Skip to content
  • Muadib a adressé une note au groupe Logo du groupe Haute-Normandie Enfants PrécocesHaute-Normandie Enfants Précoces il y a 1 mois et 4 semaines

    Bonjour je suis beau père d’une jeune de 14 ans qui est en train de vivre une adolescence vraiment très difficile. Lorsqu’elle était petite plusieurs instituteurs ont proposé aux parents de lui faire passer un test car selon eux elle était précoce. Ils ont toujours refusé car elle n’avait pas de problèmes d’intégration à l’époque. Elle était très (trop?) adaptée et sa présumée précocité ne posait pas de problèmes.

    Entre deux elle a vécu une scolarité idéale toujours la première ou la deuxième de la classe. Elle a écrit plusieurs livres pour elle et lisait une soixantaine de livres par an etc.

    Aujourd’hui elle a 14 ans et vit une adolescence vraiment très compliquée. Elle a toujours d’aussi bonnes notes mais elle se dévalorise sans cesse et n’arrête pas de dire que personne ne la comprend. Qu’elle ne sait pas s’y prendre avec les autres. Elle se scarifie la peau du bras et est devenue insolente avec ses profs etc. Elle a des idées noires et cela nous inquiète énormément. Elle souhaite changer d’école et nous sommes un peu désemparés.

    Je vous écris pour nous aider à y voir plus clair. Est il encore possible de la diagnostiquer à son âge ? Si elle est haut potentiel comment l’aider à faire le lien entre ce haut potentiel et sa vie d’adolescence ? Est ce qu’il y a des lieux en seine maritime qui pourraient lui permettre de s’épanouir plus ?

    Par avance merci beaucoup pour votre lecture et vos précieux conseils que je transmettrai aux parents.

    • Bonjour Muadib,

      Non il n’et pas trop tard pour que votre belle fille voit un psychologue spécialisé, bien au contraire. Il pourra faire le point sur son vécu et sans doute mettre des mots sur sa différence afin qu’elle se sente mieux . Le souci surtout à la période de l’adolescence est la difficulté à se reconnaître au sein d’un groupe qui partage les mêmes centres d’intérêts et codes. Elle pourra constater qu’elle n’est pas seule dans son cas, et même s’il n’est pas évident de nourriture des contacts dans un premier temps, le fait de savoir qu’elle n’est ni extra terrestre ni anormale (j’exagère mais c’est le sentiment qu’ont beaucoup d’enfants hp non reconnus) devrait la rassurer et lui permettre de voir sa vie sous un autre prisme.