Aller au contenu
Accueil » L'adulte surdoué » Le haut potentiel chez les adultes est-il si facile à vivre ?

Le haut potentiel chez les adultes est-il si facile à vivre ?

C'est la question qui était posée il y a quelqu'un temps dans le cadre de l'émission "On est fait pour s'entendre" animée par Flavie Flament sur RTL.

Deux adultes surdoués

Ils suscitent l’admiration et parfois l’agacement ; on peut s’imaginer que leur vie est belle, que tout leur est accessible, qu’ils ont le monde à portée de main mais… le haut potentiel des adultes surdoués est-il si facile à vivre que ça ?

Sont-ils plus heureux que les autres ? Comment ressent-ils le décalage avec ceux qui les entourent ? A quelles difficultés que l’on n’imagine pas sont-ils confrontés ?

Pour parler de ce sujet, Flavie Flament recevait

Monique de Kermadec, psychologue clinicienne. Auteur de La femme surdouée aux éditions Albin Michel.

– Clotilde Poivilliers, thérapeute, surdouée, enseignante en shiatsu et fasciathérapie. Auteure de Zèbre zen – développer ses talents quand on est un adulte surdoué aux éditions Eyrolles.

– Elina Nobelen, auteur de L’art d’être normale – De la précocité à l’apéisme : un témoignage pour mieux comprendre aux éditions Michalon.

Je vous invite à écouter l’émission maintenant sur EPI et pourquoi pas à nos donner votre avis ou à partager vos expériences à travers vos commentaires.

Voir la page de l’émission

Je m'occupe d'Enfants Précoces Info depuis 2002. Je publie des articles et j'interviens sur la partie technique du site. J'essaye aussi de le faire évoluer pour qu'il soit le plus utile possible et qu'il vous rende les meilleurs services dans l'accompagnement de vos enfants. Je suis le papa de quatre enfants précoces nés entre 1997 et 2012 et, à ce titre, j'essaye de vous faire partager mon expérience.

1 commentaire

  1. Anne sur 28 décembre 2019 à 12 h 52 min

    J’écoute le premier intervenant, je suis arrivée à l’anecdote du casque de chantier, et j’ai tellement envie de lui dire « Moi aussi, c’est exactement ça ! »
    Je fais partie de ces personnes qui préfèrent un travail où on ne sollicite pas leur intellect, parce que, effectivement, à chaque fois qu’on m’a confié des responsabilités, j’allais trop loin, je voyais trop loin, je voulais déranger trop la structure en voulant apporter des améliorations qui me semblaient importantes mais qui n’étaient pas pertinentes aux yeux des autres. Une fois la mission abandonnée, mon travail était déconstruit en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. C’est destructeur pour l’estime de soi. Ma santé et mon bien être au travail en ont souffert.
    Je travaille aujourd’hui dans une entreprise où je me sens bien, où les collègues sont très bienveillants à mon égard, et où la principale qualité demandée à mon poste est de garder les choses sous contrôle, et ça c’est un truc que je fais bien. Quitte à ne pas pouvoir travailler par moment, je ne veux plus travailler nulle part ailleurs.
    Alors, un clin d’oeil à ce premier intervenant, vous n’avez pas idée à quel point je vous comprends

Laissez un commentaire





Découvrez notre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

L'école et l'enfant précoce ne font pas toujours bon ménage. A travers les 32 pages de ce livret, découvrez pourquoi il est important de tenir compte des besoins particuliers de l'élève à haut potentiel et comment agir au quotidien pour son bien-être et son épanouissement.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes