Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Scolarisation Enfants Précoces

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 16255 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

8 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par vmichel il y a il y a 1 semaine et 2 jours.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Mon fils HP est actuellement en CE1. J’ai commencé à faire des recherches et des demandes de classes/ écoles spécialisées dans le secteur de Metz. La réponse du rectorat:
    « Dans le cadre de l’Ecole inclusive, les élèves à haut potentiel n’ont pas vocation à être scolarisés, à part, au sein de dispositifs spécifiques, mais parmi leurs camarades au sein des établissements scolaires de droit commun. Leurs besoins éducatifs particuliers doivent être néanmoins pris en compte dans le cadre de projets individualisés, personnalisés répondant au mieux à leurs besoins ».
    Doit-on donc définitivement faire une croix sur des classes HP? Quelqu’un aurait une expérience concernant les projets individualisés et ce que ça peut apporter à l’enfant?
    Merci


    Participant

    Bonjour,

    C’est intéressant, la différence de discours d’un établissement à l’autre (et d’une région à l’autre)…

    Mon fils HP est scolarisé en milieu ordinaire, et lors des réunions de l’équipe éducative, les enseignants et la directrice nous ont fortement incités à le scolariser en école spécialisée (une façon pour eux de se débarrasser du « problème », sans doute)…
    C’est nous qui avons insisté pour qu’il reste scolarisé dans son école, car il y est bien intégré, il n’a pas de troubles associés, il n’est pas en souffrance. Son accompagnement pédagogique nécessite juste un peu plus de personnalisation (ce qui embête les enseignants), mais je suis convaincu que c’est effectivement le rôle de l’école publique, inclusive, de s’adapter aux enfants à besoins spécifiques (et non l’inverse).
    Je suis content de voir que certains rectorats portent également ce discours. Encore faut-il, bien sûr, que les conditions de scolarisations permettent effectivement cette inclusion…

    Pour ce qui est de la mise en place d’un projet individualisé, je ne sais pas, rien n’a été formalisé pour nous.
    Normalement il y a un référent EIP au sein de chaque académie/rectorat, il/elle peut peut-être vous renseigner ?

    Bien sûr, si votre enfant est en souffrance dans son école actuelle, et que vous trouvez un établissement spécialisé, rien ne vous contraint à le laisser dans l’école publique.

    Bon courage !


    Participant

    Merci pour votre réponse! Effectivement, sans difficultés particulières, le mieux est que les enfants soient scolarisés en classes ordinaire.
    Ma demande de renseignement pour la future scolarisation de mon fils en collège est lié à une inquiétude vis à vis de la prise en charge des enseignants.
    Avant de faire passer le test, tous les enseignants, chaque année, me disaient que mon fils était incapable de se concentrer parce qu’il était surement immature et qu’il regardait trop la télé (ce qui avait le don de fortement m’énerver parce que je limite les écrans et que mon fils est accro aux livres depuis tout petit..). J’ai donc perdu confiance dans les enseignants classiques, et dans les écoles publiques.. En fait, plutôt qu’une classe particulière, je souhaitais trouver des enseignants particuliers qui soient formés à cette différence et acceptent de la prendre en charge au milieu de 25 autres élèves..


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Je suis d’accord avec Toh, tous les enfants devraient pouvoir suivre une scolarité adaptée à leur rythme dans le système classique.
    Or, que ce soit là ou ailleurs, la prise en charge dépend encore beaucoup trop de l’enseignant et de son investissement personnel.
    L’immaturité est le mot poubelle qui évite de se pencher sur la question des enfants qui ne collent pas au modèle et en creusant un peu on s’apercevrait qu’ils sont loin d’être immatures, ils sont simplement intéressés par des sujets non abordés à l’école (en particulier en maternelle) et semblent ainsi « ailleurs » ou « gauches »… d’où le qualificatif d’immatures.
    Au primaire, une accélération peut être salutaire, même si par la suite il sera quand même utile de prendre en compte le profil particulier de votre enfant afin qu’il reste toujours stimulé et encouragé à fournir un effort. Ce sont ces notions qui doivent être comprises par les enseignants pour que l’enfant ne s’installe pas dans une situation de confort qui ne l’entraîne pas à réfléchir, à apprendre réellement au sens de découvrir une nouveauté, à se tromper et surmonter l’échec… C’est l’intérêt des projets individualisés, qu’ils soient formalisés ou simplement mis en oeuvre en accord avec l’enseignant.
    Vous avez raison le présent conditionne la scolarité future de votre enfant, donc il est nécessaire de trouver une équipe pédagogique à l’écoute.
    Je vous mets ici des liens pour le collège : https://www.enfantsprecoces.info/ecoles/?lieu=lorraine
    et un autre pour nourrir votre réflexion sur l’école : https://www.enfantsprecoces.info/ecole-et-enfant-precoce-comment-eviter-la-frustration/


    ➽  Ma réponse vous a été utile ? Aidez Enfants Précoces Info à mettre en oeuvre 10 projets pour soutenir les enfants précoces et leurs familles en 2019.

    Participant

    Je suis d’accord avec vous Françoise concernant l’immaturité. Mon fils peut effectivement sembler immature parce que la gestion des émotions est souvent difficile. Dans un système scolaire ou les enfants sont jusqu’à 30 par classe, j’ai un sérieux doute sur le fait qu’un enseignant prenne le temps de s’intéresser aux enfants à hauts potentiel. A part le saut de classe qui peut être bien au niveau scolaire, mais je pense beaucoup moins bien au niveau émotionnel (en tous cas pour mon fils qui est déjà de toute fin d’année), je n’ai jamais entendu parlé d’aucune prise en charge.

    Je n’avais jamais pensé à la situation de confort dont vous parlez, pour le moment, tant que ça se passe bien, je n’ai pas souhaité transférer les résultats du test à l’école, surtout parce que j’ai peur d’une non réaction de la maîtresse, voir d’une réaction négative. Mais dans le sens d’un encouragement vers l’effort, ça peut avoir un intérêt effectivement.

    Merci pour votre réponse. Je pensais peut être au privé pour l’école. Je vais continuer mes recherches.
    Juste pour mettre à jours vos informations, le collège de Cuvry est fermé depuis longtemps.


    Admin bbPress

    Merci V michel pour l’info sur le collège de Cuvry, nous allons rectifier.
    Pour votre fils, comme pour tous ls enfants hp détectés, je pense très sincèrement qu’il faut faire le nécessaire le plus tôt possible pour que l’école reste toujours un plaisir et une source d’apprentissage, y compris apprentissage de l’effort oui. Des choses simples peuvent être mises en place par les enseignants comme des défis, des exposés, fiches de lecture…, un passage ponctuel dans la classe supérieure pour certaines activités…
    Si vous souhaitez des arguments pour discuter avec la maîtresse, je vous invite à découvrir ce livre, voire à le lui prêter :https://www.enfantsprecoces.info/les-eleves-a-haut-potentiel-intellectuel-expliques-au-corps-enseignant/
    Quelle que soit la formule, public, privé. …, l’essentiel est que votre enfant soit compris et bien stimulé.
    Bonnes recherches.


    ➽  Ma réponse vous a été utile ? Aidez Enfants Précoces Info à mettre en oeuvre 10 projets pour soutenir les enfants précoces et leurs familles en 2019.

    Participant

    Merci beaucoup. Suite a un evenement particulier, mon fils s est senti très devalorisé (un exposé qu il avait souhaité faire seul, qui etait selon plein d idées et de reflexion, mais dans lequel il y avait effectivement des fautes et quelques ratures….) Je vais prendre RDV avec la maîtresse et faire transmettre le compte rendu des tests par la psychologue. Je ne sais pas encore si il sera transmis à la maîtresse ou par le biai de la psychologue scolaire. Merci encore de vos reponses, je me sens moins seule au monde 😀


    Participant

    Le rectorat m’avait fait une réponse équivalente il y a quelques temps à Lyon. Il se trouve que le collège de secteur est en ZEP et que je ne veux pas que ma fille hypersensible y mette un pied.
    Alors pour demander une dérogation à la carte scolaire pour une EIP, c’est le parcours du combattant !


    Participant

    Bonjour Tatoum! Je suis dans le même cas, c est pour cela que je pense au privé, mais il y a un collège publique pas très loin de chez moi. Je n avais pas pensé à la possibilité de dérogation. Comme ce n est pas pour tout de suite pour mon fils,je suis très intéressée par votre parcours du combattant 😊. Est ce que vous pensez qu il pourrait aboutir?

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 16255 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Vous aussi, soutenez la cause des enfants précoces !