Accueil » Détection » Identification » Les signes caractéristiques chez l’enfant précoce

Les signes caractéristiques chez l’enfant précoce

Même si tous les enfants précoces sont différents, il existe des signes caractéristiques récurrents qui, présents nombreux chez un enfant en particulier, peuvent laisser supposer une présomption de précocité.

Enfant surdoué

Les signes caractéristiques que vous trouverez ci-dessous doivent faire penser à la précocité intellectuelle. Il est rare qu’un enfant précoce présente conjointement toutes les caractéristiques listées, mais il est aussi rare qu’il n’en présente aucune. S’interroger objectivement sur son enfant en ayant cette liste de signes à l’esprit permet de faire le point sur sa personnalité. Il faut cependant éviter de tomber dans le travers qui consisterait à « picorer » dans un inventaire les signes qui pourraient s’appliquer à l’enfant en question et en déduire qu’il est forcément précoce ou surdoué. Nombreux sont les enfants dans la norme qui peuvent présenter une ou plusieurs des caractéristiques énumérées. C’est la concordance avec des faits troublants constatés par ailleurs (apprentissages précoces, maturité du raisonnement..) qui doit amener à envisager avec plus d’attention l’hypothèse d’une éventuelle précocité intellectuelle.

Un inventaire d’identification ne saurait donc nullement remplacer la passation d’un test de QI auprès d’un psychologue compétent. Cette étape reste indispensable, tant pour quantifier la différence que pour la qualifier. Elle vous permettra également de bien comprendre quels sont les points forts et faibles de votre enfant. En attendant, vous pouvez également essayer le test d’identification de l’enfant précoce que nous avons mis en place pour vous aider. Nous vous invitons à laisser vos commentaires ci-dessous pour nous aider à améliorer cette liste.

La lecture

Nombreux sont les EIP qui apprennent à lire avant l’âge « légal », souvent seuls. Dès qu’ils savent lire ils s’intéressent tout particulièrement aux dictionnaires et encyclopédies. Ils sont nombreux à dévorer tout ce qui est à portée de leur main. Par contre, beaucoup d’entre eux rencontrent des difficultés importantes quand il s’agit d’écrire. C’est plus particulièrement le cas des garçons.

Les facultés d’apprentissage

L’enfant précoce apprend et surtout comprend très vite. Sa compréhension est globale et synthétique et il n’apprend pas à analyser. Il déteste la routine et les répétitions. Supportant très mal l’échec, il manque de ténacité face aux difficultés. Cet aspect des choses peut être très pénalisant dans sa vie scolaire et est à la source de nombreux problèmes.

La curiosité

L’enfant précoce est très curieux. Il profite de chaque occasion pour étancher sa soif d’apprendre. Il s’intéressera fréquemment à des sujets qui ne semblent pas de son âge. La mort, les origines de la vie, l’espace, sont autant de sujets de discussion qui le passionnent, souvent très jeune. Si votre enfant de 3 ans vous demande sans cesse « pourquoi ? », interrogez-vous sur ses autres traits de caractère.

Le langage

Bien sûr, on a tous entendu parler de « petits génies » qui parlaient à quelques mois. Mais paradoxalement, les enfants précoces ne parlent pas souvent plus tôt que les autres enfants. Par contre ils s’expriment généralement avec beaucoup d’aisance et construisent leurs phrases sans forcément passer par la phase du « parler-bébé ». Les conversations avec les adultes les intéressent et ils les mettent à profit pour utiliser un vocabulaire riche et varié.

La solitude

L’enfant précoce est rarement celui autour duquel les groupes se forment. Il perçoit sa différence comme un défaut et a du mal à s’insérer socialement. Ne voulant pas se faire remarquer, il peut aller jusqu’à s’automutiler psychologiquement et jouer un rôle de composition, même très jeune (dès les premières années de maternelle). Cela le rend souvent indétectable par des enseignants non formés.

Le perfectionnisme

L’EIP est souvent perfectionniste, ce qui se traduit par moments par une certaine lenteur à exécuter des tâches qui paraissent simples aux autres.

L’hypersensibilité

L’enfant précoce est fréquemment hypersensible. Il ne supporte pas l’injustice qui lui semble illogique, que ce soit à son encontre ou vis-à-vis des autres. Il fait souvent preuve d’altruisme. Son sens esthétique est très développé, qu’il s’agisse d’art ou d’environnement, auquel il attache une grande importance.

La dyssynchronie

Les enfants précoces surprennent par le décalage entre leurs remarques pertinentes et les maladresses dont ils font preuve dans certaines activités. Par conséquent, leur comportement est souvent perçu comme puéril et négatif par les autres.

Le sang-froid

Dans les situations d’urgence, l’enfant précoce fait généralement preuve de beaucoup de sang-froid. Il cède rarement à la panique car son esprit de synthèse évalue rapidement la situation. Il s’en veut souvent, à posteriori, de ne pas être intervenu alors qu’il estime qu’il aurait dû le faire. Mais sa grande timidité l’empêche trop souvent d’agir.

La distraction

Dès qu’un sujet l’ennuie, l’enfant précoce s’évade par la pensée. Il se crée alors des univers à lui où il s’évade quand il en ressent le besoin. Il donne alors l’impression qu’il est attentif, mais son esprit est ailleurs. L’ami imaginaire joue aussi un grand rôle dans cet spect des choses. Quand le sujet l’intéresse, il est cependant capable d’une grande concentration.

L’humour

Fréquent et précoce, le recours à l’humour permet à l’EIP d’adopter une position distanciée par rapport aux évènements. Plus que tout autre, il a besoin de ce regard d’observateur, comme s’il était étranger à son entourage.

L’esprit critique

L’enfant précoce voit rapidement les failles d’une personne, même adulte, ou d’une démonstration, même complexe, et n’hésite donc pas à les dénoncer. Il est également très habile pour justifier ses propres actes à posteriori.

Les centres d’intérêt

Les EIP sont souvent attirés très tôt par l’univers, la préhistoire (les fameux dinosaures), l’astronomie, les origines de l’homme. Ils adorent aussi les jeux compliqués, qui peuvent leur apporter quelque chose. Ils détestent les efforts vains. Les enfants précoces ont des passions mais peuvent en changer rapidement, dès lors qu’ils estiment en avoir fait le tour.

En conclusion

Nous avons mis en place un test d’identification de l’enfant précoce qui à travers quelques questions vous permet d’évaluer la probabilité que votre enfant soit concerné. Par ailleurs, que cette liste vous ait permis de confirmer vos doutes ou que ces derniers subsistent encore, nous vous invitons à échanger vos impressions ou vos questionnements sur le forum du site ou à vous rendre sur la page d’accueil pour y retrouver toutes les informations utiles au sujet des enfants intellectuellement précoces ou surdoués.

Je m'occupe d'Enfants Précoces Info depuis 2002. Je publie des articles et j'interviens sur la partie technique du site. J'essaye aussi de le faire évoluer pour qu'il soit le plus utile possible et qu'il vous rende les meilleurs services dans l'accompagnement de vos enfants. Je suis le papa de quatre enfants précoces nés entre 1997 et 2012 et, à ce titre, j'essaye de vous faire partager mon expérience.

462 commentaires

  1. Line sur 3 octobre 2011 à 14 h 37 min

    Je me permets de te tutoyer. Mais ton commentaire m’a interpelée. Je suis la maman d’un garçon de 8 ans 1/2 et mon fils montre des difficultés de comportement en milieu scolaire depuis la petite section. A l’époque la maîtresse nous a conseillé de lui faire suivre le programme des moyens étant donné qu’il sagissait d’une classe double. Mais cela n’a pas arrangé les difficultés qui se sont développées d’année en année. Depuis nous sommes toujours dans l’attente d’une aide cherchant des solutions pour aider notre fils en souffrance. Il a passé un test QI chez un psychologue et obtenu 136. Mais quoi faire avec ça ? Le problème est beaucoup d’enseignant confonde précocité avec résultats excellents. Mon fils ne brille pas scolairement. Il est un élève satisfaisant. C’est tout. En revanche là où je te rejoins, c’est qu’il est aussi très calin, il veut m’aider en cuisine surtout, adore les visites d’aquarium, zoo etc… Il ne s’en lasse jamais. Il est toujours à tenter des coups impossibles. Il n’a peur de rien. Mais en revanche reste très impressionnable surtout la nuit. Il s’interroge sur la mort, sur les dinosaures, la paléonthologie… Il aime dessiner des choses très imaginaires qu’il crée et c’est la seule activité qui le canalise d’ailleurs. Voilà juste pour dire qu’il y a tant de ressources chez nos enfants. J’espère que je t’ai aidé un peu en te disant qu’elle n’est pas seule ainsi.

  2. Jalliffier-Verne sur 14 octobre 2011 à 9 h 08 min

    Eh bien un grand merci à ce site. Rétrospectivement je redécouvre le passé d’une de nos jumelles de 6 ans, en considérant les signes décrits ci-dessus, et ça me bouleverse !
    Sur les 13, je dois bien en compter 10 ou 11…Et là je me dis, bon sang, toutes ces années à adopter des comportements ou réactions surement inadéquates par rapports à ses attentes, ses besoins et sa situation personnelle. A présent, je sais d’ou viennent certains traits caractéristiques de sa personalité.
    Reste à faire faire un test pour confirmer tout cela et ensuite, il va falloir trouver les solutions pour que tout cela soit positif dans son développement et non une contrainte ou un poids.

  3. Olivier sur 18 octobre 2011 à 20 h 39 min

    Bonjour,

    Mon fils a toujours été assez agressif avec les autres, parfois violent … Il a mis du temps avant d’être capable de s’exprimer mais lorsqu’il l’a fait, ça a été en utilisant des phrases bien construites et en utilisant les mots à bon escient : il n’a jamais parlé façon bébé. Je m’inquiétais un peu me demandant si il n’était pas un peu lent …
    Puis est arrivé l’école et là ça a été difficile : indiscipliné, défiant l’autorité, parfois violent, souvent solitaire et pris à parti par les autres qui se mettaient à plusieurs contre lui, et lui ne faisant que ce qu’il voulait bien faire en classe …
    Au fil des années les choses se sont peu à peu améliorées, lui faisait de gros efforts mais il était visible qu’il s’ennuyait en classe. Son comportement faisait parfois penser à un autiste lorsqu’il décidait de s’isoler … Ma femme a pensé qu’il était précoce, ce à quoi je ne croyais pas du tout, au contraire même, je me demandait parfois si il n’était pas limité …
    Cette année il est en CP et là c’est la métamorphose : au bout d’un mois il sait pratiquement lire, rédige des phrase comme « oiseau est entré dans la classe », il montre un véritable enthousiasme dans l’apprentissage de la lecture.
    Mais le plus bluffant ça a été les mathématiques. Il en est, en classe, au début des additions et finit ses exercices bien avant les autres et sans faute … Là où j’ai été le plus étonné c’est qu’il a trouvé seul le principe des multiplications. Il est venu me montrer avec ses doigts que 3 fois 2 faisaient 6.
    La semaine dernière la maitresse a demandé à nous voir. J’ai eu peur que ce soit pour des problèmes de violence !
    Pas du tout, c’était pour nous dire que c’était le meilleur élève de sa classe bien qu’il ai l’esprit ailleurs les 3/4 du temps.
    Elle nous a conseillé de voir un psychomotricien ou un pédopsychiatre car il a du mal avec la psychomotricité fine et elle estime qu’il aurait besoin d’être aidé sur le plan comportemental.
    Je n’avais jamais envisagé la chose mais j’en viens à me demander si son comportement ne venait pas du fait qu’il s’ennuyait à l’école. Je commence à m’interroger sur une éventuelle précocité. Pourtant il ne fait pas spécialement preuve de maturité, au contraire, j’ai l’impression qu’il essaie de rester petit, bien qu’il m’ait récemment questionné sur l’infini de l’univers …
    précoce ou pas ?
    En tout cas j’ai le sentiment que le programme de CP est trop facile pour lui .
    Nous avons donc, sur les conseils de sa maitresse, pris rendez vous avec une pédopsychiatre dans 15 jours !
    J’hésite à aborder le sujet avec elle !
    Je ne souhaite pas que mon enfant soit un génie, je veux juste qu’il soit heureux …
    Merci de me faire part de votre avis

  4. Lecointre sur 19 octobre 2011 à 17 h 54 min

    Bonjour,
    Voilà, je suis inquiète au sujet de ma fille qui me pose des problèmes depuis toute petite.Très vive, provocatrice et souvent solitaire, elle s’accomode mal de son entrée en sixième, mais ses problèmes ne datent pas d’hier.Certaines personnes me disent qu’elle est peut-être précoce.Elle a des résultats très inégaux, c’est un peu les montagnes Russes, et quand je lis certains articles, j’ai l’impression de la reconnaitre .Cependant je n’ose pas en parler à grand monde de peur de passer pour quelqu’un de prétentieux, elle est allée souvent voir des psy, mais j’ai l’impression de tourner en rond.Pourriez-vous m’indiquer une marche à suivre ? D’avance merci

  5. katy sur 20 octobre 2011 à 10 h 44 min

    Bonjour,

    Je suis maman d’une petite fille de 4 ans, elle est en moyenne section, mais depuis l’année dernière à l’école, on a détecte un comportement plutôt différent des autres, elle fait des grimaces en parlant comme si c’était une adulte, elle pose trop de questions toute la journée et sans arrêt, elle crie car elle ne supporte pas le bruit en classe, elle est très sensible aux odeurs aussi, elle cherche la compagnie des adultes et des garçons et elle ne joue jamais avec le fille ni avec ses poupée… aidez moi à comprendre ce qui se passe SVP, elle est suivie par le CMP .

    Bonne journée et merci d’avance

  6. niconatif sur 20 octobre 2011 à 12 h 34 min

    bonjour a tous

    g une fille qui a aujourd hui 10 ans et 2 mois , decellee precoce depuis ses 4 ans , a sauter sa GS a fait un bon cursus primaire a tel point que pour moi elle avait enfin trouver sa place, est aujourd hui en 6ème et là…. c reparti ! nous revoila chez un psy pour réévaluer son QI et envisager a nouveau de sauter une classe.. fort heureusement elle le vit tres bien malgres des lacunes en ecriture! quoi qu il en soit ca me fait plaisir de pouvoir enfin en parler avec des personnes qui savent de quoi ils parlent… les psy c bien mais le vécu c tres mieux !! lol alors si vous avez des questions ou simplement envie d en parler autour d un café virtuel .. n’hésitez pas…

    au plaisir de vous lire…

  7. niconatif sur 20 octobre 2011 à 12 h 47 min

    re…
    lecointre…. par experience car je ne suis qu une maman vivant la meme chose, reprends ses « mauvais controles » et sous formes de jeu demande a ton enfant de te repondre a l oral la ou elle a echouer a l ecrit… tu pourrais etre surprise ! quand a ton sentiment de pretention dis toi qu on est tous passer par la a un moment ou un autre c normal … en tout cas les gens qui te comprennent ne te jugerons pas..;

    courage

  8. sandrine sur 21 octobre 2011 à 8 h 32 min

    Bonjour,

    Je suis la maman de deux petites filles dont une qui a 7 ans et demi. Elle est en CE2 du fait d’avoir sauté une classe.
    Ses résultats scolaires sont au jour d’aujourd’hui trés bon. Mais son comportement en classe avec la maîtresse et ses camarades laissent plus qu’à désirer.
    Son fort tempérament de leader, son perpétuel refus de l’autorité et son manque de respect des règles de vie lui vaut des punitions quotidiennes et des moqueries de ses camarades. Serait elle alors précoce? Nous nous posons bien des questions…

    Merci infiniment de nous éclairer si toutefois vous vous reconnaissez dans mon témoignage.

  9. bouzana ahlem sur 21 octobre 2011 à 11 h 34 min

    bj.l’adelescence c’est une periode trés diffisule(crise).il faut survailler bien tes enfants.merci

  10. anne sur 23 octobre 2011 à 19 h 58 min

    Bonjour à tous et toutes,

    Je suis la maman d’une petite fille de 4ans qui s’appelle Zoé, c’est notre enfant unique. Depuis sa naissance, Zoé ne s’endort pas facilement. Nous avons mis quelques temps avant de réagir pensant que nos difficultés étaient normales mais après avoir observé les enfants des copains nous nous sommes aperçus que notre enfant ne s’endormait qu’à des heures très tardives. D’autres éléments nous ont alors interpelés. Après avoir vus 3 pédospy pour ces problèmes de dodo sans succès, je suis tombée un jour sur une émission qui parlait de la précocité et puis j’ai commencé à faire des recherches sur le sujet et j’ai consulté une spécialiste qui pense que notre fille est précoce mais sans l’affirmer car il est trop tôt pour faire les tests.

    Sauf que Zoé en plus de ne pas vouloir dormir tot, ne veut pas aller à l’école, n’aime pas le collectif, est hypersensible, têtue, ne cède jamais, ne supporte pas la frustration à tel point qu’elle peut devenir violente et retourner la violence contre elle. Elle connait depuis l’âge de 3 ans tout l’alphabet, majuscule et minuscule. A appris à écrire « toute seule », c’est à dire qu’un jour elle m’a demandé : dit maman comment ça s’écrit Aladin et a tracé lettre après lettre toute seule sans avoir au préalable dessiné des traits et des boucles.
    A côté de cela, elle a refusé longtemps de dessiner ou colorier car rien n’était assez parfait pour elle. Cela finissait toujours par des pleurs et « je suis nulle », et cela pour un petit trait de travers.
    Quand on l’encourage car elle se montre curieuse, elle fait semblant de ne pas entendre ou répond : « ça c’est pour les GS »(pour l’écriture, elle est en MS).
    Ce qui sous-entend que sa maitresse a du lui faire des remarques. Le système scolaire est inadapté et nivelle nos enfants vers le bas. Nous avons voulu discuter avec l’enseignante mais avons préféré éviter le sujet de peur du rejet. Elle a déja changé d’école car dans son ancienne école, elle ne parlait plus et refusait de faire ce qu’on lui demandait à tel point que la directrice nous a dit qu’elle était proche de l’autisme! Une directrice trop sévère et avec laquelle on a essayé de parler de précocité.

    Tout à l’heure, Zoé a demandé à son père : papa pourquoi l’eau de la mer ne recouvre jamais la terre entièrement? quand ce n’est pas « quand tu seras vieille maman tu vas t’envoler mais ne t’inquiète pas je ne pleurerai pas ».
    J’oubliai aussi, Zoé élève des fourmis « imaginaires » des rouges, des noires, elle leur parle dans une langue imaginaire. Souvent son exubérance et son imagination nous fait rire mais c’est tous les jours très difficile car tout est contradiction et peut être sujet à frustration et colère.
    Nous ne savons pas si notre petite fille est précoce ou pas, mais nous aimerions être fixés rapidement et savoir ce qu’il faut faire pour l’accompagner tous les jours, et dans sa vie pour que les autres ne la prennent plus pour une « autiste », « perverse » et « manipulatrice » car ce n’est pas du tout la réalité.
    Merci de votre aide… Nous vivons à Marseille. Anne

    • Pauline sur 11 avril 2019 à 19 h 52 min

      Bonjour je n’ ai pas de conseils..mais j ai l impression que vous parlez de me fille de 4 ans et demi..nous nous sommes décidé a lui faire passer un test de qi en juin sans trop savoir où cela nous mènera….

  11. mimilutine sur 24 octobre 2011 à 14 h 24 min

    Bonjour Anne, pourquoi ne pas faire passer le test WPPSI III (par un psychologue agréé) a votre petite Zoé ?!!! Pourquoi tant de tortures d’esprit et de perte de temps…écoutez votre coeur de maman, il vous semble que votre fille a plusieurs caractéristiques en lien avec la précocité …alors FONCEZ !!! Je parle en connaissance de cause…même profil pour ma fille de 3 ans et quatre mois aujourd’hui, elle a passé le test a 3 ans et deux mois, elle ne voulait plus aller à l’école, hypertonique depuis le premier jour de sa naissance, ne veut pas débrancher son cerveau le soir, refus de dormir, veut absolument apprendre a lire, séduite par l’astronomie, le corps, les églises, les musées, le nom des peintres…et j’en passe, dès son arrivée en classe se « rétrograde » pour se fondre dans la masse, toujours en classe protège ses oreilles au moindre bruit, ne va pas vers les autes… Des tas de questions traversent alors l’esprit des parents…personnellement, je n’ai pas hésité longtemps pour consulter et Depuis les résultats (ma fille était présente lors du bilan du test et lors de l’entretien avec la maitresse) Je lui ai expliqué que nous allions trouvé une solution a son mal-être en lien avec l’école (ç’était tous les matins : « Je t’en supplie maman, ne m’amène pas à l’école…en souffrant réellement et sans caprice !!) Et bien, elle va déjà un peu mieux comme si elle était soulagée de quelque chose. Maintenant nous savons pourquoi et comment elle fonctionne, tout est plus facile malgré que cela soit encore très compliqué. Alors Anne, allez-y !!! pas de perte de temps, puisque votre fille est en souffrance, il vous faut savoir pourquoi ?????!!!!!! Il faut se battre pour ces enfants qui ont tellement besoin d’être entendu !!!

  12. lorence sur 25 octobre 2011 à 16 h 49 min

    bonjour,

    Je suis la maman d’un garçon qui aura 10 ans en décembre.Enfant heureux jusqu’à l’entrée en maternelle!! 3ans et une déprime au bout d’un mois.L’école est pour lui une Horreur;il y est toutefois bon élève (sans se forcer!),apprécié par ses maîtresses.Il m’a tjrs dit s’y ennuyer, n’y. trouver aucun intérêt .Enfant très sensible, intelligent, deux instits (CE1 et CE2) m’ont parlé d’une certaine précocité intellectuelle chez cet enfant calme, en retrait et solitaire….Aujourd’hui il est suivi par une psychologue qui a jugé interessant de lui faire passer le test de WISCH;résultat 102 !Mon fils ne s’est pas prété « au jeu » du test et l’a « sabré »!!Je ne sais plus quoi faire pour aider mon enfant à ne plus partir à l’école la peur au ventre et le visage triste…Puis-je lui faire repasser des tests ?
    Je suis perdue.
    Merci pour votre aide

  13. Olivier sur 25 octobre 2011 à 18 h 50 min

    Bonsoir Lorence, je vous conseille d’utiliser plutôt le forum pour ce genre de question qui risque ici d’être noyée sous le flux des commentaires et de rester sans réponse.

    Le problème des tests du type WISC, c’est bien qu’ils nécessitent une participation active de l’enfant. Quand celui-ci est timide ou refuse d’entrer dans le jeu, les résultats peuvent être faussés assez facilement. Pour y remédier, on peut faire effectuer des tests moins impliquants, du type matrices de Raven. Là, pas besoin de parler ou de s’exposer, il suffit de choisir les bonnes « tuiles » à replacer dans un puzzle. Les résultats ne sont pas aussi complet qu’avec un WISC mais vous vous ferez tout de même une bonne idée des capacités de votre enfant.

  14. Anne-Sophie sur 27 octobre 2011 à 9 h 49 min

    Bonjour, mon fils de 6 ans 1/2 nous inquiète beaucoup. En maternelle, il pleurait souvent mais les instits nous disaient que ça passait vite et qu’en classe il était vraiment super. Toujours le premier travail parfait et précis mais anxieux au moindre changement et hyperémotif. On a discuté d’un saut de classe mais comme l’affectif était trop instable on se disait qu’il valait mieux le laisser en confiance! Après discussion avec lui et son instit, il décrète « quand j’aurais 6 ans je ne pleurerai plus!  » et c’est ce qui s’est passé! En mai il voulait apprendre à lire je lui ai dit que ce serait en septembre mais il est arrivé quelques jours plus tard en me disant « tu n’as pas voulu et bien j’ai appris tout seul ». La rentrée en 1ère primaire c’est super bien passée mais depuis 15 jours c’est de nouveau des grosses crises d’angoisse chaque matin et il me dit l’école c’est trop nul on s’ennuie. A la maison il s’interesse à l’astronomie, aux planètes aux grandes inventions mais en classe le cycle de l’eau expliqué à l’aide d’un dessin animé où l’eau va dans les nuages en mongolfière, il trouve ça idiot!
    Alors, on se pose la question de la précocité! Mais aussi du « et alors si on sait que peut on faire pour l’aider? »

  15. Olivier sur 28 octobre 2011 à 10 h 15 min

    Anne-Sophie, le mieux est de ne pas brûler les étapes et avant de se poser la question du « que faire avec ça », de savoir déjà si votre enfant est concerné.

    Si vous voyez un professionnel compétent, il ne se contentera pas de vous asséner un résultat brut mais doit être capable de vous donner aussi des conseils pratiques qui correspondent à la personnalité de votre enfant. A partir de là, vous y verrez déjà plus clair pour la suite.

  16. lidye sur 31 octobre 2011 à 9 h 38 min

    bonjour,
    Mon fils présente plusieurs des caractéristiques énnoncés plus haut.on le sent fermé aux autres ,tristes.il est en sixiéme.En primaire en classe de cm1,l’institutrice nous a dit qu’il avait des capacités mais ses résultats n’ont rien d’extraordinaire.En classe, on me dit qu’il révasse mais il suit bien malgré tout ça.j’aimerai qu’il subisse des tests appropriés ,parce qu’on a fait testé son qi mais il ne répondait pas à toutes les questions ce qui a faussé son résultat bien qu’en expression orale il apparait qu’il a effectivement de l’avance sur son age ,on a pas pu savoir vraiment .
    sur st maximin,existe t’il un centre approprié pour passer ce genre de test? l’école en question se prolonge t’elle au niveau de l’enseignement secondaire? nous sommes 0 15kms environ de votre école. merci à tous.

  17. Olivier sur 31 octobre 2011 à 21 h 49 min

    Bonsoir Lidye, je ne peux pas vous répondre quant à l’école en question mais ce que je veux vous dire, c’est que si votre enfant est triste et renfermé, il faut absolument trouver une solution. Si je ne me trompe pas, sur votre secteur, il doit y avoir moyen de prendre rendez-vous chez Cogitoz à Marseille ( http://www.cogitoz.com ). A voir…

  18. blandine sur 4 novembre 2011 à 22 h 00 min

    bonjour!

    J’ ai ma fille de 4 ans Alicia, qui s’ennuie à l’école. Elle est en MS. Malgrés plusieurs tantative de dialogue avec son institutrice qui reste sans succés. mon mari et moi ne savons plus quoi faire. C’est une petite fille qui a un fort caractère mais qui est aussi trés douce. Elle adore écrire, dessiner, elle est toujours en demande. Elle ecrit tout les prenoms de la famille simplement en lui dictant les lettres. Elle apprend le language des signes et en redemande tout le temps.L’école ne veut pas nous aider que dois-je faire pour arrêter ce calvère?
    Alicia a toujours compris trés vite les choses, pas la peine de lui montrer les choses 2 fois. Cependant quand elle fait quelquechose qui l interresse il est tres difficile de la faire arreter.
    cette aprés midi j’ai réussi à voir la maitresse avec qui j’ai discuté de ce que ma fille me disait en rentrant  » Maman c’est nul, c’est trop facile »,elle m’a répondu qu’elle avait des lacunes en coloriage.
    Je ne cherche que le bien etre de ma fille.
    Que puis-je faire?
    En attente de vous lire
    Merci

  19. Leajulian7 sur 7 novembre 2011 à 22 h 41 min

    Bonsoir,
    Mon fils a 9 ans, en cm1. Depuis qq semaines il ne veut plus aller a l’école ! Il s’ennuie, c’est un tres bon eleve, mais il est encore plus fort pour compliqué ke les simples, il est toujours en train de poser des questions sur tout, il apprend des dictionnaires de langues par coeur, lis des livres de 150 pages au moins une fois par semaine, regarde la tv en anglais ou portugais parce que  » au moins il apprend les mots « . Affectueusement c’est un pot de colle, des fois on dirai kil fait le bebe et la minute d’apres on croirai parler avec un adulte. C’est lors dune visite chez le médecin, ke le sujet a été évoquer. Nous allons faire des tests chez un.

  20. Leajulian7 sur 7 novembre 2011 à 22 h 44 min

    Pédopsychiatre ds une semaine…. Il rentre dans au moins 12 des critères plus haut !!! Il se sent différent, il est malheureux par moment, je veux bien quelques conseils

  21. cambon sur 10 novembre 2011 à 12 h 20 min

    chère lorence, votre petit garcon n’est peut-être pas précoce, mais a peut-être des difficultés relationnelles. Soit suite à un soucis particulier en maternelle, soit par tempérament. cecilia

  22. elff sur 10 novembre 2011 à 15 h 58 min

    bonjour à tous et à toutes
    je suis tombée sur ce forum par hasard et enfin, je trouve des parents dans le meme cas que moi.
    mon fils a toujours ete en avance depuis tout petit. il a su marcher à 09 mois 1/2, et à lire tres jeune fin de moyenne section maternelle.aujourd’hui il a 09 ans et est en cm1.Il travaille toujours tres bien et à chaque fois qu’il entreprend quelque chose :foot (son sport favori), sport en général, il excelle!!.Aujourd’hui, je m’inquiete depuis septembre,ses camarades de classe le delaissent, il s’ennuie en classe, et surtout , a un caractère qui ne lui ressemble pas (nous repond, se moque des gens , tres suceptible et émotif). c’est pourquoi ce soir, nous avons un rdv avec un pedopsychiatre.nous verrons bien si il confirme que notre fils est bien precoce. et , je l’espere!! car, jamais personne ne nous croit… moi, je l’ai toujours ressentie. trouvez vous ça normal que les enfants qui ont des facilités ,sont considérés comme des enfants à part…ca me revolte!!!mon fils pleure tous les soirs et moi aussi.
    nous verrons bien ce soir…
    un commentaire ou une discussion me permettront de parler avec des personnes qui vivent la meme chose que moi!!!N’hésitez pas…. à bientot elff

  23. maya sur 12 novembre 2011 à 14 h 42 min

    Bonjour,
    Notre fils a 2 ans et demi. Nous sommes allés voir une pédopsychiatre car il est toujours en mouvement, il se pose parfois mais pas très longtemps. Elle nous a donc appris que notre fils est précoce. Depuis le 1er jour de la vie de notre fils, j’ai su qu’il n’était pas comme les autres enfants sans savoir en quoi il était différents. Son regard a toujours été trés expressif. Il a marché a 12 mois, le jour de son anniversaire et il n’avait jamais essayé de faire quelque pas avant, il est parti d’un coup. Il n’a pas parlé pas trés tôt mais tout de suite bien, en construisant des phrases. Il me demande, à chaque fois que je rentre du travail si m’a journée s’est bien passée, qu’es-ce que j’ai fait.. Si par exemple, je me coupe le doigt avec un couteau, il s’intéresse à la douleur que je peux ressentir, quand la douleur va s’arrêter. Il est aussi très habile. Depuis que nous avons été voir la pédopsychiatre, nous sommes trés contents car nous comprenons plus notre fils. Je souhaite communiquer avec des personnes qui sont dans le même cas que moi (enfants qui a environ 2 ou 3 ans).
    Merci.

  24. Takolo sur 22 novembre 2011 à 15 h 00 min

    Bonjour Maya,
    Moi aussi notre fils de 3 ans, semble avoir un comportement en décalage avec son âge. Il sait lire et connait toutes les lettres. Compte jusqu’à 20 et lit les chiffres jusqu’au 10 sinon pas plus. Connait toutes ses couleurs depuis ses deux ans (si on pouvait on pourrait aller jusqu’au turquoise !).J’en ai parlé avec sa maîtresse et il ne montre rien du tout, alors qu’à la maison son obsession première sont les lettres et chiffres. Il regarde les émissions où il y en a (roue de la fortune, motus, in ze boîtes pour les questions …etc). Il veut commander son grand frère et sa grande soeur. Il a un sacré aplomb, avec un regard puissant.
    Il est très sensible et recherche la compagnie de sa maîtresse. A côté de ça il n’est pas propre encore !

  25. Biseuil sur 5 décembre 2011 à 10 h 43 min

    Bonjour a tous ,
    ma fille qui va avoir 8 ans ma avouée se trouvé différente des autres enfants.quand elle est entrée a la maternelle elle avait 2 ans et demi donc en toute petite section,au moment de faire son année de petite section le directeur ma convoquer au bout de deux semaine pour me demander si j’étais d’accord pour la mettre directement en moyen section car ils se sont aperçue qu’elle s’ennuyer que les puzzle elle les faisait toute seul, que les livres l’intéresser beaucoup .Aujourd’hui elle est en CE2 c’est une exelente élève avec une moyenne qui tourne toujours a 18/19 depuis le cp .alors que répondre a sa question ? faut-il que je l’emmène voir une psy ? c’est une enfant très équilibré ! Mais …..qui se pose trop de question des fois je ne sais quoi répondre ! elle veux être vétérinaire et tout documentaire sur les animaux elle ne les louperait pour rien !

  26. Françoise sur 13 décembre 2011 à 14 h 38 min

    Bonjour Biseuil,

    La question à vous poser, c’est dans quel but voir un psy ? : acquérir une certitude, rassurer votre fille sur sa différence ? a t-elle besoin de ça pour se sentir bien dans sa peau ? Et si oui, que se passera t-il après la visite, envisagez-vous des changements ? (saut de classe…, votre fille le souhaiterait-elle ?). Ce que je veux dire c’est qu’il faut analyser quelle est l’attente de votre fille et si elle a besoin ou envie de changer quelque chose. Manifeste -t-elle de l’ennui ?
    L’important est d’abord de répondre à ces questions à mon avis, et ensuite selon le cas vous pourrez envisager ou non un visite chez un psy (le psy scolaire peut aussi vous guider dans un premier temps).

  27. lajoma22 sur 14 décembre 2011 à 21 h 35 min

    J’ai un petit fils de 4 ans 1/2 qui pose beaucoup de problèmes, depuis lâge de 2 ans il emploi des mots non addaptés à son âge et chante la marseillaise , le chant des partisants et à une mémoire auditive et visionnelle surprenante. Il joue souvent tout seul, n’a pas de copain attitré à l’école et en ce moment nous déconcerte et nous épuise par des crises, des injures envers ces parents et moi même. Par contre à l’école , il écoute la maitresse travaille bien(moyenne section maternelle)se fait taper tous les jours et, déteste le dessin et surtout le coloriage. Cela fait 2 fois qu’il voit un pédopsychiatre qu’il à dit à ses parents qu’il était précauce. Pour trouver un psychologue sérieux c’est trés hard et il à rendez vous en février 2011 pour un test de WISC. Ce que nous souhitons tous ce n’est pas le fait qu’il soit surdoué ou pas mais surtout comment le gèrer er surtout gérer ces crises durant lesquelles il nous insulte, nous dit que nous allons mourir, se permet de parler comme un adolescent en disant « je te dit de faire ça tout de suite ..pleure, et ensuite a tout oublié ce qu’il a dit. Lorsque lui dit qu’il est impoli il dit que ce n’est pas vrai cat il dit bonjour, s’il te plait, merçi et pardon. En dehors de chez lui , il est tré gentil, se comporte comme un grand mais cherche toujours des enfants plus âgés que lui et lorsqu’il y a trop d’enfants autour de lui, il ne veux pas particiter aux jeux et demande à rentrer à la maison. Moi qui l’ai pratiquement élevé quant il vient chez moi, et, qu’on est tous les 2 il est trés gentil m’est en route je lave linge et m’aide beaucoup. Etant handicapée je souffre beaucoup car, ses autres grands parents sont tous décédés, sa maman est malade et il à une petite soeur de 3 mois quil aime beaucoup. Avec moi, il joue au loto, aux dominos, connait l’alphabet et les lettres et veut savoir lire rapidement. Es -ce qu’un psychologue peut me donner des conseils car je souffre tellement pour lui que je compte passer Noël toute seule. Merçi de me rassurer

  28. caroline du 06 sur 18 décembre 2011 à 21 h 47 min

    Bonjour c’est Caroline maman d’un petit garcon de 7 ans. Il sait pas colorié manque de concentration En cp la maitresse trouvait que Matis n’était pas concentré. Il répondait faut mais il savait la réponse il disait aux enfants que la planete est ronde etc et les enfants le trouvaient bizarre . Il a appri tout seul le systeme solaire a l’aide d’un poster en classe. Il a passé un test de qi résultat de 120 je pense qu’il a baclé. En classe de ce1 bon résultat a l’école peu faire mieux car il est dispersé en classe. ces cahiers sont très mal tenu il est écrit à la va vite il bacle son travail il est toujours puni et il se comporte comme un bébé. Comment je peux le résonner.
    Merci de répondre

  29. marie sur 28 décembre 2011 à 16 h 37 min

    Bonjour à tous,

    Notre 2ème fille a très tôt montré des signes de grandes facilités sans pour autant que nous nous en apercevions. Sa sœur ainée ayant 8 ans de plus, nous pensions à une émulation, une stimulation.
    A l’école elle ne tenait pas en place et après moultes réprimandes, nous sommes allés voir un de ses institutrices qui nous a fait comprendre du bout des lèvres qu’elle avait des difficultés de concentration. Bref pas finaude la gamine!!! Très vite est venu le dégout de l’école( « à quoi ça sert? ») avec une demande de sortir du système scolaire. Notre bébé voulait qu’on lui trouve un travail… Elle avait à peine 4 ans. Puis des colères parce que personne ne voulait lui apprendre à lire. Elle connaissait son alphabet ( en français et en allemand merci la grande soeur qui débutait par allemand 1ère langue). Un soir de guerre lasse je lui ai expliqué que l et a font la, l et e font le etc…. 3 jours après elle commençait à déchiffrer. Les sons ou ain in an en…. lui ont été expliqués au fur et à mesure et elle a su lire très vite.
    Puis recolère d’où test QI faits alors même qu’elle n’avait que 4 ans ( 135 honorable mais pas incroyable). Voilà précocité il faut accélérer la scolarité. Je passe sous silence le combat avec l’école ( » mais madame tous les parents pensent que leur enfant est précoce »), tests scolaire de fin de grande section alors qu’elle était en début de moyenne section. sur 60 questions, elle a répondu parfaitement à 57. branle bas de combat , réunion , on va voir, et finalement un matin on lui a dit qu’elle passait dans la classe supérieure. Elle a fait 2 mois de grande section. Début du CP , convoquée au bout d’une semaine parce que l’institutrice ne voyait pas ce qu’elle pouvait bien lui apprendre… il faut la faire passer en CE1. Moi mais elle n’a que 5 ans c’est pas un peu juste? d’autant qu’elle n’a pas appris à écrire. Finalement classe double CP CE1, au cours de laquelle elle a écrit. L’instit très pro l’a encouragée et a eu la patience de prendre les devoirs à sa place au départ et lui laisser le temps de maitriser les gestes. réultats excellents CE1OK CE2 OK CM1 OK CM2 pas OK. En conflit avec l’institutrice qui faisait des fautes d’orthographe, ce que notre fille ne supporte pas! lasse on l’a inscrite au sport ( 8 h/ semaine tennis + natation) elle cuisine ( sa grande passion: de qui tient elle cela? ). Bref nous voilà en 6ème et elle recommence à s’ennuyer. 1er trimestre 18,86 de moyenne générale en classe bilangue. et là on fait quoi? je me ruine en livres, me fatigue en courses( on cuisine toujours)…. Nous ne voulons plus nous battre avec l’école. On tente de la nourrir mais honnêtement, c’est épuisant. Ce qui nous stimule c’est qu’on plaisante beaucoup dans la famille et qu’elle est équilibrée et globalement heureuse. C’est pas beau ça?????

  30. marie sur 28 décembre 2011 à 16 h 47 min

    juste une précision:
    Le résultat du test nous a simplement permis de mieux comprendre ses réactions atypiques et nous avons appris à être très fermes, forts en face de ses peurs et angoisses . Nous sommes l’autorité, Nous savons: pas tout loin s’en faut – mais ce qui est le mieux pour elle. Cela parait prétentieux mais elle avait besoin de se sentir en sécurité, protégée par des adultes sur qui elle pouvait se reposer. Ses bêtises et colères se sont estompées ( bien qu’elle en ait fait une foultitudes comme un enfant remuant mais somme toute normal). Maintenant qu’elle va avoir 11 ans elle sait qu’elle peut compter sur nous pour l’écouter, la recadrer quand elle part dans ses délires, et l’encourager (sans qu’elle prenne la grosse tête ce qui arrive chez les enfants précoces). En revanche elle n’a pas beaucoup de respect pour le système scolaire mais elle est contente de voir ses copines. Que demander de plus pour le moment?

  31. Françoise sur 30 décembre 2011 à 18 h 34 min

    Pour Caroline,

    Il est difficile de raisonner un enfant de 7 ans.
    Cependant essayez de voir avec la maîtresse à quels moments, pour quelles activités son comportement se relâche, et voir avec elle si vous pouvez trouver un compromis en fonction des centres d’intérêts de votre fils, ou une sorte de récompense pour travail bien accompli : pour nous c’était fiche de maths quand le travail était terminé à temps ou en avance.
    Ensuite vous pouvez essayer de lui expliquer que par son comportement la maîtresse voit en lui un « bébé » et non pas un petit garçon qui comprend les choses et s’intéresse aux planètes, et que c’est à lui de montrer en travaillant bien qu’il est capable de faire ce qu’on lui demande et peut être même plus (aider les autres….si la maîtresse est d’accord…s’il se comporte bien etc etc….).

  32. DERRIEN sur 8 janvier 2012 à 15 h 55 min

    bonjour, je voudrais un conseille ,j’ai mon fils de 5 ans (c’est des faux jumeaux) sa soeur s’exprime mieux tandis que lui est plutôt dans son univers que sa soit à l’école ou à la maison la maîtraisse de mon fils ma envoyé chez un pédopsychiatre est elle a rien détecter d’a normale et je l’ai même ramener chez un auditif et on lui a fait une radio et les résultats son normale . il connait toutes les chansons et dessins animés qui passe à la télé ,il retient tout très vite a sa façon ,il sait compter jusqu’à 100 ce qui est le contraire de sa soeur jumelle ,il me récite l’alphabet avec les mots, les chiffres paires, il n’aime pas faire d’effort quand je lui demande quelque chose quand un sujet l’intéresse, il est capable de ce concentrer que sa soit à l’école ou à la maison , si vous pouvais m’aidé s’il vous plait je sais plus quoi faire merci beaucoup

  33. sam sur 17 janvier 2012 à 10 h 30 min

    Bonjour,je voudrais avoir des conseilles,j’ai mon fils de 10 ans il est difficile avec moi car il veut pas faire ces devoirs poutant il a que des bonnes notes il aime pas faire les poésies il est timide il aimme pas fréquenté les autres il est sensible il adort fabriqué des choses difficiles ,défois je me le sens comme un bébé et défois comme un adulte ,je sais pas quoi faire aidez moi s’il vous plait et excusez moi car j’arrive pas a bien exprimer , merci

  34. Françoise sur 20 janvier 2012 à 15 h 15 min

    Si vous avez l’impression que vos enfants sont en décalage et que vous pensez à une éventuelle précocité intellectuelle, le seul professionnel compétent qui puisse vous donnez une réponse certaine est un psychologue spécialisé dans la précocité intellectuelle (scolaire ou libéral).
    C’est à vous parent de juger,en fonction de l’âge et des difficultés de votre enfant, s’il faut consulter ou non. A votre place, Sam, je le ferais car à 10 ans il est important de savoir pour aider son enfant. Pour Derrien je dirais à surveiller et voir l’évolution car votre enfant est jeune et en plus c’est un jumeau, peut être est-il simplement plus introverti que sa soeur. Mais encore une fois vous êtes seuls juges et la décisison vous appartient.

  35. Boucounaud sur 22 janvier 2012 à 15 h 26 min

    Bonjour,

    j’ai une petite fille qui aura 2 ans le 28/02. Je rencontre des petits problèmes de comportement à la crèche mais aussi à la maison . Elle parle correctement depuis l’âge de 15mois, elle va toujours vers les enfants plus âgés et pose tout le temps des questions . A la crèche elle perturbe la sieste et dort peut,elle fait son clan de copains si bien qu’il y a des jours ou elle ne veut pas y aller quand elle se retrouve avec les bébé qui en faite son des enfants de son âge. Elle ne supporte pas le bruit et reste collée à moi quand elle connait pas les personnes. Dans un groupe de personnes elle va rester avec les adultes ou aller avec les ados. A la maison elle est toujours après moi me demande de lui lire des histoires ou d’écrire des mots sur une feuille, pour ses 2ans elle m’a demandé un jeu je ne sais même pas quoi prendre car 2ans et + elle en fait le tour en 2 jours. Elle se passionne pour les reportages sur les animaux et la cuisine et regarde souvent le journal. Le médecin me dit de la mettre à l’école à la rentrée mais je suis prise entre un comportement d’enfant avec de l’avance dans ses acquisitions mais un comportement de bébé pour l’affectif. Dois-je consulter un pédopsychiatre ou un psychologue je n’ai pas envie de de la mettre en difficulté. Merci de votre aide. Mary

  36. Françoise sur 22 janvier 2012 à 20 h 38 min

    Bonsoir,
    Ce décalage est typique avec les difficultés que vous mentionnez.
    La solution est la mise en contact avec des enfants plus grands, est-ce possible à la crèche avec des enfants de 2 à 3 ans ? Sinon une solution peut être de trouver une gardienne qui aurait des enfants plus âgés en garde, ou une personne qui se consacrerait à elle en fonction de ses besoins.
    L’école à la rentrée ? Tout dépend de l’organisation de l’établissement : certaines écoles ont effectivement une toute petite section, suivie d’une petite section, moyenne section, grande section, donc 4 ans de maternelle ce qui dans la cas d’enfants précoces multiplie d’autant les risques d’ennui et de malaise. Si c’est petite section à 2 ans et demi suivie de moyenne section, pourquoi pas , cela peut être bénéfique.
    Je vous conseille par ailleurs de regarder les sujets suivants sur le forum qui compléteront la réponse :
    « le médecin nous a dit précocité, à surveiller » et
    « votre avis svp, garçon de 3 ans  » dans la rubrique « mon enfant est-précoce ? »

  37. gaby sur 26 janvier 2012 à 10 h 13 min

    Bonjour,

    notre fils a fait sa rentrée ps/ms en septembre. Une catastrophe: lui si vivant s’est replié sur lui-même, ne parlait pas (remarquez au milieu de 33 enfants encore faut-il avoir son temps de parole…) et régressait. Vu la toute petite ouverture d’esprit de la maîtresse (qui n’a rien à apprendre vu ses 18 années d’enseignement…) nous avons de suite été chez un psychologue qui nous a certifié que notre fils n’avait AUCUN pb mais qu’un test QI serait le bienvenu. Nous n’avons pas été étonnés, je suis précoce. Je sais combien on peut se sentir différent, combien on apprend vite…et cette hypersensibilité terrible qui nous cloue sur place…
    Nous avons retiré notre enfant de cette école et l’avons inscrit dans une école Montessori afin qu’il reprenne confiance en lui déjà, le but n’étant pas d’en faire un génie mais de le voir heureux.
    Cela a été rapide, dès le 1er jour il parlait là-bas. Il apprend vite, il y a des amis. Placé sous un regard bienveillant mon fils de 3 ans 1/2 se permet d’être lui-même. Nous attendons le test qui a lieu en Février (les délais sont longs) et nous parlerons du résultat avec la directrice qui est tout ouie.
    Cette mauvaise expérience m’a renforcé car comme je le disais à son ancienne école : « avant d’être votre élève Jules est mon fils ».
    Cela résume bien ce que je pense: il n’est pas question de laisser un enfant souffrir ainsi et les précoces souffrent c certain, il n’est pas question de laisser une institution décider sans avis de psychologue de l’orientation d’un enfant. A quelque âge que ce soit.
    Le test psy peut se passer très tôt, c’est vital pour un précoce de se sentir reconnu et de pouvoir mettre des mots sur ses différences. A presque 40 ans je me sens toujours aussi décalée…mais je sais pourquoi et ça c’est important;-).

  38. mapiebou sur 26 janvier 2012 à 16 h 04 min

    Bonjour

    Je viens de lire le message de Gaby qui ne me rassure pas du tout. Je suis maman d’une petite fille de bientôt 2ans (voir message du 22/01/12) et tout les jours elle fait des choses qui ne sont pas de âge. Elle fait des bonshommes en pâte à modeler avec plein de détails se qui ma fortement surprise elle est même capable de peindre un masque de carnaval aussi bien que son cousin de 5ans. Je suis de plus en plus perdue face au diverses questions quelles posent car elle ne sont pas de son âge. J’habite dans la campagne limousine je n’ai d’autre solution que de la mettre en crèche pour l’instant mais elle s’y ennuie pour l’école j’en est trouvé une dans un village près de chez moi avec une classe unique de maternelle mais pas sur qu’on puisse me la prendre à la rentrée car elle n’aura pas 3ans. Là je suis fatiguée car elle arrête pas une minute et elle devient de plus en plus turbulente. Pour la méthode Montessori je connais mais dans ma région il n’y a pas. Franchement je n’ai pas envie de la mettre en difficulté. Franchement je suis perdue à bientôt Mary

  39. Françoise sur 26 janvier 2012 à 20 h 11 min

    Personnellement je trouve le message de Gaby très optimiste et encourageant, et aussi très vrai dans le sens où nos enfants sont une priorité et nous devons nous « battre » pour leur bien être, et c’est à force que nous finirons peut-être, espérons, à obtenir une vraie prise en charge par l’école de nos petits doués et de leurs besoins spécifiques.
    Pour Mapiebou, ne cédez pas à la panique. Vous avez une enfant éveillée et à son âge l’important est de lui donner ce dont elle a besoin. Si je comprends bien vous travaillez et elle vous épuise par ailleurs ? Essayez de trouver un moment dans la journée que vous partagez avec elle, rien que pour elle et avec une occupation qui lui fasse plaisir (je sais que le temps n’est pas extensible, mais même si cela n’est qu’un quart d’heure le soir, sachant que ce moment est à elle, vous pouvez d’ailleurs le lui expliquer, cela l’apaisera sûrement).
    Les petits logiciels éducatifs du genre »lapin malin » (de 2 ans à 8 ans environ) ou autres, sont aussi très bien, à petites doses, pour occuper les esprits éveillés.
    Quant à l’école il faudra aviser le moment venu, vous vous ferez vite une idée. Par ailleurs, la maternelle n’est pas obligatoire, elle peut aussi y entrer plus tard, au moment le plus opportun pour une prise en charge efficace.

  40. TYTINE sur 26 janvier 2012 à 23 h 58 min

    BONJOUR TOUS LE MONDE!!!!je suis une ado scolarisée dans un lycée….depuis de nombreuses années j’ai était diagnostiqué « précoce »,si votre enfant et ainsi comme moi cela risque d’être très handicapant pour lui !!!!par exemple en cour parfois selon le programme sur lequel on travaille je m’ennuie car:soit je le connait déjà en feuilletant des livres à la biblio ; et cela provoque un décalage et fait que je doit passer au prog suivant et dans ces cas là je me sent seulsoit parce que les autres élèves qui eux n’ont pas le même rythme que moi .mais ce qui me fait le plus de mal et de me retrouver face aux questions pausé par la prof et je réponds à presque toute et juste! rend les autres très jaloux ou voient ça comme un rabaissement par rapport à eux !!personnellement c’est peut être sympa d’être précoce par ce que on est peut être je dit bien SUR D’avoir son bac!!!:D IL M’ARRIVE PARFOIS DE NE PAS DORMIR DU TOUT OU DE NE PAS AVOIR ENVIE PUIS D’ALLER LIRE ET ENCORE LIRE comme si cela me canalisait !!!parfois j’ai l’impression d’être un extra terrestre par rapport aux autres de mon age !!qui eux pense a faire la fête ou rigoler entre pote alors que moi non …JE Préfère LIRE LE DICTIONNAIRE !!!en tous cas j’espère que cela vous en dira un peu plus !

  41. gaby sur 27 janvier 2012 à 13 h 14 min

    Rebonjour;-)!
    Tout d’abord un mot pour Mapiebou. Ecoutez personnellement j’ai été dans une école publique de campagne et j’y ai passé de belles années. Les instits ayant bien cerné mon profil dès que j’avais terminé un travail (tjs avant les autres) ils m’en proposaient un autre. la notion de proposer est importante, je n’étais pas obligée de le faire (mais j’avoue que cela me « nourrissait » alors j’acceptais). C’est l’ouverture d’esprit (mais le terme professionnalisme convient mieux) de l’instit qui fera la différence. Vous avez un école montessori à Cieux dans le limousin.
    Pour votre enfant je comprends tout à fait: Jules était ainsi et de gros moments de solitude sont vécus tant qu’ils ne sont pas scolarisés c clair! Alors comment fait-on face à l’appétence de nos bambins? Si vous ne répondez pas à ces attentes elle va tourner en rond et se montrer très difficile car frustrée. Vous avez des solutions: partez une journée avec elle ou allez sur internet sur le site oxybull et choisissez ensemble quelques jeux d’ateliers variés, ici nous avons la peinture, j’apprends à dessiner de Nathan, des quizz, des puzzles… Le but est de varier vous l’aurez compris. Vous avez un truc extra: vous pouvez acheter du matériel montessori sur le net: vous allez être surprise car le matériel a l’air tout bête mais en fait l’activité possible avec est intense. Mon fils, 3 ans 1/2, apprend déjà les grands chiffres avec.
    A la maison, et ça c’est très important donnez lui un max d’autonomie: ici marchepied pour se laver les mains, petit bac pour qu’il puisse faire sa vaisselle, il met la table, l’essuie: en gros il apprend tout et il en a besoin, cela développe en plus la motricité fine. Nous avons constaté une « canalisation » de Jules et cela fait bcp bcp de bien.
    Il se sert à table et en met partout? C pas grave, il APPREND.
    Il a une bibliothèque bien fournie et n’a qu’une hâte: lire seul;-).
    Sans oublier un facteur très important: une activité ailleurs. Alors piscine, danse, babygym, éveil musical mais une activité pour dégager cette énergie et mettre « en repos » le cerveau de ces loulous.
    Je me reconnais bien sur l’aspect lecture et nuits blanches de Tytine, je ne lis pas j’AVALE, enfant je disais à mes parents que j’étais fatiguée de savoir lire, je ne m’arrêtais jamais. On peut être très heureux en étant précoce quand on a des parents et des profs attentifs, parfois il faut se battre et alors? Cela me semble être une toute petite lutte par rapport aux gens qui affrontent une maladie grave. Je relativise… Bon moi je suis précoce, à 27 ans j’avais un salaire scandaleux, un poste passionnant alors que g stoppé net mes études à BAC+2 (je piaffais d’impatience sur les bancs de la fac;-). Aujourd’hui g 40 ans et je suis…maman au foyer depuis la naissance de mon fils! Je ne regrette RIEN, j’assume. Je dévore mes bouquins, assouvit tous mes besoins de connaissance par le net et là je vais me perfectionner à la maison sur les langues étrangères (j’en ai appris 4) avec un logiciel. L’important c’est de donner les clés aux enfants, une bonne dose de recul face aux institutions, bcp d’amour pour la confiance en soi… Je dis souvent à mon fils: « si tu as un pb je suis là et, ne t’inquiète pas, je ne laisserais pas ce pb te gêner longtemps ». Il l’a bien compris: on est ses parents, on est là. Le soir on parle de sa journée, on dénoue les noeuds de sa petite tête (se pose bcp de questions) et ainsi on avance. C’est ce dont il a besoin: avancer.
    Le psy et le pédiatre m’avaient dit « ne le freinez pas, accompagnez le ».

  42. megadi sur 28 janvier 2012 à 22 h 35 min

    Re bonjour !!!!je m’adresse en particulier a vous gaby ,vous êtiez et vous l’etes je suppose encore dites p »précoce »je voudrait savoir comment enfant ou plus au moins a l’adolescente vous aviez vecu ce grands plus par rapport aux autres personnes de votre entourage! car dur de parler et s’exprimer quant les personnes ou les copains ne peuvent pas ou ne comprennent pas et ne peuvent pas ressentir ce qu’être « difféerent »,mais moi je dirait « avancé »!sur ce qui ai de ma vie je ne suis pas malheureuse car j’ai un toit des parents qui m’aiment des professeurs tres attachant et niveau communication +++,mais se qui me prends la tête c’est que des que je me retrouve en famille ou avec des amis « je ne peux pas avoir une discution sans parler de philo ou encore (emile durkheim)car sur a 100% ils en on rien a foutre! j’ai oublier de dire mon age j’ai quatorze ans ,que ferais vous ou que penseriez-vous si votre enfant subirait sa?MOI PERSONELLEMENT j’ai fini en commensent par séecher les cours et aller lire des livres dans la pelouse ,puis plus les jours passer je commencer a sécher et a faire lal’ecole buissonniere car les gens de mon college disait que j’etait la gamine du college et que j’etait trop coinccées pour pleins de chose!!et puis au debut trosieme j’ai fais le CNED l’ecole a domicile la j’etait a mon rythme et personne n’etait la pour me juger !!!voila,je me pose toujours beaucoup de question mais aujourd’hui je suis en seconde dans un lycee privée ou les gens ne juge pas mais s’impatise et font preuve de bonne fois!;)
    ais-je trouver ma place dans cette société?JE NE SAIS PAS ENCORE §§

  43. megadi sur 28 janvier 2012 à 22 h 52 min

    ah et le « megadi  » en faites c’est « tytine!<3

  44. gaby sur 29 janvier 2012 à 13 h 52 min

    Megadi, je vous ai répondu mais mon message n’apparait pas. Il était bien long donc je vais résumer. Je pense que vous rencontrerez bcp de gens avec lesquels vous vous sentirez décalée MAIS ceux-ci peuvent vous apporter bcp sans que vous en ayez encore conscience. Il serait peut être bien que vous dépassiez leur incompréhension afin de pouvoir partager autre chose avec eux. Pour mon fils il est bien ou il est pour l’instant et à chaque choix que nous devrons faire nous prendrons l’avis de psychologues et rencontrerons les enseignants avant toute inscription. Nous l’accompagnerons, 45°/ des enfants précoces sont en effet en échec scolaire donc dialogue et attention seront nécessaires. Chacun a du mal à trouver sa place mais c’est la recherche de celle-ci qui est aussi intéressante. Il y a suffisamment « d’outils » aujourd’hui pour aider l’enfant précoce encore faut il les connaitre;-). Quant aux jugements des autres eh bien ils sont présents toute une vie mais, comme mon époux le dit souvent, « ils s’ennuient ces gens non? »;-). Voilà, je pense sincèrement que dépasser les a priori, s’intéresser aux autres amènent ceux ci à s’intéresser à nous. C’est long mais c’est une belle preuve d’intelligence aussi. L’intelligence a plusieurs formes d’expression;-).

  45. tytine sur 29 janvier 2012 à 17 h 19 min

    oui ! merci gaby pour le message !!je comprends tres bien ce que vous voulez dire :)et ce qui et de l’echec scolaire : je mis reconnait tres bien et cela me fait beaucoup de mal

  46. gaby sur 30 janvier 2012 à 9 h 22 min

    Tytine, quand vous dites que vous souffrez, étant donné l’hypersensibilité des précoces, je comprends ce que cela représente pour vous. Savez vous ce que vous désirez suivre comme cursus? Ce la donne un but. Ne désarmez pas surtout et au fil des ans qui viennent tenez bien compte de votre sensibilité. Personnellement j’avais choisi la psychologie mais sur le terrain j’ai été plus que marquée par le traitement réservé aux enfants handicapés moteurs et mentaux. J’ai rebondi et j’ai trouvé ma voie: la création et la formation. Voyez vous je m’ennuyais et j’ai lâché la fac, j’ai un regret: pour être éducatrice montessori il faut un niveau bac+3 afin d’être acceptée à la formation (enfin il y a en a qui font sans mais je trouve cela vraiment « limite »). Je m’accorde une année avant de décider quoi que ce soit. Tout cela pour vous dire qu’avec un but bien défini, analysé et surtout en accord avec votre personnalité vous allez vous épanouir. Et surtout faites des stages afin de vous assurer que le métier désiré vous convienne.

  47. tytine sur 30 janvier 2012 à 19 h 23 min

    gaby,merci pour le commentaire ,moi mes parents et moi meme n’avons pas decider la psychologie ,mais sur le controle de soi ,et ce qui et de mon bu dans les etudes je fait en sortes que je puisse pas lacher mes etudes car mon desir et de faire de longues etude dans la medecine !:)en tous cas ce que vous dites ma ouvert les yeux sur ma reaction vis a vis de ma scolarité et jene compte surtout pas a me remettre en echec de ce coté la !!:)

  48. gaby sur 31 janvier 2012 à 10 h 33 min

    Tytine, je vous remercie de votre petit mot. Félicitations pour votre choix : la médecine est une profession très noble. Vous pourrez venir témoigner et aider les précoces grâce à votre expérience. N’oubliez pas que rien n’est aisé et que la réflexion sur soi permet de rebondir et d’avancer, accrochez vous;-).

  49. tytine sur 1 février 2012 à 18 h 45 min

    merci cela me touche beaucoup !et bien si j’arrive a être médecin et je vais le devenir car j’y croit et bien j’espérerai faire des études sur la « précocité » ‘je ne sais pas si ça se dit!:p
    pour pouvoir aider les enfants ,les adultes …etc….,à les accompagner dans leurs difficultés par rapports à cette avantages même si pour nous malgré sa ,nous mets parfois dans des situations de ce sous estimé ou encore à perdre confiance en soi!car comme je dit toujours avoir confiance en soi avant d’avoir confiance aux autres!

Laissez un commentaire





Notre guide sur l'enfant précoce et l'école

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Ce guide est tout spécialement destiné à informer les enseignants sur l’élève à haut potentiel intellectuel, son identification et sa prise en charge à l’école. Il peut être remis directement à l’enseignant de votre enfant ou vous servir de base d’argumentation si vous avez à mener une discussion avec un enseignant.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes