Que faire face à un comportement odieux?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19646 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

9 réponses et 5 participants
Dernière mise à jour par Caribette il y a il y a 2 ans et 4 mois.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Notre fils de 5 ans 1/2 est fortement suspecté d’être HP (nous n’avons pas encore fait de test). Depuis décembre, il devient odieux c’est un petit garcon qui se comporte très bien quand nous ne sommes pas là) :
    Il nous répond, nous crie dessus ou s’adresse à nous en nous « aboyant dessus », fait des crises à la moindre contrariété (se tenir bien à table, arreter de jouer pour aller dormir ou s’habiller, etc). Nous ne savons plus comment le prendre. Nous avons essayé la méthode douce, de le mettre dans sa chambre (mais il n’y reste pas, il faudrait que je tienne la clanche fermée pour ne pas qu’il sorte !!). Bref, j’ai peur qu’il « tourne mal » et je suis perdue dans l’approche à avoir.
    Je précise également qu’il est suivi par une pédopsychiatre sur Croix Rousse (elle a elle-même 3 enfants tous précoces) mais je me pose la question de l’emmener voir un spécialiste des enfants précoces. Merci pour vos retours et vos témoignages.
    Emilie


    Participant

    Bonjour,
    C’est difficile de se prononcer, mais je pense que si la pédopsy que vous consultez a des enfants précoces, elle doit être au courant de leurs différences et de la manière de travailler avec eux.
    Avez-vous tenté la pédagogie positive ? Le livre de Adele Faber et Elaine Mazlish « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » pourrait vous donner quelques pistes pour votre fils. J’ai commencé à mettre en pratique (pas toujours facile) et je constate une amélioration des relations avec ma fille de 6 ans 1/2 qui nous répondait beaucoup et n’en faisait « qu’à sa tête ».

    Bon courage

    Bénédicte


    Participant

    Bonjour,

    Ici aussi , c’est très difficile…

    Quoique ma fille de 7 ans 1/2 c’est un peu « calmée » depuis que nous avons eu les résultats des tests… Mais le petit de 4 ans est sur la même voie!

    Nous avons tout essayé mais la provoc’ est son mode de fonctionnement, et dès que nous avons une faiblesse elle s’y engouffre… Pas simple de rester zen en toute situation, et de rester inflexible sur le respect du minimum!

    Je suis également preneuse de toute astuce!

    Bon Courage

    Amandine


    Participant

    Bonjour,

    J’ai un peu l’impression de lire le compte rendu du comportement de mon fils de 5 ans ! En fait, il y a des hauts et des bas. Il peut être tout à fait charmant avec nous et des fois, c’est l’horreur. On vient d’avoir une passe un peu dure depuis noël et ça s’est calmé.

    En fait, on a remarqué qu’il était super adorable et obéissant quand moi ou son père est absent. J’imagine que ça lui permet d’avoir toute l’attention du parent présent. Alors que lorsque nous sommes tous les deux là, forcément on n’interagit pas uniquement avec lui et ça l’agace. Faire des bêtises, crier, ne pas écouter, c’est un moyen d’attirer l’attention.

    Ce que j’essaye de faire dans les moments de crise (c’est pas toujours évident malheureusement), c’est de ne pas surenchérir dans les cris. Parfois, il vaut mieux que ce soit l’adulte qui quitte la pièce, plutôt que de mettre l’enfant dans sa chambre par exemple, où il ne voudra pas rester. En tout cas, c’est plutôt bon signe si tu dis que ça se passe bien quand vous n’êtes pas avec lui. Ça montre qu’il est tout à fait conscient de ce qu’il fait. Ce serait inquiétant si il avait ce comportement tout le temps.

    Puisqu’il est suivi, j’imagine que tu en as discuté avec son médecin. Elle en pense quoi ? Après, le fait d’être HP ou pas, je ne sais pas si ça résoudrait le problème de toute façon.

    bon courage en tout cas !


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Nous avons mis en ligne plusieurs livres à ce sujet dans la rubrique « Livres – Education », dont celui-ci qui pourrait vous aider :
    https://www.enfantsprecoces.info/resoudre-les-problemes-sans-conflits/

    Il est vrai que les enfants, surtout jeunes, testent les limites et leurs parents et s’engouffrent dans la brèche lorsqu’il y a désaccord. Ils cherchent en fait la stabilité et une réaction ferme, bienveillante et constante.


    Participant

    Bonjour et merci à tous pour vos réponses !
    Notre pédopsy dit que, je cite « c’est un petit tyran » et qu’il faut resserrer le cadre ». Le hic c’est qu’elle ne nous donne pas d’outils et que nous ne savons plus comment nous y prendre.
    De tout ce que nous avons testé, ce qui marche le mieux est de rester calme et ne de pas hausser la voix car sinon comme le souligne Manue75, c’est l’escalade, tout en restant ferme et en lui expliquant pourquoi son comportement est inadéquat. Nous lui faisons de la place, en activité en « tete à tete » pour partager des moments privilégiés avec chacun des parents et en famille. On essaye d’être le plus à l’écoute possible.
    Franchement, nous ne savons plus par où prendre le pb. La semaine passée on a eu 2 jours consécutifs de « pétages de plomb » (excusez moi du vocabulaire mais c’est ce qui reflète le mieux la situation) matin et soir. Les motifs sont du genre : lui demander de mâcher la bouche fermée, ne pas vouloir aller à l’école car on n’y jour pas assez, devoir se laver les dents, etc.
    Ce matin encore, il se lève et ne veut pas me dire bonjour, puis une fois à table, nous aboie dessus car il y a une banane devant lui (au milieu de la table, pas dans son assiette) et qu’il n’en a pas demandé.
    On a cherché s’il y avait des soucis du coté de l’école qui puissent expliquer ses sautes d’humeur mais d’après la psy, ca va très bien même s’il s’ennuie.
    Sincèrement, ces épisodes m’épuisent. J’ai commandé le livre recommandé par Françoise et Bjuthier, j’espère y trouver des pistes.
    Bonne journée,
    Emilie


    Admin bbPress

    Bonjour Emilie,

    C’est difficile de se prononcer à distance, mais j’ai l’impression que si votre fils se contient en société, à l’école et sans vous, il faudrait peut être chercher du côté de la « frustration » et du fait qu’il se retient justement de trop, et explose avec ses proches, donc vous, pour des raisons qui peuvent paraître futiles mais qui ne seraient que des prétextes pour lui pour évacuer sa tension interne ? Le fait qu’il soit calme à l’école ne veut pas dire qu’il aille bien, est-il capable se supporter son ennui au fond ( le « ça va très bien même s’il s’ennuie » me surprend un peu !, peut être que ça va moins bien que ce qu’il laisse paraître en public ? ) ? Est-il pareil lorsqu’il a fait des activités plaisantes ?
    Ce sont des pistes de réflexion à approfondir à mon avis.


    Participant

    Merci Françoise pour votre réponse, je pense qu’il y a des choses très justes dans ce que vous dites. Il est en effet capable de donner le change pour plaire aux personnes qu’il a en face de lui mais explose à la maison, sans doute car il sait qu’avec nous il peut être lui même…
    je me pose la question du saut de classe mais la maîtresse juge qu’il n’est pas mur pour ça car il ne finit pas les exercices qui lui sont demandés (du moins ceux qu’il ne trouve pas intéressants). Ce à quoi notre petit bonhomme nous répond maintenant que de toute façon ça ne l’intéresse pas car « au CP, il n’y a pas de temps pour jouer » et qu’il veut « rester à la maison pour jouer » et ne jamais travailler…


    Admin bbPress

    Bonjour Caribette,

    La question de la maturité revient toujours, le problème est que souvent les causes et les conséquences sont confondues par les enseignants. Il finit quand c’est plus difficile ou motivant, ce qui veut dire qu’il est capable et mûr, mais qu’il a besoin de plus. C’est comme faire jouer aux petits chevaux à des enfants de 6 ans, à mon avis rares sont ceux qui finiront la partie.
    Pour votre fiston j’ai vraiment l’impression que l’ennui est difficile à gérer et que lui essaie de trouver par ses propres moyens des excuses au fait de ne pas se sentir bien (l’histoire du jeu par exemple).
    Je pense que le mieux afin d’éviter de tourner en rond et ne pas passer à côté de quelque chose est de lui faire passer un bilan dès qu’il aura 6 ans (bientôt sans doute) afin de pouvoir faire adapter son programme en toute connaissance de cause.


    Participant

    Bonjour Françoise,
    C’est à cette même conclusion que je suis arrivée et nous allons lui faire passer le WISC. Etant passée déjà par une psychologue et une pédopsychiatre, nous avons décidé malgré les délais de prendre RV auprès de Mme George sur Lyon. Nous avons en effet, entendu et lu beaucoup de bien à son sujet dans notre entourage et sur ce forum et nous espérons que ce sera finalement le bon interlocuteur pour notre fils. Il reste maintenant à patienter jusqu’en juin 🙂

    Bonne journée,
    Emilie

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19646 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris