Skip to content
Accueil » L'enfant précoce » Les enfants à haut potentiel : qui sont ces enfants différents ?

Les enfants à haut potentiel : qui sont ces enfants différents ?

Arielle Adda et le Dr Gabriel Wahl partagent leurs points de vue, parfois divergents, sur le haut potentiel durant une petite heure.

Enfants précoces qui jouent

Une émission récente de Radio Notre Dame était consacrée aux enfants à haut potentiel, en compagnie du Dr Gabriel Wahl, psychiatre de l’enfant et de l’adolescent, auteur de « Les enfants intellectuellement précoces » et de Arielle Adda, psychologue clinicienne, auteur de « Psychologie des enfants très doués » qui donne une vision équilibrée et un éclairage global plutôt positif sur le haut potentiel.

Au cours de l’émission ont été abordées différentes questions comme celles de la génétique, de l’intelligence, du cerveau, de la scolarité des enfants concernés…

Intelligence et génétique :

Même si la part d’hérédité dans le haut potentiel n’est pas tranchée, les deux invités de l’émission sont d’accord pour affirmer qu’il est rare que cela ne touche qu’une seule personne dans une fratrie. Sur ce point, il est certainement nécessaire de ne pas se fier aux apparences et croire que l’enfant surdoué est un enfant qui dénote forcément ou sort du lot en toutes circonstances. Quoique la précocité soit un facteur de réussite à l’école, tous les enfants ne sont pas scolaires et certains vont développer des talents ou passions sur d’autres plans.

Le cerveau de l’enfant à haut potentiel

Si la connectivité neuronale des enfants à haut potentiel est améliorée, nous apprenons également qu’il existe un lien de proportionnalité entre la taille du cerveau et le niveau d’intelligence. De même, la consommation énergétique du cerveau des enfants surdoués est moindre pour un travail équivalent et le rythme cérébral des enfants surdoués serait plus proche de celui des adultes que de celui des autres enfants.

Quelques caractéristiques ?

Parmi les caractéristiques communes que l’on peut dégager sont principalement citées la rapidité d’esprit de l’enfant doué, sa perspicacité, l’intérêt fort pour les conversations des adultes, soit pour résumer les propos de Gabriel Wahl :

une ouverture au monde différente

Gabriel Wahl

La question affective :

Elle est souvent évoquée en terme d’hypersensibilité. A ce propos, Arielle Adda décrit les jeunes à haut potentiel comme des enfants qui captent très bien les sentiments des autres :

ils ressentent terriblement…

Arielle Adda

Gabriel Wahl pose la question en d’autres termes : il décrirait plutôt ce que l’on appelle « hypersensibilité » comme :

une capacité à comprendre les horreurs du monde qui créerait une empathie vers les adultes qui leur parlent de sujets qui les intéresse.

Gabriel Wahl

Cette hypersensibilité, à distinguer de la sensiblerie ou de l’anxiété, pourrait être assimilée à une grande capacité des enfants à haut potentiel à cerner les personnes et le monde qui les entoure, ou définie comme une grande lucidité qui les éloigne fatalement de l’insouciance habituelle et normale chez les enfants en général.

Faut-il passer un test de QI ?

La réponse à cette question ne rassemble pas les deux invités de l’émission.

Selon Arielle Adda, le test est nécessaire, à prendre comme, je cite,

« une grille de lecture qui apaise toute la famille ».

Arielle Adda

Nous aurions tendance à partager cet avis, le test n’est pas seulement un outil qui sert à pallier à un manque, qu’il faut utiliser lorsqu’un souci est détecté, c’est avant tout une aide à la compréhension d’un fonctionnement particulier qui permet de s’adapter et prévenir d’éventuelles difficultés. Arielle Adda évoque encore la nuance à faire entre un enfant au QI de 130 et un autre dont le résultat dépasserait 145. A cet égard le test est révélateur.

Et la scolarité ?

En terme de scolarité, les questions épineuses sont celles qui touchent au respect du rythme de l’enfant surdoué et à son sens de l’effort :

pourquoi courir quand il s’agit de marcher pour réussir ?

Arielle Adda

Nous avons connu cette expérience avec l’un de nos enfants qui, lors de jeux collectifs en maternelle ne courait pas comme les autres en jouant au loup et nous expliquait justement son comportement qui nous paraissait bizarre en disant « tant que le loup ne s’approche pas je n’ai pas besoin de courir !  »

Vous entendrez, là encore, que le sujet, en particulier celui l’échec scolaire, ne fait pas non plus consensus.

L’enfant précoce en échec scolaire est une anomalie statistique.

Gabriel Wahl

A contrario, pour rassurer tous les parents qui ont du mal à discuter avec les enseignants, vous découvrirez avec plaisir que le sujet de la « maturité ou plutôt du manque de maturité  » de l’enfant précoce est décrit, de concert, comme un

argument fallacieux, jargon, langue de bois, grand must de l’Education Nationale.

Arielle Adda et Gabriel Wahl

Le rôle de l’école et de l’environnement en général est important dans la construction d’une image de soi positive.

Pour éviter que cette image soit faussée par un environnement inadapté, Arielle Adda encourage les parents à fréquenter des associations avec leurs enfants pour que ceux-ci puissent parfois se retrouver entre eux et se permettre d’être pleinement eux-mêmes.

Les enfants surdouées, qui sont-ils au final ?

Tout au long de l’émission nous percevons de la sympathie et de l’affection pour les enfants à haut potentiel dans les propos d’Arielle Adda qui s’accorde à dire avec Gabriel Wahl que leur fréquentation est un vrai bonheur.

D’où l’intérêt qu’il y a à ne pas pathologiser le haut potentiel mais à mieux le comprendre pour l‘accompagner à la hauteur des besoins de chaque enfant.

Voir la page de l’émission

Je m'occupe d'Enfants Précoces Info depuis 2002. Je publie des articles et j'interviens sur la partie technique du site. J'essaye aussi de le faire évoluer pour qu'il soit le plus utile possible et qu'il vous rende les meilleurs services dans l'accompagnement de vos enfants. Je suis le papa de quatre enfants précoces nés entre 1997 et 2012 et, à ce titre, j'essaye de vous faire partager mon expérience.

Laissez un commentaire





Informons ensemble toutes les écoles françaises sur l'élève à haut potentiel

Participez à notre grande campagne d'information !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Avec votre aide et pour que tous les élèves à haut potentiel puissent bénéficier d'un enseignement adapté à leurs besoins, nous allons envoyer un exemplaire de notre plaquette d'information à tous les chefs d'établissements de France. Cela représente environ 65.000 destinataires. Découvrez sans tarder comment soutenir cette campagne sans précédent !

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes