Aller au contenu
Accueil » L'adulte surdoué » Les particularités du parent à haut potentiel intellectuel

Les particularités du parent à haut potentiel intellectuel

Etre à haut potentiel en tant que parent d'enfant précoce a des implications qu'il est bon de connaître. Un article récent du site Magic Maman s'intéresse à la question.

L'enfant précoce dans sa famille

Quelle influence le haut potentiel exerce t-il dans l’idée de devenir parent ? Le magazine magicmaman relaie quelques questions existentielles. Sont-elles renforcées par le fait d’être soi-même à haut potentiel ?

Des parents plus inquiets ?

Pour les parents cités par magicmaman, il semblerait que la préoccupation principale soit la transmission à leurs enfants d’un “décalage au monde” pas facile à vivre.

Ce sentiment est certainement exacerbé (ou non) par leurs propres sensibilités et vécus, en particulier lorsque le haut potentiel a été pour eux une source d’inadaptation du fait de sa non reconnaissance ou d’une identification tardive.

C’est très fréquent que suite au diagnostic de leur enfant, le ou les parents s’interrogent sur leur propre histoire et passent des examens. Bien souvent, ils découvrent ainsi à l’âge adulte qu’ils étaient des zèbres qui s’ignoraient.

https://www.magicmaman.com/je-suis-parent-a-haut-potentiel-intellectuel-comment-gerer,3679826.asp

La dimension génétique du haut potentiel n’étant pas clairement établie, même si les probabilités sont fortes, des parts d’incertitude subsistent et portent pour les parents concernés sur la capacité à nouer une relation empreinte de compréhension avec des enfants qui leur ressembleraient plus ou moins.

De mon côté, j’avais très peur d’avoir un enfant qui n’était pas comme moi et qui ne me comprendrait pas (et réciproquement). D’un autre côté, je pense que ce n’est pas un cadeau à faire à un enfant de lui transmettre sa douance et de vivre avec ça.

https://www.magicmaman.com/je-suis-parent-a-haut-potentiel-intellectuel-comment-gerer,3679826.asp

Quelques précautions à prendre :

La question de l’hérédité

Remettre les choses à leur place : petit bout d’chou arrive parce que vous l’avez souhaité, lui, et il aura forcément des héritages divers répartis aléatoirement, quels qu’ils soient. Le haut potentiel n’est pas le pire !

Faites vous confiance : quoi qu’il arrive, il est votre enfant et les liens se construiront petit à petit. En cas de haut potentiel, vous aurez l’avantage d’avoir cette sensibilité qui vous permettra de l’accompagner au mieux avec un regard averti.

Quoiqu’il en soit, un parent HPI sera en général très sensible et très empathique aux besoins de son enfant. L’écoute, la communication et le respect des émotions de l’enfant seront généralement au cœur de son éducation.

https://www.magicmaman.com/je-suis-parent-a-haut-potentiel-intellectuel-comment-gerer,3679826.asp

Faites attention toutefois à ne pas reporter sur votre enfant vos frustrations ni vos envies. Vous avez votre histoire, il aura la sienne construite avec vous et son environnement propre.

À chacun sa personnalité

Même s’il s’avérait être à haut potentiel, prenez garde à la tentation de le voir uniquement à travers l’idée que vous vous faites de cette possibilité. En procédant de la sorte, vous pourriez passer à côté de ses besoins réels et nuire à la spontanéité de la relation établie entre lui et vous.

Si haut potentiel il devait y avoir, il s’imposera à vous avec force. Cette impression sera souvent nourrie par des remarques provenant de l’extérieur, et dans ce cas ce filtre sera en effet un outil nécessaire pour l’accompagner dans sa complexité.

Des potentiels multiples

Le haut potentiel se manifeste de différentes manières et dans différents domaines. Il n’est pas facile de prendre la distance nécessaire entre vos propres besoins et centres d’intérêts, et ceux de vos enfants, qui malgré ce point commun qui vous lie, peuvent être très différents. Veillez à ne pas avoir d’attentes pour lui mais à respecter et laisser s’exprimer les siennes, même si elles ne vous comblent pas personnellement. Ce qui importe est l’épanouissement de votre enfant.

Le cas des fratries est compliqué aussi : lors de l’inscription à l’école de mon deuxième, la directrice m’a demandé s’il suivait le chemin de son grand frère (pour ne pas en tenir compte d’ailleurs par la suite !). A l’époque je lui avais répondu que je ne savais pas car véritablement ce n’était pas une fin en soi, ce qui comptait étant son bien être. La suite nous dira qu’il aura aussi un profil haut potentiel, mais très différent de son aîné, orienté sur d’autres besoins affectifs et centres d’intérêts. Le point commun est l’intensité de l’expression de ces besoins et le décalage par rapport à la norme qui suppose quelques aménagements.

Ainsi se fier à un modèle n’est pas souhaitable, les enfants sont tous différents même avec ce point commun. Le danger paradoxal en cas de fratrie est la comparaison des uns et des autres par rapport à un enfant identifié comme tel (ou un parent), qui pourrait donner l’impression que les frères et sœurs ne suivent pas le même chemin et donc ne seraient pas à haut potentiel puisqu’ils n’expriment pas les mêmes aptitudes ou les mêmes frustrations. Il est à la fois utile et difficile de rester neutre, suffisamment à l’écoute des uns et des autres pour ne pas passer à côté des besoins de chacun ni les anticiper par défaut.

“J’avais peur de passer à côté de quelque chose pour notre enfant et qu’il puisse un jour nous le reprocher.”

En cas de doute, seul un test effectué auprès d’un professionnel compétent vous donnera les bonnes indications. Là aussi la difficulté est d’accepter le résultat du bilan, qui sera celui de votre enfant et ne collera pas forcément avec l’image que l’on se construit, et ne sera pas nécessairement le reflet de votre personnalité ou celle de ses frères et sœurs.

Attention enfants sensibles !

Enfin si vos enfants devaient vivre ce point commun avec vous, mon conseil serait de veiller à préserver leur sensibilité et leur enfance. En effet l’impression dominante est d’avoir à ses côtés un adulte miniature. Face à des petits curieux qui posent mille questions et à qui nous avons l’impression de pouvoir tout dire, il faut cependant se positionner en tant qu’adulte qui doit les rassurer et les protéger. La tendance pourrait être de les confronter trop tôt à des réalités difficiles à gérer pour eux sur le plan émotionnel. Malgré leur curiosité ils restent enfants et ont besoin de légèreté et d’insouciance aussi. Beaucoup d’entre eux sont des éponges émotionnelles, aussi il nous revient de préserver leur statut d’enfant en n’anticipant pas trop vite et en gardant des limites raisonnables.

Éliminer le doute pour accompagner son enfant

Le haut potentiel reste par conséquent à considérer comme une hypothèse à admettre et faire valider si elle se présente de façon persistante, afin d’adapter son éducation aux besoins réels des enfants, mais à ne pas poser par avance comme un postulat au risque de faire grandir l’enfant à travers un filtre qui ne lui correspond pas.

Les inquiétudes des parents à haut potentiel demeurent malgré tout très compréhensibles. En effet, s’ils sont armés pour accompagner au mieux leurs enfants sur le chemin de l’accomplissement d’eux-mêmes, à leur niveau, ils sont aussi conscients de la difficulté réelle à les laisser progresser à leur rythme en dehors de la sphère privée. Ils ont à cœur leur bonheur mais savent que grandir en décalage peut être source d’instabilité psychologique et affective et que leur scolarité elle aussi sera fortement impactée par cet aspect.

Pour notre fratrie, le haut potentiel s’avère un fort vecteur d’échanges et de compréhension mutuelle, malgré les grandes différences d’âge. Si vos enfants vivent des relations compliquées par ailleurs, tablez sur ce point commun pour enrichir les relations familiales !

Lire l’article en entier sur Magic Maman

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez notre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

L'école et l'enfant précoce ne font pas toujours bon ménage. A travers les 32 pages de ce livret, découvrez pourquoi il est important de tenir compte des besoins particuliers de l'élève à haut potentiel et comment agir au quotidien pour son bien-être et son épanouissement.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes