Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Conseils pour une entrée en Grande Section en fin d'année

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 14549 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

4 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par Elmi il y a il y a 3 mois et 1 semaine.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Convoquée hier par la maîtresse de mon fils de 5 ans en moyenne section, j’ai appris qu’elle voulait le faire passer en grande section la semaine prochaine (mardi ou jeudi) pour pouvoir l’inscrire en CP à la rentrée prochaine.
    En soi, pas de problèmes, il a au moins 1 an d’avance voire plus et d’après les évaluations qu’elle lui a faites passer cette semaine, il a largement le niveau sachant qu’en plus il sait lire de façon assez fluide. Seulement je ne sais pas comment le rassurer face à ce changement qu’il a vécu comme un coup de massue hier soir. Il en meurt d’envie mais il est effrayé d’y aller sans ses copains. Un instant, il va en parler comme si c’était acquis et la seconde qui suit il hurle qu’il ne veut pas en entendre parler.
    Je voudrais juste trouver les bons mots pour le rassurer. Je sais qu’il sera heureux et qu’il se fera des copains (il en connaît certains qui étaient dans sa classe l’an dernier car il était en PS/MS, il fait une activité sportive avec un autre). Mais je sais aussi qu’un mois c’est court pour qu’il s’y fasse. J’essaie d’être le moins possible avec lui dans l’école car je sais que ses émotions sont incontrôlables en ma présence mais sa maîtresse actuelle est hyper attentive à son bien-être. Elle a peur qu’il croit qu’elle ne veut plus de lui alors qu’elle aimerait le garder auprès d’elle. Elle lui a expliqué les choses de façon géniale je trouve.En bref, tout se présente dans les meilleures conditions. La maîtresse de grande section est aussi top en acceptant de le prendre. MAIS il ne le vit pas très bien. Est-ce que je pourrais marquer le coup en allant lui acheter un cartable, faire un peu comme si c’était la rentrée, enfin comment aborder ce weekend sans le braquer ? Est-ce qu’avec un peu de temps il s’apaisera ? Bref, je suis preneuse de vos expériences.
    Merci et bonne journée


    Participant

    Bonjour Elmi,
    Je me suis reconnue dans votre message à quelques différences près… Cela m’a renvoyé 4 ans en arrière! Mon fils de 9 ans 1/2 savait lire, seul, à 4 ans sans que nous l’y ayons poussé; sa maîtresse de MS était dépassée et ne sachant pas comment gérer la situation, a fait l’autruche jusqu’à la fin de l’année scolaire. Sa maîtresse de GS a été plus énergique (elle a demandé à nous voir dès le jour de la rentrée), mon fils était en décalage total et donc perturbait la classe… Elle a demandé au psychologue scolaire de le tester début décembre (il est de début octobre), il avait 5 ans. Outre les tests de QI, le psy lui a fait passer un test de lecture niveau d’entrée CE1 pour s’assurer qu’il comprenait ce qu’il lisait. Le test a confirmé sa précocité et son niveau de lecture…. C’est là que les choses se sont compliquées! Le psy voulait absolument le faire passer au CP dès la rentrée de janvier car il allait, selon lui, imploser en maternelle!! Hélas, la maîtresse était fortement opposée au saut de classe et, nous, complètement désarmés face à la situation et sous le choc des résultats!
    Nous avons finalement décidé de le laisser terminer son année en GS, trop de choses à digérer! La fin d’année a été compliquée mais nous avions pris RDV avec les enseignants du CP pour voir comment gérer la situation. Ils ont été super et nous ont proposé un décloisonnement pour la rentrée, en maths et en français, pour que les choses évoluent en douceur si nécessaire!
    Résultat, il est resté un jour et demi en CP et est passé au CE1 car, selon les enseignants du CP et la maîtresse du CE1, il n’avait rien à faire au CP!
    Les débuts ont été difficiles moralement pour lui, car séparé des autres, puis le fait d’apprendre des choses nouvelles a aiguisé son intérêt et facilité son intégration!
    Nous l’avions cependant préparé à cette possibilité pendant les grandes vacances en lui expliquant qu’il ne s’ennuierait plus en classe et qu’il continuerait à voir ses copains aux récrés! De toute façon, il avait compris que quelque chose se tramait car, au début des vacances, il avait initié la conversation en nous demandant si « les enfants précoces » était le titre d’un nouveau dessin animé au cinéma!! On s’est dit qu’il fallait lui expliquer les choses simplement et honnêtement… On lui a dit qu’il y aurait des jours compliqués (et il y en a eu beaucoup!) et des jours plus faciles mais qu’on serait toujours là pour l’accompagner, que cette décision nous semblait la meilleure pour lui mais qu’il se sentirait toujours un peu différent des autres…. Enfin, que cette différence, un jour, il ne la subirait plus et qu’il saurait en faire une force!
    Il termine actuellement son année de CM2 et se prépare à entrer en 6ème…(nouveau départ, nouvelles questions!) Ces 4 années en primaire n’ont pas été linéaires car liées à la volonté d’implication de l’enseignant mais nous ne regrettons pas notre choix. Bon courage Elmi!


    Participant

    Merci Sandrine pour ton témoignage. J’ai adoré le coup du dessin animé au cinéma !! Mon fils commençait à se douter de quelque chose quand les copains ont posé des questions sur « Pourquoi il fait ce travail tout seul avec la maîtresse ? ». J’ai la chance d’avoir une équipe pédagogique complètement en accord entre eux et très à l’écoute. Ces dernières semaines, il me faisait beaucoup de remarques comme quoi untel ne savait pas ça ou un autre il ne sait pas compter plus que 30… J’ai été obligé de lui dire que c’était de leur âge et que lui il allait plus vite. Donc je pense qu’il commence à ressentir ce décalage.


    Admin bbPress

    Bonjour à toutes les 2,

    Même si les décisions ne sont pas évidentes et faciles à vivre sur le moment pour les enfants, je pense qu’il est important de voir le bénéfice réel à en tirer au bout de quelques jours et pour l’année à venir. Nos enfants s’adaptent vite lorsqu’ils sont tirés vers le haut et stimulés (beaucoup mieux qu’à l’inverse !) donc l’accélération proposée est une chance à saisir. Pour exp mon n°2 complètement fermé en ms a bénéficié d’un saut de classe contre l’avis des enseignants (car justement trop fermé), donc situation pas facile…. et s’est complètement ouvert au bout de 2 semaines en cp. En plus vous avez la chance d’avoir une équipe bienveillante qui comprendra certainement que votre fils ait besoin d’un petit temps d’adaptation (ou pas d’ailleurs !).
    Comme le dit Sandrine rien n’est linéaire, la scolarité non plus, même pour eux, le seul message à faire passer et à bien faire comprendre est qu’ils ont besoin d’être en situation d’apprentissage (comme les autres) d’où la nécessité d’accélérer ou approfondir, et que parallèlement ils peuvent avoir eux aussi des doutes, certaines difficultés (sur d’autres plans souvent que la majorité des élèves).


    Participant

    Bonjour Françoise,
    Merci pour votre réponse. Finalement, mon fils est rentré lundi matin en Grande Section. La maîtresse avait pris soin de mettre son prénom sur un porte-manteau et elle a expliqué sa venue dans sa classe. Le soir il est rentré en me disant qu’il avait passé la plus belle journée de sa vie. Que le travail de Grande Section c’était trop bien. Finalement, lui qui ne montrait jamais d’ennui, devait sérieusement s’ennuyer… Il a encore un peu de mal car les enfants posent beaucoup de questions (et à la question du pourquoi tu as changé de classe, il leur répond parce que je sais lire. Plus de place à la discussion !). Mais, il a géré ça super bien. Et je n’ai jamais vu mon fils aussi heureux d’aller à l’école ! Pour ce qui est de la difficulté, il faudra attendre un peu. Il effectue son travail avec une facilité déconcertante. La maîtresse m’a montré son travail et n’a aucune inquiétude pour lui, il avait tout bon. Il faut juste qu’il apprenne à tracer les chiffres et les lettres dans le bon sens. Au final, je me dis que le peu de temps qu’il a eu pour se retourner lui a été bénéfique car si on avait laissé passer plus de temps, il aurait plus angoissé. Là, il y est allé avec appréhension mais il a été accueilli par les autres enfants à bras ouverts.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 14549 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris