J-1 pour commander votre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel, ne tardez plus  !

Plaquette d'information, couverture provisoire

Dans quelques jours, nous allons expédier notre plaquette d'information sur l’élève à haut potentiel intellectuel à  8 000 établissements scolaires. La liste des destinataires sera close lundi 27 mai.

Nous pouvons la faire parvenir à l’établissement ou à l'enseignant de votre choix. Nous pouvons aussi vous l'envoyer pour que vous puissiez la remettre en main propre au professeur de votre enfant si vous le souhaitez.

Ne perdez plus de temps, à la fin de cette semaine il sera trop tard pour profiter de cette occasion unique.

Comment se passent les devoirs avec votre enfant précoce?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 18989 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

13 réponses et 7 participants
Dernière mise à jour par Emilieclement il y a il y a 2 mois.

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour
    maman d’un enfant EIP de 12 and actuellement en 5ème, je suis confrontée à un problème avec mon fils dès qu’il s’agit de faire les devoirs.
    Il n’est pas forcément de mauvaise volonté, mais quand il me récite ses leçons ou me montre un exercice écrit et que je lui fais remarquer qu’il ne sait pas bien sa leçon ou qu’il a fait une erreur dans son exercice et qu’il doit le corriger ou mieux apprendre sa leçon, cela tourne 4 fois sur 5 au drame pour finir en crise: cris, hurlement, au passage il casse quelques trucs dans sa chambre… Certains dans mon entourage me conseillent de le laisser gérer ses devoirs tout seul, ce qu’il m’arrive évidemment de faire, cependant ses résultats scolaires n’étant pas à la hauteur, je me sens quand même obligée de mettre mon grain de sel.
    C’est épuisant, usant. J’avoue être démunie. Est-ce que parmi vous certains sont confrontés à ce type de situation et comment la gérez vous?
    Merci
    Elena


    Participant

    Bonjour Elena, j’ai également un zèbre de 12 ans, en 4eme. Depuis le tout début de sa scolarité les devoirs sont tout simplement un calvaire. Il n’apprend jamais ses leçons, il n’y arrive pas, ce qu’il retient c’est ce qu’il a entendu en cours. Et l’état de ce qu’il produit par écrit, c’est un vrai torchon, voire pire. Pour s’y mettre c’est une bataille sans fin. Et ça fini bien souvent comme vous le décrivez vous même. Je passe par différentes phases qui vont me faire tenir bon jusqu’à ce que j’obtienne gain de cause. Et d’autres durant lesquelles je suis moins regardante. J’aimerais lui apprendre le goût du travail fait et bien fait, mais pour le moment j’en suis encore bien loin …


    Participant

    Merci IsabelleM pour votre réponse, je me comporte un peu comme vous, souvent insistante, parfois moins regardante mais c’est un peu usant! Les vacances scolaires sont aussi mes vacances :-).


    Participant

    Bonsoir
    Je suis bien contente de trouver cet échange.
    Faire les devoirs avec mon fils en 6ème est souvent compatible avec grande patience.
    Il n en voit pas l intérêt, il en a assez de ne penser “que college”.
    Et lorsqu il pense savoir une leçon ce n est pas le cas. Et malgré travail et révisions avec moi certaines notes ne correspondent pas à ses attentes. On rentre dans un engrenage pas terrible.

    Pour les leçons on travaille avec des cartes mentales qu on élabore tous les deux. Comme il n a pas confiance en lui et pense ne rien savoir restituer une carte mental simple et concise l aide.

    Sinon je pars toujours de ce qu il connaît.

    Voili voilou.


    Participant

    Bonjour
    Merci Alexa pour votre réponse! Mon fils est terrible avec l’enseignement. Il ne voit aucun intérêt à apprendre ses leçons. Il a de mauvais résultats si je ne surveille pas de près ses devoirs. Il est partisan du moindre effort. J’espère que ça changera avec l’âge parce que cela me préoccupe et me demande une énergie dingue.
    Qu’appelez-vous « carte mentale »?
    Cordialement
    Elena


    Participant

    Bonjour
    Une carte mentale est une représentation spatiale du cours.
    Par exemple:https://www.svtice-hatier.fr/document/climat-acquis-du-cycle-3

    Cela permet d’aller aux notions principales. La leçon parait moins longue. Il ne s’agit pas de retenir uniquement les mots choisi: chaque mot doit permettre à l’enfant de développer la connaissance. Pour le moment on les construits ensemble mais le top est lorsque le jeune peut les construire lui même. Ma fille n’aime pas du tout apprendre avec les cartes mentales: chacun sa méthode.

    Ici les devoirs deviennent difficiles car loulou n’a pas eu les résultats qu’il pensait par rapport au travail fourni. C’est vrai que c’est raide. Du coup je vais reprendre contacte avec le collège pour rencontrer l’équipe et réajuster son papa (soucis visuel, pas de confiance, stress++++) car l se décourage et ne voit pas l’intérêt de travailler. J’avoue que je le comprends. La dernière évaluation plus que moyenne était indigeste et mal conçue. Je plains aussi les autres gamins!


    Participant

    Bonjour
    Merci Alexa pour le concept de la carte mentale. Nous allons le mettre en pratique. Cordialement Elena


    Participant

    Bonjour
    Tenez moi au courant: votre point de vue m’intéresse!
    Bonne journée.


    Participant

    Bonjour,

    ici avec mon petit EIP qui vient d’avoir 9 ans et est en CM2, les devoirs ont toujours été un sujet :

    soit il ne les note pas …
    soit les note et oublie de prendre ce qu’il faut. (il a des soucis à organiser son cartable).
    soit il les bâcle.

    d’un autre côté, sincèrement, c’est vraiment toujours la même chose, je comprends qu’au bout de la centième révision du groupe nominal ou des fractions, il soit lassé.

    j’essaie de ruser, de l’intéresser : exercices de révision interactifs sur la tablette, vidéos de “il était une fois” sur les thèmes d’histoire …

    Mais clairement, il y va à reculons (à l’école aussi).
    J’appréhende beaucoup le collège pour lui.

    Des conseils ou astuces pour l’entrée d’un EIP en 6ème ?


    Admin bbPress

    Bonsoir Emma1375,

    Pour les devoirs et l’organisation du cartable, je comprends. Mon aîné mettait 3/4 d’heure à sortir après la sonnerie, le temps de noter les devoirs, ranger ce qu’il faut dans le sac, écouter les conversations des maîtresses et femmes de ménage. … Un vrai calvaire! Je suis allée en parler à la maîtresse et lui ai dit en fait qu’il fallait qu’elle le bouscule et l’aide à s’organiser, en fait les devoirs pour lui c’était plutôt apprendre à gérer le côté matériel et rapidité. Ça peut sembler tout bête mais préciser cela est important aussi.
    Sinon, si je comprends bien votre fils a déjà un an d’avance ? Malgré tout un enfant thpi peut facilement rattraper le niveau et s’ennuyer malgré tout. Dans ce cas la solution réside dans l’approfondissement et/ou l’enrichissement pour tenir compte des besoins et facultés réels de votre enfant. Les devoirs aussi doivent être adaptés, compliqués, ou simplement supprimés dans certains cas.
    Le problème pour l’entrée en sixième est la confrontation à la difficulté qui devrait se faire dès maintenant par du travail adapté, fiches, défis, exposés… qui lui demandent une vraie réflexion et au moins quelques efforts. Un collège avec classes adaptées ou une vraie prise en charge dans le cadre d’un ppre serait à envisager dès maintenant. Avez vous contacté le référent académique de votre secteur pour évoquer la question ?


    Participant

    Bonjour,
    Juste un témoignage de plus… Notre fils a 13 ans 1/2, il est en 4ème. Il décrit les devoirs comme un calvaire. Suivre les cours du collège est déjà quelque chose de difficile pour lui (il décroche souvent). Mais alors devoir s’y remettre une fois revenu chez lui, devoir repenser à ça alors que la journée de collège est finie, c’est un véritable supplice. Et bien entendu il a une notion des ‘devoirs faits’ qui est très approximative à notre goût…
    Apparemment c’est un classique chez les enfants précoces !


    Participant

    Bonjour
    Effectivement c’est un classique chez les précoces et le mien, en 5ème, me dit régulièrement qu’il déteste les devoirs, et comme votre fils le mien a une notion des devoirs faits un peu approximative! Vous avez utilisé le mot exact! De ce fait les résultats ne sont pas toujours à la hauteur de ses espérances et il a tendance au découragement.
    A force de patience, de bienveillance, d’encouragement et de disponibilité les choses s’améliorent (en tous cas pour le moment, car avec mon zèbre j’ai toujours des surprises!) J’ai parfois l’impression d’être un coach.
    La psychologue auprès de qui il a passé le test m’a conseillé d’employer les services d’une personne extérieure pour l’aider à faire ses devoirs, une étudiante par exemple, avec qui la relation serait sans affect. Pour l’instant j’arrive à m’en passer.
    Je me suis adressée individuellement à tous ses professeurs pour leur faire part de ma crainte du décrochage et je me suis sentie entourée et comprise par l’équipe pédagogique, cela m’a fait du bien. Car même si l’Education Nationale a de gros progrès à faire en matière de prise en charge des précoces au sein des établissements scolaires, je crois savoir que les enseignants suivent régulièrement des formations sur le thème.
    Je me permets de vous conseiller d’être vigilant avec votre fils car la 4éme est une classe charnière.
    En tous cas cela fait du bien de pouvoir échanger avec des personnes qui vivent la précocité de leur enfant, celle-ci est tellement réduite à des clichés chez ceux qui ne connaissent pas le sujet qu’il n’est pas facile de l’aborder avec eux, personnellement je me suis si souvent sentie incomprise que j’évite dorénavant d’en parler.
    Bon courage à votre fils, qu’il croie en lui!
    Elena


    Participant

    Effectivement, 4ème, année charnière. Et pour nous la charnière tourne mal. Je vais aborder la question dans une nouvelle discussion pour ne pas mélanger.


    Participant

    Bonjour
    Ah les devoirs! Ca peut être un calvaire. Mon fils a 9 ans et est en CM2. C’est fou toutes les solutions qu’ils peuvent trouver: mentir, oublier l’agenda, oublier de noter, dire que la maîtresse s’est trompée, oublier les feuilles,… Il y a le choix. En en tant que parents on se tape la tête contre les murs! Lorsque j’ai le temps et que j’y pense je vérifie l’agenda en le reprenant à l’école, mais pas pratique. Je le laisse réciter ses leçons en sautant sur le canapé (pour moi, c’est usant), je lui demande d’abord de me dire ce qu’il sait avant de l’interroger), on commence une partie des devoirs dans la voiture, histoire de couper (son école est à 15 min de route de chez nous), les devoirs écrits, c’est souvent couché sous son bureau. Concernant les leçons je lui lis tout, afin qu’il n’ait pas trop de lecture (il déteste lire). Depuis peu il voit une sophrologue ainsi qu’une dame qui pratique la médecine chinoise, et il en redemande. Il prend aussi du figuier et du tilleul en gémothérapie, tout ça lui a fait un plus grand bien ces derniers temps, alors qu’avant il était hermétique à toute tentative de relaxation et compagnie. Les devoirs sont moins conflictuels pour le moment, mais je ne crie pas victoire car avec lui ça fait des vagues. Le problème c’est qu’il rentre tout les jours à la maison avec des fiches de travail non terminées. Pour le collège ce sera encore autre chose, et ça m’inquiète. Je sais qu’il a une excellente mémoire … quand il le veut. Bon courage à tous.

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 18989 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris