Perdue avec mon garçon de 8 ans

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 18110 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

5 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par Emilieclement il y a il y a 52 minutes.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour
    Mon petit garçon va bientôt avoir 9 ans. Révélé THP il y a 18 mois il a, cette année, suivi le CE2 et CM1 de front. Il passe en CM2 dans une nouvelle école car ça se passait très mal là où il était. Je lui ai acheté un cahier de vacances pour être sûre que toutes les notions sont bien acquises. En français tout se passe à merveille. En math, alors que c’est son point fort, j’ai l’impression qu’il est complètement perdu dans les exercices les plus simples (1 ou 2 étoiles), par contre il répond avec une facilité et une vitesse déconcertante aux exercices de niveau 3. Bien qu’étant enseignante (en PS), je suis tout à fait déconcertée par tout ça. Pourquoi cela se passe-t-il comme ça? Est-ce que c’est parce les derniers exercices sont concrets qu’il les comprend mieux? Est-ce que quand c’est trop facile il ne se concentre pas du tout? D’autres personnes sont-elles dans le même cas? Je vous remercie.


    Participant

    Bonjour Émilieclement,
    Je suis maman d’un petit garçon de 8ans (né en 2010)qui vient de faire son entrée en CM2 (avec 2 ans d’avance )dans une nouvelle école.
    Quand je vous lis , je pense à mon fils pour qui …… tout ce qui est compliqué pour les autres enfants est extrêmement facile pour lui…et par contre,il va bloquer sur des détails qui nous semblent insignifiants .
    Il faut garder à l’esprit (en permanence )que leur mode de fonctionnement est différent du notre.
    je ne sais pas si cela vous aidera mais en tout cas , dites vous…. que vous n’êtes pas seule. Et que ,même si c’est compliqué parfois….c’est chouette d’avoir un petit zèbre !


    Participant

    Bonjour

    Merci pour ces encouragements. Mon garçon vient de commencer son CM2 dans une nouvelle école, dans des bâtiments tout neufs et avec une maîtresse qui est une amie à moi. Il est très content car il a enfin trouvé un copain alors qu’il a passé deux ans sans un seul copain.
    Par contre je suis complètement perdue et démoralisée. Les évaluations diagnostiques (je déteste ça) révèlent un niveau très faible en français, une vitesse de lecture désastreuse et un niveau en maths très moyen. En classe il est très lent quelles que soient les matières et peut rêver des journées entières. Je trouvais qu’il avait bien progressé en français et l’an dernier il avait de bons résultats. J’ai l’impression qu’on nous reproche de lui avoir fait sauter une classe alors que ça a été déterminé avec la psy et l’inspecteur. Sa maîtresse trouve mon garçon à mille lieues des résultats du WISC (147 de QIT mais en décalage en mémoire de travail à 115). Il est suivi par l’orthophoniste depuis un an mais on arrête bientôt les séances vu les progrès réalisés, pas de dys. J’ai rdv avec une neuropsychologue samedi prochain, sur conseils du référent IEP.
    Je suis désemparée. Que faire? Je ne comprends pas son comportement en classe et le décalage entre ce qu’il fait et ce qu’il pourrait faire. Mon petit dernier est dans une école Montessori mais nous n’avons pas les moyens de mettre deux enfants là-bas. Et vu qu’il ne devrait rester plus qu’une année en primaire je ne vois que peu d’intérêt.
    Merci beaucoup.


    Participant

    Bonjour,

    Comment va votre fils, depuis ces deux mois ?
    Il a peut être eu besoin d’un temps d’adaptation ?
    votre fils était-il d’accord pour sauter, ou a-t-il « subit » un choix ?
    Lui avez vous expliqué pourquoi vous l’aviez fait accélérer ?

    Mon fils est THQI également, et il vient d’avoir 9 ans, en CM2 actuellement.
    Il survole partout, surtout en maths, mais ses résultats sont souvent un peu pénalisés par :

    un manque d’attention (il veut « aller vite » car tout le gonfle)
    des difficultés en graphisme : il écrit lentement (latéralité croisée + perfectionnisme dans le geste)
    une incapacité à déployer ses modes de calculs : il a juste, mais ne détaille pas les opérations, donc la maîtresse lui enlève des points.
    de gros gros soucis d’organisation, il a le niveau d’autonomie d’un CP / CE1 pour ce qui est de noter ses devoirs et mettre dans son cartable ce qu’il faut pour le lendemain.

    Je m’inquiète également beaucoup pour son entrée au collège.


    Participant

    Bonjour, je me permets de vous répondre car mon fils a 8 ans, est en CM2 et est dans une nouvelle école cette année. Finalement, ce changement d’établissement nous a permis de voir qu’il gérait très bien le changement (ouffffff ! )…du coup , nous sommes plus serein pour l’entrée au collège en septembre prochain.
    Ce qui m’inquiète plus en revanche. …ce sont les nouveaux programmes scolaires : le cycle est cm1/CM2 et 6ème ! !!!….. du coup, ils vont refaire encore l’année prochaine les mêmes choses et ça, ça risque d’être compliqué pour nos petits zèbres ! (Malgré les 2 ans d’avance il va falloir être vigilants pour éviter l’ennui ).
    Bon courage à vous.


    Participant

    Bonjour,
    Je reviens sur ce post après des mois d’absence, ça passe vite. Etant tellement perdue j’ai eu du mal à m’y remettre. Comment vont vos enfants depuis? Mon garçon, toujours en CM2, 9 ans, a, depuis le début de l’année, suivi des hauts et des (très) bas. En novembre tout allait très bien, la maîtresse confiante me disant que c’était enfin parti, que tout se passerait bien. En janvier, maîtresse en congé maternité, remplaçante (gentille) et la catastrophe. Sur son livret scolaire il n’y a que des « en cours d’acquisition », des « acquis » juste en sport et géométrie, et « non acquis » en sciences, histoire et géo avec évaluations souvent non rendues car pas le temps de terminer de tout écrire, la honte de rendre une copie comme ça,… Morale dans les chaussettes. On parle de l’inscrire à l’école Montessori avec son petit frère, Pierre est plus qu’enchanté, mais manque de bol, on passe juste après deux nouvelles inscriptions et plus de place, Pierre pleure une soirée entière. On prend rdv dans un collège qui présente un dispositif spécialisé EIP, pleins d’espoir, et on se fait jeter: QI trop haut, non homogène, bulletin scolaire pas à la hauteur, « on préfère prendre des vrais EIP, … on va très vite, … je suis en train de construire ma classe et il faut que ça marche bien »… Avec 147 QIT Pierre n’est donc pas un vrai EIP!? S’ils ne prennent que des EIP sans problème, à quoi bon une classe de la sorte? Pour la frime??? Moral encore plus bas. Ecole à la maison? Je travaille à mi-temps, le lundi et le mardi et ma maman, prof d’anglais à la retraite, pouvons nous occuper de lui, il en serait ravi, mais mon mari est archi contre. Dernière solution: on secoue Pierre pour qu’il se soumette aux règles scolaires, histoire d’être débarrassé de l’école au plus vite. Depuis ça va beaucoup mieux d’après sa maîtresse mais nous n’avons aucun retour d’évaluations et Pierre continue à ramener des montagnes de fiches non terminées, comme des pages recto-verso de phrases à recopier en les transposant au pluriel… Que faire??? Il comprend tout lorsque je suis à côté de lui (sauf l’heure: ça c’est une énigme, depuis le CP, il faut tout le temps lui réexpliquer), même les tables de multiplication ça rentre!!! Il met beaucoup plus de volonté qu’avant mais à l’école il passe encore pour l’incapable immature. Ce qui j’écris est peut être un peu (très) confus, mais ça reflète mon état mental!!! Sinon, en parallèle, depuis peu, il va voir une sophrologue et une énergéticienne. Et ça ça lui fait beaucoup de bien, il en redemande même. D’ailleurs tout le monde le trouve plus posé depuis.
    Dernier point, en réponse à vos inquiétudes concernant la sixième qui vient de passer en cycle 3: oui, en sixième on fait la même chose qu’en CM2, qu’en CM1,… Ma fille, qui a eu 11 ans fin novembre, est rentrée en sixième en septembre. Etant très scolaire, et ayant eu une maîtresse (vous voyez ce que je veux dire…), elle n’avait jamais sauté de classe. Mais là, 19 de moyenne en sixième, sans une seconde de travail à la maison, une prof (élevée par la suite au rang des déesses), sa prof de math a tiré la sonnette d’alarme, elle l’a fait passé en cinquième. Quelle joie pour elle, du latin et de l’allemand en plus, tellement contente… Et là, en cinquième on voit la différence: plus de réflexion en histoire, le latin, plus d’exposés,… Elle est à nouveau première de classe, n’en peut toujours plus des maths où elle s’ennuie à mourir, mais a, pour la première fois depuis le CP, retrouver du plaisir dans certains cours.
    Voilà, j’en ai raconté beaucoup, mais des fois faut que ça sorte. Et le partage d’expériences nous en avons besoin.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 18110 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris