délai pour passage anticipé au CP

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19349 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

4 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par Elmi il y a il y a 4 semaines et 1 jour.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Après réflexion j’ai fini par rejoindre l’avis de la maîtresse et celui de mon mari pour demander un saut de classe l’an prochain pour ma cadette de 5ans. Actuellement scolarisée en MS, sachant lire couramment et ayant acquis pas mal de compétences de GS voire début de CP, sa maîtresse l’a bien identifiée et la valorise actuellement dans ses compétences mais j’ai peur que ce ne soit pas le cas l’an prochain en GS. J’en ai donc parlé au directeur de l’école maternelle, qui est l’enseignant en GS, car j’aurais aimé qu’elle intègre sa classe d’ici la fin de l’année scolaire pour intégrer plus sereinement le CP l’an prochain. Or il me répond que cela va être compliqué car nous sommes déjà en mai et il y a des délais limites pour la procédure de changement de classe et d’école, car le CP et donc l’école élémentaire sont différenciés de l’école maternelle, ce qui équivaut à un changement d’école. La directrice de l’école primaire, avec laquelle j’ai abordé rapidement le sujet, ne semblait pas être alarmée par ce délai de procédure, et m’a également encouragée à demander le décloisonnement en GS pour la fin de l’année.

    Je sais que le directeur est assez procédurier, il met en cause le système, m’explique qu’il me soutient, je lui ai parlé des dernières directives ministérielles, il écoute en acquiesçant mais il m’explique que dans les faits c’est plus compliqué que cela avec l’IEN, qu’il faudrait également un bilan psy…

    La maîtresse de MS lui avait déjà parlé de notre fille mais il avait compris que nous, parents, n’étions pas favorables au passage anticipé. C’était en mars et nous n’étions pas sûrs, mais il n’a pas fait mention du délai limite à la maîtresse de MS ce qui fait que nous avons pris notre temps pour nous positionner…

    Quels sont donc les démarches ou pistes à envisager pour permettre ce passage? il m’a dit qu’il allait voir ce qu’il pouvait faire… je pense, après m’être documentée sur ce site, que je vais lui proposer le saut de classe en GS dès maintenant, vu que c’est la même école les choses seront sans doute plus simples afin que ma fille intègre le CP l’an prochain. J’ai cru voir aussi que certains faisaient les passages de classe anticipés plutôt courant septembre?
    Et le bilan psy est-il obligatoire? je suis moi-même psy, je connais le contenu de ces bilans, j’ai une idée assez précise du profil de ma fille et aucun besoin d’un bilan psy pour confirmer mon hypothèse, mais si c’est vraiment nécessaire il faut que je trouve un collègue habilité à le faire très rapidement…

    Merci d’avance pour les éclairages que vous pourrez m’apporter.


    Admin bbPress

    Bonjour Lanimee,

    Effectivement le bilan n’est pas forcément utile mais en cas d’aménagement de scolarité, c’est une base de référence qui sert à orienter les décisions. Par ailleurs cela vous permettra de connaître réellement l’intensité de ses besoins et ses façons de réagir (différentes en présence d’un tiers). Sur cette base vous pourrez demander la meilleure adaptation pour votre fille. En maternelle elle pourrait être vue par la psychologue scolaire, quitte à repasser des évaluations plus complètes après 6 ans.
    Je pense que la bonne solution dès à présent est de demander, comme vous l’avez fait, une concertation de l’équipe pédagogique autour de votre fille afin que la meilleure solution pour elle soit proposée. Les enseignants gardent quand même une certaine latitude pour proposer des activités enrichies ou décloisonnées, dans la plupart des cas il suffit de le vouloir.


    Participant

    Si ça peut vous rassurer, j’ai sauté de la moyenne section au CP quand j’étais petite sans difficulté. La maîtresse de MS était la meilleure maîtresse de ma vie, alors autant rester le plus longtemps avec elle ! De faire des colliers en pâte d’argile et faire des empreintes de main, j’ai démarré la lecture et l’écriture en CP. En revanche, mon conseil : demandez un bilan psychométrique au psychologue scolaire. Vous en aurez besoin pour la suite. C’est le passeport pour EHP pour un dialogue avec l’éducation nationale. Sur les 4 enfants, les 2 aînés ne l’ont pas passé, les 2 plus jeunes, si. J’ai regretté de ne pas avoir insisté auprès des psychologues scolaires à l’époque car au lycée, ça s’est corsé et le fait de ne pas avoir les bilans, ça a été dur. Pour les 2 plus jeunes, ça passe comme une lettre à la poste car elles sont officiellement diagnostiquées EHP.


    Participant

    Merci pour vos retours. Le directeur de maternelle (et instit de GS) a refusé le décloisonnement, même une semaine, sous prétexte que sa classe est difficile et qu’il ne peut pas se permettre d’accorder une attention particulière à un élève en plus. Ce qui me fait douter de sa capacité à adapter son programme pour elle s’il l’avai en classe l’an prochain…
    Bref il m’a donné lundi une notification de décision de passage en GS, que l’on a refusé en demandant le passage en CP pour lancer la procédure d’appel. Il est assez flou mais en gros nous devons rédiger une lettre de demande de passage anticipé en motivant notre demande (sa maîtresse de CP nous fournira des extraits de ses productions écrites).

    J’ai vu la directrice du primaire ce soir, elle était au courant de notre démarche et va se renseigner sur les délais de procédure pour mieux nous éclairer car même si nous avons eu le document technique, ce n’est pas très clair pour des parents… elle nous a également rappelé que l’inspection pouvait refuser ce saut, et qu’il fallait qu’on appuie notre demande en insistant sur les capacités d’adaptation sociale de notre fille à un groupe de pairs plus âgés. Bon ce n’est pas le plus simple pour elle, mais heureusement elle Va en éveil musical où elle ne côtoie que des élèves de GS dont 2/4 de son école. Donc je vais demander un courrier à son prof pour attester qu’elle est adaptée et à l’aise avec ses camarades.
    Elle va aussi au judo avec principalement des plus grands mais elle est moins à l’aise… donc je ne sais pas si c’est pertinent de demander un papier aussi…
    On doit aussi contacter le psy scolaire rapidement ou faire un bilan psy extérieur. Je ne connais pas les délais pour présenter le bilan mais je me demande si ça ne doit pas être fait dans les 15 jours… ça va être difficile si c’est le cas!
    La directrice du primaire craint aussi qu’on change nos filles d’école si le passage était refusé, elle a mon aînée dans sa classe et tout se passe bien…

    Ce soir ma fille m’expliquait qu’elle était « la maîtresse » de son groupe quand son instit s’occupe d’un autre groupe car elle, elle sait bien ce qu’il fait faire donc elle aide les autres! Et que c’est trop facile… avec ses peluches elle fait la maîtresse de CP…

    Affaire à suivre mais les prochaines semaines seront intenses!


    Participant

    Bonjour,
    Où en es-tu ? Je suis étonnée que cela puisse se passer si différemment pour ta fille que pour mon fils.
    Il est passé en GS 3 semaines avant la fin de l’année, juste pour lui permettre de finir de valider les acquis dans son livret pour permettre l’entrée en CP plus facilement. Sa maîtresse de MS avait commencé une semaine avant à lui faire les évaluations de GS, le temps qu’il accepte (et nous aussi) son passage. Mais à aucun moment on nous a dit qu’il y avait des procédures. Le dimanche la maîtresse de GS nous demande de l’amener dans sa classe, le lundi il avait son nom sur le porte-manteau et il a ADORE les 3 dernières semaines de l’année ! Après, mes enfants sont dans une école privée, ça joue peut-être ?
    Et aujourd’hui, presque un an plus tard, on ne regrette pas. Même si je trouve que socialement il s’est un peu renfermé, je pense que c’est parce qu’il a trouvé un très très bon copain et qu’ils se suffisent. Par contre, il se permet des choses avec nous qu’il ne faisait pas avant. Comme si on l’avait autorisé à s’exprimer 😉 Et ce n’est pas toujours de tout repos pour nous !
    Pour ce qui est du bilan, j’ai vu une psy récemment qui m’a dit qu’on aurait dû lui faire passer un test avant de lui faire le saut mais elle m’a aussi dit qu’il fallait attendre qu’il ait l’âge pour faire le WISC car le WPPSI n’est pas toujours fiable alors je n’ai pas tout compris. Du coup, je songe à le lui faire passer plus sérieusement même s’il n’en a pas besoin aujourd’hui, elle m’a dit que ça pourra lui être utile au collège pour des aménagements avant d’avoir des soucis (qui n’auront peut-être jamais lieu mais mieux vaut prévenir que guérir).
    Bref, bon courage à vous !

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19349 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris