Forme de phobie scolaire à 14 ans

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19806 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

2 réponses et 2 participants
Dernière mise à jour par Romain il y a il y a 3 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour, notre fils a 14 ans et est en classe de 4ème au collège public.

    Depuis le 9 décembre il manque beaucoup de forces (physiquement). Il ne va plus au collège qu’à mi-temps et il ne va plus à son basket (qu’il adorait pourtant) car trop fatiguant. Après 5 mois, tous les examens médicaux sont négatifs. Il ne reste donc que la piste psychologique. Effectivement il est précoce « hétérogène » et il s’est toujours contorsionné pour s’adapter au système scolaire (7 heures de cours « soporifiques » pendant lesquels il décrochait déjà souvent, horreur de l’effort des devoirs comme une torture depuis toujours…). Il a plusieurs fois été harcelé aussi, et presque toujours mis à l’écart par certains. Au global, il avait déjà une forte anxiété, rendue visible en particulier par un tic sous forme de bruit de gorge (sorte de roucoulement…).

    Peut-être les changements hormonaux de la puberté, ou bien un harcèlement de plus, nous ne savons pas…, mais apparemment il a craqué et les équilibres mis en place pendant des années pour tenir semblent s’être cassés. On dirait une forme de phobie scolaire, sauf qu’il n’y a pas de réaction épidermique particulière pile au moment d’aller au collège ou au moment de faire une évaluation. Et puis se fatigue reste présente même pendant les vacances scolaires et aussi elle l’empêche de faire ses loisirs qu’il aimait tant. Bref c’est étrange et cela met le doute par rapport à une phobie scolaire.

    Aujourd’hui nous hésitons à lui faire arrêter son année scolaire dès maintenant pour lui laisser 3 mois pleins sans aucune pression, en espérant que cela lui permette de se requinquer. Mais d’autres recommandent de ne pas couper le collège car cela risquerait d’être d’autant plus difficile de reprendre en septembre…

    Je passe sur l’épuisement mental des parents, évidemment, 5 mois comme ça ça fait très long…

    Nos questions :
    – Avez-vous déjà vue une anxiété par rapport à la scolarité qui se traduit par une grande fatigue ?
    – Avez-vous déjà vu une pause de la scolarité bénéfique pour mieux repartir ensuite ?

    Merci !


    Admin bbPress

    Bonjour Romain,

    Ca doit être très difficile en effet. Ce qui est étonnant comme vous le soulignez c’est que rien ne lui fasse plus plaisir. Cela pourrait ressembler à une forme de dépression plus qu’à de la phobie scolaire. Il pourrait avoir vraiment craqué suite au harcèlement, anxiété, sentiment de différence. …
    Avez vous sollicité l’aide d’un psychologue ?


    Participant

    Il a une psychologue depuis 2 ans. Elle n’aurait pas dit que Victor était en dépression, je pense qu’elle n’a même pas forcément détecté elle-même de changement chez lui au début. En février elle lui a fait passer un test de dépression. En conclusion elle dit qu’il qu’on ne peut pas dire globalement qu’il est en dépression mais qu’il y des aspects dépressifs entre faible et modéré sur certains axes (son test a 12 axes), des troubles de l’humeur.
    En fait il a toujours ses centres d’intérêt. Il ne va plus au sport parce qu’il n’a pas assez de forces physiques pour tenir un entraînement de basket. Il a recommencé le tennis bien volontiers, avec des pauses régulières (l’entraîneur lui permet de se reposer). Bref, son symptôme physique visible c’est le manque de forces, autant pour les activités physiques que pour tenir l’effort en classe.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19806 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris