficile et il faut trouver le levier.
              Vous pourriez aussi proposer à votre fils d’apporter à l’école des réalisations qu’il fait à la maison, afin de solliciter une interrogation venant d’elle.